La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « veneur »

Veneur

Variantes Singulier Pluriel
Masculin veneur veneurs

Définitions de « veneur »

Trésor de la Langue Française informatisé

VENEUR, subst. masc.

Celui qui mène la chasse à courre ou qui y participe. Les ambassadeurs se rendirent dans la tente du festin; pour leur faire honneur, les veneurs du duc vinrent forcer un cerf tout près de là, dans un étang (Barante, Hist. ducs Bourg., t. 4, 1821-24, p. 45).Le chevalier, muni d'un bâton, bat les buissons, tandis que le veneur fait retentir tout le bois du son de son cor (Faral, Vie temps st Louis, 1942, p. 36).
[Dans un cont. métaph.] Je vous connus grand veneur d'âmes, les chassant et les rabattant ainsi que la mienne, dans une trappe (Huysmans, Oblat, t. 2, 1903, p. 275).C'est une chasse magique que la chasse dialectique. (...) Mais le veneur qui s'y excite à courre la « vérité », à suivre une voie unique et continue, dont chaque élément soit le seul qu'il doive prendre pour ne perdre ni la piste, ni le gain du chemin parcouru, s'expose à ne capturer enfin que son ombre (Valéry, Variété IV, 1938, p. 246).
Grand veneur. Officier responsable de la vénerie d'un souverain. Ces charges, plus fastueuses encore, de grand-aumônier, de grand-maître, de grand panetier, de grand veneur, de grand écuyer, etc. (Marat, Pamphlets, Dénonc. Necker, 1790, p. 94).
GASTR. Sauce grand veneur ,,Sauce poivrade additionnée de gelée de groseille et de crème fraîche, parfois avec le sang de l'animal, et le plus souvent accompagnée de purée de marrons`` (Courtine Gastr. 1984, p. 499). Synon. sauce venaison*.
[P. allus. à une anc. légende pop. pour désigner la Mort ou Satan] [Il] traversa cette forêt qui, selon la tradition populaire, voit paraître le grand veneur de la mort quand un roi va descendre à Saint-Denis (Chateaubr., Mém., t. 2, 1848, p. 483).C'est le « grand veneur ou chasseur noir » (Brie, Gâtinais), Satan en personne qui conduit les âmes damnées aux enfers (Menon, Lecotté, Vill. Fr., 2, 1954, p. 93).
Prononc. et Orth.: [vənœ:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1121-34 « chasseur » li venere (Philippe de Thaon, Bestiaire, éd. E. Walberg, 795); ca 1140 veneor (Geffrei Gaimar, Estoire des Engleis, éd. A. Bell, 674); 2. 1482, 17 juin grand veneur de France (ds Lettres de Louix XI, éd. J. Vaësen et E. Charavay, t. 9, p. 186); 3. 1690 « celui qui conduit les chasses et les chiens » (Fur.). Du lat. venator, oris « chasseur ». Fréq. abs. littér.: 38.

Wiktionnaire

Nom commun - français

veneur \və.nœʁ\ masculin

  1. Personne chargée de faire chasser les chiens courants.
    • […]; or, on conçoit l'affectueuse et haute estime de tout veneur pour la sagacité de son limier, lorsqu'on songe que, selon cette sagacité, on chasse ou on fait buisson creux , en cela que le limier doit d'abord chercher et trouver l'animal destiné à être ensuite couru et forcé par la meute. — (Eugène Sue, « La meute des petits chiens du Cabinet », chap. 6 de Latréaumont, 1837, nouvelle édition, tome 1, Paris : chez Charles Gosselin & chez Pétion, 1845, p. 169)
    • Le bon veneur gagne l'affection et le respect de ses chiens en leur rendant quotidiennement visite au chenil, en les brossant et en s'impliquant dans leur dressage. — (Antoine Bello, Enquête sur la disparition d'Émilie Brunet, 2010 ; édition Folio, 2012, p. 136)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

VENEUR (ve-neur) s. m.
  • Celui qui est chargé de faire chasser les chiens courants. Les veneurs, pour ce coup, croyaient leurs chiens en faute, La Fontaine, Fabl. v, 15.

    Grand veneur, celui qui commande à toute la vénerie du roi.

    PROVERBE

    C'est le bon veneur qui fait la bonne meute.

HISTORIQUE

XIIIe s. Od [avec] lui furent si veneor, Lai de Melion. Se li cers est duqu'à la rois menés, Li venerres qache [chasse] trop nichement, Puis k'est es las, se l'en laist eskaper, En chel espoir qu'il doive retourner, Anc. poés. franç. Vatic. f° 157, dans LACURNE.

XVe s. À celle chasse furent les deux rois et leurs veneurs, Froissart, II, II, 44.

XVIe s. Et estoit ce logis voué et dedié pour le grand vaneur de France, et tout son attirail de chasse, Carloix, IV, 5. Il faut que le jeune gentilhomme que l'on veut rendre bon veneur, soit bien sain, dispost et de belle taille, qu'il ait l'esprit bon et notamment le jugement prompt et vif, Charles IX, Chasse roy. X. C'est une chasse où le veneur est pris, Cotgrave

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

VENEUR, s. m. c’est ainsi qu’on appelle en général le chasseur de certaines bêtes, comme le cerf, le chevreuil, le loup ; il faut qu’un veneur sache s’il veut prendre un cerf à force, qu’il y a une maniere de parler au chien quand il chassera le cerf, toute différente de celle qu’on doit observer lorsqu’il poursuit un sanglier ou autre bête noire : dans le premier cas, on crie & l’on sonne hautement, & d’un ton qui réjouit ; & dans le second, on parle au chien rudement ; on l’excite par des cris furieux. Le veneur en lançant un cerf, ou autre pareille bête, doit crier à son chien voile-ci, vai avant ; mais lorsque c’est un sanglier, ou autres animaux de cette nature, & qui mordent, il doit parler en pluriel, & dire voilez-ci, allez avant. Voyez Venerie.

Veneur (le grand) de France, officier du roi, qui a la surintendance de la vénerie, & prête serment entre les mains de sa majesté. Depuis Geffroi, maître veneur du roi, en 1231, sous S. Louis, jusqu’à M. le duc de Penthievre, qui occupe aujourd’hui cette charge, on compte trente-six grands veneurs.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « veneur »

Provenç. venaire, venador ; du latin venatorem, de venari, chasser. Venere en français, venaire en provençal, est le nominatif ; veneor, venador est le régime.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin venator (« chasseur »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « veneur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
veneur vœnœr

Citations contenant le mot « veneur »

  • La préfecture de l’Oise a pris un arrêté d’interdiction des rassemblements pour limiter la propagation du Covid-19. Des veneurs de ce département voisin sont venus chasser en forêt de Retz ce mardi. Journal L'Union abonné, Privés de chasse dans l’Oise, des veneurs traquent le cerf en forêt de Retz
  • Cette chasse savante a été explorée et codifiée par des dizaines de traités. Il n’est donc pas exagéré de parler d’un art. Le résultat espéré, qui n’est pas de tuer mais de faire prendre les chiens, est d’une dimension pratique dérisoire par rapport aux difficultés surmontées. Le veneur pratique l’art pour l’art et se réjouit, en cas de succès, de la qualité du travail de ses chiens. Le taux de réussite moyen des 390 équipages français, qui font environ 18 000 journées de chasse par an, est de 1 prise sur 4 chasses, soit quelques 4000 animaux prélevés chaque saison. Chassons.com, Combien d'animaux la chasse à courre prélève t-elle en moyenne chaque année? - Chassons.com
  • Gagnaire n’est pas un homme du passé : « Avec le recul, je dirais que j’ai reçu un très mauvais apprentissage. Il n’y avait pas de rêve. On était dans une cuisine répétitive et un peu bête. Le niveau intellectuel des cuisiniers était proche de zéro. En revanche, les gars étaient capables de brider un poulet en 40 secondes, ils savaient dépecer un lapin, désosser une carcasse de bœuf, rôtir une volaille à la perfection, faire une sauce grand veneur… Ce que nos jeunes cuisiniers d’aujourd’hui ne savent plus faire, parce qu’on ne le leur a pas appris. » , Pierre Gagnaire : l’empereur de Nîmes

Traductions du mot « veneur »

Langue Traduction
Anglais huntsman
Espagnol cazador
Italien cacciatore
Allemand jäger
Chinois 猎人
Arabe صياد
Portugais caçador
Russe егерь
Japonais 狩人
Basque ehiztari
Corse cacciadore
Source : Google Translate API

Synonymes de « veneur »

Source : synonymes de veneur sur lebonsynonyme.fr

Combien de points fait le mot veneur au Scrabble ?

Nombre de points du mot veneur au scrabble : 9 points

Veneur

Retour au sommaire ➦

Partager