La langue française

Accueil > Orthographe > « À vélo » ou « en vélo » ?

« À vélo » ou « en vélo » ?

« J'aime me balader à vélo le dimanche. Je vais en vélo au travail le reste de la semaine. »

Si la bicyclette a fait son grand retour en force dans les villes depuis la fin de la pandémie et de ses confinements successifs, il demeure qu'on ne sait pas toujours si on va « à vélo » ou « en vélo ». Quelle préposition faut-il employer dans ce cas : à ou en ? On vous explique tout dans cet article, pour pouvoir rouler en toute quiétude. Bonne lecture !

L'académie française préconise l'usage de « à vélo »

On écrit « à vélo » : selon l'Académie française, la règle est simple, il faut utiliser « en » pour les véhicules dans lesquels on peut s'installer, et « à » pour les autres. Le vélo étant un véhicule « ouvert », qu'on enfourche, il faudrait donc écrire « à vélo » :

L’Académie française recommande de réserver la préposition en aux véhicules ou aux moyens de transport dans lesquels on peut s’installer, prendre place : partir en voiture, en train, en bateau. Dans les autres cas, c’est la préposition à qui sera employée : se déplacer à bicyclette, à vélo, à moto ; une randonnée à cheval ; faire une descente à ski.

Académie française

S'abonner

Conformément à cette règle, on écrit aussi à moto, à pied, à cheval etc.

L'analyse des occurrences des deux formes dans les textes publiés depuis deux siècles montre clairement que l'usage suit la recommandation de l'Académie française :

Google Ngram à vélo en vélo
Source : Google Ngram

Exceptions : le Grevisse note cependant quelques exceptions à cette règle : en traîneau, en luge, en bobsleigh, en toboggan, en kart, en bécane, en tandem, en patins etc.

Recevez nos nouveaux articles par courriel

Inscrivez-vous à notre lettre d'information hebdomadaire pour recevoir tous nos nouveaux articles, gratuitement. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Exemples :

  • J'aime voyager à vélo à travers l'Europe ;
  • C'est à vélo qu'elle vient au travail.

Nous nous étions aperçus que plusieurs rues du quartier étaient en pente et Maillot voulait les monter et les descendre à vélo, pour faire de l'exercice.

Patrick Modiano, Quartier perdu

Elle avait soixante-dix-huit ans, encore solide comme sont les vieillards des hautes terres elle faisait chaque jour deux kilomètres aller et deux kilomètres retour dans des chemins scabreux pour aller à la route où passait « le piéton », c'est-à-dire le facteur rural (qui était à vélo d'ailleurs).

Jean Giono, Provence

Chaque jour nous sortions en voiture puis en traîneau, lorsque la neige fut tombée, enveloppés jusqu'au cou de fourrures.

André Gide, L'Immoraliste

Certains estiment que la tournure « en vélo » est également correcte

On peut aussi écrire « en vélo » : le Grevisse explique que si l'usage et l'Académie française incitent à écrire « à vélo », la tournure « en vélo » n'est pas pour autant fautive. On la retrouve d'ailleurs chez certains écrivains :

On surveillait les abords. On se méfiait d'être à la « brune » ajusté par un paysan. Il s'en montrait de temps à autre. Ils passaient avec leurs fusils le long des fenêtres, en vélo.

Louis-Ferdinand Céline, Mort à crédit

Les soldats prirent d'assaut les camions et la foule se dispersa; hommes, femmes, enfants, vieillards, ils étaient tous vêtus de noir et ils cuisaient à l'étouffée dans leurs beaux habits de deuil; en auto, en carriole, en vélo, à motocyclette, à pied, il en était venu de tous les villages…

Simone de Beauvoir, Les Mandarins

« C'est que je dois aller tantôt me promener en vélo. Dame, nous n'avons que le dimanche. [...] »

Marcel Proust, La Prisonnière

C'est également l'avis du linguistique Claude Duneton, qui estime qu'il faut opérer une distinction entre la préposition « à » utilisée dans le sens de « dedans », et la préposition « en » qui signifie davantage le moyen.

Le en n'est pas un descriptif intérieur-extérieur, il joue un rôle purement instrumental : on dira en pour tout nouveau moyen de locomotion, en tricycle si la machine a trois roues, en side-car, et aussi, par pure logique fonctionnelle, en tandem (et jamais à tandem). Cela montre bien que dans l'esprit du locuteur en n'a pas la connotation « dedans-dehors » mais seulement « par le moyen de ».

Claude Duneton, Le Figaro

On peut donc dire « je vais à la maison en vélo » en sous-entendant qu'on se rend à la maison par le moyen du vélo.

En conclusion, vous pouvez utiliser les deux formes, au risque de froisser les sages de l'Académie ! N'hésitez pas à partager cet article et à parcourir notre section sur l'orthographe française.

Pour aller plus loin :

S'abonner
Sujets :  préposition

Recevez tous les articles de la semaine par courriel

Inscrivez-vous à notre lettre d'information hebdomadaire pour recevoir tous nos nouveaux articles, gratuitement. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.


Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour écrire un commentaire.

Se connecter S'inscrire

Retour au sommaire ➦

Partager