Verdoyer : définition de verdoyer


Verdoyer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

VERDOYER, verbe intrans.

A. −
1. [Le suj. désigne des végétaux, des organes végétatifs] Commencer à entrer en végétation, à devenir vert. Synon. verdir.Les arbres grandissent sous la pluie qui fait verdoyer leur feuillage, ils se développent au milieu de l'ouragan (Flaub., 1reÉduc. sent., 1845, p. 202).Les herbes renaissantes frémissent (...) les entonnoirs d'obus commencent à disparaître sous la végétation; les taillis verdoient sur l'emplacement des forêts anéanties; la vie se réintroduit (Barrès, Cahiers, t. 13, 1921, p. 242).
2. Au fig.
a) [Le suj. désigne une pers., ses qualités intellectuelles, morales] S'épanouir, éclater de fraîcheur. L'orgie est pour mon intelligence ce qu'est un orage pour la campagne, ça la rafraîchit, elle verdoie! et les idées poussent, fleurissent! (Balzac, Faiseur, 1850, IV, 3, p. 300).Il parle de tout avec un sourire (...): il verdoie, il rit, il a la bouche en cœur (Goncourt, Journal, 1862, p. 1146).
b) [Le suj. désigne une chose abstr.] Développer sa vitalité, prospérer. Tandis que la grande et hautaine branche des Chansons de geste s'est desséchée et a péri, la branche plus humble des Fabliaux (...) n'a cessé de verdoyer, de bourgeonner et de fleurir (Sainte-Beuve, Prem. lundis, t. 3, 1864, p. 159).
B. − Présenter un ton dominant de vert, des nuances vertes.
1. [Le suj. désigne des végétaux, un lieu couvert de verdure] Des jardins verdoient sur les bords du Nil (...), riz et cannes à sucre forment d'impénétrables rideaux de verdure (Du Camp, Nil, 1854, p. 23).V. faner B 2 b α ex. de Bourget.
[P. allus. au conte de Ch. Perrault, La Barbe-Bleue et à la réponse d'Anne: Je ne vois rien que le soleil qui poudroie et l'herbe qui verdoie, pour exprimer notamment la vanité d'une attente] La route pouvait poudroyer et ses haies verdoyer! Nat et Berthe, qui surveillaient le portillon, ne verraient rien venir (H. Bazin, Qui j'ose aimer, 1956, p. 25).
2. [Le suj. désigne une chose concr.] L'émeraude mérite de verdoyer sur ton cœur (Nerval, Sec. Faust, Hélène, 1840, p. 248).La mer (...) Céruléenne ou rose ou violette ou perse (...) Verdoie à l'infini comme un immense pré (Heredia, Trophées, 1893, p. 141).
Prononc. et Orth.: [vε ʀdwaje], (il) verdoie [-dwa]. Att. ds Ac. dep. 1694. Conjug. v. aboyer. Étymol. et Hist. 1. 1176 « devenir vert » (en parlant de l'herbe) (Chrétien de Troyes, Cligès, éd. A. Micha, 3462); 1181-90 en parlant d'une émeraude (Id., Graal, éd. F. Lecoy, 8771); 2. 1831 fig. (Hugo, Feuilles automne, p. 712). Dér. de vert*; suff. -oyer*. Fréq. abs. littér.: 87.
DÉR.
Verdoiement, subst. masc.a) α) Action, fait de verdoyer, de commencer à entrer en végétation, à devenir vert. Enfants parisiens qui ne savent presque rien de la marche des saisons (...), mais l'imaginent (...) au verdoiement d'une feuille d'herbe solitaire, jaillie toute droite entre deux dalles (Duhamel, Jard. bêtes sauv., 1934, p. 7).P. méton. Synon. de feuillage, verdure.Il a besoin (...) du large parfum des bois et des verdoiements qui font revivre (Flaub., Tentation, 1849, p. 437). β) Au fig. [À propos d'une pers.] Épanouissement physique et moral. Moncorps s'attarde sans fin à réparer ses détériorations (...) au lieu (...) d'en guérir vite, comme aux belles années de mon verdoiement (Arnoux, Visite Mathus., 1961, p. 134).b) Couleur dominante verte des végétaux chlorophylliens. Ces verdoiements d'arbres et ces blancheurs de tombes (...) lui jetèrent bientôt dans l'âme un incurable spleen (Huysmans, Sœurs Vatard, 1879, p. 239).Le verdoiement blond des feuilles (Genevoix, Éparges, 1923, p. 264). [vε ʀdwamɑ ̃]. 1resattest. 1549 « état de ce qui verdit » (Du Moulin, tr. Indagine, Astrologie naturelle, Préf. ds Hug.), attest. isolée, 1849 (Flaub., loc. cit.); de verdoyer, suff. -ment1*.

Verdoyer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

VERDOYER, verbe intrans.

A. −
1. [Le suj. désigne des végétaux, des organes végétatifs] Commencer à entrer en végétation, à devenir vert. Synon. verdir.Les arbres grandissent sous la pluie qui fait verdoyer leur feuillage, ils se développent au milieu de l'ouragan (Flaub., 1reÉduc. sent., 1845, p. 202).Les herbes renaissantes frémissent (...) les entonnoirs d'obus commencent à disparaître sous la végétation; les taillis verdoient sur l'emplacement des forêts anéanties; la vie se réintroduit (Barrès, Cahiers, t. 13, 1921, p. 242).
2. Au fig.
a) [Le suj. désigne une pers., ses qualités intellectuelles, morales] S'épanouir, éclater de fraîcheur. L'orgie est pour mon intelligence ce qu'est un orage pour la campagne, ça la rafraîchit, elle verdoie! et les idées poussent, fleurissent! (Balzac, Faiseur, 1850, IV, 3, p. 300).Il parle de tout avec un sourire (...): il verdoie, il rit, il a la bouche en cœur (Goncourt, Journal, 1862, p. 1146).
b) [Le suj. désigne une chose abstr.] Développer sa vitalité, prospérer. Tandis que la grande et hautaine branche des Chansons de geste s'est desséchée et a péri, la branche plus humble des Fabliaux (...) n'a cessé de verdoyer, de bourgeonner et de fleurir (Sainte-Beuve, Prem. lundis, t. 3, 1864, p. 159).
B. − Présenter un ton dominant de vert, des nuances vertes.
1. [Le suj. désigne des végétaux, un lieu couvert de verdure] Des jardins verdoient sur les bords du Nil (...), riz et cannes à sucre forment d'impénétrables rideaux de verdure (Du Camp, Nil, 1854, p. 23).V. faner B 2 b α ex. de Bourget.
[P. allus. au conte de Ch. Perrault, La Barbe-Bleue et à la réponse d'Anne: Je ne vois rien que le soleil qui poudroie et l'herbe qui verdoie, pour exprimer notamment la vanité d'une attente] La route pouvait poudroyer et ses haies verdoyer! Nat et Berthe, qui surveillaient le portillon, ne verraient rien venir (H. Bazin, Qui j'ose aimer, 1956, p. 25).
2. [Le suj. désigne une chose concr.] L'émeraude mérite de verdoyer sur ton cœur (Nerval, Sec. Faust, Hélène, 1840, p. 248).La mer (...) Céruléenne ou rose ou violette ou perse (...) Verdoie à l'infini comme un immense pré (Heredia, Trophées, 1893, p. 141).
Prononc. et Orth.: [vε ʀdwaje], (il) verdoie [-dwa]. Att. ds Ac. dep. 1694. Conjug. v. aboyer. Étymol. et Hist. 1. 1176 « devenir vert » (en parlant de l'herbe) (Chrétien de Troyes, Cligès, éd. A. Micha, 3462); 1181-90 en parlant d'une émeraude (Id., Graal, éd. F. Lecoy, 8771); 2. 1831 fig. (Hugo, Feuilles automne, p. 712). Dér. de vert*; suff. -oyer*. Fréq. abs. littér.: 87.
DÉR.
Verdoiement, subst. masc.a) α) Action, fait de verdoyer, de commencer à entrer en végétation, à devenir vert. Enfants parisiens qui ne savent presque rien de la marche des saisons (...), mais l'imaginent (...) au verdoiement d'une feuille d'herbe solitaire, jaillie toute droite entre deux dalles (Duhamel, Jard. bêtes sauv., 1934, p. 7).P. méton. Synon. de feuillage, verdure.Il a besoin (...) du large parfum des bois et des verdoiements qui font revivre (Flaub., Tentation, 1849, p. 437). β) Au fig. [À propos d'une pers.] Épanouissement physique et moral. Moncorps s'attarde sans fin à réparer ses détériorations (...) au lieu (...) d'en guérir vite, comme aux belles années de mon verdoiement (Arnoux, Visite Mathus., 1961, p. 134).b) Couleur dominante verte des végétaux chlorophylliens. Ces verdoiements d'arbres et ces blancheurs de tombes (...) lui jetèrent bientôt dans l'âme un incurable spleen (Huysmans, Sœurs Vatard, 1879, p. 239).Le verdoiement blond des feuilles (Genevoix, Éparges, 1923, p. 264). [vε ʀdwamɑ ̃]. 1resattest. 1549 « état de ce qui verdit » (Du Moulin, tr. Indagine, Astrologie naturelle, Préf. ds Hug.), attest. isolée, 1849 (Flaub., loc. cit.); de verdoyer, suff. -ment1*.

Verdoyer : définition du Wiktionnaire

Verbe

verdoyer intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Devenir vert, en parlant des arbres, des herbes.
    • Les bois commencent à verdoyer.
  2. Être vert[1].
    • Je ne vois rien que le soleil qui poudroie, et l’herbe qui verdoie. — (Charles Perrault, « La Barbe bleue » dans Les Contes de ma mère l'Oye)
    • — Tu as raison, petite Tien... Je suis né dans un vallon verdoyant, comme jamais ne verdoiera la jungle la plus somptueuse, et chez moi, dès que le soleil glisse ses premiers rayons par delà les collines, chacun ouvre les yeux et chante la joie de vivre, […]. — (Sylvio Sereno, Latitude 9°-S, Éditions du Faucon Noir, 1956, page 35)
  3. (Figuré) S’épanouir, se renforcer (pour une personne, ses qualités morales ou intellectuelles).
    • .
  4. (Figuré) Se développer, prospérer (pour une idée ou chose abstraite).
    • Une diverse amoureuse langueur, sans se meurir dans mon ame verdoie (...). (Pierre de Ronsard, Poème 148 dans Les amours de P. de Ronsard Vandomois, 1553)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Verdoyer : définition du Littré (1872-1877)

VERDOYER (vèr-do-ié, ou, suivant quelques-uns, ver-doi-ié. L'y est remplacé par un i devant l'e muet : je verdoie ; je verdoyais, nous verdoyions, vous verdoyiez ; que je verdoie, que nous verdoyions, que vous verdoyiez) v. n.
  • Devenir vert. Le mariage est le lierre de Jonas, qui verdoie au dehors avec quelque sorte d'agrément ; mais un ver de chagrin le ronge au dedans, Le P. Sim. Mars, Myst. du roy. de Dieu, p. 84, dans POUGENS. Je ne vois rien que le soleil qui poudroie, et l'herbe qui verdoie, Perrault, Barbe-Bleue. Le gazon qui verdoyait autour, Bernardin de Saint-Pierre, Harm. I, 258.

    Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.

REMARQUE

Verdoyer était devenu inusité à la fin du XVIIe siècle : Verd ne fait plus verdoyer, La Bruyère, XIV.

HISTORIQUE

XIIe s. Sor l'erbe verdoiant, Ronc. p. 28. Pluie n'i chiet, ne erbe n'i verdie, ib. p. 41.

XIIIe s. Bele Emmelos es prés, desous l'arbroie, Pleure Guion, sur l'erbe qui verdoie, Audefroi le Bastard, Romancero, p. 28. Et sachiés, quant j'oï lor chant, Et je vi le leu verdaier, Je me pris moult à esgaier, la Rose, 681. Les floretes i fait parair, Et les herbetes verdoier, ib. 5961.

XVe s. Messire Robert de Beaumanoir feut ordonné à tout cinq cents lances pour les verdoier [attaquer] et escarmoucher, Juvénal Des Ursins, Charles VI, 1482.

XVIe s. Et en tout temps le laurier cy verdoie, Marot, I, 259.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « verdoyer »

Étymologie de verdoyer - Wiktionnaire

 Dérivé de vert avec le suffixe -oyer. De l’ancien français vert* (ou verd*), latin vĭrĭdis (« vert, verdoyant ; (au figuré) frais, vigoureux »), dérivé du verbe latin vireō (« verdir »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de verdoyer - Littré

Vert ou verd ; provenç. verdejar, verdeiar ; espagn. verdear ; ital. verdeggiare.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « verdoyer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
verdoyer vɛrdwaje play_arrow

Conjugaison du verbe « verdoyer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe verdoyer

Citations contenant le mot « verdoyer »

  • Fuzhou, capitale de la province du Fujian, dans le sud-est de la Chine, porte le surnom bien connu de « ville de l'arbre banian ». La plantation artificielle d'arbres banians se perpétue dans le Fuzhou depuis la fin de la dynastie Tang. Cela signifie qu'on plante des arbres banians dans le Fuzhou depuis des milliers d'années. Notamment, durant la dynastie Song du nord, Zhang Boyu, gouverneur de l'État, préconisait que toute la ville devait verdoyer, de sorte qu'on n'ait besoin d'aucun parasol en été. Ainsi, Fuzhou acquit la réputation d'être « la ville de l'arbre banian. » , Splendeurs de Chine - 15,La ville de l’arbre banian-French
  • Ouvertes depuis 2011, chemin des Vallières à Port Douvot à Besançon, les Pépinières bisontines cultivent des dizaines de milliers d'espèces végétales (potagères, vivaces, fruitières, aromatiques…). Elles sont destinées aux particuliers comme aux professionnels pour verdoyer leur environnement. Et David Dussert, gérant de l'entreprise, vous donne une astuce pour les rendre plus fortes et plus résistantes même contre la sécheresse : la mycorhization. Explications… macommune.info, Pour bien commencer le printemps au jardin, rendez-vous aux Pépinières Bisontines ! • macommune.info

Images d'illustration du mot « verdoyer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « verdoyer »

Langue Traduction
Corse verde
Basque berdea
Japonais
Russe зеленый
Portugais verde
Arabe أخضر
Chinois 绿色
Allemand grün
Italien verde
Espagnol verde
Anglais green
Source : Google Translate API

Synonymes de « verdoyer »

Source : synonymes de verdoyer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « verdoyer »


Mots similaires