La langue française

Accueil > Orthographe > « Peux-t-on », « peut-on » ou « peut-t-on » ? - orthographe

« Peux-t-on », « peut-on » ou « peut-t-on » ? - orthographe

"Peut-on vraiment croire ce qu'on nous dit ?"

La langue française est éminemment orale et on en vient parfois à déformer l'orthographe à partir de la prononciation. On m'a rapporté quelques doutes entre les formes interrogatives "peux-t-on", "peut-on" et "peut-t-on". Pour ne plus faire d'erreur, je vous explique dans cet article quelle est la bonne orthographe et pourquoi.

On écrit « peux-t-on », « peut-on » ou « peut-t-on » ?

On écrit "peut-on" : si à l'oral on prononce bien le "t" (peuton), puisque la conjugaison de pouvoir à la troisième personne du singulier est "peut" avec un "t", inutile d'en ajouter un pour faire la liaison !

Pour des raisons d'harmonie de la sonorité, on ajoute un "t" encadré par des traits d'union qui, comme leur nom l'indique, permettent d'unir le verbe et le sujet à la troisième personne (il, elle, on, ils et elles) lorsqu'on utilise la forme interrogative (inversion de l'ordre du verbe et du sujet). On ajoute ce "t" de liaison dans tous les cas sauf après un "t" ou un "d" (qu'on prononcera comme un "t").

Exemples :

  • peut-on ? peut-il ? peut-elle ? peuvent-ils ?
  • amène-t-on ?
  • prend-elle ?
  • convainc-t-il ?
  • peint-il ?
  • plait-il ?

Attention, on n'écrira jamais "peux-t-on" car c'est là une faute de conjugaison. "Peux" est la conjugaison du verbe pouvoir à la première personne du singulier ("je peux"). Voici les conjugaisons de pouvoir au présent de l'indicatif :

Présent du verbe pouvoir
  • je peux/puis
  • tu peux
  • il peut
  • nous pouvons
  • vous pouvez
  • ils peuvent

Vous savez désormais pourquoi et comment utiliser un "t" d'union pour la forme interrogative. N'hésitez pas à consulter nos autres articles d'orthographe et à ajouter le site à vos favoris s'il vous a été utile.

Pour soutenir notre travail, vous pouvez aussi partager cet article et laisser un commentaire.

S'inscrire à notre lettre d'information

Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour recevoir tous les nouveaux articles de lalanguefrancaise.com, gratuitement. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.


Commentaires

La langue française

Merci à vous !

Nicolas.

Répondre
Alex

Le petit garçon veut se livrer.

Répondre
Jacques MBA-DIRABOU

Merci. Il y a de cela plusieurs années, on a voulu écrire comme on prononcait, « éléphant » ou « éléfant ». Heureusement que cela n’a pas progressé. Il y aurait eu des confusions.

Répondre
Paolino

Bonjour, Suis âgé de 73 ans d’origine Italienne, il y a souvent des avis différents à savoir comment écrire  » sans faute  » et  »sans fautes  » personnellement je l’écris sans le  »S » puisqu’il n’y a pas de fautes, mais des profs de français me disent qu’il faut mettre un  »S » je ne suis pas d’accord . Et vous Langue Française qu’en dites-vous ? Merci.

Répondre
La langue française

J’ai tendance à dire que puisqu’il n’y a pas de faute (sans), alors il n’y a pas de raison de le mettre au singulier. Mais il semble en effet que les deux orthographes sont acceptées.

Nicolas.

Répondre
Bourdinière

Bonjour,
J’apprécie vos explications, elles me permettent de réviser des acquis perdus et de tenir une conversation soutenu dans le respect de la langue Française.
Merci de votre soutient,

JM

Répondre
Albocicade

Il est aisé de se souvenir que c’est la forme la plus courte, donc « peut-on » qui s’impose en chantonnant l’adage populaire bien connu :
« Elle avait, de tout petits « peut-on », Valentine, Valentine… »

Répondre
Nadia

Merci beaucoup pour ce site qui m’aide énormément au quotidien !!

Il est très bien fait. Les règles sont bien expliquées de façon simple.

Un grand merci à vous

Répondre
La langue française

Bonjour Nadia,
Merci à vous pour votre commentaire et j’espère vous revoir bientôt sur le site !

Nicolas.

Répondre
ajlani

« Je me suis imposé, »
Se prononce avec la liaison »z imposé »
Ou sans.

Répondre

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour écrire un commentaire.

Se connecter S'inscrire
Partager