Bétoire : définition de bétoire, bétoure


Bétoire, bétoure : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

BÉTOIRE, BÉTOURE, subst. fém.

A.− GÉOL. Petit entonnoir naturel, généralement dans un sol calcaire, par où se perdent les eaux superficielles :
1. Il y aurait, au centre du marais, une place filtrante une considérable « bétoure », un boitout, par où, durant des mois, les eaux fuient vers les fonds souterrains. J. de La Varende, L'Homme aux gants de toile,1943, p. 106.
Rem. 1. Attesté comme subst. fém. dans la plupart des dict. gén. du xixeet du xxes.; donné comme subst. masc. dans Ac. Compl. 1842, Besch. 1845, Lar. 19eet Lar. encyclop. 2. Noël 1968 signale que l'emploi de ce mot norm. ,,se généralise en France``.
B.− Région. Puits artificiel, puisard pour absorber les eaux de pluie :
2. J'ai vu la maison entourée par l'eau, baignant dans un lac de cinq hectares qu'elle n'arrivait pas à épuiser malgré ses puits (...) ses étangs, ses bétoires... J. de La Varende, La Normandie en fleurs,1950, p. 214.
Prononc. et Orth. : [betwa:ʀ], [betu:ʀ]. L'orth. bétoire est de loin la plus fréq. : Plais.-Caill. 1958, Mots rares 1965, Noël 1968, George 1970 et tous les dict. gén. où le mot est mentionné. Littré, DG et Quillet 1965 donnent également bétoure. ,,On dit également bettoir et bétouve`` (Nouv. Lar. ill.). Bétoir dans Baulig 1956. Étymol. et Hist. 1405 beteure « puisard naturel qui recueille les eaux inutiles » (Comptes Manoir Rouen, p. 58 dans IGLF Techn.); 1611 beturre (Cotgr.); 1700 bétoire (Liger dans Delb., Notes), repris sous cette graph. dep. 1820 (Lav.); 1880 boitout (Délib. du cons. mun. de Caen cité dans Moisy, s.v. bétoure); 1877 (Littré Suppl. : Bétoire ou bétoure). Terme dial. norm. remontant prob. à un lat. vulg. *bibitoria « trou pour l'eau, abreuvoir », de bibere « boire »; cf. les termes du Bas-Maine bayturas ou betura « mauvaise boisson », beturaye « boire beaucoup » (G. Dottin, Glossaire des parlers du Bas-Maine). À rapprocher, du point de vue de la forme, de l'adj. lat. médiév. bibitorius « qui sert à boire » (ixes. Iohannes Diaconus dans Mittellat. W. s.v., 1461, 26). Boitout, par altération populaire.

Bétoire, bétoure : définition du Wiktionnaire

Nom commun

bétoire \be.twaʁ\ féminin

  1. (Normandie) Puisard de plus de 10 mètres de profondeur, souvent plongé dans la marne, servant à recueillir les eaux usées et les eaux de pluie.
  2. Gouffre où se perdent les cours d’eau, en pays calcaire.
    • Ces bétoires s'agrandissent insensiblement, parce que l'eau, entraînant avec elle les parties les plus déliées de la terre, mêlées au sable , & déplaçant aussi les sables du fond , se creuse une route plus évasée au centre du bétoire ; ce qui produit des éboulemens le long des bords supérieurs de l'entonnoir. — (Encyclopédie méthodique, tome 3 : Géographie-physique, par M. Desmarest, Paris : H. Agasse, 1809, p.132)
    • Pourtant, dans la région, il y a des bétoires, des trous naturels dans lesquels s’engouffrent les eaux de pluie. — (Professeur Canardeau, Vous reprendrez bien un peu de pesticides ?, Le Canard Enchaîné, 16 août 2017, page 5)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bétoire, bétoure : définition du Littré (1872-1877)

BÉTOIRE (bé-toi-r' ou bé-tou-r') s. f.
  • Nom, dans l'Avranchin et en général dans la Normandie, d'un puisard établi pour absorber les eaux d'un jardin, d'une cour, etc.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « bétoire »

Étymologie de bétoire - Wiktionnaire

Du latin vulgaire bibitoria, « abreuvoir », de bibere, « boire ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « bétoire »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bétoire betwar play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « bétoire »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bétoire »

  • Une récente campagne de traçages a montré que la bétoire de Quincampoix communiquait avec Fontaine-sous-Préaux, « modifiant ainsi les connaissances hydrogéologiques du secteur » et conduisant la Préfecture à étendre le périmètre de protection du captage de la commune. Les sources du Robec qui s’y trouvent, dont l’eau dépasse parfois les normes de pollutions aux herbicides, sont l’un des deux plus grands « champs captants » qui alimentent la Métropole Rouen Normandie, aux ressources restreintes en eau potable. Cet arrêté du 14 juin 2017 rappelle aussi le programme de protection du périmètre, actions qui visent principalement à la réduction, voire à l’abandon des pesticides... www.paris-normandie.fr, Toxiques en stock : des pesticides en eaux troubles près de Rouen
  • La formation d’un grand trou dans le paysage ne s’explique pas uniquement par l’existence d’une marnière. Jacques Delépine évoque un autre phénomène, celui-ci naturel, très fréquent en Normandie : la bétoire. , En Normandie, pourquoi les sols s'effondrent-ils depuis le début de l'année ? | L'Éveil de Pont-Audemer
  • Le pays de Caux c'est du gruyère, on ne sait pas si c'est une marnière, un affaissement, une bétoire. A l'origine, il y avait un puits mais je ne suis pas spécialiste en la matière France 3 Normandie, Marnière ou bétoire, un effondrement de sol au pays de Caux

Images d'illustration du mot « bétoire »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « bétoire »

Langue Traduction
Corse bunker
Basque bunker
Japonais 陣地壕
Russe бункерный
Portugais bunker
Arabe القبو
Chinois 掩体
Allemand bunker
Italien bunker
Espagnol búnker
Anglais bunker
Source : Google Translate API

Synonymes de « bétoire »

Source : synonymes de bétoire sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires