La langue française

Ballant

Définitions du mot « ballant »

Trésor de la Langue Française informatisé

BALLANT, ANTE, part. prés., adj. et subst. masc.

I.− Part. prés. de baller*.
II.− Adjectif
A.− Vx, inusité. Qui avance en sautillant, qui balle (cf. baller) :
1. ... laisse passer les troupes Ballantes des Satyres et des Pans. Moréas, Sylves,1896, p. 167.
P. ext. Qui flotte en oscillant. Un bâton ballant sur l'eau (Besch.).
B.− P. ext., cour. Qui balance ou qui pend tout en étant secoué par un mouvement de balancement :
2. En face d'elle, Jeanne, la tête ballante, prononçait dans son sommeil lourd des phrases entrecoupées. Reider, MlleVallantin,1862, p. 52.
3. ... il trouvait, imbécile cette peur de l'eau; et, dans les ténèbres épaisses, sous le cinglement de l'averse qui noyait les becs de gaz, il traversa lentement le pont, les mains ballantes. Zola, L'Œuvre,1886, p. 7.
En partic. Qui se laisse aller avec nonchalance à un mouvement de balancement :
4. Eh bien, aussi, je prends leur allure, une dégaine peuple, ouvrière, carrée, lourde. Je traverse ballante le préau. J'appuie d'une hanche sur l'autre pour apporter une éponge de tableau noir, ... Frapié, La Maternelle,1904, p. 94.
[En parlant d'une chose] :
5. Là viennent chuter, craquer, rebondir les cris, les appels de vingt maisons en pourtour, jusqu'aux petits oiseaux des concierges en désespoir (...) auprès des cabinets, (...), là, dans le fond d'ombre, avec leurs portes toujours déglinguées et ballantes. Céline, Voyage au bout de la nuit,1932, p. 330.
P. anal. Qui pend :
1. [En parlant d'une partie du corps] :
6. Les figures de cire, je ne connais pas de mensonge de la vie plus effrayant. Ce geste refroidi (...), cette pétrification de la tournure, ces mains maladroitement pendues au bout des bras, ces tignasses noires et ballantes sur le front des hommes (...). E. et J. de Goncourt, Journal,août 1855, p. 199.
7. Je reste assis, bras ballants, ou bien je trace quelques mots, sans courage, je bâille, j'attends que la nuit tombe. Sartre, La Nausée,1938, p. 30.
8. Ses cheveux blancs assez fins laissaient passer de curieuses oreilles ballantes et mal ourlées dont la couleur rouge sang dans ce visage blafard me frappa. Camus, L'Étranger,1942, p. 1133.
2. [En parlant d'une chose] :
9. Seul, l'ordonnance (...) était sauf. Et les autres chevaux, étriers ballants, sabre cliquetant, galopaient bride abattue, épouvantés, hennissants, et traçaient de grands cercles à travers les champs moissonnés, ... Pesquidoux, Le Livre de raison,1925, p. 236.
10. Mais Juliette se sentit si gênée qu'elle demeura muette. la fourche ballante, à chercher une explication. Aymé, La Jument verte,1933, p. 264.
III.− Emploi subst. (graphie ballant, qqf. balant). Balancement, oscillation d'un corps ou d'un objet :
11. Cette saillie, soigneusement nivelée par le pic, devint une sorte de palier auquel on fixa la première échelle, dont le ballant fut ainsi diminué de moitié, ... Verne, L'Île mystérieuse,1874, p. 175.
12. Ancrés dans la chair vive du roc, descendant sous terre de quatre ou cinq étages, (...) ils s'élèvent, tout vibrants du ballant formidable des étages supérieurs; la rage des tempêtes atlantiques en tord souvent le cadre d'acier, mais, par la flexibilité de leur armature, par leur maigreur ascétique, ils résistent. Morand, New-York,1930, p. 37.
13. Il [Colu] est ... sur le dernier coulisseau [de l'échelle] auxquels ses mouvements donnent un léger ballant. H. Bazin, L'Huile sur le féu,1954, p. 325.
Expr. Avoir du balan. Être en perte d'équilibre.
Au fig. Indécision, hésitation :
14. ... leur flottement, leur ballant des mauvais garçons a plus d'humanité que les strictes disciplines... A. Arnoux, Calendrier de Flore,1946, p. 187.
Spécialement
a) Cirque. ,,Mouvement d'oscillation nécessaire à un acrobate pour exécuter un saut ou un équilibre`` (Lar. encyclop.).
Expr. Prendre ou donner du balan :
15. Il [Gianni] fit longtemps chercher à Nello, dans son passage courant sur le plancher du tremplin, la façon de poser ses pieds de manière à donner à la planche le plus de balan possible. E. de Goncourt, Les Frères Zemganno,1879, p. 201.
b) MAR. (ballant ou balant). ,,Partie pendante d'une manœuvre`` (Gruss 1952). ,,Partie flottante, libre d'un pavillon`` (Le Clère 1960).
Arg. Les ballants. Les bras.
Rem. Les dial. de la Suisse romande et les pat. fr. voisins connaissent un subst. masc. balan vieilli « balance, balançoire », encore empl. au fig. dans les loc. être en balan, sur le balan « être dans l'incertitude, être indécis ». Un candidat sur le balan :
16. Il vient de finir son service et n'a encore rien empoigné. Sera-t'y maréchal, sera-t'y contrebandier? Il est sur le balan. T. Combe, L'Écharde au cœur,Luména I, Lausanne et Paris, 1911.
PRONONC. : [balɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1687 mar. balant « partie lâche d'un cordage » (Desroches, Dict. des termes propres de mar. dans Jal 1848 : Le Balant d'une manœuvre, c'est la partie qui n'est point halée. Le Balant d'une manœuvre se dit encore de la manœuvre mesme, lorsqu'elle n'est pas employée. Tenir le Balant d'une manœuvre, c'est l'amarrer, en sorte qu'elle ne soit point lâche ou qu'elle ne balance point); 2. 1810 région. être en balan « être en équilibre, hésiter » (E. Molard, Le Mauvais lang. corrigé, p. 35 : Etre en balan; dites, être en balance, en suspens) 3. 1835 balan « élan, oscillation, force de balancement » (M. Pomier, Loc. vicieuses de la Haute-Loire, p. 11 : Ne dites pas [...] Il a pris son balan Dites [...] Il a pris son élan). Substantivation du part. prés. de baller* (FEW t. 1, p. 218b), 2 et 3 sont à rapprocher de balance, balancer et semblent attester la contamination des familles morpho-sém. de balance* et baller* comme le montrent les attest. de balan au sens de « balance » (1697, Not. J. Bourgeois dans W. Pierrehumbert, Dict. hist. du Parler Neuchâtelois et Suisse Romand, p. 34 : Une romaine à peser, un ballan avec ses plats de bois) et « balançoire » (Id., op. cit., id.; Pat. Suisse rom., p. 211); balan sans doute dér. régressif de balancer (cf. élan de élancer); écrit parfois ballant p. anal. avec le mot fr. connu par les dictionnaires.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 230. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 34, b) 277; xxes. : a) 650, b) 408.

Wiktionnaire

Adjectif

ballant

  1. Qui oscille, qui se balance.
  2. (Familier) Qui suit les mouvements du corps, en parlant des bras ou des jambes.
    • Les uns allaient rendre leurs armes ; d'autres, qui les avaient abandonnées déjà, marchaient silencieusement, les mains ballantes. — (Paul et Victor Margueritte, Le Désastre, p.451, 86e éd., Plon-Nourrit & Cie)
    • Les huit machines étaient rangées dans la cour de la ferme, énormes et tristes, et bergers, charretiers, bouviers, les regardaient d’un air consterné, les bras ballants... — (Octave Mirbeau, Rabalan,)
    • Il tient volontiers sa tête courbée, les épaules un peu hautes, le dos rond, les bras ballants. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 208)
    • Elle était si petite que son pied ballant ne descendait pas jusqu’à la table, sur laquelle s’étalait en serpentant la queue de sa robe. — (Anatole France, Le crime de Sylvestre Bonnard, Calmann-Lévy ; éd. Le Livre de Poche, 1967, p. 95.)
    • Il avait bien voulu tâter six mois de noviciat chez les Frères. Il en gardait cependant quelque chose de ballant autour de lui, comme l’ombre d’une fausse paire de bras ou de manches, quelque chose de faux, quelque chose de prêtre qui ne tenait peut-être à rien de plus profond qu’à l’excès de sa politesse et la solennité de son geste eût condamné au ridicule un personnage aussi menu, si sa naïveté et une certaine indépendance de caractère après tout ne l'avaient fait naître d’abord touchant. — (Marcel Jouhandeau, Chaminadour, Gallimard, 1941 et 1953, collection Le Livre de Poche, pages 135-136.)
  3. (Marine) Qualifie un câble qui n’est pas tendu.

Nom commun

ballant \ba.lɑ̃\ masculin

  1. Impulsion, d’une oscillation.
    • Avoir du ballant.
    • La marche est lente à petits pas, parfois entrecoupée d'arrêts avec piétinement. Elle est parfois rapide (festination). Le malade penché en avant paraît courir après son centre de gravité. Il y a toujours une perte du ballant des bras. — (Maladie de Parkinson sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg)
    • [...] Toi qui cherches quelque argent
      Pour te boucler la semaine
      Dans la ville tu promènes
      Ton ballant. [...]
      — (L'important c'est la rose, chanson de Gilbert Bécaud, 1967, paroles de Louis Amade)

Forme de verbe

ballant \ba.lɑ̃\

  1. Participe présent du verbe baller.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BALLANT, ANTE. adj.
Qui oscille, qui se balance. Marcher les bras ballants, Marcher en laissant aller ses bras suivant le mouvement de son corps. Cordage ballant, se dit, en termes de Marine, d'un Câble qui n'est pas tendu. Il est aussi nom masculin et se dit d'une Impulsion, d'une oscillation. Avoir du ballant. Donner du ballant à quelque chose.

Littré (1872-1877)

BALLANT (ba-lan, lan-t') adj.
  • Qui pend et oscille. Les uns, les bras ballants, s'arrêtent pour dormir ou pour voir couler l'eau, Arnault, Souven. d'un Sexag. t. III, p. 53.

HISTORIQUE

XIIIe s. Et li vilain, qui va balant [s'agitant] En l'eve…, Ren. 5922.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « ballant »

Bailer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

→ voir baller, au participe présent.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « ballant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ballant balɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « ballant »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « ballant »

  • Punaise, ce logo de l’élection municipale : je ne peux m’empêcher de voir un bonhomme avachie, la tête basse, les bras ballant, comme s’il se dirigeait vers l’abattoir. Cette visualisation me parait pourtant beaucoup plus prêt de la réalité qu’une main glissant un bulletin dans l’urne qu’elle est sensé représenter... AgoraVox, Municipales 2020 (4) : bientôt, la fin d'un suspense - AgoraVox le média citoyen
  • Le monde ballant et le football athois sont en deuil : Roland Maucq est décédé. Il était âgé d’une soixantaine d’années. sudinfo.be, Le monde ballant et le football athois en deuil: «Même s’il avait un caractère bien trempé, Roland était vraiment quelqu’un de dévoué»

Traductions du mot « ballant »

Langue Traduction
Anglais swinging
Espagnol colgando
Italien penzoloni
Source : Google Translate API

Synonymes de « ballant »

Source : synonymes de ballant sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « ballant »

Ballant

Retour au sommaire ➦

Partager