La langue française

Volière

Définitions du mot « volière »

Trésor de la Langue Française informatisé

VOLIÈRE, subst. fém.

A. − [Désigne soit une réalité en rapport avec des animés, soit un ensemble d'animés] Lieu ordinairement grillagé, cage où l'on nourrit et élève des oiseaux, d'une capacité assez grande pour que ceux-ci puissent y voler.
[Pour oiseaux d'agrément, tels que bengalis, linottes, chardonnerets, etc.] Il songeait à ces volières dans lesquelles on suspend parfois une petite glace scintillante, à côté de l'os de seiche sur lequel les oiseaux diaprés viennent s'affûter le bec (Duhamel, Suzanne, 1941, p. 281).V. estime B 1 ex. de Coupin.
[Pour oiseaux rares, présentant un intérêt sc.] Volière d'un zoo. Mais, Allemagne, ton heure vient peu à peu. Déjà, la Bolivie a repris sa mission vétérinaire allemande, déjà la station zoologique de Naples a rappelé un directeur allemand, déjà les volières de New-York ont demandé du personnel à Hagenbeck (Giraudoux, Siegfried et Lim., 1922, p. 170).
[Pour des oiseaux destinés à l'alim. hum., tels que faisans, pigeons, etc.] On suspendit leur cage d'osier [des tourterelles] dans une volière aux grillages à demi crevés qui faisait pendant à l'orangerie, et où vivaient deux ou trois poules (Gide, Si le grain, 1924, p. 446).
P. métaph. On essaye d'approfondir certaines physionomies qui se présentent avec un relief de touche émouvant dans cette ménagerie d'ombres, cette volière de reflets. Mais on ne peut pas. On les voit, mais on ne voit rien au fond d'elles (Barbusse, Feu, 1916, p. 201).
P. méton. Ensemble d'oiseaux vivant en cage. Tournoyant comme une volière rapportée d'Amérique par les princes pour leur jardin d'Aranjuez, le carnaval dégringolait vers la gare sous les arcades de briques (Malraux, Espoir, 1937, p. 655).
P. métaph. Elle est loin l'époque où nous avions les visites des Khérubs. La volière du ciel s'abattait sur vous, quand vous aviez violé la loi de Dieu (Giraudoux, Sodome, 1943, I, 1, p. 24).
P. anal. (d'activité). (Lieu où évolue un) ensemble de personnes qui souvent s'agitent en tous sens et bavardent à voix haute. Troisième leçon à la pension Prugnières. Sur cette volière de seize jeunes fillettes, il y a plusieurs beautés, charmantes à regarder (Amiel, Journal, 1866, p. 453).V. gracieuser B 1 ex. de Huysmans.
Arg. Espace entièrement grillagé dans lequel sont enfermés les détenus à Paris, avant d'être transférés au Palais de justice (d'apr. Intérieur prisons, 1846, p. 33). Maison de tolérance. [Marinette] tolérait pas (...) la malhonnêteté. Dans sa volière, la mise en l'air du client n'avait pas cours (Simonin, Touchez pas au grisbi, 1953, p. 89).La volière cipale. La municipalité de Paris. Si les birbes de la volière cipale avaient étéce qui est impossible à une collection d'élusdes socialos francs du collier, ils auraient arboré le drapeau noir à l'Hôtel de Ville et auraient acheté pour quinze cents balles de frusques et de miches (France1907).
ART CULIN. (Dressage) en volière. Mode de présentation des gibiers de plume, dans lequel on place, sur l'oiseau cuit et à leurs places respectives, sa tête, sa queue et ses ailes déployées (d'apr. Mont. 1967). Faisan servi en volière. Le dressage en volière, qui s'appliquait surtout aux faisans et aux bécasses, a été en vogue jusqu'aux dernières années du XIXesiècle (Mont.1967).
B. − P. anal. (de forme, de fonction), SYLVIC. Bouquet d'arbres conservé dans son intégrité en bordure d'une parcelle de taillis sans futaie et souvent tout autour d'une coupe, pour protéger le sol, les jeunes pousses contre le vent, l'incendie, la dent des troupeaux, pour abriter les oiseaux et améliorer l'aspect de la forêt (d'apr. Plais. 1969).
Prononc. et Orth.: [vɔljε:ʀ]. Ac. 1694, 1718: voliere ; dep. 1740: -lière. Étymol. et Hist. A. 1. a) Fin xives. « grande cage à oiseaux » (Eustache Deschamps, Œuvres compl., éd. De Queux de Saint-Hilaire, t. 5, p. 85 [ici dans un sens fig.]); 1481 (Douët d'Arcq, Comptes de l'Hôtel des rois de France, p. 393: une volliere a oiseaulx); b) 1611 « petit colombier » (Cotgr.); 2. a) 1847 arg. « maison de tolérance » (Dict. compl. arg., p. 196); 1953 (Simonin, loc. cit.); b) 1866 « groupe de personnes qui bavardent et s'agitent » (Amiel, Journal, p. 439); 3. 1938 art culin. (Mont.-Gottschalk). B. 1930 sylvic. (Brutt. Sylvic.). Dér. de voler1*; suff. -ière (-ier*). Au sens B, mot région. du Centre (1864, Jaub.: volière, s.f. Menues cépées, négligées de place en place par les bauchetons (bûcherons) dans un taillis en exploitation). Fréq. abs. littér.: 177. Bbg. Quem. DDL t. 34.

Trésor de la Langue Française informatisé

VOLIÈRE, subst. fém.

A. − [Désigne soit une réalité en rapport avec des animés, soit un ensemble d'animés] Lieu ordinairement grillagé, cage où l'on nourrit et élève des oiseaux, d'une capacité assez grande pour que ceux-ci puissent y voler.
[Pour oiseaux d'agrément, tels que bengalis, linottes, chardonnerets, etc.] Il songeait à ces volières dans lesquelles on suspend parfois une petite glace scintillante, à côté de l'os de seiche sur lequel les oiseaux diaprés viennent s'affûter le bec (Duhamel, Suzanne, 1941, p. 281).V. estime B 1 ex. de Coupin.
[Pour oiseaux rares, présentant un intérêt sc.] Volière d'un zoo. Mais, Allemagne, ton heure vient peu à peu. Déjà, la Bolivie a repris sa mission vétérinaire allemande, déjà la station zoologique de Naples a rappelé un directeur allemand, déjà les volières de New-York ont demandé du personnel à Hagenbeck (Giraudoux, Siegfried et Lim., 1922, p. 170).
[Pour des oiseaux destinés à l'alim. hum., tels que faisans, pigeons, etc.] On suspendit leur cage d'osier [des tourterelles] dans une volière aux grillages à demi crevés qui faisait pendant à l'orangerie, et où vivaient deux ou trois poules (Gide, Si le grain, 1924, p. 446).
P. métaph. On essaye d'approfondir certaines physionomies qui se présentent avec un relief de touche émouvant dans cette ménagerie d'ombres, cette volière de reflets. Mais on ne peut pas. On les voit, mais on ne voit rien au fond d'elles (Barbusse, Feu, 1916, p. 201).
P. méton. Ensemble d'oiseaux vivant en cage. Tournoyant comme une volière rapportée d'Amérique par les princes pour leur jardin d'Aranjuez, le carnaval dégringolait vers la gare sous les arcades de briques (Malraux, Espoir, 1937, p. 655).
P. métaph. Elle est loin l'époque où nous avions les visites des Khérubs. La volière du ciel s'abattait sur vous, quand vous aviez violé la loi de Dieu (Giraudoux, Sodome, 1943, I, 1, p. 24).
P. anal. (d'activité). (Lieu où évolue un) ensemble de personnes qui souvent s'agitent en tous sens et bavardent à voix haute. Troisième leçon à la pension Prugnières. Sur cette volière de seize jeunes fillettes, il y a plusieurs beautés, charmantes à regarder (Amiel, Journal, 1866, p. 453).V. gracieuser B 1 ex. de Huysmans.
Arg. Espace entièrement grillagé dans lequel sont enfermés les détenus à Paris, avant d'être transférés au Palais de justice (d'apr. Intérieur prisons, 1846, p. 33). Maison de tolérance. [Marinette] tolérait pas (...) la malhonnêteté. Dans sa volière, la mise en l'air du client n'avait pas cours (Simonin, Touchez pas au grisbi, 1953, p. 89).La volière cipale. La municipalité de Paris. Si les birbes de la volière cipale avaient étéce qui est impossible à une collection d'élusdes socialos francs du collier, ils auraient arboré le drapeau noir à l'Hôtel de Ville et auraient acheté pour quinze cents balles de frusques et de miches (France1907).
ART CULIN. (Dressage) en volière. Mode de présentation des gibiers de plume, dans lequel on place, sur l'oiseau cuit et à leurs places respectives, sa tête, sa queue et ses ailes déployées (d'apr. Mont. 1967). Faisan servi en volière. Le dressage en volière, qui s'appliquait surtout aux faisans et aux bécasses, a été en vogue jusqu'aux dernières années du XIXesiècle (Mont.1967).
B. − P. anal. (de forme, de fonction), SYLVIC. Bouquet d'arbres conservé dans son intégrité en bordure d'une parcelle de taillis sans futaie et souvent tout autour d'une coupe, pour protéger le sol, les jeunes pousses contre le vent, l'incendie, la dent des troupeaux, pour abriter les oiseaux et améliorer l'aspect de la forêt (d'apr. Plais. 1969).
Prononc. et Orth.: [vɔljε:ʀ]. Ac. 1694, 1718: voliere ; dep. 1740: -lière. Étymol. et Hist. A. 1. a) Fin xives. « grande cage à oiseaux » (Eustache Deschamps, Œuvres compl., éd. De Queux de Saint-Hilaire, t. 5, p. 85 [ici dans un sens fig.]); 1481 (Douët d'Arcq, Comptes de l'Hôtel des rois de France, p. 393: une volliere a oiseaulx); b) 1611 « petit colombier » (Cotgr.); 2. a) 1847 arg. « maison de tolérance » (Dict. compl. arg., p. 196); 1953 (Simonin, loc. cit.); b) 1866 « groupe de personnes qui bavardent et s'agitent » (Amiel, Journal, p. 439); 3. 1938 art culin. (Mont.-Gottschalk). B. 1930 sylvic. (Brutt. Sylvic.). Dér. de voler1*; suff. -ière (-ier*). Au sens B, mot région. du Centre (1864, Jaub.: volière, s.f. Menues cépées, négligées de place en place par les bauchetons (bûcherons) dans un taillis en exploitation). Fréq. abs. littér.: 177. Bbg. Quem. DDL t. 34.

Wiktionnaire

Nom commun

volière \vɔ.ljɛʁ\ féminin

  1. Sorte de grande cage où l’on nourrit des oiseaux pour son plaisir.
    • Sandra Sélam est seule, elle se tient debout près de la porte-fenêtre, un verre de champagne à la main et regarde les calopsittes se poursuivre dans la volière adossée à la maison. — (Pascal Diehl, Un crime peut-il en cacher un autre ?, Éditions du Panthéon, 2015, chapitre IX)
    • Une volière à l’air, découverte.
    • La vente d’Oiseaux et de Mammifères à des zoos privés, mais plus encore comme animaux de volière ou de salon, en particulier d’espèces déjà très raréfiées, représente aussi un important élément de défaunation. — (François Ramade, Éléments d'écologie, 2012, p.560)
    • Le château de Michel Pacha est entouré d’un jardin planté d’essences exotiques et de palmiers, avec escaliers à double volée, exèdres à degrés, kiosque-belvédère en forme de tempietto, volières, serres, nymphées, fontaines et édicules de rocaille à la marseillaise. — (Bernard Toulier, auteur de l’avant-propos de Tamaris entre Orient et Occident de Nathalie Bertrand, 2003, Actes Sud)
  2. (Par extension) Réduit entouré de grillages où l’on nourrit des pigeons, des faisans.
    • Les pigeons de volière sont les plus délicats.
    • Volière. C’eſt un pigeonnier où l’on nourrit des pigeons domeſtiques, qui ne vont point chercher leur pâture dans la campagne. Volets. Ce ſont de petits réduits, qui n’ont qu’une médiocre ouverture, fermée avec une jalouſie ou un ais […] Fuie. C’eſt une petite volière qu’on ferme avec un volet, & où on nourrit des pigeons domeſtiques en petit nombre : on a apellé auſſi fuie, un colombier qui n’a point de couverture. Mais dans la Coûtume de Tours, art. 37, le mot de fuie, ſignifie, ſelon Palu, un colombier à pié avec boulins, juſques au rez-de-chauſſée : il dérive le mot à fodiendo. […] Les pigeons d’un colombier à pié ſont réputez immeubles, & ceux de la ſimple volière, ſont meubles. — (César-Pierre Richelet, Dictionnaire de la langue françoise, ancienne et moderne, tome premier : A–D, Pierre Bruyset-Ponthus, Libraire, Lyon, 1759)
    • […] il y a encore la fuye qui est une petite volière ». Le terme de fuie s’applique donc jusqu’à l’orée du XVIIe siècle à des ensembles de boulins de façades ou à des petites volières fermées par des volets avec peu de pigeons. « Ce tourillon avoit plus tost façon d’une fuye que d’une forteresse » (Carloix, VII, 12). — (Jean-Mary Couderc, ‎Alain Schulé, L’Anjou insolite, CLD, 1999)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

VOLIÈRE. n. f.
Sorte de grande cage où l'on nourrit des oiseaux pour son plaisir. Une volière à l'air, découverte. Il a fait faire une volière dans son jardin. Il se dit encore d'un Réduit entouré de grillages où l'on nourrit des pigeons, des faisans. Les pigeons de volière sont les plus délicats.

Littré (1872-1877)

VOLIÈRE (vo-liè-r') s. f.
  • 1Lieu ordinairement fermé de fil d'archal où l'on nourrit des oiseaux. Avoir une volière dans son jardin. Diphile commence par un oiseau et finit par mille ; sa maison n'en est pas infectée, mais empestée ; la cour, la salle, l'escalier, le vestibule, les chambres, le cabinet, tout est volière, La Bruyère, XIII. La meilleure exposition pour les volières est celle de l'orient ; c'est une expérience constante que les nids réussissent mieux là que partout ailleurs, Genlis, Maison rust. t. I, p. 423, dans POUGENS.

    Edifice qui fait partie d'une ménagerie et qui est destiné à renfermer et à conserver des oiseaux, ordinairement des oiseaux rares.

  • 2Particulièrement, grande cage qui a plusieurs séparations pour mettre différentes sortes d'oiseaux.
  • 3Lieu où l'on nourrit des pigeons. Pigeons de volière.

HISTORIQUE

XVe s. Champaigne a Meaulx et Trois sa justiciere, Vitri, Chaumont ; par ces quatre liens Ou par les deux est Brie en voliere, Deschamps, Poésies mss. f° 232. Les femmes me plaisent bien autant et plus que vos chasses et volieres, Louis XI, Nouv. XXVI.

XVIe s. Chants de tous oisillons domestiques et nourris en des voliers, Yver, p. 625.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « volière »

Voler 1 ; wallon, volir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XIVe siècle) Dérivé du radical de voler et -ière.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « volière »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
volière vɔljɛr

Citations contenant le mot « volière »

  • Ô mers, ô volières de ma Mémoire ! Jules Laforgue, Les Complaintes, Complainte du pauvre chevalier-errant
  • Pauline Cadoret, de la SCEA Bio C’Baud, à Baud (56), a installé 4 rangées de mini-volières dans un ancien poulaille… https://t.co/NPaZMs8VxA Journal Paysan Breton, Déjà 11 ans d’expérience en volière | Journal Paysan Breton
  • L’éleveuse qui s’est installée en juin 2019 a transformé le poulailler de 40 000 pondeuses en cages en 12 000 pondeuses biologiques. La 1re crainte était le grand volume du bâtiment. Pauline Cadoret a alors envisagé de faire un plafond plat pour réduire ce volume. L’étude de ventilation menée par l’entreprise Skov a révélé que ce plafond n’était pas indispensable. Le montant total de l’investissement s’élève à 750 000 € soit 62,50 €/poule tout compris : achat des bâtiments, foncier pour le parcours, rénovation, volièreJournal Paysan Breton, Une mini-volière dans un maxi poulailler | Journal Paysan Breton
  • Les poussins sont placés dans la structure à leur arrivée. C’est confortable car le 1er étage de la volière est à hauteur d’homme ce qui facilite le déchargement des caisses de poussins. Normalement ils restent au 1er étage, mais l’éleveur fait le choix de les répartir sur les 2 étages afin de pouvoir les laisser 12 jours dans le système plutôt que 8 jours lorsqu’ils sont démarrés uniquement au 1er étage. Monter et descendre est un apprentissage qui doit démarrer dès les premiers jours. Afin de faciliter la circulation des poulettes dans la volière, Laurent Corfmat installe des échelles entre le 1er et le 2e étage. Il met aussi du papier biodégradable sur les échelles pour attirer les poulettes et les inciter à circuler le plus tôt possible dans la structure. Ces échelles servent ensuite à relier le sol du poulailler au 2e étage lorsque la volière est ouverte après 12 jours. « Ces 4 jours supplémentaires dans la structure permettent de renforcer les poulettes. Lorsque j’ouvre la volière pour leur donner accès au reste du bâtiment, elles remontent plus facilement dans le système. », explique l’éleveur. Laurent Questel, commercial Sodimel précise : « Lorsque les poulettes commencent à se percher à l’intérieur de la volière, c’est le signe que l’on peut l’ouvrir car elles sont capables de remonter dedans. » Journal Paysan Breton, Une volière poulette assez technique | Journal Paysan Breton
  • Le monde agricole prouve une nouvelle fois sa grande capacité d’adaptation à l’instar des éleveurs de pondeuses qui se sont engagés à passer rapidement de la cage à des modes d’élevages alternatifs. Certains aviculteurs bretons réalisent ces nouveaux investissements et envoient leurs cages à la ferraille alors qu’ils n’ont pas encore terminé de les payer. En France en 2008, on dénombrait 19 % des pondeuses élevées en alternatif. Un chiffre qui passe à 53 % en 2020, dépassant l’objectif fixé par la filière qui était de 1 poule sur 2 élevée en alternatif à horizon 2022. Pour autant, il est important de maintenir le niveau de production car derrière les 2 300 élevages français il y a 46 millions de poules qui pondent 14,3 milliards d’œufs chaque année ce qui génère 10 000 emplois directs. La volière semble être le matériel idéal permettant de maintenir un bon effectif de poules tout en s’adaptant parfaitement dans les anciens poulaillers cage. Ce mode d’élevage fait ressortir le comportement naturel des poules à se percher. Elles occupent alors un maximum d’espace dans la structure. Les éleveurs de poulettes ont aussi investi dans des volières spécifiques car l’apprentissage au perchage doit démarrer dès les 1er jours d’élevage pour garantir la réussite du lot de pondeuses et éviter la ponte au sol. Journal Paysan Breton, Une partie de la filière s’oriente sur la volière | Journal Paysan Breton
  • Lundi 6 juillet, le parc Happy Forest inaugurait sa toute nouvelle volière en présence de la préfète Béatrice Lagarde, du vice-président du conseil départemental Christian Dezalos, de Laurence Lamy, récemment élue à la mairie de Bon-Encontre, du maire cassipontin Christian Delbrel et de plusieurs autres responsables élus ou administratifs. Une excellente occasion de redécouvrir ce magnifique site naturel dominant la commune de Pont-du-Casse et dont le succès s’étend bien au-delà ! petitbleu.fr, Visite guidée et inauguration de la volière d’Happy Forest - petitbleu.fr
  • Adrien Hervault est salarié sur la ferme familiale de Mauron (56) depuis 2018, il projette de s’installer courant 2021. Ce passionné d’élevage s’occupe principalement de l’atelier pondeuses laissant son père gérer en grande partie les 230 ha de cultures. L’élevage totalise 120 000 pondeuses réparties en 2 sites et 3 poulaillers. 70 000 pondeuses sont élevées en système sol sur la commune de Néant-sur-Yvel dans un ancien bâtiment cage reconverti en volière. « Le site de Mauron se compose de 2 poulaillers qui ont été rénovés en 2017. Le premier bâtiment est un ancien bâtiment de 50 000 pondeuses en cage reconverti en volière avec un effectif de 28 000 poules plein air. Le second poulailler était dédié à l’élevage de poulets de chair que nous avons modifié pour le passer en pondeuses plein air », décrit Adrien Hervault. Journal Paysan Breton, Une volière compacte dans un ancien poulailler de chair | Journal Paysan Breton
  • Entre 2016 et 2020, Michel Lotout qui est éleveur de poulettes à Saint-Nicolas-du-Pélem (22) a converti ses 2 poulaillers au sol en système volière Vencomatic. « Je suis seul sur l’élevage avec mon fils François qui est salarié, j’ai donc choisi de déléguer le nettoyage et la désinfection à l’entreprise Agri Hygiène qui est spécialisée dans ce type de travaux », indique Michel Lotout. L’aviculteur est passé de 15 heures de lavage lorsque les 3 poulaillers étaient au sol à 70 heures de lavage pour 2 poulaillers en volière et 1 au sol. « Pour le poulailler de 20 000 poulettes au sol, le nettoyage et la désinfection prennent 5 heures à une seule personne. Pour le bâtiment de 20 000 poulettes en volière il faut en moyenne 23 heures de travail à 2 personnes. » Journal Paysan Breton, L’étape importante du lavage et de la désinfection | Journal Paysan Breton
  • Happy Forest a inauguré sa volière en immersion en présence de Béatrice Lagarde , préfète du Lot-et-Garonne. petitbleu.fr, Happy Forest inaugure sa serre en immersion - petitbleu.fr

Images d'illustration du mot « volière »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « volière »

Langue Traduction
Anglais aviary
Espagnol pajarera
Italien voliera
Allemand voliere
Chinois 鸟舍
Arabe مطير
Portugais aviário
Russe вольер
Japonais 鳥小屋
Basque aviary
Corse avaria
Source : Google Translate API

Synonymes de « volière »

Source : synonymes de volière sur lebonsynonyme.fr

Volière

Retour au sommaire ➦

Partager