La langue française

Voisiner

Définitions du mot « voisiner »

Trésor de la Langue Française informatisé

VOISINER, verbe

A. − Empl. intrans.
1. Vieilli. [Le suj. désigne une pers.] Rendre fréquemment visite à des voisins; avoir des relations de voisinage. Synon. fréquenter.Aimer à voisiner. Je m'en allais à petits pas dans ces rues de tombes, où les voisins ne voisinent point, ne couchent plus ensemble (Maupass., Contes et nouv., t. 1, Tombales, 1881, p. 1208).Ça me fait quelque chose de vous voir partir, tenez, Gilbert,... à force de voisiner on était devenu comme parents (R. Bazin, Blé, 1907, p. 272).
Proverbe, vx. Il n'est voisin qui ne voisine. On fréquente habituellement ses voisins. (Dict. xixeet xxes.).
2. [Le suj. désigne des inanimés] Être situé à faible distance l'un de l'autre ou les uns des autres; coexister. Les assiettes de Chine du dessert se sont rapprochées et voisinent, indiquant les familiarités comme des siéges après une soirée (Goncourt, Ch. Demailly, 1860, p. 358).Dès la fin du sixième siècle, l'art dorien, l'art ionien voisinent partout, sans s'être encore bien reconnus (Faure, Hist. art, 1909, p. 82).
B. − Empl. trans. indir. Voisiner avec
1. Vieilli, littér. [Le suj. désigne une pers.] Avoir des relations de voisinage avec quelqu'un. Le geôlier voulait voisiner avec un homme qui, vu sa position particulière, pouvait lui tenir compagnie (Balzac, Illus. perdues, 1843, p. 731).Des jeunes gens qui parlaient haut y voisinaient avec des filles, aux lèvres et aux joues peintes, aux voix éraillées (Bourget, Actes suivent, 1926, p. 116).
2. [Le suj. désigne un inanimé concr. ou abstr.] Être situé près de quelque chose dans une proximité de hasard. Synon. côtoyer.Sur la table, des cartes étaient alignées, et voisinaient avec une boîte de marrons glacés (Arland, Ordre, 1929, p. 200).Il suffisait d'un élan du cœur pour le désarmer, la tendresse voisinant chez lui avec la colère (Green, Moïra, 1950, p. 67).
C. − Empl. trans., rare. Être près de. Synon. avoisiner.L'Olympe, grâce à moi, voisinait de nouveau la terre. D'autre part, je prétendais, par la science, rendre l'homme semblable aux dieux (Gide, Thésée, 1946, p. 1431).Pris à la pression atmosphérique, ce mélange était consommé en quantités énormes (...)! Il est vrai que la puissance voisinait 3 à 4 chevaux (P. Rousseau, Hist. transp., 1961, p. 484).
Prononc. et Orth.: [vwazine], (il) voisine [-zin]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Trans. a) ca 1200 « approcher quelqu'un, fréquenter » (Jean Bodel, Saxons, éd. F. Menzel et E. Stengel, 3965); b) 1553 « être voisin de, avoisiner » (Ronsard, Ode a Melin de Saint Gelais, 96 ds Œuvres compl., éd. P. Laumonier, t. 5, p. 170); 2. a) intrans. 1508 [éd.] « fréquenter familièrement ses voisins » (Amerval, Diablerie, éd. Ch. Fr. Ward, 63b: Pas n'est voisin qui ne voisine); b) 1843 voisiner avec qqn « entretenir des relations de voisinage » (Balzac, loc. cit.); 1867 « être placé à côté de » ici en parlant de choses (Goncourt, Man. Salomon, p. 228). Dér. de voisin*; dés. -er. Fréq. abs. littér.: 101.

Wiktionnaire

Verbe

voisiner \vwa.zi.ne\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Familier) Visiter familièrement ses voisins.
    • Il ne voisine pas. — Il se plaît à voisiner.
    • De temps à autre, rarement, Sarah [Bernhadt] vient visiter notre dortoir-salon […]. Parfois aussi c’est nous qui allons voisiner chez Sarah. — (Marie Colombier, Le voyage de Sarah Bernhardt en Amérique, 1881, p. 183)
    • Trois croix voisinaient avec celle qui marquait la tombe d'un matelot autrichien. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

VOISINER. v. intr.
Visiter familièrement ses voisins. Il ne voisine pas. Il se plaît à voisiner. Il est familier.

Littré (1872-1877)

VOISINER (voi-zi-né) v. n.
  • Visiter souvent ses voisins. Dans les petites villes on aime à voisiner.

    Il n'est voisin qui ne voisine, on fréquente ordinairement ses voisins, et aussi ce n'est pas être bon voisin que de ne pas voir ses voisins.

    Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.

HISTORIQUE

XVIe s. Il s'en alla voir un sien voisin, selon la coutume qu'ils avoient de voisiner en leurs maisons, Despériers, Contes, LXXIV. Les Rochelois la regardoient d'un mauvais œil, comme ils font toutes les fortifications qui les voisinent, D'Aubigné, Hist. II, 297. Si, l'os estant gasté, la chair qui le voisine prend la couleur du plomb, c'est un très mauvais signe, Paré, t. III, p. 645.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « voisiner »

De voisin.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Voisin ; norm. vésiner ; wallon, vihné.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « voisiner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
voisiner vwazine

Citations contenant le mot « voisiner »

  • Des étals qui pourraient, à terme, voisiner avec les ruches du Cafés Albert rapatriées sur la parcelle, un hôtel d’insectes, un refuge pour hérisson et la fameuse mare que Veolia se propose de creuser. , La Roche-sur-Yon : Fol'Eco plante une graine sur la zone de la Folie | Le Journal du Pays Yonnais
  • À peine installé à la mairie de Lorient, Fabrice Loher a lui-même été constater sur place. « La procédure d’expulsion est envisagée sous quinzaine, le groupe s’est engagé à partir avant. Cet été est encore plus compliqué, car les familles qui participent d’habitude aux grands rassemblements du sud de la France sont restées ici, rappelle l’élu. Elles ne veulent pas forcément voisiner entre elles et m’ont expliqué, lors de notre entrevue, que se regrouper à 250 caravanes sur le terrain de la Becquerie à Hennebont serait de nature à propager l’épidémie de coronavirus ». Le Telegramme, Le nouveau président de Lorient Agglo va prendre la question des gens du voyage « à bras-le-corps » - Lorient - Le Télégramme
  • Cherchez l'erreur (dans cette liste)... tic tac... Selon moi Hollande, il a bien des défauts, mais pas sa place à voisiner avec "Bismuth" et "Pépé". Pour autant, Hollande ne laissera pas un excellent souvenir : trop "normal" , hélas. L'Obs, Juré, craché, Sarkozy « ne prépare pas un retour »
  • Pourquoi est-ce si difficile de bien voisiner? Femina, Femina | Pourquoi est-ce si difficile de bien voisiner?

Images d'illustration du mot « voisiner »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « voisiner »

Langue Traduction
Anglais neighbor
Espagnol vecino
Italien vicino di casa
Allemand nachbar
Chinois 邻居
Arabe الجار
Portugais vizinho
Russe сосед
Japonais 隣人
Basque bizilaguna
Corse vicinu
Source : Google Translate API

Synonymes de « voisiner »

Source : synonymes de voisiner sur lebonsynonyme.fr

Voisiner

Retour au sommaire ➦

Partager