La langue française

Abricot

Sommaire

  • Définitions du mot abricot
  • Étymologie de « abricot »
  • Phonétique de « abricot »
  • Évolution historique de l’usage du mot « abricot »
  • Citations contenant le mot « abricot »
  • Images d'illustration du mot « abricot »
  • Traductions du mot « abricot »
  • Synonymes de « abricot »

Définitions du mot abricot

Trésor de la Langue Française informatisé

ABRICOT, subst. masc.

Fruit rond et parfumé, à noyau, à chair jaune-orangé qui se consomme frais ou dans de nombreuses préparations :
1. Les plus considérables d'entre les Romains se firent gloire d'avoir de beaux jardins où ils firent cultiver non seulement les fruits anciennement connus, tels que les poires, les pommes, les figues, le raisin, mais encore ceux qui furent apportés de divers pays, savoir : l'abricot d'Arménie, la pêche de Perse, le coing de Sidon, la framboise des vallées du mont Ida, et la cerise, conquête de Lucullus dans le royaume de Pont. J.-A. Brillat-Savarin, Physiologie du goût,1825, p. 265.
2. C'était elle, c'étaient ses bras, c'était son cou, qui donnaient à ses fruits cette vie amoureuse, cette tiédeur satinée de femme. Sur le banc de vente, à côté, une vieille marchande, une ivrognesse affreuse, n'étalait que des pommes ridées, des poires pendantes comme des seins vides, des abricots cadavéreux, d'un jaune infâme de sorcière. Mais, elle, faisait de son étalage une grande volupté nue. É. Zola, Le Ventre de Paris,1873, p. 823.
3. Et surtout, dans les grands plats vermeils ou dans les jarres d'osier, des fruits, des masses de fruits, figues, dattes, pistaches, jujubes, grenades, abricots, énormes grappes de raisin, plus longues que celles qui firent ployer les épaules des fourriers hébreux dans le pays de Chanaan, lourdes pastèques ouvertes en deux, à la chair humide et rose, avec leurs régimes de grains noirs. P. Benoit, L'Atlantide,1919, p. 136.
4. ... voici tous les fruits du verger et la profusion de la corbeille, toutes ces variétés de délices, tout ce qui est né pour fondre, la poire et la pomme dans notre bouche qui réalisent toutes les promesses de la chair, la pêche, l'abricot, la prune profonde, le grapillon aigrelet de la groseille, les raisins bleus et blancs ... P. Claudel, Le Poète regarde la croix,1938, p. 239.
Rem. Abricot entre dans des phrases où sont associés les fruits cultivés en France : pommes, poires, pêches, raisins (ex. 1, 4) ou les fruits exotiques : figues, dattes, grenades, etc. (ex. 1, 3).
Les syntagmes rencontrés sont une description du fruit : abricot mûr (J.-K. Huysmans, En route, 1895, p. 80), abricot frais (H. de Montherlant, Les Olympiques, 1924, p. 328), abricot sec (A. Gide, Journal, 1910, p. 291), abricot-pêche (J.-H. Bernardin de Saint-Pierre, Harmonies de la nature, 1814, p. 75), pêche-abricot. Noyau d'abricot (F. Mauriac, Le Mystère Frontenac, 1933, p. 43), oreillon d'abricot, parfum de l'abricot (Colette, La Maison de Claudine, 1922, p. 7). − Les expr. font état de ses préparations en cuisine ou dans l'industrie alimentaire : confiture d'abricot (Ch. Du Bos, Journal, t. 3, 1927, p. 160), pâte d'abricot (C. Farrère, L'Homme qui assassina, 1907, p. 83), marmelade d'abricot (Ch. Du Bos, Journal, t. 4, 1928, p. 12), compote d'abricot (A. Gide, Le Retour du Tchad, 1928, p. 891), tarte à l'abricot (M. Proust, À la recherche du temps perdu, À l'ombre des jeunes filles en fleurs, 1918, p. 904) .
P. méton. (emploi adj. invar.), couleur jaune-orangé de l'abricot :
5. Et Gilliatt avait entendu cette Parisienne raconter en ces termes ses malheurs : « je suis très ennuyée, je viens de recevoir des gouttes de pluie sur mon chapeau, il est abricot, et c'est une couleur qui ne pardonne pas ». V. Hugo, Les Travailleurs de la mer,1866, p. 123.
6. Des maisons multicolores, abricot, citron, cédrat, qui luisent parmi les oliviers, fruits merveilleux, dans le feuillage ... La vision italienne est une sensualité; les yeux jouissent des couleurs, comme la langue d'un fruit juteux et parfumé. R. Rolland, Jean-Christophe,La Nouvelle journée, 1912, p. 1444.
Rem. 1. On rencontre tunique abricot, chapeau abricot (ex. 5), robe abricot, teint abricot (L.-P. Fargue, Le Piéton de Paris, 1939, p. 66). 2. Cet emploi est fortement concurrencé par les tournures couleur abricot (A. Gide, Le Retour du Tchad, 1928, p. 1001), couleur de l'abricot (A. T'Serstevens, Itinéraire espagnol, 1933, p. 224) ou couleur d'abricot permettant une qualification nuancée : couleur d'abricot mûr, sec (A. Gide, Journal, 1939, p. 291), pâle, frais (H. de Montherlant, Les Olympiques, 1924, p. 328), la couleur étant toujours sentie comme celle du fruit.
Stylistique − Mot de la lang. commune, se prêtant à de fréquents usages litt. à cause de sa couleur, le mot a pu évoquer p. ex. des visions ensoleillées (J. Giono, Colline, 1929, p. 139 : on peut regarder le soleil; il est rond et roux comme un abricot), suggérer une idée de gourmandise (cf. les nombreuses recettes de l'Encyclop. de Diderot). Qualifiant un teint doré, il a été empl. comme sobriquet d'un homme hâlé (R. Martin du Gard, Les Thibault, La Belle saison, 1922, p. 847-849), etc. Un seul ex. dans un cont. dépréc. (ex. 2).
Prononc. ET ORTH. − 1. Forme phon. : [abʀiko]. Enq. /abʀiko/. 2. Dér. et composés : abricoté, abricotée, abricoter, abricotier, abricotin, abricotine, abricotis. 3. Hist. − La forme graph. mod. apparaît pour la 1refois dans les dict. ds Cotgr. 1611. Au xvies. elle coexiste avec la forme aubercot (cf. étymol., hist. et Quem. 1961). À partir du xviies. (Fur. 1690), la forme mod. l'emporte définitivement. a) La forme disparue aubercot : La 2esyllabe du mot s'explique par l'empr. au cat. (cf. étymol.). Dans la 1resyllabe, il y a eu vocalisation de [l] devant [b] suiv. la loi gén. (cf. Bourc.-Bourc. 1967. § 188). b) La forme abricot : L'évolution de albricoque ou albaricoque appelle 2 explications : . Disparition de l. Dans un 1erstade assimilation de l à r, d'où arbricot; une 2eétape a pu être la dissimilation de ce r nouveau par le r primitif (cf. Grammont 1950, p. 294 : [Cas de] deux liquides différentes séparées par une occlusive ou une spirante. La première liquide s'assimile à la seconde puis suivant les parlers, elle subsiste telle quelle ou bien elle évolue sans disparaître ou bien elle est dissimilée à zéro par la deuxième liquide). . Présence de t à la finale. Cas de dissimilation des 2 [k] dont le 2eest remplacé par une autre occlusive sourde [t]. Peut-être d'abord dans abricotier, -tier étant une finale très répandue (cf. -ier), on notera l'existence d'un certain nombre de mots (il est vrai de formation plus récente) en -otier désignant des arbres (bergamotier, cocotier, indigotier). Timbre de o. La plupart des dict. des xixeet xxes. transcrivent cette voyelle en finale absolue par o fermé suiv. la tendance gén. de la lang. (cf. Fouché Prononc. 1959, p. 53). Pourtant Nodier (1847) transcrit Abri-co sans circonflexe (comparer bateau Ba-tô, brûlot Brû-lô, etc.). Littré commente ainsi sa transcription a-bri-ko : ,,... au pluriel a-bri-kô ou a-bri-ko; la prononciation varie, les uns gardant au pluriel la prononciation du singulier où l'o est bref ou ouvert, les autres allongeant l'o suivant la règle qui est que l's du pluriel rend la voyelle longue ou fermée``. Passy 1914 est le dernier à admettre la var. [ɔ].
Étymol. − Corresp. rom. : ital. albicócco; prov. aubricot, ambricot, albricot; cat. albercoc; esp. albaricoque; port albricoque, abricote (< fr.) Attesté dep. 1526 par le dér. abricotier (Nic. Versoris, Livre de raison, 101, Fagniez ds Delboulle, R. Hist. Litt. Fr., I, p. 181); 1545 (Ch. Estienne, De latinis et graecis nominibus arborum et avium liber, cum gallica eorum nominum appelatione, p. 63 : Pruna armeniaca, Arbricoz). Empr. au port. albricoque ou à l'esp. albaricoque, attesté dep. 1330 (D. Juan Manuel, Obr., Clas. Rivadeneyra, LI, 252 b, d'apr. Martin Alonso). Quant à aubercot, attesté en 1525-1530 (J. Thénaud, Voy. de oultre mer, éd. Ch. Scheffer, p. 36, ds Sain. Rev. Et. rab. t. 8, 1910, p. 358), sa forme indique un empr. au cat. albercoc, attesté dep. la fin du xives. (Fr. Eximenis, Regiment de la cosa publica, 25, Editorial Barcino, Barcelona 1925, ds Alc.-Moll). L'esp. albaricoque, le port. albricoque et le cat. albercoc sont tous trois empr. à l'ar. al barkuk < bas gr. praikokkion < lat. praecoquum « fruit précoce ». HIST. − Terme monosém. présentant une grande stabilité sém. Sur la forme du mot, cf. Étymol. et Prononc. -orth. Trév. 1752 et 1771 désignent sous le même nom un autre fruit originaire d'Amérique, et princ. de St Domingue, actuell. appelé mammea, dont seule la couleur a permis, p. anal., de le dénommer abricot, alors que ses autres caractéristiques sont fort différentes de celles du fruit habituellement désigné sous ce nom. xvies. : Oranger, aubercotz, cassiers. Thenaud, 1525, cf. réf. ds étymol. Ne pouvant sortir par la porte, elles sont contraintes de se jeter par la fenestre, pour aller dans quelque délicieux jardin manger des abricots. Lanoue, 1587, 140 ds Littré. xviies. : Fruit participant de la pesche et de la prune. (...). Il est un peu rouge et jaune en meurissant. (Fur. 1690). xviiies. : Sorte de fruit à noyau, dont le goût tient de la pêche et de la prune, et dont la chair et la peau tirent sur le jaune (...). Compote d'abricots. Abricots confits. Ac. 1740. − Rem. 1. Les dict. à tendance encyclop. comme Fur. et Trév. distinguent plusieurs sortes d'abricot : Il y a trois sortes d'abricots. Les abricots ordinaires, qui ne mûrissent qu'à la mi-Juillet; les abricots hâtifs, qui se mangent dès le commencement du même mois; et ceux qu'on nomme le petit abricot, qui vient à la mi-Juillet. (...). Ménage fait dériver ce mot de mala praecoqua (...); d'autres du grec α ̔ β ρ ο ́ ς qui signifie Mou et délicat, ou du latin aperitium, parce qu'il s'ouvre facilement. Mais Mathiole dit que les abricots retiennent le nom que les Grecs leur ont donné, qui les appellent Bericocia... Trév. 1771. 2. Le composé abricot-pêche apparaît pour la 1refois en 1805 (Almanach des Gourmands, p. 28 ds Fr. mod., 23, 301 ds Quem) et subsiste (cf. sém., rem.). 3. Abricot, adj., désignant une couleur apparaît au xixes. (cf. sém.).
STAT. − Fréq. abs. litt. : 125.
BBG. − Ac. Gastr. 1962. − Camproux (C.). Télescopage morpho-syntaxique. Fr. mod. 1967. t. 35, no3, p. 161-183. − Comm. t. 1 1837. − Dumas 1965 [1873]. − Hasselrot (B.). L'Abricot. Essai de monographie onomasiologique et sémantique. St. neophilol. 1939-41, t. 13, p. 45-79, 226-252 [Cr. Jud (J.). Vox rom. 1941-42, t. 6, p. 375-377; Wartburg (W. von). Z. rom. Philol. 1942. t. 62, p. 200]. − Littré-Robin 1865. − Mont. 1967. − Nysten 1814-20.

Wiktionnaire

Nom commun 1

abricot \a.bʁi.ko\ masculin

  1. (Botanique) (Cuisine) Fruit charnu de l’abricotier de couleur variant du jaune au orange et de forme arrondie, qui se consomme principalement frais ou en confiture.
    • La ſaveur d’un Abricot d’eſpalier n'eſt pas comparable à celle du plein-vent, il n’y acquiert jamais cette couleur d’un rouge de brique, tiquetée de points plus foncés, qui déſigne une maturité parfaite. — (Jacques Joseph Juge de St. Martin, Notice des arbres et arbustes du Limousin, 1790, page 3)
    • L’eau d’abricot ſe fait avec le ſirop d’abricot confit : lorſque l’on tire les abricots confit de leur ſirop pour les faire ſécher, on a ſoin de prendre tout de ſuite le ſirop , ſans mélange d'autre : [...]— (Antoine Hornot, Traité raisonné de la distillation, ou La distillation réduite en principes, 1778, page 288)
    • Les abricots de Damas, et ceux même du midi de la France, sont supérieurs, en qualité, aux abricots qui viennent près de Paris. — (Nouveau dictionnaire d'histoire naturelle,: appliquée aux arts ..., Volume 1, 1803, page 55)
    • On fait la confiture d’abricot avec le fruit parfaitement mûr et moitié ou tiers de sucre. L’abricot ouvert et le noyau séparé, on le met dans une terrine de gré, les lobes renversés de manière à pouvoir en saupoudrer l’intérieur de sa quantité de sucre que l’on a rappé à cet effet.— (Antoine-Alexis Cadet-de-Vaux, Le ménage ou l'emploi des fruits dans l'économie domestique, 1810, page 66)
    • La pitagra (également appelée pistil, du turc pestil) est une confiserie que l'on trouve dans les épiceries orientales ; elle est à base de pulpe d’abricots séchés [...] — (Evelyne Nahmias, La robe couleur abricot: El fostan de pitagra - Enfances sépharades Éditions L'Harmattan 2008 page 12)
    • Mélangez la crème avec la compote d’abricots et les pistaches. — (Valéry Drouet, Soufflés, 2011, page 62)
    • Essayez cette tarte aux abricots et sa somptueuse crème pâtissière à la cardamome.— (Niki Segnit, Le répertoire des saveurs, 2012)
    • Elle découpe ce qui ressemble à une tarte aux abricots. Evana se lève en jetant un œil timide dans ma direction. — (Jena Rose Lanabellia, Intouchable, 2016)
  2. (Argot) Sexe de la femme.
    • Je me fais remplir le vestibule, je me fais ramoner l’abricot — (Guy Breton, Les Nuits d’une demoiselle chanson chantée par Colette Renard, 1963)
    • « Quant un moribond l’appelait
      Narguant la mort à son chevet
      Elle la collait comme un défi
      La bouche édentée de l’ancêtre
      À son abricot en folie
      Et le papi était guéri.
       » — (Pierre Perret, La belle fermière, Chansons éroticoquines (2002))

Nom commun 2

abricot \a.bʁi.ko\ masculin

  1. Couleur à dominante orange rosé doux similaire à celle de l’abricot (le fruit). — #E67E30
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ABRICOT. n. m.
Fruit de l'abricotier. Abricots d'espalier. Compote d'abricots. Confiture d'abricots. Abricots confits. Abricot-pêche, Espèce d'abricot dont le goût se rapproche de celui de la pêche.

Littré (1872-1877)

ABRICOT (a-bri-ko ; le t ne se lie pas ; au pluriel, a-bri-kô ou a-bri-ko ; la prononciation varie, les uns gardant au pluriel la prononciation du singulier où l'o est bref ou ouvert, les autres allongeant l'o, suivant la règle qui est que l's du pluriel rend la voyelle longue ou fermée) s. m.
  • Fruit de l'abricotier. L'abricot est un fruit à noyau, qui a beaucoup de saveur et de parfum. Abricot-pêche, abricot dont la grosseur se rapproche de celle de la pêche. Abricot plein vent, abricot venu sur un arbre en plein vent. L'abricot plein vent est meilleur que l'abricot d'espalier.

REMARQUE

Ne dites pas comme l'Académie : Abricot en espalier. L'arbre est en espalier ; le fruit est d'espalier.

HISTORIQUE

XVIe s. Ne pouvans sortir par la porte, elles sont contraintes de se jeter par la fenestre, pour aller dans quelque delicieux jardin manger des abricots, Lanoue, 140.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « abricot »

(Nom commun 1) (XVIe siècle) Le mot est passé du latin au français via le grec ancien, l’arabe, l’espagnol et le catalan. Les Romains le nommaient praecoquum, c’est-à-dire « (le fruit) précoce ». Les Grecs l’empruntèrent aux Romains sous la forme πραικόκιον, praikókion. Les Arabes l’empruntèrent aux Grecs sous la forme أَلْبَرْقُوق ʾāl-barqūq (étant donné qu’il n’y a pas de son \p\ en arabe, celui-ci a été remplacé par \b\, qui en est le son le plus proche.) Les Espagnols l’empruntèrent aux Arabes sous la forme albaricoque en agglutinant l’article défini au substantif et les Catalans sous la forme albercoc. [1]. La forme française vient de l'emprunt espagnol ou portugais.
(Adjectif) (XIXe siècle) Formé par une métonymie de abricot en lien avec la couleur du fruit.
(Nom commun 2) Substantivation de l’adjectif.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ital. albercocca, albicocca ; espagn. albaricoque ; portug. albricoque. Ce mot français vient de l'espagnol, l'espagnol vient de l'arabe birkouk, et, avec l'article, al birkouk ; l'arabe vient du bas-grec πραιϰόϰϰιον, πρεϰόϰιον ; le bas-grec vient du latin præcoquum, nom donné à l'abricot à cause de sa précocité ; enfin præcoquus n'est pas autre chose qu'une forme de præcox (voy. PRÉCOCE). Abricot est, comme on voit, un singulier exemple de la propagation et de l'altération des mots ; c'est par l'intermédiaire de l'arabe qu'un mot latin est revenu dans les langues romanes.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « abricot »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
abricot abriko

Évolution historique de l’usage du mot « abricot »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « abricot »

  • Envie d'un dessert gourmand mais faible en calories ? Voici 10 recettes aux abricots pour se régaler sans prendre un gramme. Topsante.com, 10 recettes minceur (mais délicieuses) aux abricots - Top Santé
  • Si le boeuf ne connaissait pas la largeur de son derrière, il n’avalerait pas des noyaux d’abricot. De Proverbe créole
  • Une bouchée du fruit d'immortalité vaut mieux qu'une indigestion d'abricots. De Proverbe chinois
  • Fromage à pâte persillée et abricots forment véritablement un beau duo Cuit ou cru, salé ou sucré, l’abricot embellit la cuisine. Cette terrine d’abricots au fromage le prouve ! France Bleu, Terrine d’abricots au fromage
  • Le rapport Global Extrait d’abricot Market donne les possibilités à venir et une prévision détaillée du marché Extrait d’abricot. Le rapport met en évidence les principaux événements du marché, y compris les dernières tendances, les améliorations technologiques, les possibilités de croissance et les acteurs du marché tels que Herbal Creative, RDHealthFriments, Jack Barsoumian, Sun Ten Pharmaceutical, Shaanxi Bolin Biotechnology, Carrubba, Organic Herb, Kan Phytochemicals, Xi’an Asclepius Bio-Tech, Xi’an Victar Bio-tech, KEMIACHEM, ORGANICWAY, Huixin Biotech, Synth etc. qui contribuent à la croissance globale du marché. boursomaniac, Énorme croissance du segment de Mondial Extrait d'abricot Marche (2020-2029) || Herbal Creative, RDHealthFriments, Jack Barsoumian - boursomaniac
  • Ce tendre gâteau est délicieux dès les beaux jours pour tout de suite donner un air de vacances. Il est rapide et facile à préparer ; le croustillant des amandes effilées équilibre le fondant des abricots et le moelleux de la poudre d'amande. C'est un gâteau simple et ensoleillé qui plaît à toute la famille. RTL.fr, Sans gluten : la recette facile du gâteau abricots-amandes
  • Les premiers abricots débarquent sur les marchés. Dans le Gard comme dans l'Hérault, leur couleur et leur parfum donnent déjà un petit goût de vacances. Des fruits pleins de soleil que les consommateurs apprécient particulièrement, qu'ils soient crus ou cuits. D'ailleurs, ils se préparent facilement aussi bien sucrés que salés. LCI, Les abricots arrivent sur les marchés | LCI
  • Les jours de chaleur appellent une dessert frais, simple et rapide à préparer. Le clafoutis est alors le dessert parfait. Ici avec des fruits savoureux et juteux, la pêche et l’abricotRTL.fr, Sans gluten : la recette facile du clafoutis pêches-abricots
  • Le rapport sur le marché mondial Huile d’abricot couvre tous les acteurs clés, les facteurs et les opportunités de conduite et de restriction dans les années à venir. Le rapport fournit les revenus historiques du marché, les dernières tendances, la taille du marché et l’utilisation pour la référence concernant l’environnement politique et technique de la part de marché Huile d’abricot. the walkingdeadfrance, Huile d'abricot Marche 2020: Rapport de recherche recent - Decouvrez les strategies essentielles pour augmenter l'activite - the walkingdeadfrance
  • En raison de la douceur de l’hiver et du gel tardif, la filière abricot s’apprête à voir chuter sa récolte de presque un tiers. La France Agricole, Abricot : La récolte la plus faible depuis douze ans
  • Clafoutis, confiture, fruits frais... Découvrez nos astuces pour conserver les abricots plus longtemps en les congelant. Femme Actuelle, Peut-on congeler des abricots ? : Femme Actuelle Le MAG
  • - Laver et essuyer les abricots. Les couper en deux et les dénoyauter. Les tailler en petits dés. ladepeche.fr, Recette : Tartare d'abricots au chèvre et pastèque à l'huile d'olive d'Aix-en-Provence et olives maturées AOP - ladepeche.fr

Images d'illustration du mot « abricot »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « abricot »

Langue Traduction
Anglais apricot
Espagnol albaricoque
Italien albicocca
Allemand aprikose
Portugais damasco
Source : Google Translate API

Synonymes de « abricot »

Source : synonymes de abricot sur lebonsynonyme.fr
Partager