La langue française

Adorner

Définitions du mot « adorner »

Trésor de la Langue Française informatisé

ADORNER, verbe trans.

A.− Vx, littér. Orner, parer avec quelque recherche.
1. [En parlant d'un vêtement] :
1. Disons, pour ne rien omettre, que deux pennes de coq, bifurquées comme un cimier de cocuage, adornaient grotesquement son feutre gris allongé en chausse à filtrer. T. Gautier, Le Capitaine Fracasse,1863, p. 31.
Emploi pronom. à valeur passive :
2. Madeleine arrive! Endimanchée, je la trouve moins appétissante qu'en sarrau gris. Son chapeau de paille s'adorne d'un ruban de velours cerise, qui jure avec sa robe mauve. H. Bazin, Vipère au poing,1948, p. 250.
2. Rare. [En parlant d'une pers.] :
3. ... elle montre son doigt où brille la bague bénie par le prélat et, folle de joie, s'écrie : « mon seigneur Jésus-Christ m'a liée à lui par son anneau et il m'adorne telle qu'une épouse! » J.-K. Huysmans, L'Oblat,t. 2, 1903, p. 28.
B.− P. ext., gén. iron. [En parlant d'une construction, d'un intérieur, et plus gén. de tout ensemble] Garnir d'éléments décoratifs recherchés :
4. Ce château frais, neuf, pimpant, blanc et vermeil comme les joues d'une jeune fille, adorné de toutes recherches et magnificences, faisait une satire involontairement cruelle du pauvre manoir délabré, effondré, tombant en ruine au milieu du silence et de l'oubli... T. Gautier, Le Capitaine Fracasse,1863, p. 89.
5. On avait adorné d'une mise en scène gangstérienne la crise du 13 décembre... L'Œuvre,21 janv. 1941.
Emploi pronom. à valeur passive :
6. Quoique ma cellule s'adornât d'une ampoule, elle ne servait strictement qu'aux geôliers dans leurs rondes nocturnes... F. Ambrière, Les Grandes Vacances,1946, p. 350.
Prononc. − 1. Forme phon. − Seule transcription ds Land. 1834 : ɑ-dor-né. 2. Dér. et composés : adornement (arch., cf. Ac. Compl. 1842). − Rem. Quillet 1934 et Rob. signalent le mot comme arch.
Étymol. ET HIST. − 1. 1145 aorner « apprêter » (Everard, Distiques de Caton ds Leroux de Lincy, prov. ds Gdf. : tu purras en avant Aorner tun curage); 2. 1160 id. « décorer » (Roman de Troie, 25 149 ds T.-L. : li temple sont a dedmesure Preciosement aorné); 1534 adorner « id. » (M. Scève, La deplourable Fin de Flamete, ch. 29, ds Hug. : Avecques lettres d'or tout autour adornees). Au sens 1, empr. au lat. adordinare (dep. Tertullien, Scorpiace, 12 ds TLL s.v., 813, 17 : nobis magistros adordinavit); au sens 2, empr. au lat. adornare (dep. Tite-Live, 1, 20, 2 ds TLL s.v., 817, 27 : Numa... insignique eum veste et curuli regia sella adornavit); forme adorner, réfection sav. au xvies. Les 2 verbes semblent avoir confondu leurs sens à la faveur de l'homonymie.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 18.
BBG. − Boiss.8.

Wiktionnaire

Verbe

adorner \a.dɔʁ.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Vieilli) (Littérature) Orner, décorer, embellir.
    • La commère passe le temps à tourner et à retourner, en esprit, […] toutes les merveilles dont Sander a promis d’adorner Gentillie dans quelques jours, aussitôt après la rentrée des moissons. — (Georges Eekhoud, Le Cycle patibulaire, 1896)
    • (Pronominal) Les murs couverts de papier uni s’adornaient de gravures en couleur, représentant des scènes de chasse à courre et d’une lithographie du gagnant du Derby en 1851, un pur sang à tête d’hippocampe qui piaffait sur des pattes d’araignée. — (Maurice Dekobra, La Madone des sleepings, 1925, réédition Le Livre de Poche, page 26)
    • (Pronominal) Elle […] riait des plaisanteries qu’un ivrogne adressait à une très vieille et très innocente prostituée dont la décrépitude s’adornait de perles, d’opales, de brillants, de saphirs, d’émeraudes et de rubis faux. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)

Verbe

adorner \Prononciation ?\ transitif (voir la conjugaison)

  1. Variante de aorner.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « adorner »

En moyen français aorner (« orner »), du latin adornare.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « adorner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
adorner adɔrne

Évolution historique de l’usage du mot « adorner »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « adorner »

  •  « Ceux qui désirent acquérir la grâce de quelque Prince ont accoutumé de se présenter à lui » (Machiavel) couverts de riches présents et d’adorner leurs discours de pompeuses formules relatives à sa gloire incomparable. Par expérience, ils savent que la flatterie est une maîtresse sublime dont les charmes à nuls autres pareils subjuguent y compris les plus forts. Rares sont les grands capables de résister à ses appas suggestifs mais trompeurs. Ils se croient supérieurs, puissants et inflexibles ; là se trouvent leur talon d’Achille. Quelques paroles doucereuses et joliment tournées propres à satisfaire leur ego boursoufflé, les voilà qui enflent puis chavirent et deviennent d’une souplesse remarquable. Classique dynamique passionnelle ; sa vérité est de tous les temps et de tous les régimes. Club de Mediapart, Brève missive à l’attention du Président: supprimez les cérémonies du 14 juillet 2020! | Le Club de Mediapart
  • En présence de l'artiste Marco Godinho, choisi pour représenter le Luxembourg lors de cette 58e édition de la Biennale, Sam Tanson a mis en évidence la qualité des expositions qui continuent d'adorner le pavillon luxembourgeois depuis une bonne vingtaine d'années, lui assurant une place de choix dans les esprits des professionnels du monde artistique international. , Sam Tanson a inauguré le pavillon luxembourgeois à la 58e exposition internationale d'art contemporain de la Biennale de Venise - gouvernement.lu // Le gouvernement luxembourgeois
  • Aristide Delannoy, cadet d’Angrand de dix-huit ans et de Luce de seize, illustrateur attitré des « Hommes du jour », faisait partie de la bande à Grave, vraisemblablement introduit par Luce – il participa à l’Album de lithographies qui publia « L’Incendiaire », Delannoy y livra les « Souteneurs sociaux ». Ses portraits de couverture pour « Les Hommes du Jour » reprennent de temps à autre le procédé de ses aînés. Dans une lettre datée de juillet 1910 qu’Angrand envoie à Luce, est noté : « Il a été évidemment dans l’intention de Delannoy d’adorner d’un Signac le d’Annunzio des H du J de cette semaine. » L’expéditeur ajoute : « il est réussi et le Maître (Signac) ne peut que se montrer flatté de cette attention. » Le dessin de Delannoy du numéro du 23/07/1910 montre un d’Annunzio assis ; au mur, non sans brio, reproduite une marine vénitienne de Signac. Témoignages.RE - https://www.temoignages.re, Luce/Angrand/Delannoy (1874-1911) : une disparition programmée - C’en est trope - Infos La Réunion
  • Pour Juliette 70 alertes printemps, l'objectif est de « rester dans une situation intellectuelle d'études et de curiosité ; et de faire le point des nouvelles connaissances sur des sujets connus ou vécus, comme la guerre d'Algérie par exemple… ». « Le forfait cotisation (440 € l'année) nous permet de zapper. On est comme des gosses devant la devanture du pâtissier dit-elle encore joliment, et on veut goûter à tous les gâteaux… » Cette gourmandise se ferait presque boulimie chez Claude qui court après le temps perdu : « Chez moi enfant, il n'y avait pas un livre, alors je n'en ai jamais assez ! confie ce septuagénaire anciennement professeur de dessin et d'arts appliqués. « Les cours pour moi ne sont pas un point d'arrivée, mais un point de départ ; prendre des notes, cela ne me suffit pas… » Alors après chaque conférence, il se hâte de rentrer chez lui pour remettre tout au propre et surtout adorner ses notes d'iconographies piochées sur internet. Il fait de ses cahiers de véritables œuvres d'art… « Quand j'étais en activité, je n'avais pas le temps ! raconte-t-il ravi de faire sa rentrée, avec au menu de son premier jour, six heures de cours. Une reprise sur les chapeaux de roues « pour évoluer toujours et rester jeune d'esprit »…Jacqueline, 70 ans, insiste, elle, sur les intervenants « ce sont les mêmes qu'à la fac du Mirail, mais en centre-ville, explique-t-elle pragmatique, soulignant la proximité et l'excellent rapport qualité/prix. Occuper son temps libéré tout simplement. C'était à l'origine l'objectif de Colette retraitée de l'administration : « Je suis autodidacte et j'avais toujours rêvé de faire de la philo… » Désormais elle se plonge avec délices dans Socrate, Platon Aristote et les autres. Avec un effet inattendu « La philo a remplacé mon psy… que j'ai quitté du coup. Elle me permet de mieux vivre ou plutôt de me regarder vivre. Et depuis je suis mieux avec moi… Enfin libre. »Pour tous, l'un des attraits essentiels de l'Université du Temps libre est la liberté de manœuvre. . « Sans contrainte, sans stress et sans recherche de résultats », c'est le bonheur d'apprendre tout simplement. Un plaisir jamais assouvi. ladepeche.fr, Les seniors de retour sur les bancs de l'école - ladepeche.fr
  • A chaque moment décisif, le général de Gaulle a su adorner l'événement de son verbe qui revêtait dès lors une fonction quasi performative. De Gaulle, homme de mots, a su souvent agir sur le moment présent par la parole, - parmi maints exemples "Croit-on qu'à 67 ans je vais commencer une carrière de dictateur ?" ou le fameux, et d'ailleurs impropre, "quarteron de généraux en retraite". De Gaulle par son verbe exerçait aussi bien une influence sur l'avenir en conférant aux événements une signification souvent paradoxale. Ainsi dans son allocution radiodiffusée du 6 juin 1944, il annihile en quelques phrases les efforts des Anglo-Américains qui voulaient le tenir à l'écart de l'opération Overlord : "La bataille suprême est engagée [...]. Bien entendu, c'est la bataille de France, et c'est la bataille de la France" et de conclure avec un lyrisme dissimulant le fait, qui le navre sûrement, que la participation de la France libre au Débarquement est bien minime : "Derrière le nuage si lourd de notre sang et de nos larmes, voici que reparaît le soleil de notre grandeur !"   LExpress.fr, Quel écrivain fut de Gaulle? - L'Express

Images d'illustration du mot « adorner »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « adorner »

Langue Traduction
Anglais worship
Espagnol adoración
Italien culto
Allemand anbetung
Chinois 崇拜
Arabe عبادة
Portugais adoração
Russe поклонение
Japonais 崇拝
Basque gurtza
Corse venerazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « adorner »

Source : synonymes de adorner sur lebonsynonyme.fr

Adorner

Retour au sommaire ➦

Partager