La langue française

Accueil > Littérature > Mise à feu, de Clara Ysé : « Mon roman ? Comme après un album : je ne suis plus la même »

Mise à feu, de Clara Ysé : « Mon roman ? Comme après un album : je ne suis plus la même »

Article réservé aux abonnés premium

Assise à la terrasse d'un café, face au Canal Saint Martin, Clara Ysé nous présente son premier roman sorti le 8 août : Mise à feu (Grasset). À chaque question, la chanteuse, musicienne, compositrice — son EP, Le Monde s’est dédoublé, est sorti en avril 2019 — et désormais écrivaine, prête une oreille attentive et scrute le visage de son interlocuteur. Elle ouvre pour nous les coulisses de son roman, à mi chemin entre fantastique et parcours initiatique.

Clara Ysé
Clara Ysé © JF PAGA

La langue française : Vous avez reçu un bel écho dans la presse française lors de la publication de votre roman Mise à feu (Télérama, Les Inrocks, etc.). Mais vous vous étiez déjà fait un nom à travers votre musique. Comment avez-vous abordé la création romanesque par rapport à la création musicale ?

Clara Ysé : Evidemment, ce sont deux objets très différents. Mais j’écris depuis longtemps, et pas seulement des textes pour mes musiques. J’ai beaucoup écrit de la poésie, et ce depuis toute petite. Ensuite, cela faisait longtemps que j’avais les personnages Gaspard et Nine (les personnages principaux du roman, nldr) en tête. Le cœur du roman consistait à raconter comment des pactes imaginaires créés dans l’enfance pour supporter une réalité trop violente sont par la suite réutilisés et transformés. J’étais partie de ce noyau-là. Et à un moment donné, les personnages ont voulu exister. Je suis rentrée d’un concert et me suis mise à écrire et à faire un travail important sur la structure.

Et dans l’écriture elle-même ?

Le rapport à l’écriture est le même dans les chansons, seulement il est important dans l’écriture de textes musicaux de laisser une place pour la musique. J’envisage ce genre d’écriture comme un objet où je dois laisser un espace manquant pour que la musique s’insère. Tandis que dans l’écriture romanesque, je me suis retrouvée seule devant mon papier, et ça fait monde. C’était intéressant à traverser....

Lisez cet article gratuitement en vous inscrivant

Seuls les abonnés premium ont accès à cet article. En vous inscrivant, vous aurez accès à un article premium par mois gratuitement.


S'inscrire gratuitement
Déjà inscrit ? Se connecter

Sujets :  entretien

S'inscrire à notre lettre d'information

Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour recevoir tous les nouveaux articles de lalanguefrancaise.com, gratuitement. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.


Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour écrire un commentaire.

Se connecter S'inscrire

Mise à feu, de Clara Ysé : « Mon...

Partager