La langue française

Bélandre, balandre

Sommaire

  • Définitions du mot bélandre, balandre
  • Étymologie de « bélandre »
  • Phonétique de « bélandre »
  • Évolution historique de l’usage du mot « bélandre »
  • Traductions du mot « bélandre »
  • Synonymes de « bélandre »

Définitions du mot bélandre, balandre

Trésor de la Langue Française informatisé

BÉLANDRE, BALANDRE, subst. fém.

NAVIGATION. Grand bateau à fond plat utilisé notamment sur les canaux :
1. Caché dans une meule de foin, mené à Beaupreau par M. et Madame de Brissac, il [Retz] fut transporté à Saint-Sébastien en Espagne, sur une balandre de la Loire. Chateaubriand, Vie de Rancé,1844, p. 123.
2. ... Je suis ivre d'avoir bu tout l'univers Sur le quai d'où je voyais l'onde couler et dormir les bélandres. Apollinaire, Alcools,Vendémiaire, 1913, p. 154.
Spéc. ,,Embarcation hollandaise dont le mât peut être rabattu pour permettre le passage sous les ponts`` (Gruss 1952).
Prononc. et Orth. : [belɑ ̃:dʀ ̥], [balɑ ̃:dʀ ̥]. Guérin 1892 enregistre bélandre ou balandre et signale : ,,on écrit quelquefois bélande``. À ce sujet cf. aussi DG et Rob. qui renvoient à balandre pour le terme qui désigne un caboteur. Supra ex. 1 et 2. Étymol. et Hist. I. 1600 mar. bélandre « sorte de bateau plat » (Mémoires de la Société des Antiquaires de la Morinie, t. 17, 1877, p. 51 : Pour batteaux ayant formes de bélandres de quarante six pieds et en dessoubs, vingt-quatre sols). II. 1721 balandre (Gazet dans Trév. 1752 : Une Balandre hollandoise chargée d'épiceries). Empr. au néerl. bijlander (Behrens dans Z. rom. Philol., t. 26, 1902, p. 653 et Über deutsches Sprachgut im Französischen, 1923, p. 66; Kemna, p. 157; Nyrop t. 1, p. 93; Valkh., p. 57; Boulan, p. 133; Vidos, p. 503; FEW t. 15, 1, p. 108) « petit bâtiment de transport à fond plat utilisé sur les rivières », plus anciennement billander, prob. pour *binlander d'apr. binnenlander, littéralement « bateau pour l'intérieur » (Gesch., p. 302; De Vries Nederl.). La forme balandre (dissociée à tort de béland(r)e par Sain. Sources t. 2, p. 59) est soit le résultat d'une assimilation régressive soit plutôt due à l'influence du fr. palandre (fin xves. « vaisseau servant au transport des chevaux », J. Molinet, Chron., ch. LXXIV Buchon dans Gdf.). Empr. à l'ital.,attesté au xives. sous la forme palandrea (Ciriffo Calvaneo dans Tomm.-Bell.) et en 1692 sous la forme palandra (Targa dans Vidos, loc. cit.) au sens de « bateau utilisé par les Turcs au Levant pour le transport des chevaux », d'orig. obsc., prob. turque (Vidos). Fréq. abs. littér. : 1.
BBG. − Behrens D. 1923, p. 66. − Boulan 1934, p. 133. − Kemna 1901, pp. 157-158.

Wiktionnaire

Nom commun

bélandre \be.lɑ̃dʁ\ féminin

  1. (Navigation) (Vieilli) Petit bateau de transport à fond plat, dont on se servait principalement sur les rivières, sur les canaux et dans les rades.
    • Je suis ivre d'avoir bu tout l'univers
      Sur le quai d'où je voyais l'onde couler et dormir les bélandres.
      (Guillaume Apollinaire; « Vendémiaire » in Alcools -1913)
    • Autour de Saint-Nicolas-du-Port, Varangeville, Dombasle, Laneuveville forment une ville continue, une agglomération laborieuse que parcourt un canal chargé de bélandres et où l'on retrouve des aspects de la Belgique ou de l'Allemagne. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)

Nom commun

balandre \ba.lɑ̃dʁ\ féminin

  1. Variante de bélandre.
    • Après le départ de cet officier, on se prépara à soutenir l’attaque, et à empêcher leur descente : sur le soir on vit paraître une autre balandre qui entra dans la baie de la Mobile ; elle nous prit pendant la nuit une chaloupe chargée de dix-huit quarts de farine et de treize quarts de lard… — (Bernard de La Harpe, Journal historique de l’établissement des Français à la Louisiane, 1831)
    • Tu imagines le nombre de batailles que ces gens-là ont dû se livrer à leur tour pour quelques arpents de marécage, pour un puits, pour un hongre, pour une dulcinée, pour une balandre de farine, pour une rangée de prie-Dieu à l’église de Cumanayagua. — (Tierno Monénembo, Les coqs cubains chantent à minuit, 2015, page 108)

Nom commun

balandre \ba.lɑ̃dʁ\ féminin

  1. Variante de bélandre.
    • Après le départ de cet officier, on se prépara à soutenir l’attaque, et à empêcher leur descente : sur le soir on vit paraître une autre balandre qui entra dans la baie de la Mobile ; elle nous prit pendant la nuit une chaloupe chargée de dix-huit quarts de farine et de treize quarts de lard… — (Bernard de La Harpe, Journal historique de l’établissement des Français à la Louisiane, 1831)
    • Tu imagines le nombre de batailles que ces gens-là ont dû se livrer à leur tour pour quelques arpents de marécage, pour un puits, pour un hongre, pour une dulcinée, pour une balandre de farine, pour une rangée de prie-Dieu à l’église de Cumanayagua. — (Tierno Monénembo, Les coqs cubains chantent à minuit, 2015, page 108)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BÉLANDRE. n. f.
T. de Marine. Petit bâtiment de transport à fond plat, dont on se sert principalement sur les rivières, sur les canaux et dans les rades.

Littré (1872-1877)

BÉLANDRE (bé-lan-dr') s. f.
  • Terme de marine. Petit bâtiment de transport à fond plat, employé sur les rivières, sur les canaux et dans les rades. Permangle prit trente-six bélandres portant 100 milliers chacune, et en brûla vingt-cinq, Saint-Simon, 303, 198.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « bélandre »

Du néerlandais bij (« près de »), et du néerlandais land (« terre »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Angl. bilander, belander ; holland. bylander ; de by, auprès, et land, terre : bateau qui va près de la terre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « bélandre »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bélandre belɑ̃dr

Évolution historique de l’usage du mot « bélandre »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Traductions du mot « bélandre »

Langue Traduction
Anglais belander
Espagnol belander
Italien belander
Allemand belander
Chinois 比兰德
Arabe بيلاندر
Portugais belander
Russe belander
Japonais belander
Basque belander
Corse belander
Source : Google Translate API

Synonymes de « bélandre »

Source : synonymes de bélandre sur lebonsynonyme.fr
Partager