La langue française

Acculement

Sommaire

  • Définitions du mot acculement
  • Étymologie de « acculement »
  • Phonétique de « acculement »
  • Évolution historique de l’usage du mot « acculement »
  • Citations contenant le mot « acculement »
  • Traductions du mot « acculement »
  • Synonymes de « acculement »

Définitions du mot « acculement »

Trésor de la Langue Française informatisé

ACCULEMENT, subst. masc.

Vx, emplois techn.
1. TRANSP. État d'une voiture qui accule, ,,qui baisse son arrière quand il est plus chargé que le devant.`` (Besch. 1845) :
1. L'acculement d'un tombereau a lieu s'il est trop chargé en arrière. Ac.1798.
P. ext.
ÉQUIT. ,,Déséquilibre d'un cheval qui met trop de poids sur ses membres postérieurs, provoquant en particulier une certaine précipitation dans le reculer.`` (Lar. encyclop.).
Rem. Attesté ds Quillet 1965 et Lar. encyclop.
MAR. ,,État d'un navire qui accule.`` (DG).
Rem. Attesté ds DG et Quillet 1965.
2. MAR. Acculement d'une varangue. Courbure d'une varangue. ,,Angle formé par la tangente menée à la partie arrondie (inférieure) de la varangue avec le plan horizontal. (La varangue est plus ou moins acculée suivant que cet angle est plus ou moins considérable).`` (Lar. encyclop.) :
2. Les varangues des couples de l'avant et de l'arrière ont toujours plus d'acculement que celles du maître couple. Celles des extrémités sont nommés fourcats, parce qu'elles font la fourche. Will.1831.
Prononc. : [akylmɑ ̃].
Étymol. ET HIST. − A.− 1. 1677 terme de mar. « quantité dont se relèvent les extrémités des varangues par rapport au plan supérieur de la quille » (Dassié, Arch. nav., p. 10 ds Jal2: aculement est la proportion que chaque gabary s'élève sur la quille plus que la maîtresse coste ou premier gabary); 2. 1866 terme de manège, Lar. 19es.v. : acculement : manège : mouvement précipité du cheval marchant en arrière, la croupe contractée et l'encolure tendue. B.− 1remoitié du xviiies. « action d'acculer qqn » emploi fig. (Saint-Simon, Mém., 511, 5 ds Littré : Je le laisserai dire [le duc d'Orléans] et comme prendre haleine de l'acculement où j'avais réduit son incomparable fausseté). Dér. de accul*; suff. -ment1*.
BBG. − Gruss 1952. − Jal 1848. − Littré-Robin 1865. − Soé-Dup. 1906. − Will. 1831.

Wiktionnaire

Nom commun

acculement \a.kyl.mɑ̃\ masculin

  1. (Marine) (Vieilli) Courbure que les constructeurs donnent aux deux branches de chacune des varangues d'un navire.
    • A partir de cette formule, on peut dresser le tableau suivant qui nous donne toutes les dimensions des différents baux secondaires de l'arrière. Ici, l'acculement est aussi la différence entre la demi longueur du maître bau et la demi longueur du bau secondaire considéré. (Le tracé des couples au début du XVIIe siècle selon l' Hydrographie du Père Fournier)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ACCULEMENT (a-ku-le-man) s. m.
  • Action d'acculer, au propre et au figuré. Je le laissai dire [le duc d'Orléans] et comme prendre haleine de l'acculement où j'avais réduit son incomparable fausseté, Saint-Simon, 511, 5.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « acculement »

(Siècle à préciser) Composé de acculer et -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Acculer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « acculement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
acculement akkylœmɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « acculement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « acculement »

  • La Corrèze compte acculement vingt radars répartis en six grandes catégories : discriminant (deux), double sens (six), de feux rouges (deux), fixe (sept), de passage à niveau (un) et de tronçon (deux). www.lamontagne.fr, Les radars de Corrèze ont flashé plus de 67.000 fois en 2016 - Tulle (19000)
  • Triste décadenceJe m'appelle Liban. Nous sommes le 22 novembre 2014. Mon cœur saigne. Je regarde vers le palais présidentiel de Baabda, il est vide, je me tourne vers le Parlement et retrouve les mêmes visages. Les problèmes politiques et socio-économiques s'acculement, les cerveaux émigrent....Mes 71 années d'indépendance ont été ponctuées de belles réalisations en tout domaine, économique, social, culturel, et j'en suis fier. Mais hélas, il y eut par la suite des années marquées par des guerres, des convoitises, des courants destructeurs. Le voisinage d'Israël et de la Syrie et leurs ambitions machiavéliques, la conjoncture régionale, les Palestiniens qui veulent le Liban comme patrie de rechange, le jeu des nations, la montée des courants politiques et religieux radicaux, fondamentalistes et extrémistes ont joué en ma défaveur. Mais au-delà, comment occulter la responsabilité de mes enfants? Le pays était vert, il est bétonné et ses montagnes déboisées, rongées par les carrières. La pénurie d'électricité persiste, l'eau, notre or noir, se perd dans la mer, la découverte de pétrole et de gaz au large de mes côtes est convoitée par ceux qui ne pensent qu'à se remplir les poches, la dette publique s'accumule, la politique politicienne, lesallégeances à l'extérieur, le partage du gâteau, la corruption, l'appât du gain, le clientélisme, le fanatisme religieux... Tous ces maux ont progressivement anéanti mes rêves. L'Orient-Le Jour, Je m’appelle Liban : grandeur, décadence... mais espoir toujours - L'Orient-Le Jour
  • Je lis tous les commentaires postés et malheureusement beaucoup sont issus d'une expérience personnelle et manque du coup d'une vision globale des choses. Certains soulignent à juste titre qu'il n'y a pas si longtemps nous étions menés à la baguette et que personne ne s'en plaignait .... Alors que s'est-il passé ?? Pourquoi en sommes-nous là ? Un enfant qui reçoit une gifle (en excluant les coups de poings ou gifles trop fortes qui ne correspondent plus à un acte d'éducation mais à une manifestation de violence) en sachant qu'il a fait une bêtise et qu'il l'a mérité n'en ressortira jamais traumatisé. Une éducation correcte et avec suffisamment d'autorité et de dialogue avec l'enfant peut très bien mener à n'avoir jamais besoin de recourir à une gifle mais soyons lucide, cela est très TRES difficile à obtenir et peut même demander une certaine sagesse. Mais j'insiste sur le fait que l'on doit arrêter de considérer une gifle comprise, expliquée et justifiée comme un problème. Il y a tout de même de nos jours un TRES gros problème de cohérence globale dans la société. On occulte trop le fait que désormais une trop grande proportion de parents ne donnent pas ou sont incapables de donner une éducation correcte à leurs enfants. Issus de parents démissionnaires ou d'un culte de l'enfant roi, que croyez-vous que cela puisse donner une fois à l'école ?? Si les parents veulent bien accepter que leur enfant soit intenable à la maison, qu'espèrent-ils que cela va donner une fois réunis en classe de 35 à l'école. Ils pensent que l'enseignant est un magicien qui va faire en sorte que leur enfant sera tout à coup un ange attentif ??? Soyons honnêtes, c'est dans 95% des cas impossible. Si certains inspirent naturel le respect et l'autorité (on a tous eu un enseignant avec lequel on attendait naturellement les mouches voler), on ne peut s'attendre à ce que ce soit le cas pour tous car cela relève plus d'un don qu'autre chose. Malheureusement dans le cas de cet enseignant, un coup de poing et une dent cassée ne peuvent être considéré comme un geste éducatif mais bel et bien comme un recours à la violence dans une situation qui n'est plus gérée. Si ce geste n'est pas normal, ceux qui s'en offusquent sans comprendre, ni même chercher à comprendre, comment on en est arrivé là sont idiots. Arrêtons de croire l'être humain si différent de l'animal. C'est vrai, si l'on retire la couche de vernis social que l'on s'applique à appliquer, il n'en reste pas moins que dans une situation de peur, stress, acculement ... et bien d'autres, le recours à la violence reste instinctif. Une mère qui voit son enfant traverser sans regarder et manquer de peu l'écrasement, aura en première réaction d'enguirlander et de gifler son enfant avant de le prendre en pleurant dans ses bras. Un chien même très bien éduqué qui se sentira acculer mordra. Je pense sincèrement que l'enseignant était en perte de repère et a eu une manifestation de violence instinctive. Geste anormal mais dont il faut savoir tirer des leçons car si l'on ne pourra jamais retirer à l'être humain le recours automatique à l'instinct animal, on peut chercher à ce que la situation qui y a mené ne se renouvelle pas. Là où on devrait réagir c'est que l'on demande à des enseignants inexpérimentés, sans soutien ni suivi !!! , de s'en sortir dans des classes de 35 enfants rois ou sans repères. Et après on s'étonne ??? Ce qui est encore plus dommage, c'est que les élèves avaient détecté un changement de comportement. Pourquoi aucune alerte n'a été donnée ? Pourquoi aucun élève n'a averti la direction ?? Attention je ne parle bien évidemment pas de délation mais de dialogue. Une alerte donnée par un élève qui s'inquiète en toute sincérité de l'état psychologique de son enseignant .... Oui je sais que je deviens utopique mais le jour où l'on aura adopté une vision globale et cohérente de l'espace familial, scolaire, de la société et de l'être humain ... alors peut-être auront nous atteint une sorte de sagesse qui rendra beaucoup de choses naturellement possibles ... A bon entendeur salut Le Figaro.fr, Un professeur se suicideaprès sa garde à vue
  • le plus intéressant réside dans l’acculement des journalistes coincés entre les faillites morale et économique. AgoraVox, Goldman Sachs, le côté obscur de Draghi et Monti - AgoraVox le média citoyen

Traductions du mot « acculement »

Langue Traduction
Anglais deadrise
Source : Google Translate API

Synonymes de « acculement »

Source : synonymes de acculement sur lebonsynonyme.fr
Partager