La langue française

Arrière-saison

Définitions du mot « arrière-saison »

Trésor de la Langue Française informatisé

ARRIÈRE-SAISON, subst. fém.

A.− Période de l'année qui succède à la belle saison et en conserve encore les caractères, la fin de l'automne ou le début de l'hiver :
1. ... en attendant, deux jours encore d'un temps aigre et pareil à celui d'aujourd'hui et le jardin sera complètement flétri. Ils se promenèrent, à pas lents dans les allées. − Il nous restera les fleurs d'arrière-saison, les chrysanthèmes. Huysmans, L'Oblat,t. 1, 1903, p. 108.
2. Cet été de la Saint-Martin, dépouillé des buées de chaleur de la canicule, exempt encore des brouillards de l'arrière-saison, lumineux comme l'autre, mais apaisé, épanche une lumière fluide exquise, sous laquelle la douceur de respirer et de contempler est indicible. Pesquidoux, Le Livre de raison,1928, p. 105.
B.− Au fig. Période de la vie, qui succède à la maturité; vieillesse :
3. Je fais tout doucement ma petite maison, Et j'amasse en été pour l'arrière-saison. Collin d'Harleville, Le Vieux célibataire,1792, p. 33.
4. Et j'eus un serrement de cœur en songeant à ces épaves de la vie, à ces tristes êtres perdus, à ce mariage d'arrière-saison après le dernier espoir envolé, à ce grand homme en toc accepté comme rossignol par cette pauvre fille, qui, sans lui, aurait été bientôt à la femme ce qu'est le poisson salé au poisson frais. Maupassant, Contes et nouvelles,t. 2, Épaves, 1881, p. 1219.
PRONONC. : [aʀjε ʀsεzɔ ̃] ou [-sezɔ ̃]. Passy 1914 et Dub. transcrivent l'avant-dernière syllabe avec [e] fermé ([eˑ] fermé mi-long pour Passy), Harrap's 1963, Pt Rob. et Warn. 1968 avec [ε] ouvert. L'ensemble des dict. du xixes. note [ε].
ÉTYMOL. ET HIST. − Fin xves. (01. de La Marche, v. n. 3 d'apr. O. Bloch, Notes lexicales ds Fr. mod., t. 4 [1936], 338 : Sur l'arrière-saison); 1559 arriere-saison de l'automne (Amyot, Cam., 5 ds Gdf. Compl. : Il estoit ja l'arriere saison de l'automne, et finissoit l'esté); 1607 fig. (Du Villars, Mém., 2eav. au lect., ibid.). Composé de arrière-* et de saison*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 78.

Wiktionnaire

Nom commun

arrière-saison \a.ʁjɛʁ.sɛ.zɔ̃\ féminin

  1. L’automne, la fin de l’automne ou même le commencement de l’hiver.
    • Elles sont exécutées par un grand nombre de petits propriétaires qui font le rouissage à l’arrière-saison et réservent le travail du broyage et du teillage pour les longues soirées d'hiver. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 151)
    • L'ensemble des dispositions que nous venons de passer en revue s'applique spécialement à la filature d'été, c'est-à-dire du mois de juin à octobre. Mais lorsqu'on veut continuer le dévidage pendant l'arrière-saison, […], on ferme les bâtiments au moyen de châssis vitrés. — (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
    • L'arrière-saison prolongeait l'éclosion tardive des bolets, des russules "jolies", des tricholomes bleus. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  2. (Figuré) Commencement de la vieillesse.
    • Il faut se ménager, se réserver quelque chose pour l’arrière-saison.
    • Rires détestables, qui se moquaient de Marco et de moi, […] comme si l’aventure qui illuminait l’arrière-saison de Marco ne fût qu’un vieux fait divers. — (Colette, Le képi, Fayard, 1943 ; éd. Le Livre de Poche, 1968, p. 49.)
  3. Derniers mois qui précèdent la récolte ou les vendanges, en parlant du blé et du vin.
    • Le blé se vend plus cher dans l’arrière-saison, c’est-à-dire Dans les mois de juin et de juillet.
    • Ce vin ne se boit que dans l’arrière-saison, c’est-à-dire Dans les mois de juillet et d’août.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ARRIÈRE-SAISON. n. f.
L'automne, et plus ordinairement la Fin de l'automne ou même le Commencement de l'hiver. Les fruits de l'arrière-saison. Ces pommes, ces poires, etc., sont pour l'arrière-saison. Le bon-chrétien, la reinette ne se mangent que dans l'arrière-saison. Nous avons eu encore de beaux jours dans l'arrière-saison. Des arrière-saisons. Il signifie figurément Commencement de la vieillesse. Il faut se ménager, se réserver quelque chose pour l'arrière-saison. En parlant du Blé et du Vin, il désigne les derniers mois qui précèdent la récolte ou les vendanges. Le blé se vend plus cher dans l'arrière-saison, c'est-à-dire Dans les mois de juin et de juillet. Ce vin ne se boit que dans l'arrière-saison, c'est-à-dire Dans les mois de juillet et d'août.

Littré (1872-1877)

ARRIÈRE-SAISON (a-riê-re-sè-zon) s. f.
  • 1La fin de l'automne ou le commencement de l'hiver. Dans un soir pur de l'arrière - saison, Lamartine, Socrate, 809.
  • 2 Fig. Le dernier âge de la vie. Je regarde et n'envisage Pour mon arrière-saison, Que le malheur d'être sage, Chaulieu, La goutte. Aujourd'hui que nous nous trouvons dans le commencement de l'arrière-saison de la chaleur du globe…, Buffon, Animaux, chap. 9.
  • 3En parlant du blé et du vin, les derniers mois qui précèdent la récolte ou les vendanges. Le blé se vend plus cher dans l'arrière-saison, c'est-à-dire dans les mois de juin et de juillet. Ce vin ne se boit que dans l'arrière-saison, c'est-à-dire dans les mois de juillet et d'août.

    Au plur. Des arrière-saisons.

HISTORIQUE

XVIe s. Il estoit jà l'arriere saison de l'automne, et finissoit l'esté, Amyot, Cam. 5. Les fourrages defaillans en l'arriere-saison de l'année, quand improvidemment l'on ne s'est bien mesuré en cest endroit, De Serres, 283.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « arrière-saison »

 Composé de arrière et de saison.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « arrière-saison »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
arrière-saison arjɛrœsɛsɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « arrière-saison »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « arrière-saison »

  • Pour prolonger leur campagne de promotion de la destination Lot-et-Garonne jusqu’à l’arrière-saison, le conseil départemental et le comité départemental du tourisme ont saisi l’opportunité d’être présents durant tout le mois de septembre à la Maison de la Nouvelle-Aquitaine à Paris pour valoriser le 47 et ses atouts. Une vitrine supplémentaire qui viendra renforcer le plan de soutien à la filière touristique lot-et-garonnaise. À cette occasion, les Parisiens et touristes pourront découvrir et déguster les produits du département qui seront mis à l’honneur tout le mois de septembre dans la boutique de la petitbleu.fr, Tourisme en Lot-et-Garonne : une comm’ qui "ne manque pas d’air" - petitbleu.fr

Images d'illustration du mot « arrière-saison »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « arrière-saison »

Langue Traduction
Anglais late season
Espagnol final de temporada
Italien fine stagione
Allemand spätsaison
Chinois 后期
Arabe أواخر الموسم
Portugais última temporada
Russe конец сезона
Japonais 晩年
Basque denboraldi amaieran
Corse tarda stagione
Source : Google Translate API

Synonymes de « arrière-saison »

Source : synonymes de arrière-saison sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « arrière-saison »

Arrière-saison

Retour au sommaire ➦

Partager