La langue française

Schiste

Sommaire

  • Définitions du mot schiste
  • Étymologie de « schiste »
  • Phonétique de « schiste »
  • Citations contenant le mot « schiste »
  • Images d'illustration du mot « schiste »
  • Traductions du mot « schiste »
  • Synonymes de « schiste »

Définitions du mot « schiste »

Trésor de la Langue Française informatisé

SCHISTE, subst. masc.

A. −
1. PÉTROGR., le plus souvent au plur. Roche de constitution très variable, caractérisée par une texture feuilletée résultant d'une forte compression, de contraintes tectoniques ou du métamorphisme; en partic., roche sédimentaire ou faiblement métamorphique dérivant de sédiments essentiellement argileux. Feuille, lame, plaque de schiste; banc, montagne, plan de schiste. Les boues argileuses, relativement légères, gagnent les points les plus tranquilles de la lagune et s'y agglomèrent lentement, en un dépôt que le temps transformera en schistes à grains très fins (E. Schneider,Charbon, 1945, p. 290):
... variétés minéralogiques qui sont admises aujourd'hui au sein du genre schiste, et dont les types à caractère métamorphique ont été délibérément exclus: Schistes argileux (shales des auteurs anglais), siliceux (phyllades et quartzophyllades des auteurs belges), calcaires (calcschistes); schistes ferrifères à oligiste, à magnétite ou à pyrite; schistes à matières charbonneuses (...); schistes à hydrocarbures (schistes « bitumineux » (...)). Géol., t. 1, 1972, p. 658 [Encyclop. de la Pléiade].
[Avec déterm., pour désigner un type particulier de ces roches] Schistes ampéliteux ou ampélitiques (synon. ampélite), schistes ardoisiers (synon. ardoises).
[Le déterm. indique la nature des roches] Schistes argileux, calcaires, siliceux (v. ex. supra).
[Le déterm. désigne un minéral caractéristique, un constituant] Schistes alumineux, bitumineux, carbonés, micacés, pyriteux; schistes sériciteux ou à séricite; schistes à chlorite. Les schistes carburés renferment une proportion assez élevée de graphite et sont utilisés pour le dessin. Les schistes alunifères contiennent de l'alun provenant en partie de la décomposition de la pyrite (Encyclop. univ.t. 141972, p. 731).Roches métamorphiques connues également sous le nom de chloritoschistes, les schistes chloriteux consistent essentiellement en agrégats squameux, plus ou moins compacts, de minéraux du groupe de la chlorite (Encyclop. Sc. Techn.t. 91973, p. 657).V. ex. supra.
[Le déterm. indique une caractéristique, un aspect] Schistes lustrés (v. lustré); faciès des schistes verts, des schistes bleus. Schistes verts (...). Schistes à épidote, chlorite, actinote, albite, formés par métamorphisme de tufs intermédiaires ou basiques, de leurs produits de remaniement, ou plus rarement de marnes. Les (...) Schistes bleus, comportent, outre les mêmes minéraux, des amphiboles alcalines (Géol.,t. 1,1972,p. 1080 [Encyclop. de la Pléiade]).Au stade le plus bas du métamorphisme [de contact], les substances organiques contenues dans les sédiments se transforment en graphite qui tend à se réunir en petites plaques: ainsi se forment les schistes tachetés (Encyclop. Sc. Techn.t. 71972, p. 795).Schistes cristallins. Synon. de roches cristallophylliennes (s.v. cristallo-).La majorité des roches métamorphiques qui participent à la constitution des chaînes plissées et des boucliers (...) sont caractérisées par une texture macroscopique orientée, anisotrope. Celle-ci (...) est le plus souvent rendue très apparente par la disposition planaire ou linéaire des minéraux phylliteux, micas surtout: d'où les termes classiques de roches cristallophylliennes ou de schistes cristallins qui servent à les désigner (Encyclop. univ.t. 101971, p. 976).
2. MINES. ,,Ensemble des éléments non combustibles d'un charbon; résidu d'une opération d'épuration de charbon`` (Minér. 1972).
B. − [Ces roches considérées dans leurs emplois] Les bergers vivent loin de tous, rudement logés dans des cabanes construites de blocs de granit et couvertes de larges plaques de schiste (Pesquidoux,Chez nous, 1921, p. 236).La distillation des schistes bitumineux peut également se faire dans des fours tournants (Chartrou,Pétroles natur. et artif., 1931, p. 181).
Huile* de schiste. P. ell. Deux lampes à schiste trouent l'ombre de deux flammes jaunes (Zola,Th. Raquin, 1867, p. 5).Un cabinet sans fenêtre, bas de plafond, éclairé au schiste (A. Daudet,Pt Chose, 1868, p. 298).
REM. 1.
Schiste-, élém. de compos.
Schiste-carton, subst. masc.,,Sédiment surtout marno-calcaire, d'aspect feuilleté et de consistance cartonneuse dont la couleur brune ou grise est due à des imprégnations bitumineuses`` (Fouc.-Raoult Géol. 1980).
2.
-schiste, élém. de compos.[Le 1erélém. désigne le minéral prédominant; les mots constr. sont des subst. masc.] V. micaschiste et aussia)
Calcschiste. -Schiste à séricite, chlorite, calcifère qui provient d'une marne par métamorphisme peu poussé, appelé parfois schiste lustré (d'apr. Géol., t. 1, 1972, p. 1079 [Encyclop. de la Pléiade]). Supra ex.
b)
Chloritoschiste. -Synon. schiste chloriteux.Supra A 1 ex. de Encyclop. Sc. Techn. t. 9 1973, p. 657 et infra c ex.
c)
Séricitoschiste. -Schiste à séricite. Les phyllades ou schistes sont à grain plus fin et sont souvent désignés par le minéral le plus abondant: séricitoschiste, chloritoschiste, talcschiste (Encyclop. univ.t. 101971, p. 977).
d)
Talcschiste. -Supra séricitoschiste ex.
3.
Schist(o-), élém. formanttiré du subst. schiste, entrant dans la constr. de qq. termes.V. schistifier (infra rem. 5) et aussia)
Schistoïde, adj.,,Qui a l'apparence du schiste`` (Lar. encyclop.).
b)
Schistose, subst. fém.,méd. ,,Pneumoconiose bénigne due à l'inhalation de poussières d'ardoise. Syn. maladie des ardoisiers`` (Méd. Biol. t. 3 1972).
4.
Schistification, subst. fém.,mines. Action de schistifier. On définit le taux de schistification qui est la proportion de stériles (poussières, humidité et cendres de charbon) du mélange stériles et charbon. Par de nombreux essais, on détermine pour chaque type de charbon le taux de schistification minimum qui ne donne lieu à aucune inflammation (Y. Muller,Mines, Paris, Dunod, 1964, p. 45).
5.
Schistifier, verbe trans.,mines. Répandre dans une mine de charbon des poussières stériles qui, mélangées aux poussières combustibles, empêchent toute inflammation (d'apr. Y. Muller, Mines, Paris, Dunod, 1964, p. 45). On schistifie une galerie en projetant sur les parois et sur le sol (...) un produit incombustible quelconque (Haton de La Goupillière,Exploitation mines, 1905, p. 1275).
Prononc. et Orth.: [ʃist]. Att. ds Ac. dep. 1762; 1762-98: ,,on prononce ordinairement chite``. Sur la tendance à prononcer des cons. implosives normalement amuïes, v. G. Straka ds Trav. Ling. Litt. Strasbourg t. 19 n o1 1981, p. 233. Étymol. et Hist. 1555 pierre schiste (B. Aneau, Tresor de Evonime, p. 153 ds Gdf. Compl.); 1742 schiste (A. J. Argenville, Hist. nat., p. 445). Empr. au lat.schistos (lapis), propr. « pierre fendue », empr. au gr. σ χ ι σ τ ο ́ ς « fendu; qu'on peut fendre », dér. de σ χ ι ́ ζ ω « fendre; séparer en fendant ». Fréq. abs. littér.: 89. Bbg. Dub. Dér. 1962, p. 33 (s.v. schistification).

Wiktionnaire

Nom commun

schiste \ʃist\ masculin

  1. (Géologie) Roche sédimentaire ou métamorphique (cristallophyllienne) à structure feuilletée et pouvant se diviser (se cliver) facilement en lames ou feuilles.
    • Le terrain ardoisier montre une succession de schistes et de quartzites des nuances les plus diverses, dont l’inclinaison générale est vers le sud de la boussole. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 15)
    • Vous ne chercheriez pas longtemps dans ces fissures de schiste ardoisé sans rencontrer des pépites importantes. — (Jules Verne, Cinq semaines en ballon, J. Hetzel et Cie, Paris, 1863)
    • On retrouve ce psammite à l'Est, à mi-hauteur du chemin d’Aiglemont, où il passe en dessus et en dessous des schistes gris-bleu, quarzeux. — (Excursions géologiques dans le golfe Rhénan de Charleville, par M. Jannel , dans les Annales de la Société géologique du Nord, Séance du 2 novembre 1881.)
    • Il verrait succéder la flore calcifuge moins variée des schistes et des grès, celle des tourbières avec leurs éléments relictuels. — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 7)
    • Quant aux pommes de terre, les canadas, venus dans les défrichements, du terrain sec, du schiste pourri tout pailleté d'écailles irisées, on leur découvre toujours un goût nouveau. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  2. (Industrie minière) Substance stérile mêlée au charbon.
    • Dans sa forme la plus simple, cet épierreur sélectionne le charbon brut en deux classes : les schistes d'une part, et, d'autre part, les charbons plus ou moins barrés . — (Ch. Berthelot, Épuration, séchage, agglomération et broyage du charbon, Paris : chez Dunod, 1938, p. 33)
  3. Huile de schiste, utilisée autrefois pour l'éclairage.
    • Cette loge, qu’il partageait avec deux camarades, était un cabinet sans fenêtre, bas de plafond, éclairé au schiste. — (Alphonse Daudet, Le petit chose, 1868, rééd. Le Livre de Poche, page 238)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SCHISTE. n. m.
T. de Minéralogie. Roche feuilletée qui peut aisément se diviser en lames ou feuilles, comme l'ardoise. Schistes bitumineux. Schistes houillers.

Littré (1872-1877)

SCHISTE (chi-st') s. m.
  • Minéral de structure lamelleuse, formé principalement de silice, d'argile et de divers oxydes métalliques. Schiste, dénomination banale de toutes les pierres qui ont une disposition à se séparer par feuillets, Saussure, Voy. Alpes, t. I, p. 112. Les schistes ont la texture feuilletée, à feuillets droits ou courbes ; leur aspect est mat, ou faiblement luisant ; ils sont tous assez tendres pour se laisser rayer par le cuivre, Brongniart, Traité de min. t. I, p. 553. Les schistes forment une grande partie de la croûte du globe ; les montagnes schisteuses bordent en général les montagnes de granit, de gneiss et de micaschiste ; elles ont une forme arrondie, qui les fait aisément reconnaître, Brongniart, ib. t. I, p. 561.

    Schistes bitumineux, schistes argileux, imprégnés de matières bitumineuses et renfermant des débris organiques.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

SCHISTE. Ajoutez :

Huile de schiste, huile qu'on retire des schistes bitumineux.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SCHISTE, s. m. ou Pierre feuilletée, (Hist. nat. Minéralog.) schistus, saxum sissile, lapis sissilis, ardoise. Nom générique donné par les naturalistes à des pierres qui se distinguent par la propriété qu’elles ont de se partager en lames ou en feuillets opaques. Les schistes sont de différentes couleurs ; on en trouve de noirs, de blancs, de gris, de verdâtres, de rouges, de jaunes, de bleuâtres. Ces pierres varient aussi pour leur nature ; il y en a qui font effervescence avec les acides, & qui par conséquent doivent être mises au rang des pierres calcaires ; d’autres ne sont point effervescence, & sont formées par une terre argilleuse devenue compacte ; tel est le schiste bleu connu sous le nom d’ardoise, dont on couvre les maisons, & qui se nomme ardesia tegularis.

Les couleurs des pierres schisteuses varient en raison de la nature des substances auxquelles elles sont mêlées ; elles different aussi par la finesse de leur grain, par la consistence & la dureté ; il y en a qui sont assez dures pour prendre le poli, & pour en former des tables, tandis que d’autres sont tendres & friables au point de pouvoir servir de crayon. Il y a des schistes qui sont composés de particules très-déliées ; telles sont les pierres dont on se sert pour repasser, & qu’on appelle cos ou coticula. Il y en a qui ne se partagent que difficilement en lames ou en feuillets ; d’autres se divisent avec beaucoup de facilité. C’est donc sans raison que quelques auteurs placent tous les schistes au rang des pierres vitrifiables, tandis que d’autres les mettent au rang des pierres calcaires ; l’erreur vient de ce qu’on ne s’est arrêté qu’au coup d’œil extérieur & à la propriété de se diviser en feuillets, qui sont communes à plusieurs pierres, qui au fond peuvent être d’une nature très-différente. Ainsi quelques schistes doivent leur origine à l’argille ; d’autres en sont redevables à la marne ou à la craie ; d’autres sont encore plus mélangées, &c.

Plusieurs naturalistes attribuent la formation du schiste ou des ardoises, à un dépôt qui s’est fait des terres détrempées par les eaux du déluge, ou par les eaux de la mer, lorsqu’elles ont couvert notre continent. Ce qu’il y a de certain, c’est que ces pierres se trouvent toujours par couches, quelquefois horisontales & d’autrefois inclinées, & même presque perpendiculaires à l’horison. Voyez Terre, (couches de la). Ces lits se trouvent tantôt près de la surface de la terre, tantôt à une très-grande profondeur. Voyez Révolutions de la terre.

C’est ordinairement dans des lits de pierre feuilletée ou de schiste, que l’on rencontre les empreintes de plantes & de poissons, comme on peut le remarquer dans le schiste ou dans l’ardoise cuivreuse du comté de Mansfeld, qui est une pierre remplie d’empreintes de poissons, & si chargée de cuivre, qu’on l’exploite avec succès pour en tirer ce métal.

Les mines de charbon de terre sont ordinairement accompagnées & couvertes de schiste, & sa couleur noire paroît venir du bitume dont cette pierre est pénétrée.

Souvent le schiste est entremêlé de pyrites & d’alun ; celui qui est dans ce cas est sujet à se décomposer & à perdre sa liaison lorsqu’il est exposé à l’air. (—)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « schiste »

Σχιστὸς, coupé, fendu, de σχίζειν, fendre ; lat. scindere (voy. SCINDER).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XVIe siècle) Du grec ancien σχιστός, skhistos (« fendu, séparé, ce qu'on peut fendre ») issu de σχίζω, skhizô (« fendre »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « schiste »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
schiste ʃist

Citations contenant le mot « schiste »

  • La montée en flèche de la production de schiste dans les années 2000 a permis aux États-Unis de devenir un exportateur net de pétrole en novembre 2019 - un revirement étonnant pour un pays qui avait importé plus de 10 millions de barils par jours dix ans plus tôt. Depuis mai, cependant, la tendance s’est inversée et les importations nettes ont augmenté. Reporterre, le quotidien de l'écologie, La production de pétrole de schiste a atteint son pic aux Etats-Unis
  • La chute des cours du baril, provoquée par la baisse spectaculaire de la demande mondiale, a durablement fragilisé le modèle du pétrole de schiste américain. Le Monde.fr, Pétrole : la fin de l’âge d’or américain
  • Le rapport sur le marché mondial Equipements de traitement du gaz de schiste est une avancée solide tirée par l’utilisation dans les principaux marchés en développement. Plus de chances de développement se présenter quelque part dans la fourchette de 2020 et 2029 contrastent avec quelques années en arrière, ce qui suggère le rythme rapide des progrès. Selon le développement financier mondial, la mesure du marché Equipements de traitement du gaz de schiste est évaluée à partir de $$ millions de dollars en 2018. Le marché Equipements de traitement du gaz de schiste doit dépasser plus de $$ millions US $$ par 2029 à un TCAC de XX% dans la trame de période d’estimation donnée. La Equipements de traitement du gaz de schiste scène de marché et la scène marchande ainsi qu’un examen SWOT des principaux vendeurs sont clarifiés. Les acteurs remarquables du marché mondial des Equipements de traitement du gaz de schiste sont les suivants Pall Corporation, Exterran, Linde Engineering, Johnson Controls, Newpoint Gas, LP, Technologie des membranes et recherche, Van Gas System, GasTech Engineering Corporation, Cameron, Honeywell UOP. INFO DU CONTINENT, Global Equipements de traitement du gaz de schiste Marche Croissance Future, Opportunités, Analyse Et Prévisions Jusqu'en 2029 - INFO DU CONTINENT
  • (Reuters) - Le géant pétrolier Chevron a annoncé lundi le rachat de Noble Energy dans le cadre d'une transaction tout en actions de 5 milliards de dollars (4,4 milliards d'euros) destinée à renforcer son assise dans le pétrole de schiste alors que la chute récente des cours du brut a mis à mal les acteurs du secteur. Challenges, Chevron rachète Noble Energy et se renforce dans le pétrole de schiste - Challenges
  • Créé en 1989, la société Chesapeake va rester gravée dans l’histoire industrielle américaine. Elle a ouvert la voie à l’Eldorado du gaz et pétrole de schiste en déployant à grande échelle les technologies de la fracturation hydraulique et du forage horizontal. C’est ainsi que les États-Unis ont atteint leur autonomie énergétique et sont même devenus d’importants exportateurs d’énergies fossiles. L’entreprise fut un temps le deuxième producteur domestique de gaz naturel après Exxon. Pourtant le 30 juin, Chesapeake a été placée sous la protection du chapitre 11 de la loi américaine sur les sociétés en faillite. Novethic Essentiel, Chesapeake, pionnier du gaz de schiste américain, fait faillite et illustre le concept des stranded assets | Novethic Essentiel
  • Au plan économique, un événement capital s’est produit récemment qui dans le contexte actuel de pandémie a manqué de passer inaperçu : la déclaration de faillite de Cheasapeake Energy, l’entreprise américaine pionnière dans la production de pétrole et de gaz de schiste. Cette faillite n’est pas seulement celle d’une entreprise mais celle d’un pan entier de l’industrie pétrolière. Et pour cause, elle ne commence pas une série de disparitions d’acteurs recourant à la fracturation hydraulique, mais la termine plutôt, même s’il en est encore qui restent en activité, mais probablement pour pas longtemps. Maghreb Online, Le dégonflement de la bulle du schiste - Maghreb Online
  • L’artiste sculpte le marbre de Saint-Béat ou de Haute-Savoie, le schiste et une grande variété de calcaire. Il laisse des aspects bruts, cisèle certaines parties pour leur conférer de la légèreté, joue avec la lumière comme une dentelle abstraite et minérale ou encore distord la matière en donnant l’illusion de son étirement dans bon nombre de ses sculptures intitulées “Ex-tensions”. , Culture - Loisirs | Lalouvesc : Gilbert Frizon, sculpteur, fait vibrer la pierre au Carrefour des arts

Images d'illustration du mot « schiste »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « schiste »

Langue Traduction
Anglais shale
Espagnol esquisto
Italien roccia scistosa
Allemand schiefer
Chinois 页岩
Arabe الصخري
Portugais xisto
Russe сланец
Japonais 頁岩
Basque eskisto
Corse scisto
Source : Google Translate API

Synonymes de « schiste »

Source : synonymes de schiste sur lebonsynonyme.fr
Partager