La langue française

Accueil > Orthographe > « Tout le monde » ou « tous le monde » ?

« Tout le monde » ou « tous le monde » ?

« Tout le monde pense la même chose. »

La différence entre « tous » et « tout » pose souvent des difficultés. Cette faute est récurrente alors que la règle d'orthographe est pourtant très simple. Faut-il écrire « tout le monde » ou « tous le monde » ? On vous explique tout dans cet article. Bonne lecture !

On écrit « tout le monde »

Règle : On écrit toujours « tout le monde » . En effet, comme évoqué dans notre article pour différencier « tous » et « tout », « le monde » est ici un substantif masculin qui désigne par métonymie l'ensemble des hommes vivant sur terre, en faisant une généralisation. Même si plusieurs personnes sont désignées par « le monde », ce mot est au singulier, on écrit donc « tout » avec un -t :

Astuce 2 : On écrira « tout » avec un -t lorsqu'il est suivi d'un singulier ou d'un verbe.

Exemples d'usage de « tout le monde »

Gertrude parle à tout le monde (c'était là sa grande joie) un langage tellement de tout le monde que tout le monde en sera surpris.

Gertrude Stein, Trois vies

Mais il en habitait, le plus souvent, une quatrième [maison] où tout le monde dormait avec tout le monde, car celle-ci, la seule où il disposât d'une clef, généralement pendue au tableau, était un hôtel sur le quai Voltaire...

Antoine Blondin, Monsieur Jadis ou L'école du soir

Et tout le monde se préoccupe, ne serait-ce que dans ses rêves, de la possibilité de devenir l'objet d'une pareille gloire (non pas celle du roi Vaclav qui fréquentait des bistros, mais celle du prince Charles caché dans sa baignoire au dix-septième sous-sol).

Milan Kundera, La lenteur

Pour ce que tu disais tout à l'heure. Quoi ? Que tout le monde ne peut pas être américain ? Hé bien ? Je ne suis pas d'accord.

Romain Gary, Le Grand vestiaire

Tout le monde vit en effet sur le sable de l'allée la trace d'un corps étendu. Les empreintes qui vont vers le bois sont celles de pieds chaussés de semelles en tricot. dit le curé. C'est des pieds de femme, dit la comtesse. Et, là-bas, à l'endroit de la cruche cassée, les empreintes sont celles des pieds d'un homme, ajouta Michaud.

Honoré de Balzac, Les Paysans

Vous savez désormais comment écrire cette locution régulièrement utilisée en français. Je vous invite à prolonger votre lecture en parcourant la section orthographe. Vous pouvez aussi nous poser vos questions en commentaire.

S'inscrire à notre lettre d'information

Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour recevoir tous les nouveaux articles de lalanguefrancaise.com, gratuitement. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.


Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour écrire un commentaire.

Se connecter S'inscrire

Retour au sommaire ➦

Partager