Verdir : définition de verdir


Verdir : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

VERDIR, verbe

A. − Empl. intrans.
1.
a) [Le suj. désigne une source lumineuse, une couleur] Prendre, présenter une teinte verte. Le ciel verdit. [La Pêche miraculeuse de Rubens] une vaste coulée du même brun, qui brunit en haut, verdit en bas (...), se dore où la mer se creuse (Fromentin, Maîtres autrefois, 1876, p. 64).V. brisant2ex. 2.
b)
α) [Le suj. désigne un végétal ou un organe végétatif] Entrer en végétation, devenir/être vert sous l'effet de la pigmentation chlorophyllienne. Synon. verdoyer.La journée de mai était splendide (...), les jeunes feuillages verdissaient tendrement, dans le bleu sans tache (Zola, L'Œuvre, 1886, p. 154).J'imagine ces buissons, à présent secs (...), verdissant au printemps, fleurissant, s'emplissant de nids (Gide, Voy. Congo, 1927, p. 828).V. autour2ex. 3.
β) [P. méton.; le suj. désigne un lieu] Se couvrir de verdure ou prendre une coloration verte par suite de la présence de végétaux. Les verdures reflétées dans l'eau pâlissent (...). Les profondeurs de l'eau verdissent et prennent des tons sourds (Goncourt, Ch. Demailly, 1860, p. 293).
c) [Le suj. désigne une chose concr.] Se colorer de vert. Un fleuve (...) d'acier bleu, qui verdit à l'occasion et tourne au glauque (Arnoux, Visite Mathus., 1961, p. 28).
2. Péj. Devenir verdâtre.
a) [Le suj. désigne une chose concr., sous l'effet de l'humidité] Se couvrir de vert-de-gris, de moisissure. Ces ponts, dont les toits verdissaient à l'œil, moisis avant l'âge par les vapeurs de l'eau (Hugo, N.-D. Paris, 1832, p. 144).
P. métaph. [Le suj. désigne une pers.] Synon. moisir, végéter.Le chevalier déclara que si c'était pour verdir en prison, il se tuerait (La Varende, Pays d'Ouche, 1934, p. 12).
b) [Le suj. désigne une pers., (une partie de) son visage] Devenir blafard, prendre un ton gris vert. Synon. blêmir.
[Sous l'effet du froid, d'une dégradation physique] J'ai la santé versatile. Je verdis, je rougis, je tremble et je me fige (L. de Vilmorin, Lettre ds taxi, 1958, p. 49).
[Sous l'effet de l'émotion ou d'un affect] Verdir de colère, de peur. Jason continuait à verdir de jalousie: ses joues étaient pareilles à des émeraudes de grande taille (Toulet, Comme une fantaisie, 1918, p. 175).Ses yeux, de rage, ont verdi, ont pris la teinte livide de la mer en colère (Montherl., Bestiaires, 1926, p. 423).
B. − Empl. trans.
1.
a) [Le compl. d'obj. désigne un objet éclairé, une couleur] Donner une teinte verte. Si ajouter du noir (..) au jaune, c'est y ajouter du bleu obscur, il est évident que c'est (...) verdir le jaune (Chevreul, Moyen déf. et nommer coul., 1861, p. 53).Le soleil se couche, et l'azur pâlissant devient si limpide qu'une teinte imperceptible d'émeraude verdit son cristal (Taine, Voy. Ital., t. 2, 1866, p. 4).
b)
α) [Le compl. d'obj. désigne un lieu] Couvrir, garnir de verdure. Le terrain de la cour ondule, (...) heurté de plans inégaux que les ronces et les lierres verdissent de leur verdure inégale (Flaub., Champs et grèves, 1848, p. 324).
β) [Le compl. d'obj. désigne une pers., sa toilette] Tacher de traces de verdure. Une robe blanche déchirée et verdie par l'herbe (Dumas père, Don Juan, 1836, IV, 7etabl., 2, p. 84).Empr. pronom. MlleSergent (...) et son Aimée (...) s'asseyent sur le talus, les jupes relevées par crainte de se verdir (Colette, Cl. école, 1900, p. 291).
c) [Le compl. d'obj. désigne une chose concr.] Colorer, peindre en vert. Purée de pois secs (...) au moment de servir, vous la verdirez avec un vert d'épinards (Viard, Cuisin. impérial, 1814, p. 60).
2. Péj. Rendre verdâtre.
a) [Le compl. d'obj. désigne un tissu, un vêtement, sous l'effet de la vétusté, des intempéries] Décolorer en faisant tirer sur le vert. Verdi par le temps. Il était vêtu d'une veste de panne verdie par de longs usages (...), coiffé d'un vieux feutre (Châteaubriant, Lourdines, 1911, p. 8).
b) [Le compl. d'obj. désigne une chose concr., sous l'effet de l'humidité] Couvrir de vert-de-gris, de moisissure. Synon. vert-de-griser (dér. s.v. vert(-)de(-)gris).La cloche a été verdie par la pluie et a revêtu une robe couleur d'olive (Arnoux, Abisag, 1919, p. 238).
c) [Le compl. d'obj. désigne une pers., son visage, sous l'effet d'une cause pathol., d'une émotion] Faire pâlir, rendre livide. Si les émotions violentes ont le pouvoir (...) de verdir les figures lymphatiques, ne faut-il pas accorder au désir, à la joie, à l'espérance, la faculté d'éclaircir le teint (Balzac, Secrets Cadignan, 1839, p. 324).Harassés par les longues moussons (...) verdis par les ressacs de la bile, ils attendaient [à Marseille] le train de Paris (...) L'équipe de retour (...) défripée, rose et l'œil clair, arrivait à Marseille (Morand, Routes Indes, 1936, p. 24).
REM. 1.
Verdi, -ie, part. passé en empl. adj.a) α) [En parlant d'une source lumineuse, d'une couleur] Qui a pris, qui présente une teinte verte. Bleu verdi. Dans l'Esther de Véronèse, la charmante suite des jaunes qui, vaguement (...) rougis, verdis, teintés d'améthyste (...) se fondent (Taine, Philos. art, t. 2, 1865, p. 336).Entre deux ondées, il [le soleil] surnage, blafard, verdi (Zola, Nouv. Contes Ninon, 1874, p. 129). β) [En parlant d'un lieu] Couvert, garni de verdure ou coloré en vert par suite de la présence de végétaux. Eau verdie; pierres verdies. Piliers verdis et moussus (Hugo, Misér., t. 2, 1862, p. 78).Des lézards couraient sur les murs chauds, depuis le renflement verdi du pied, dans les herbes (Pourrat, Gaspard, 1930, p. 96).[En parlant d'une pers., de sa toilette] Taché de traces de verdure. Si maman voyait ma robe verdie, elle me ferait un raffut! (Colette, Cl. école, 1900, p. 162). γ) [En parlant d'une chose concr.] Coloré de vert. Le vent ne lâcha pas la presqu'île. Autour, se ruaient les courants verdis, les ophidiens glauques (La Varende, Homme aux gants, 1943, p. 189).b) Péj. α) [En parlant d'un vêtement, sous l'effet de la vétusté, des intempéries] Qui est décoloré et tire sur le vert. Deux vieilles soutanes, aussi verdies et sordides (Adam, Enf. Aust., 1902, p. 200). β) [En parlant d'une chose concr., sous l'effet de l'humidité] Couvert de vert-de-gris, de moisissure. Synon. moisi, vert-de-grisé (dér. s.v. vert(-)de(-)gris).Cadavre verdi; murs verdis. Une maison délabrée, moisie, à l'ombre de la cathédrale, comme le témoignaient ses vitres verdies et les lézardes salpêtrées de ses murs (A. Daudet, Rois en exil, 1879, p. 59).Le cuivre verdi qui restait adhérent au cuir décoloré (Maupass., Contes et nouv., t. 2, MlleCocotte, 1883, p. 814).V. abyssal ex. 8.P. métaph. Le style pourtant blet et déjà verdi des historiens (Huysmans, À rebours, 1884, p. 45). γ) [En parlant d'une pers., de son visage, sous l'effet d'une cause pathol. ou d'une émotion] Qui est devenu blafard. Synon. blême, livide, pâle.L'épuisement d'un homme encore vigoureux se trahit par un teint cuivré, verdi (Balzac, Rabouill., 1842, p. 495).
2.
Verdissage, subst. masc.,rare. Action, fait de devenir vert. De toutes les couleurs d'aniline, le noir est la plus stable (...) Malheureusement (...), les pièces imprimées, au contact des vapeurs acides (...), verdissent à la longue (...). On a fait de nombreuses recherches pour empêcher ce verdissage (Wurtz, Dict. chim., 1ersuppl., t. 1, 1880, p. 166 (s.v. aniline)).Conchyliol. Pigmentation des huîtres. Synon. de verdissement (v. ce mot A 2).Pratiquer le verdissage des huîtres (Nouv. Lar. ill.).
Prononc. et Orth.: [vε ʀdi:ʀ], (il) verdit [-di]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1180 sei verdir « devenir vert » (Jordan Fantosme, La Guerre d'Ecosse, éd. Ph. A. Becker, 1099 ds Z. rom. Philol. t. 64, p. 509); fin xiie-déb. xiiies. verdir (Chansons attribuées au Chastelain de Couci, éd. A. Lerond, p. 111); spéc. 1694 « devenir vert (en parlant du cuivre qui se couvre de vert-de-gris) » (Ac.); 2. 1680 terme de relieur « couvrir de vert-de-gris (la tranche d'un livre) » (Rich.); 3. 1690 verbe trans. « colorer en vert » (Fur.); 4. 1893 « devenir vert sous l'effet de la peur » (Courteline, Boubouroche, II, 3, p. 71). Dér. de vert*; dés. -ir. Fréq. abs. littér.: 281. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 288, b) 602; xxes.: a) 600, b) 263.

Verdir : définition du Wiktionnaire

Verbe

verdir \vɛʁ.diʁ\ transitif 2e groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se verdir)

  1. Rendre vert, colorer en vert.
    • Cette pierre est verdie par l’humidité.
    • En face se verdit à la pluie un de ces bons vieux calvaires bretons, ciselés, sculptés, portant fleurons et personnages. — (Gustave Flaubert et Maxime Du Camp, Par les champs et les grèves (Voyage en Bretagne), 1886, Le Livre de poche, 2012, page 128)
  2. (Intransitif) Devenir vert.
    • Les arbres commencent à verdir.
    • Si on n’a pas soin de nettoyer souvent le cuivre, il verdit.
    • Le pont offrait le spectacle le plus lamentable ; les femmes, si charmantes tout à l’heure, verdissaient comme des noyés de huit jours. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, 1840, édition Charpentier, 1859)
  3. (Figuré) (Par extension) Rendre écologique.
    • L’examen du texte s’inscrit aussi dans un moment politique particulier, marqué par la montée du vote écologique et la mobilisation grandissante des citoyens pour le climat. Ce contexte va probablement inciter la majorité à « verdir » le texte lors de la discussion en séance. — (Éric Béziat, Loi d’orientation des mobilités : petit abécédaire des sujets inflammables, Le Monde. Mis en ligne le 1er juin 2019)
  4. (Pronominal) Devenir écologique.
    • « Il n’y aura que très peu de nouveaux métiers, mais une nécessaire adaptation des pratiques professionnelles pour les métiers très nombreux appelés à “se verdir” », selon le COE, qui insiste par ailleurs sur la nécessité, en amont, d’un « plan Marshall de la formation ». — (Caroline Beyer, Les multiples visages des emplois verts, 29 mars 2010, figaro.fr)
    • En France, l’écologie est à présent la première cause de mobilisation chez les jeunes. Partout en Europe, elle progresse, autorisant des actions concrètes, notamment au Parlement européen, qui s’est considérablement verdi lors du dernier scrutin. — (Le Monde, Les Verts au pied du mur, Le Monde. Mis en ligne le 21 août 2019)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Verdir : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

VERDIR. v. tr.
Rendre vert, colorer en vert. Cette pierre est verdie par l'humidité. Il s'emploie aussi intransitivement et signifie Devenir vert. Les arbres commencent à verdir. Si on n'a pas soin de nettoyer souvent le cuivre, il verdit.

Verdir : définition du Littré (1872-1877)

VERDIR (vèr-dir) v. a.
  • 1Donner une couleur verte, peindre en vert. Verdir une porte.

    Fig. Voyez : cet homme est juste, il est bon ; c'est un sage ; Nul fiel intérieur ne verdit son visage, Hugo, Voix, II, 8.

  • 2 V. n. Devenir vert. Au printemps tout commence à verdir. Sitôt… Que des zéphyrs nouveaux les fécondes haleines Feront verdir nos bois et refleurir nos plaines, Regnard, Satire contre les maris.
  • 3Il se dit du cuivre, quand il se couvre de vert-de-gris. Exposé à l'air, le cuivre verdit.

HISTORIQUE

XVIe s. Puisque c'est le privilege de l'esprit de se r'avoir de la vieillesse, je luy conseille, autant que je puis, de le faire : qu'il verdisse, qu'il fleurisse cependant, s'il peult, comme le guy sur un arbre mort, Montaigne, III, 310.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Verdir : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

VERDIR, v. act. terme de Relieur ; c’est mettre du verd-de-gris sur la tranche d’un livre, & le brunir quand il est sec.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « verdir »

Étymologie de verdir - Littré

Vert ou verd.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « verdir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
verdir vɛrdir play_arrow

Conjugaison du verbe « verdir »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe verdir

Citations contenant le mot « verdir »

  • Actuellement, près de dix millions de tonnes d’hydrogène sont produites chaque année dans l’Union à partir d'énergies fossiles dans la très grande majorité. L’objectif est de le "verdir" progressivement en le produisant par électrolyse de l’eau avec de l'électricité issue de sources renouvelables. Cet hydrogène propre permettrait ainsi de décarbonner des secteurs qui peinent à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre dans l'industrie et notamment la production d'acier. Il servirait aussi comme carburant pour le transport aérien et maritime, les poids lourds, et pour les batteries et le stockage d'énergie.      , L’Union européenne mise sur l’hydrogène renouvelable pour verdir sa production énergétique
  • Malgré le coronavirus, la Banque centrale européenne (BCE) ne veut pas renoncer à ses ambitions en matière de lutte contre le réchauffement climatique. Pour la première fois, la présidente de l'institution, Christine Lagarde, s'est dite prête à verdir l'ensemble de ses opérations en tant que banque centrale, dont son programme de rachat d'actifs de 2.800 milliards d'euros. Les Echos, La BCE veut être la première banque centrale à verdir son bilan | Les Echos
  • François Roudier, le porte-parole du Comité des constructeurs français d’automobiles, réagit vendredi sur franceinfo, au dépôt d'une proposition de loi destinée à "verdir" la publicité par les députés du groupe Ecologie, Démocratie, Solidarité. Franceinfo, "Verdir" la publicité ? "On passe notre temps à expliquer que nous sommes dans l'électrification des véhicules", se défend le Comité des constructeurs français d’automobiles

Images d'illustration du mot « verdir »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « verdir »

Langue Traduction
Corse verde
Basque berdea
Japonais
Russe зеленый
Portugais verde
Arabe أخضر
Chinois 绿色
Allemand grün
Italien verde
Espagnol verde
Anglais green
Source : Google Translate API

Synonymes de « verdir »

Source : synonymes de verdir sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « verdir »


Mots similaires