La langue française

Accueil > Grammaire > Le complément d'objet indirect (COI)

Le complément d'objet indirect (COI)

Faire le quiz

Dans cet article, nous expliquons ce qu'est un complément d'objet indirect (COI) en français, sa nature, et comment accorder le participe passé en fonction.

Les compléments d'objet indirect (COI) font partie de la catégorie des compléments essentiels avec les compléments d'objet direct (COD), les compléments d'objet second (COS) et les attributs du sujet.

Les compléments sont dits essentiels quand :

  • Leur construction dépend du verbe lui-même.
  • Le verbe ne suffit pas à apporter une information sur le sujet.
  • Ils sont essentiels à la compréhension de la phrase.

S'abonner

Les compléments essentiels ne peuvent en général ni être supprimés ni être déplacés. Certains compléments essentiels peuvent être effacés, mais la phrase n'est pas assez informative sans connaître le contexte.

Exemples :

  1. Vous vous moquez. / Vous vous moquez [du match de hockey].
  2. J'entends. / J'entends [la porte qui s’ouvre].
  3. Ils croient. / Ils croient [en moi].

Qu’est-ce qu’un complément d’objet indirect (COI) ?

Le complément d’objet indirect, souvent abrégé COI, apporte une information essentielle à la phrase, c’est la personne ou la chose qui reçoit l’action, c’est en quelque sorte le destinataire de l’action. Il répond à la question « à qui ? », « à quoi ? », « de qui ? », « de quoi ? » après le verbe. 

Pour que le complément d’objet soit dit indirect, il faut qu’une préposition (à, avec, après, contre, de, en, pour, sur) précède le « qui » ou le « quoi » dans la question.

  • Quelques verbes suivis de la préposition de : abuser de ; s’apercevoir de ; s’assurer de ; bénéficier de ; se contenter de ; dépendre de ; douter/se douter de ; hériter de ; se moquer de ; profiter de ; se réjouir de ; rêver de ; se servir de ; se souvenir de.
  • Quelques verbes suivis de la préposition à : adhérer à ; appartenir à ; convenir à ; échapper à ; nuire à ; participer à ; penser à ; plaire/déplaire à ; réfléchir à ; succéder à ; téléphoner à.
  • Quelques verbes suivis d’autres prépositions : voter pour/contre ; lutter contre/pour ; compter sur ; conspirer contre/contre ; croire en.

Les différentes natures du COI

Le complément d’objet indirect peut contenir des mots de différentes natures, comme :

  • Un syntagme nominal ou un groupe nominal. Exemples :
    • Vous manquez [à vos filles].
    • Tu téléphones [aux personnes qui t’ont accueillie].
  • Un pronom (personnel, démonstratif, possessif…). Exemples :
    1. Nous [y] pensons tous les jours.
    2. Vous avez participé [à celui-là].
    3. Je compte [sur toi].
  • Un nom propre. Exemples :
    • Tu donnes des croquettes [à Choucroute].
    • Nous parlons souvent [de Philippe].
  • Un verbe à l’infinitif ou un groupe infinitif. Exemples :
    • Hassan pense [à déménager].
    • Je songe [à faire construire une maison en bois].
  • Une proposition. Exemples :
    • Certains profitent [que tu sois là pour se reposer].
    • Ils doutent [que tu y arrives].

En général, le COI est placé après le verbe, mais il peut aussi être placé avant le verbe.

Exemples :

  1. Vous dites bonjour [à la voisine] en passant. > Vous [lui] dites bonjour en passant.
  2. J’ai participé [à une conférence] au Maroc. > J’[y] ai participé. 

Le complément d'objet second (COS)

Le complément d'objet second est un complément d'objet indirect employé pour « seconder » un complément d'objet direct. Le COI est ainsi utilisé pour compléter le COD (qui répond à la question « quoi ? » ou « qui ? ») et préciser l'action du verbe.

Exemples de COS :

  • Marline offre une bière à son ami. Marline offre quoi ? Une bière (COD). À qui ? À son ami (COS).
  • Je lui dis que je l'aime. Je dis quoi ? Que je l'aime (COD). À qui ? À lui (COS). Attention, comme vous le voyez dans ce cas, le COS peut être placé avant le COD dans la phrase, même si c'est plus rare.

Les pronoms personnels COI

Recevez nos nouveaux articles par courriel

Inscrivez-vous à notre lettre d'information hebdomadaire pour recevoir tous nos nouveaux articles, gratuitement. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Les pronoms personnels COI remplacent le groupe prépositionnel COI ou la proposition COI.

Exemples : 

  1. Nous nous servons [de cet appareil]. > Nous nous en servons.
  2. Tu parles [à ton grand-père] chaque matin. > Tu lui parles chaque matin.

Liste des pronoms personnels COI : lui, leur, me, te, se, vous, nous, en, y.

On utilise les pronoms appelés disjoints associés aux prépositions (à, avec, après, contre, de, en, pour, sur) comme moi, toi, lui, elle, eux, elles pour remplacer des noms de personnes.

Exemples :

  1. Je me méfie de cet avocat. > Je me méfie de lui (et non « je m’en méfie »).
  2. Nous pensons à vos professeurs. > Nous pensons à eux (et non « nous y pensons »).

Le complément d’objet indirect dans une proposition relative 

Les pronoms relatifs servent à faire le lien entre un nom (l’antécédent) et une proposition relative (qui donne des précisions sur le nom). Le pronom est du même genre, du même nombre et de la même personne que le nom qu’il remplace.

Le pronom dont est COI du verbe de la relative.

Exemple : Les garçons [dont vous vous moquez] sont mes frères.

On peut aussi utiliser le pronom relatif lequel associé aux prépositions : auquel (à + lequel) ; à laquelle ; auxquels (à + lesquels) ; auxquelles (à + lesquelles) ; duquel (de + lequel) ; de laquelle ; desquels (de + lesquels) ; desquelles (de + lesquelles) ; sur lequel ; contre laquelle, etc. 

Exemple : Le film [auquel je pense] est sorti en 1999.

L’accord du participe passé avec le complément d’objet indirect 

Lorsque le verbe est conjugué à un temps composé, on n’accorde jamais le participe passé avec le COI, même lorsque celui-ci est placé avant le verbe. 

Exemples :

  1. Vous avez parlé à leurs parents. > Vous leur avez parlé.
  2. Les mois ont succédé aux autres mois. > Les mois se sont succédé.

Quiz : révisez vos connaissances du complément d'objet indirect (COI)

Trouvez le COI du verbe « profiter » dans la phrase suivante : « Tu profites que nous soyons là pour parler à Théo.»

  • à Théo
  • que nous soyons là pour parler à Théo
  • que nous soyons là

Remplacez le groupe COI par un pronom personnel :

Tout le monde donne des nouvelles au professeur de français. > Tout le monde donne des nouvelles.

Trouvez le COI du verbe « participer » dans la phrase suivante : « Nous y participons en Finlande pour gagner la coupe de France. »

  • en Finlande
  • y
  • nous

Trouvez le COI du verbe « plaire » dans la phrase suivante : « Le film n'a pas plu aux enfants de Michel ».

  • aux enfants
  • de Michel
  • aux enfants de Michel

Trouvez le COI du verbe « parler » dans la phrase suivante : « Les romans de science-fiction dont tu parles souvent ont du succès ! »

  • les romans
  • dont
  • les romans de science-fiction
  • du succès

Un complément d'objet indirect :

  • est toujours placé après le verbe
  • répond à la question « qui ? »
  • peut être une proposition conjonctive

Parmi les phrases suivantes, laquelle vous semble correctement orthographiée ?

  • Vous avez rencontré les filles des Ferrand, leur avez-vous parlées ?
  • Vous avez rencontré les filles des Ferrand, leur avez-vous parlé ?
  • Vous avez rencontré les filles des Ferrand, leur avez-vous parlés ?

Parmi tous ces mots, un seul ne peut pas avoir pour fonction COI, lequel ?

  • me
  • les
  • y
  • en

Trouvez le COI du verbe « convenir » dans la phrase suivante : « Le menu à 36 euros que je propose vous convient-il ? »

  • il
  • à 36 euros
  • que
  • vous

Trouvez le COI du verbe « confier » dans la phrase suivante : « Tu ne m'as pas confié tes clés pendant les vacances d'été. »

Bravo !
Encore un peu d'effort !

Bravo, vous avez fait 0 erreur !

Sauvegarder mon résultat
Créez gratuitement un compte pour enregistrer vos résultats de quiz.

Prochain quiz :

Ce quiz démontre que l'écriture des nombres est un casse-tête !
Intermédiaire

Ce quiz démontre que l'écriture des n...

Découvrez les règles à savoir pour bien écrire les n...

Orthographe

S'abonner

Recevez tous les articles de la semaine par courriel

Inscrivez-vous à notre lettre d'information hebdomadaire pour recevoir tous nos nouveaux articles, gratuitement. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.


Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour écrire un commentaire.

Se connecter S'inscrire

Retour au sommaire ➦

Partager