La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « ardoise »

Ardoise

Variantes Singulier Pluriel
Féminin ardoise ardoises

Définitions de « ardoise »

Trésor de la Langue Française informatisé

ARDOISE, subst. fém.

A.− Schiste argileux, de couleurs diverses, qui se divise en feuillets minces et qu'on utilise à divers usages (principalement couverture des maisons, revêtement de sols, tablettes, crayons, etc.) :
1. C'est une de ces places trapèzes autour desquelles tous les styles et tous les caprices de l'architecture bourgeoise au Moyen Âge et à la Renaissance se dressent représentés par des maisons modèles où, selon l'époque et le goût, l'ornementation a tout employé avec un à-propos prodigieux, l'ardoise comme la pierre, le plomb, comme le bois. Hugo, Le Rhin,1842, p. 254.
2. Des colonnes torses, d'ardoise noire, supportent une architecture historiée, de la même pierre que l'encadrement. T'Serstevens, L'Itinéraire espagnol,1933, p. 42.
B.− P. ext.
1. (Surtout au plur.). Plaques d'ardoise qui servent à couvrir les toits :
3. Sur l'ardoise et la tuile de nos toits, nous voyons l'action de l'air et de la pluie faire éclore des moisissures, des mousses, des lichens; ... Cabanis, Rapports du physique et du moral de l'homme, t. 2, 1808, p. 243.
4. Automne. Cinq heures du soir. Lutte silencieuse et lente du soleil et de l'ombre. L'ombre gagne. Les arbres en ont jusqu'à la taille; leur cime reste dans la lumière. En haut du pré, les bœufs éclatent de blancheur. Ardoises violettes, tuiles roses ou rouges. Renard, Journal,1906, p. 1076.
2. Tablette d'ardoise sur laquelle écrivaient les écoliers :
5. Mademoiselle Lefort, m'ayant donné une ardoise avec un crayon, me fit asseoir... A. France, Le Livre de mon ami,1885, p. 114.
3. Couleur de l'ardoise (gris très foncé, la couleur ordinaire de l'ardoise) :
6. Le vendredi matin, quand le jour a paru, j'ai été faire un tour de jardin. Il avait plu, les oiseaux commençaient à chanter et de grands nuages ardoise couraient dans le ciel. Flaubert, Correspondance,1852, p. 467.
C.− Arg. et pop.
1. Avoir l'ardoise. ,,Avoir crédit chez le mastroquet, l'habitude chez les marchands de vins étant de marquer les comptes sur une ardoise.`` (France 1907). Avoir une ardoise chez un commerçant (pop., vieilli). Avoir du crédit (et des dettes) chez lui :
7. Il devait avoir des ardoises chez tous les « boucs » du quartier, non seulement aux « Grandes émeutes », au môme Naguère, mais encore aux « Mousquetons » et même à la Brasserie Vigogne rue des Blancs-Manteaux... Céline, Mort à crédit,1936, p. 452.
2. SP., néol. Ardoise (l'). ,,Le tableau d'honneur où figure au jour le jour le nouveau vainqueur du maillot jaune`` (Sandry-Carr. Cycl. 1963).
3. Prendre une ardoise à l'eau. Uriner (l'ardoise désigne, p. méton., l'urinoir). (Cf. Sandry-Carr. 1963).
4. Arg., p. métaph. Couvre-chef (cf. tuile); p. ext. tête. Se fourrer dans l'ardoise que ... Se mettre dans la tête que ... (cf. L. Rigaud, L'Arg. anc. et mod., 1878, p. 13).
PRONONC. : [aʀdwa:z]. Seul Dub. écrit : aʀdwɑ:z. Cf. de même DG : àr-dwáz. Enq. : /aʀdwaz/.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. a) Fin xiies. « schiste utilisé surtout pour la couverture des toits » (Chr. de Troyes, Perceval, 2966 ds Gdf. Compl. : Vers un palais covert d'ardoise); d'où b) fin xiiies. « feuille découpée dans cette matière » (Richard le beau, 2389 ds Gdf. Compl.); 2. 1379 « morceau d'ardoise sur lequel on écrit » (Invent. de Charl. V, ap. Laborde ds Gdf. Compl. : Une ardoise en un estuy de cuivre); 3. 1852 « couleur », supra ex. 6); 4. 1868 29 nov. « compte ouvert dans un lieu public, chez un marchand » (A. Villemot, Le Temps, feuilleton ds Littré : L'aspirant était un ancien acteur... on prétendait qu'il avait une ardoise au café voisin). D'un lat. vulg. *ardesia appartenant en propre au nord de la France (au sud prévaut un type *lausa, v. FEW t. 1, p. 132b, 133aet t. 5 p. 211 et sqq.), peut-être dér. d'un gaul. *ard(u)-« haut, élevé » que l'on trouve dans Ardu-enna « Ardennes » (FEW t. 1, loc. cit.; EWFS2; Dottin, p. 112; IEW, 339; Holder), région où sont exploitées des carrières d'ardoise (Gay; Lar. Comm. 1930); l'étymol. proposée par Men. 1750, ardoise réduction de ardenoise « pierre ardenoise », bien que peu probable du point de vue morphol., semble reposer sur une tradition qui situe l'orig. du mot dans cette région.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 485. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 598, b) 881; xxes. : a) 862, b) 561.
BBG. − Ac. Gastr. 1962. − Bach.-Dez. 1882. − Barb.-Cad. 1963. − Baulig 1956. − Bouillet 1859. − Brard 1838. − Chabat 1881. − Chesn. 1857. − Comm. t. 1 1837. − Delorme 1962. − Duval 1959. − Encyclop. méthod. Mécan. t. 1 1782. − Esn. 1966. − France 1907. − Gay t. 1 1967 [1887]. − George 1970. − Gruss 1952. − Jossier 1881. − Laborde 1872. − Larch. Suppl. 1880. − Lar. comm. 1930. − Lar. mén. 1926. − La Rue 1954. − Mont. 1967. − Noël 1968. − Plais.-Caill. 1958. − Pough Index 1969. − Privat-Foc. 1870. − Sandry-Carr. 1963. − Sandry-Carr. Cycl. 1963. − Uv.-Chapman 1956. − Viollet 1875. − Wexler (P. J.). Pour l'ét. du vocab. des vaudevilles. In : [Mél. Cohen (M.)]. The Hague-Paris, 1970, p. 209.

Wiktionnaire

Adjectif - français

ardoise \aʁ.dwaz\ invariable féminin

  1. Gris foncé, allant du neutre au bleuté. — #5A5E6B Gris ardoise — #686F8C Bleu ardoise.
    • Il y a là un horizon gris ardoise avec trois oiseaux blancs qui fait songer à vos yeux quand vous êtes en colère. Ils sont si grands alors qu’on y cherche malgré soi des nuages, la mouette qui crie, et l’ivresse salée du large. — (Paul-Jean Toulet, Mon Amie Nane, 1922)
    • Le ciel dans le N.-E. avait pris une teinte ardoise caractéristique. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Ils étaient trois : deux femmes en chemisier, la cinquantaine sévère et nerveuse, les cheveux ardoise coupés courts et qui se ressemblaient comme des jumelles. Un homme grand aux moustaches épaisses et laquées. — (Patrick Modiano, Livret de famille, Gallimard, collection Folio, 1977, page 19)

Nom commun 2 - français

ardoise \aʁ.dwaz\ masculin

  1. Gris foncé, allant du gris neutre au gris bleuté. #5A5E6B #686F8C
    • L’émerillon ( Falco columbarius ) est par contre fréquent : c’est un petit faucon, trapu mais très rapide, dont le mâle a le dos couleur ardoise, et qui n’a pas les « moustaches » caractéristiques des autres faucons. — (Baudouin van den Abeele, La fauconnerie dans les lettres françaises du XIIe au XIVe siècle, Leuven University Press, 1990, page XXII – Préliminaires)

Nom commun 1 - français

ardoise \aʁ.dwaz\ féminin

  1. (Pétrographie) Roche schisteuse de couleur foncée qui se délite en feuilles. Elle sert à couvrir les toits dans certaines régions, en particulier autour d’Angers, ou dans les Ardennes.
    • Sur les ardoises des clochers, un rayon mal taillé s’effrite. — (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)
    • Et tout à coup, l’église, qui, en face de moi, montrait son toit gauchi et sa vieille tour d’ardoise, mal d’aplomb au-dessus d’un bouquet d’acacias et de marronniers roses, les cloches tintèrent. — (Octave Mirbeau, Contes cruels : Mon oncle)
    • Par contre, pour le petit granit et pour les ardoises, la crise continue, par suite de la tendance à remplacer les produits indigènes par des produits importés et de l'emploi plus fréquent de pierres blanches et de revêtements en pierre reconstituée. — (L'Économie belge en 1955, Bruxelles : Ministère des affaires économiques et des classes moyennes, 1955, page 102)
  2. Petite planche constituée à l'origine, par cette roche et qui sert à écrire, généralement avec une craie ou un crayon d'ardoise
    • Imaginez une figure de géométrie assez compliquée, tracée avec du crayon blanc sur une grande ardoise : eh bien ! je vais expliquer cette figure de géométrie ; mais une condition nécessaire, c’est qu’il faut qu’elle existe déjà sur l’ardoise. — (Stendhal, De l’Amour, 1re préface de 1826)
  3. (Figuré) Compte ouvert chez un marchand, ainsi dit parce que ce compte s'écrivait sur une ardoise. (Par extension) Dette impayée, notamment dans un bar ou un restaurant.
    • Nettoyer l’ardoise, effacer une dette.
    • Laisser une ardoise, faire une dette.
    • Des confrères en journalisme, des copains de métier passent devant le mastroquet, nantis déjà d’une place, et courant au café commander un gueuleton qu’on mettra sur l’ardoise de la Mairie, ou chez les tailleurs militaires, un frac à collet tout galonné. — (Jules Vallès, L’Insurgé, G. Charpentier, 1908)
    • On sentait le gars pas fier, qui a envie de causer. « Vous voyez ces fenêtres, il disait, c’était l’atelier de Modigliano » ou bien, devant l’un des grands cafés du boulevard : « Pas dans celui-là, j’ai une ardoise. » — (Antoine Blondin, Monsieur Jadis ou l'École du soir, 1970, réédition Folio, 1972, page 86)
    • Les jeunes émigraient en masse pour ne pas avoir à rembourser les ardoises de leurs parents. — (Antoine Bello, Les Producteurs, édition Blanche, 2015, page 209)
  4. (Informatique) Tablette tactile.
  5. (Billard) Plaque sous le tapis d'une table de billard.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ARDOISE. n. f.
Espèce de pierre tendre, et de couleur bleuâtre, qui se sépare par feuilles et dont on se sert pour couvrir les maisons. Carrière d'ardoise. Ardoise fine. Grosse ardoise. Ardoise d'Anjou. Pavillon couvert d'ardoise. Un cent d'ardoises. Couvreur en ardoise. On écrit, on dessine sur l'ardoise.

Littré (1872-1877)

ARDOISE (ar-doi-z') s. f.
  • 1Pierre d'un gris noir ou bleuâtre, qui sert à couvrir les maisons.
  • 2Dans la peinture en bâtiments, couleur composée avec du blanc et du noir.
  • 3 En termes de marine, en ardoise, se dit des mantelets des sabords, quand ils ne sont ouverts ou relevés qu'à moitié.

HISTORIQUE

XVe s. Ung cent d'erdoice, Du Cange, ardesia. Quand nous eusmes bien remiré l'eglise Clere com jour, et couverte de bise Pierre ardoise…, Christine de Pisan, Dit de Poissy.

XVIe s. Couleur d'ardoize, gris ramier, gris perlé…, D'Aubigné, Faen. I, 2. Ils firent du pain de paille hachée et d'ardoise, D'Aubigné, Hist. II, 57.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ARDOISE. Ajoutez :

4Plaque d'ardoise sur lequel on écrit avec un morceau d'ardoise taillé en crayon ; on s'en sert dans les écoles et dans le commerce.
5 Fig. Compte ouvert dans un restaurant, chez un marchand, ainsi dit parce que le compte s'écrit sur une ardoise. L'aspirant était un ancien acteur… on prétendait qu'il avait une ardoise au café voisin, A. Villemot, le Temps, feuilleton, 29 nov. 1868.
6Toile d'ardoise, toile grise enduite d'un vernis à l'huile dans lequel entre de l'ardoise moulue. Toile d'ardoise et tableaux en toile d'ardoise… en vertu d'un arrêté du conseil fédéral du 15 fév. 1876, la toile dite toile d'ardoise est assimilée à la toile cirée commune, non imprimée, pour emballage, Journ. offic. 2 mai 1876, p. 3044, 1re col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « ardoise »

(XIIe siècle)[1] Mot propre au Nord de la France[1] (lauze en Occitanie) ; d’origine obscure, peut-être d'un mot gaulois[2] reconstruit sous la forme *aritisia[3] qui aurait donné le latin vulgaire *ardesia. On retrouve le radical gaulois *ardu-, « haut, élevé », présent, par exemple, dans Ardu-enna (« Ardennes »). Gilles Ménage fait de ce mot la réduction de ardenoise[4] (« pierre ardennaise, des Ardennes »), les Ardennes ayant été une région productrice ; plausible au niveau sémantique, cette hypothèse est peu probable du point de vue morphologique[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bas-lat. ardesia, ardosia, ardesius lapis. Origine inconnue. Cependant il serait possible qu'il y eût là un radical celtique signifiant de couleur foncée : kymri, arddu, ardwn, très sombre ; ardenna, nom d'une vaste et sombre forêt des Gaules ; arduina, ardoina, surnom de Diane dans une inscription gauloise ; norm. ardenne, nom du bluet.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « ardoise »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ardoise ardwaz

Fréquence d'apparition du mot « ardoise » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « ardoise »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « ardoise »

  • Une tuile, une élégante ardoise.
    Jules Renard — Journal 1887-1892
  • Pour un débiteur sans le sou, toutes les ardoises sont des tuiles.
    André Billy
  • L’ardoise vient d’Angers, et c’est même pour ça que le métier de couvreur est si dangéreux.
    Alphonse Allais — A se tordre
  • J'efface tout et je recommence. Parce que je considère la création comme une ardoise...
    Pierre Dac — Le club des loufoques
  • « Oui, mais ça fait un petit moment que je leur dis qu’il faut que tout ça cesse... Et puis, ça ne cessait pas. On ne faisait pas de bons matches, on était à la rue. Aujourd’hui, je ne vais dire “ça y est, on a trouvé la bonne formule et on repart à zéro, tout va bien”. Dans notre situation, avec le début de saison qu’on a fait, il faut rester humble et penser au match d’Angoulême. On a été catastrophique il y a deux semaines là-bas (3-9, le 22 décembre), c’est le terme. Il ne faut pas oublier les copies qu’on a pu rendre ces derniers temps. Donc, il faut qu’on efface l’ardoise d’il y a quinze jours. Pensons à ça avant de penser à la suite. »
    Rugby / Pro D2. Stéphane Glas (FC Grenoble) : "Il faut qu’on efface l’ardoise d’il y a quinze jours"
  • Le leader mondial de l’ardoise naturelle Cupa Pizarras dévoile sa dernière innovation : un panneau solaire thermique pour surfaces planes, qui permet de transformer la terrasse en source d’énergie.
    lemoniteur.fr — Un panneau solaire thermique en ardoise pour sol de terrasse

Traductions du mot « ardoise »

Langue Traduction
Anglais slate
Espagnol pizarra
Italien ardesia
Allemand schiefer
Chinois 石板
Arabe لائحة
Portugais ardósia
Russe шифер
Japonais スレート
Basque arbela
Corse ardesia
Source : Google Translate API

Combien de points fait le mot ardoise au Scrabble ?

Nombre de points du mot ardoise au scrabble : 8 points

Ardoise

Retour au sommaire ➦