La langue française

Accouardir

Sommaire

  • Définitions du mot accouardir
  • Étymologie de « accouardir »
  • Phonétique de « accouardir »
  • Citations contenant le mot « accouardir »
  • Images d'illustration du mot « accouardir »
  • Traductions du mot « accouardir »
  • Synonymes de « accouardir »

Définitions du mot « accouardir »

Trésor de la Langue Française informatisé

ACCOUARDIR, verbe trans.

A.− Vx, rare. Rendre couard :
1. Les paysans, accouardis par leur vengeance manquée (...) se félicitaient d'avoir été empêchés à temps... J. Richepin, Miarka la fille à l'ourse,1883, p. 292.
2. Vous n'avez pas le sang accouardi, vous ferez merveilles [dans les batailles]! G. D'esparbès, Le Roi,1901, p. 138.
B.− S'accouardir. Devenir couard, perdre la combativité :
3. [Le Roi :] je l'entraîne [mon armée] sans lui donner le temps de s'accouardir... G. D'esparbès, Le Roi,1901p. 252.
Rem. 1. Guérin 1892 cite l'expr. s'accouardir dans le repos. 2. Ac. Compl. 1842 mentionne un emploi neutre « devenir couard » qui n'est pas confirmé par la docum. Littré note : ,,Bon mot, anciennement français, et qui se comprend sans aucune explication``. DG, qui pas plus que Littré, ne connaît l'emploi pronom., présente accouadir comme vieilli; Rob. de même, mais ajoute s'accouardir. De toute évidence, son sort est lié à celui de couard, que Pt Rob. présente comme ,,littér. ou région.``. Dans la mesure où couard vit ou revit, le verbe peut sans difficulté resurgir dans le discours écrit ou parlé par simple usage des règles habituelles de formation des verbes en -ir.
Prononc. − 1. Forme phon. − Dernière transcription ds DG : à-kwàr-dīr. 2. Dér. et composés : cf. couard.
Étymol. ET HIST. − 1167 acoardi, part. passé adjectivé, « rendu couard, peureux » (Chrét. de Troyes, Cligès, 3527, éd. Micha : Or ça, franc chevalier hardi! N'en i ait nul acoardi); ca 1170 s'acoardir « perdre courage » (Id., Erec et Enide, 2050, éd. M. Roques : De l'amor qui est antr'ax deus Fu la pucele plus hardie : De rien ne s'est acoardie, Tot sofri, que qu'il li grevast); 1209 acoardir, trans., « faire perdre courage, s'effrayer » (Renclus de Molliens, Miserere, 230, 11, v. Hamel ds T.-L. : Paours d'infer l'acoardist); 1remoitié du xives. accouvardir « id. » (J. de Condé, III, 32 ds Gdf. Compl. : Et les hardis accouvardir); fin xive-début xves. accouardi, part. passé adjectivé (Christine de Pisan, Poésies, Richel. 604, fo11b ds Gdf. : Aux accouardis Est trop pesant des armes le grief fais); rare et vieilli à partir du xviies. (encore mentionné par Cotgr. 1611 et par Veneroni-Oudin, Dict. fr.-ital., 1681 et attesté en 1628 ds Hardy, Théagène et Chariclée, 6ej., II, 1; Brunot, III, 125), repris au xixes. Dér. de couard*; préf. a-*, suff. -ir*.

Wiktionnaire

Verbe

accouardir \a.kwaʁ.diʁ\ transitif 2e groupe (voir la conjugaison)

  1. Rendre couard.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ACCOUARDIR (a-kou-ar-dir) v. a.
  • Rendre couard.

    Bon mot, anciennement français, et qui se comprend sans aucune explication.

HISTORIQUE

XIIIe s. Par parole sont moult hardi ; Mais tost restent acoardi, Quant vienent à un poi d'effort, Ren. 16712.

XIVe s. Il estoit preux es armes, couraigeux et hardis ; Oncques en un bon fait ne fut acouardis, Girard de Ross. V. 1375.

XVe s. Ma dame, que Jhesus honneure ! Me regardoit, ce m'estoit vis Si liement que tous ravis Estoie, en soi seule esgardant ; Mais tous m'aloie acouardant, Froissart, Ep. Am.

XVIe s. La demeure de la maison n'acouardit pas tellement ceux qui la suivent, qu'une bonne partie ne soit en bonne disposition de bien faire quand l'honneur le commande, Lanoue, 210. Si du front m'as osté L'honneur, la honte et l'audace premiere, Acouardant mon ame prisonniere, Serve à ta volonté, Ronsard, 185.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « accouardir »

De couard.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

À et couard.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « accouardir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
accouardir akkwardir

Citations contenant le mot « accouardir »

  • Quant à ses supporters, les ultras surtout, ils trouvent en sa convocation une boursouflure répressive, réminiscence d’un passé enfoui au tréfonds de l’esclavage : le fouettage public du nègre rebelle pour accouardir les autres qui seraient tentés de remettre en question l’ordre préétabli. En fin communicant, Kémi se doutait que son geste allait provoquer la réaction.Son rêve romancé de faire revivre le passé d’une Afrique maîtresse du monde, comme au temps de la domination des Pharaons noirs, est ce qui le motive. En commençant par la monnaie, il est dans sa logique de secouer le cocotier. Courrier international, Franc CFA. Kémi Séba, le sulfureux militant de la cause panafricaine

Images d'illustration du mot « accouardir »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « accouardir »

Langue Traduction
Anglais welcome
Espagnol bienvenidos
Italien benvenuto
Allemand herzlich willkommen
Chinois 欢迎
Arabe أهلا بك
Portugais bem-vinda
Russe добро пожаловать
Japonais ようこそ
Basque ongietorri
Corse benvenuti
Source : Google Translate API

Synonymes de « accouardir »

Source : synonymes de accouardir sur lebonsynonyme.fr
Partager