La langue française

Accueil > Expressions françaises > Trouver son chemin de Damas : définition et origine de l’expression

Trouver son chemin de Damas : définition et origine de l’expression

L’expression « trouver son chemin de Damas » n’est pas la plus courante dans la langue française moderne. Souvent employée en littérature, elle est aujourd’hui moins fréquente dans le langage parlé quotidien. 

De ce fait, beaucoup ignorent la signification de cette expression, de même que son étymologie. Elle recèle pourtant une vraie richesse de sens et d’histoire ! Cet article devrait vous éclairer sur le sens de « trouver son chemin de Damas », bonne lecture !

Définition de l’expression « trouver son chemin de Damas »

Au sens premier, l’expression « trouver son chemin de Damas » désigne une conversion à la religion chrétienne. On dira ainsi de quelqu’un qui embrasse le christianisme de manière tardive (généralement à l’âge adulte, plutôt que dans son enfance ou par son éducation) qu’il a « trouvé son chemin de Damas ».

De façon plus générale, « trouver son chemin de Damas » est synonyme de « trouver sa voie », c’est-à-dire faire une découverte personnelle majeure, vivre un moment de révélation où l’on trouve sa vocation, le chemin qui nous est destiné.

Dans certains cas, « trouver son chemin de Damas » désigne un changement radical d’opinion ou d’attitude. Dans ce contexte, cette expression peut être comparée à une autre, « retourner sa veste », bien que la première ait une connotation plus profonde et spirituelle.

Dans tous les cas, « trouver son chemin de Damas » symbolise un tournant décisif dans la vie d’une personne, un moment où les anciennes croyances et comportements sont abandonnés, pour laisser place à de nouvelles perspectives et de nouvelles convictions.

Origine de l’expression « trouver son chemin de Damas »

L’expression « trouver son chemin de Damas » plonge ses racines dans un récit biblique, précisément dans les Actes des Apôtres. Dans les textes religieux, Saul de Tarse, un Juif zélé et persécuteur des premiers chrétiens, est en route pour Damas lorsqu’il est soudainement frappé par une lumière divine. 

Tombé à terre et temporairement aveuglé, il entend la voix de Jésus lui demandant pourquoi il persécute ses fidèles. Cette épiphanie mène Saul à une conversion radicale : il devient chrétien, change son nom en Paul, et devient l’un des apôtres les plus dévoués de Jésus-Christ.

Formation Culture Express - Romain Treffel

Cette métamorphose de Saul en Paul sur le chemin de Damas a inspiré non seulement l’expression française, mais aussi des variantes dans d’autres langues. On dit en anglais « to have a Damascene conversion », « avoir une conversion de Damas », et en roumain « a lua drumul Damascului », « prendre le chemin de Damas »

Les Italiens sont quant à eux plus extrêmes, puisque l’expression « essere folgorato sulla via di Damasco » signifie « être foudroyé sur le chemin de Damas » ! Plus pragmatiques, les Allemands emploient quant à eux la formule « vom Saulus zum Paulus werden », soit « se transformer de Saul en Paul ».

Exemples de l’usage de l’expression « trouver son chemin de Damas »

Cela ne donnait pas grand-chose. À la fin j’ai tout plaqué et j’ai trouvé mon chemin de Damas un beau soir. Je me suis mis à écrire simplement, directement, comme une de mes lettres, par petits paragraphes serrés et voluptueux, une histoire simple qui pourrait être la mienne. Depuis, ça marche tout seul.

Alain-Fournier, Miracles

Ça n’était pas encore ça. Une courte incursion dans la nouvelle en prose ne lui valut pas plus de gloire ou d’argent. Une soirée passée au café-concert fut son chemin de Damas, et, à partir de ce moment, sa lyre ne vibra plus qu’en vue de nos music-halls nationaux.

Alphonse Allais, Amours, délices et orgues

Vive l’armée ! s’écria Rodolphe d’une voix vibrante qui fit battre les cœurs des jeunes filles. J’ai trouvé hier soir mon chemin de Damas. J’abandonne ma fortune pour me dévouer à ma famille et à mon pays.

Marcel Aymé, Le Nain

Et si la foi fondait sur lui à l’improviste, comme un aigle ? S’il rencontrait son chemin de Damas ?

Jean-Louis Curtis, Le roseau pensant 

Par un détour qui ne paraîtra étrange qu’aux observateurs superficiels, elle a trouvé son chemin de Damas au sein du Syndicat national des instituteurs. On la délègue au palais de la Mutualité.

Jean Giono, Œuvres romanesques complètes

Il l’entendit enfin, sonore, vibrante de larmes et de défi à la fois : « Me voilà sur le chemin de Damas comme saint Paul, maître Pierre ! Ne m’oubliez pas, maître Pierre ! Auberi ! Adieu ! Auberi ! » Puis la voix se perdit parmi les autres. Toutes, elles s’éloignèrent peu à peu ; ceux qui étaient restés suivaient des yeux le cortège, qui avançait sur la route pierreuse, le long des rochers.

Zoé Oldenbourg, La Pierre angulaire
Partager :
ou Nous soutenir

Nicolas Lafarge-Debeaupuis

Nicolas Lafarge-Debeaupuis

Nicolas Lafarge-Debeaupuis est rédacteur indépendant, et prête ses mots à différents médias et entreprises. Se décrivant volontiers comme « un geek avec une plume », il se sent dans son élément naturel lorsqu’il écrit sur des sites web tels que La langue française.

Tous les articles de Nicolas Lafarge-Debeaupuis >

Découvrez chaque semaine une expression ou proverbe par courriel

Chaque mercredi, on vous fait découvrir la signification et l'origine d'une expression ou proverbe francophone.


Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour écrire un commentaire.

Se connecter S'inscrire