Amariner : définition de amariner


Amariner : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

AMARINER, verbe trans.

MARINE
A.−
1. Amariner un navire. ,,S'emparer de ce navire en temps de guerre et l'employer contre l'ennemi.`` (Gruss 1952) :
1. « Fais armer la chaloupe en guerre, prends quinze hommes, deux pierriers à pivot, et va amariner le bateau de ce Monsieur; quant à ces chiens qui sont dans le canot, mène-les aussi à bord, et mets-les aux fers avec le reste de l'équipage du brick... » E. Sue, Atar Gull,1831, p. 12.
2. Envoyer des hommes pour remplacer l'équipage d'un navire pris à l'ennemi. Amariner une prise (Jal 1848).
B.− Habituer au métier de marin, ou plus généralement, habituer à la mer. Amariner un mousse (Ac. t. 1 1932), Amariner des recrues, des passagers :
2. moure à françois. − ... Il [le petit gars] était aussi fier que coriace (...). Je le voyais (...) s'amariner, prendre du hâle, de la carrure... M. Genevoix, L'Aventure est en nous,1952, p. 63.
Emploi pronom. S'accoutumer à la mer. (Attesté ds Besch. 1845, Lar. 19e-Lar. encyclop. et Guérin 1892).
DÉR.
Amarinage, subst. masc.Action d'amariner un bâtiment.
Prononc. : [amaʀine]. Dér. Amarinage : [amaʀina:ʒ].
Étymol. ET HIST. − 1. 1246 mar. « garnir un vaisseau de ce qu'il faut d'hommes et de munitions pour le défendre » (Champollion-Figeac, Doc. hist. méd. [Mél.], t. 2, 2e, p. 64 [demande de navires faite à Gênes par les envoyés de Saint Louis, Jal1] ds Jal2: et doivent estre les devant dittes naves aparillies et sarcies et amarinees suffisamment au port d'Aigue-Morte). − 1529 (Rym., 2eéd., XIV, 316 ds Gdf. Compl. : Quatre galions avec leur suyte bien artilles et equippes seulement d'artillerie et munitions, et amarinees de mariniers et officiers necessaires pour la conduite); 2. av. 1646 en partic. « envoyer un équipage occuper un vaisseau capturé » (Beaulieu-Persac, Mém., p. 19, éd. La Roncière ds Jal2: et amarinay leur vaisseau); 3. 1789 « accoutumer à la mer, au métier de marin » (Termes de mar., ibid.). Empr. à l'a. prov. amarinar « équiper (un navire) » fin xiiie-début xives. (Dansa Jacobs II von Aragon ds Levy (E.) Prov. t. 1 1894, p. 56, s.v. : E es mal amarinada, Tant que negu noy punha Cossi la nau estorsa), hyp. que justifie la localisation de l'attest. de 1246. Terme répandu dans le bassin méditerranéen : a. cat. amarinar « équiper (un navire) » dep. R. Llull, Contemplació en Deu ds Alc.-Moll1, p. 603, s.v., a. génois : amarinare; xiiies. ds DEI (ital. mod. ammarinare) corse ammarinarsi, ibid. Amarinage, 1835 (Ac.).
STAT. − Fréq. abs. litt. : 3.
BBG. − Barber. 1969. − Bél. 1957 (et s.v. amarinage). − Boiss.8. (s.v. amarinage). − Canada 1930 (et s.v. amarinage). − Fér. 1768. − Gruss 1952. − Jal 1848. − Le Clère 1960. − Mots rares 1965. − Will. 1831.

amariner « pourvoir un navire en marins »

amariner , le rad. est de l'animé (marin). De même.

Amariner : définition du Wiktionnaire

Verbe

amariner \a.ma.ʁi.ne\ transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’amariner)

  1. (Marine) Habituer au métier de marin.
    • Amariner un mousse.
  2. (Marine) Envoyer un équipage occuper un navire capturé.
    • Il devait ensuite amariner la prise, c'est-à-dire en faire passer à son bord le maître et les principaux matelots, afin de diminuer leurs forces, et les remplacer par des gens de son propre équippage en nombre suffisant pour empêcher ceux qui restaient de se révolter. (Paul de Joriaud; « Jean Bart et la guerre de course sous Louis XIV » 1888)
  3. (Pronominal) (Marine) Ne plus éprouver le mal de mer et avoir le pied marin.
    • Ce matelot s’amarine.

Verbe

amariner \Prononciation ?\, 1er groupe (voir la conjugaison) pronominal (graphie ABCD) (pronominal : s’amariner)

  1. (Pronominal) (Météorologie) Se couvrir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Amariner : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AMARINER. v. tr.
T. de Marine. Habituer au métier de marin. Amariner un mousse. Un matelot amariné, Qui n'éprouve plus le mal de mer et qui a le pied marin. Il signifie également Envoyer un équipage occuper un vaisseau capturé.

Amariner : définition du Littré (1872-1877)

AMARINER (a-ma-ri-né) v. a.
  • 1Envoyer du monde à bord d'un vaisseau pris sur l'ennemi pour y tenir garnison.
  • 2Habituer à la mer.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « amariner »

Étymologie de amariner - Littré

À et marin.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de amariner - Wiktionnaire

De marin.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « amariner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
amariner amarine play_arrow

Conjugaison du verbe « amariner »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe amariner

Évolution historique de l’usage du mot « amariner »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « amariner »

  • La mer se forme, le vagues grossissent, le bateau bouge et presque inévitablement le mal de mer se fait sentir. De nombreux trucs et remèdes prétendent lutter contre le phénomène, mais il est difficile de savoir lesquels fonctionnent vraiment. Des chercheurs français et des collègues des États-Unis, du Brésil et de Taïwan ont étudié l'équilibre sur un navire de croisière pour essayer de mieux comprendre comment des personnes peu habituées à la mer arrivaient à s'amariner. , L'importance de la posture pour le mal de mer
  • Rien de plus désagréable que de se sentir mal sur un bateau. Si chacun a un seuil de tolérance plus ou moins élevé naturellement, tout le monde est susceptible de souffrir du mal de mer. La pratique et l’expérience ont bien sûr un rôle à jouer à ce niveau, pour «amariner» le néophyte et lui donner le pied marin. Ça ne s’improvise pas, et on vous conseille fortement de vous tester sur des sorties à la demi-journée puis à la journée, avant d’envisager de voir plus loin et de vous dégoûter inutilement. Comprendre ce qu’il se passe sur l’embarcation et agir soi-même en temps voulu, est un élément essentiel pour se sentir à l’aise sur l’eau.  Clicanoo.re, [Culture & Loisirs] Un tour de l’île à la voile : La Réunion depuis le large, c’est pas mal aussi | Clicanoo.re
  • Côté météo, la gestion des saisons cycloniques est primordiale sur un parcours qui vous mènera majoritairement sous le soleil des tropiques avec l’alizé comme fidèle serviteur. L’idée étant d’être toujours au bon endroit au bon moment ! Un départ de France pendant l’été garantit généralement un golfe de Gascogne clément, idéal pour s’amariner sereinement. Les îles Canaries puis le Sénégal vous permettront d’attendre fin novembre avant de vous élancer sur l’autoroute de l’alizé de nord-est avec le continent sud-américain en ligne de mire. , Quelle route pour un tour du monde en voilier de 3 ans ? - Voile & Moteur
  • On a navigué en rade de Brest et en mer d’Iroise pour amariner tout le monde Le Telegramme, Aventure. Un an de "Joititude" en famille ! - LeTelegramme Soir
  • Aujourd'hui, c'est la prise en main du bateau. Dans l'idéal, nous sommes arrivés la veille au soir et avons passé la nuit à bord. Cette première journée de navigation doit permettre à l'équipage de s'amariner, alors une destination proche sera idéale. La baie de Quiberon est particulièrement abritée de la houle du large, quelles que soient les conditions météorologiques, la mer sera calme. Bateaux.com, Idée croisière, une semaine de navigation en Bretagne sud

Traductions du mot « amariner »

Langue Traduction
Anglais seaworthy
Source : Google Translate API

Synonymes de « amariner »

Source : synonymes de amariner sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires