La langue française

Accueil > Orthographe > « Un puit » ou « un puits » ?

« Un puit » ou « un puits » ?

Sommaire

  • On écrit « puit » ou « puits » ?
  • Exemples d'usage du mot « puits »

« La semaine prochaine je vais construire un puits pour ma maison. »

Un visiteur a récemment attiré notre attention sur le cas orthographique du mot « puits », qui prend curieusement toujours un -s. Pourquoi cette originalité ? Nous vous expliquons tout dans cet article. Bonne lecture !

On écrit « puit » ou « puits » ?

Règle : On écrit toujours « puits » avec un -s, la forme « puit » sans -s est une erreur d'orthographe. La forme de « puits » au singulier est donc identique à son pluriel.

Explications : l'explication de l'orthographe de « puits » serait à chercher dans ses évolutions orthographiques successives. Comme le montre notre article de dictionnaire, « puits » s'écrit d'abord puz ou puiz (XIIe siècle), et on trouve la forme puis du XIe au XVIIe siècle. À cette époque, on prononçait à l'oral le -s final et cette prononciation aurait mené à garder le -s à l'écrit, avant qu'on n'arrête de le prononcer.

Le mot vient du latin puteus signifiant « trou, fosse », ce qui explique que les grammairiens aient décidé d'ajouter un -t pour distinguer le mot de l'adverbe « puis ».

Exemples d'usage du mot « puits »

Auprès de la cuisine se trouvait un puits entouré d’une margelle, et à poulie maintenue dans une branche de fer courbée, qu’embrassait une vigne aux pampres flétris.

Balzac, E. Grandet, 1834

Jésus au puits de Jacob disait: "J’ai une nourriture que vous ne connaissez pas".

Barrès, Cahiers, 1916

Maman recommença d’écrire, et plusieurs fois par semaine, des lettres tantôt suppliantes, quand elle les rédigeait seule, et tantôt débordantes de rage quand mon père les avait dictées. Toutes ces lettres tombaient dans un puits sans fond et sans échos.

Duhamel, Notaire Havre, 1933

Leurs chambres, qui se touchaient, donnaient sur la même cour noire, un puits étroit dont les odeurs empoisonnaient l’hôtel.

Zola, Au Bonheur des dames, 1883

Quand la comète tombe au puits des nuits, du moins A-t-elle en s’éteignant des soleils pour témoins.

Victor Hugo, Année terrible, 1872

Vous savez désormais qu'il faut toujours écrire « puits » avec un -s du fait d'une lente évolution orthographique du mot. N'hésitez pas à parcourir les autres articles du site afin d'améliorer votre maîtrise de l'orthographe française et à nous contacter si vous avez des questions.

S'inscrire à notre lettre d'information

Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour recevoir tous les nouveaux articles de lalanguefrancaise.com, gratuitement. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.


Commentaires

Eloffe

Est il possible en ligne de faire des dictées sur le site langue Française ou aytre pour orthographe..

Répondre
Nicolas Le Roux

Oui, nous avons des dictées sur madictee.com

Bien à vous,
Nicolas.

Répondre
Huguette

Toujours très intéressant surtout que vous associez l’histoire avec l’évolution de la langue française.

Répondre
Simtob

Bonsoir,
Dans votre article vous écrivez : avant qu’on n’arrête de le prononcer.
Le N étant explétif il n’apporte rien à la compréhension de la phrase.
Sincères salutations

Répondre
Thierry

Pour information, un terme qui reste toujours absolument invariable est un épicene ( accent grave sur le deuxième e )…

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Mot_épicène

Répondre
Nicolas Le Roux

Merci de cette précision !

Nicolas.

Répondre
SCHREIBER

Très intéressant cette histoire de puits…je pensais qu’on ne mettait un S que dans l’exemple de puits de Dome…merci de nous remettre les idées en ordre!

Répondre
DAGO

Vraiment très intéressant

Répondre

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour écrire un commentaire.

Se connecter S'inscrire
Partager