La langue française

Accueil > Littérature > Quelques indélicatesses du destin, de Laura Morante : le vertige des frissons immoraux

Quelques indélicatesses du destin, de Laura Morante : le vertige des frissons immoraux

Article réservé aux abonnés premium

Laura Morante est actrice et réalisatrice. Plusieurs récompenses ornent sa carrière – tel que le prestigieux David di Donatello de la meilleure actrice principale pour son rôle dans ‘La chambre du fils’ (2001). Italienne, elle a aussi su s’imposer dans le cinéma français – avec ‘La Folie des hommes’ (2000) par exemple. Connue pour choisir méticuleusement ses rôles, sa carrière brillante lui a aussi permis de jouer les maîtresses de cérémonie du 57e festival de Cannes, en 2004. Quelques indélicatesses du destin permet de découvrir l’écrivaine qui se cachait derrière l’impressionnante actrice – et quelle écrivaine !

Pour son entrée en littérature, Laura Morante a choisi la forme des nouvelles. Sa plume incisive et précise se prête parfaitement à l’exercice : en quelques phrases seulement, les décors se dressent, les protagonistes s’incarnent – si terriblement humains – et les situations se font et se défont. L’imagination amusée de l’autrice ne se fatigue jamais, et se déploie à chaque page pour tourmenter ses personnages....

Lisez cet article gratuitement en vous inscrivant

Seuls les abonnés premium ont accès à cet article. En vous inscrivant, vous aurez accès à un article premium par mois gratuitement.


S'inscrire gratuitement
Déjà inscrit ? Se connecter

S'inscrire à notre lettre d'information

Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour recevoir tous les nouveaux articles de lalanguefrancaise.com, gratuitement. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.


Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour écrire un commentaire.

Se connecter S'inscrire

Quelques indélicatesses du desti...

Partager