La langue française

Vaseline

Définitions du mot « vaseline »

Trésor de la Langue Française informatisé

VASELINE, subst. fém.

A. − Mélange d'hydrocarbures obtenu par raffinage de diverses fractions lourdes de pétrole, se présentant sous l'aspect d'une substance grasse, pâteuse, blanche ou ambrée, insipide et inodore, employée pour le graissage des machines, l'extraction des parfums et, en pharmacie, la confection de pommades. Il faut laver les poêles comme la vaisselle, ou bien les nettoyer avec du savon minéral et un peu d'eau chaude. Pour empêcher les poêles de rouiller, on peut les enduire ensuite d'une mince couche de vaseline, qui est inoffensive (Lar. mén.1926, p. 160).
Vaseline liquide ou huile de vaseline. Synon. de huile de paraffine (v. huile I B 2).L'huile de vaseline est utilisée comme excipient, mais doit être exclue de la préparation des injections hypodermiques. Elle sert également comme laxatif (Chartrou, Pétroles natur. et artif., 1931, p. 146).L'huile de vaseline est un bon lubrifiant pour organes délicats (horlogerie, petits moteurs électriques) (Quillet1965).
B. − Pommade à base de cette substance. Vaseline mentholée, pure; application de vaseline; pot, tube de vaseline. Mais j'aime encore mieux me mettre un coton dans les oreilles... Avant, quand il me restait encore de la vaseline dans ma pharmacie, j'en mettais dedans, sur le coton, maintenant je mets de la graisse de banane à la place (Céline, Voyage, 1932, p. 208).
P. métaph. Au loin, dans la nef presque vide, un ecclésiastique parlait en chaire. Il reconnut à la vaseline de son débit, à la graisse de son accent, un prêtre, solidement nourri, qui versait, d'habitude, sur ses auditeurs, les moins omises des rengaines (Huysmans, En route, t. 1, 1895, p. 4).
REM.
Vaselineux, -euse, adj.Qui a un caractère insipide, douceâtre. De temps en temps, les périodes vaselineuses de George Allory m'arrivaient. J'en recueillais le sens fugitivement. Elles opéraient sur les démarches de mon esprit comme sur l'automobiliste la vue des écriteaux qui signalent les dangers. « Ne jamais faire comme ce type-là! » (Romains, Hommes bonne vol., 1939, p. 96).
Prononc. et Orth.: [vazlin]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1878 (L. Figuier, L'Année scientifique et industrielle 1877, 203-204 ds Höfler Anglic.). Nom de marque adopté aux États-Unis par R. A. Chesebrough en 1872, formé de la transcr. va de la syll. Wa de l'all. Wasser « eau », du gr. ε ́ λ α ι ο ν « huile, graisse » et du suff. corresp. au fr. -ine (v. -in, -ine III). Fréq. abs. littér.: 10.
DÉR.
Vaseliner, verbe trans.Enduire de vaseline. Vaseliner une brûlure, une plaie (Lar. Lang. fr.). Au fig. Dire avec onction. « En somme, vaselinait-il, ça vaut mieux que d'aller au... »J'ai répondu fermement: « Je ne trouve pas! » (Colette, Cl. s'en va, 1903, p. 292).Part. passé en empl. adj. Douceâtre. Jardins frais où jouit la romance napolitaine, tendrement exaltée, urgente, persuasive, vaselinée (Larbaud, Amants, 1923, p. 228). [vazline], (il) vaseline [-zlin]. 1resattest. 1894 vaseliner (Sachs-Villatte, Enzyklopädisches Wörterbuch, Supplement, t. 2, p. 318), 1895 vaseliné « douceâtre » (Lorrain, Sens. et souv., p. 71); de vaseline, dés. -er. Cf. aussi l'angl. to vaseline « enduire de vaseline » (1891 ds NED).
BBG. Quem. DDL t. 15 (s.v. vaselineux).

Trésor de la Langue Française informatisé

VASELINE, subst. fém.

A. − Mélange d'hydrocarbures obtenu par raffinage de diverses fractions lourdes de pétrole, se présentant sous l'aspect d'une substance grasse, pâteuse, blanche ou ambrée, insipide et inodore, employée pour le graissage des machines, l'extraction des parfums et, en pharmacie, la confection de pommades. Il faut laver les poêles comme la vaisselle, ou bien les nettoyer avec du savon minéral et un peu d'eau chaude. Pour empêcher les poêles de rouiller, on peut les enduire ensuite d'une mince couche de vaseline, qui est inoffensive (Lar. mén.1926, p. 160).
Vaseline liquide ou huile de vaseline. Synon. de huile de paraffine (v. huile I B 2).L'huile de vaseline est utilisée comme excipient, mais doit être exclue de la préparation des injections hypodermiques. Elle sert également comme laxatif (Chartrou, Pétroles natur. et artif., 1931, p. 146).L'huile de vaseline est un bon lubrifiant pour organes délicats (horlogerie, petits moteurs électriques) (Quillet1965).
B. − Pommade à base de cette substance. Vaseline mentholée, pure; application de vaseline; pot, tube de vaseline. Mais j'aime encore mieux me mettre un coton dans les oreilles... Avant, quand il me restait encore de la vaseline dans ma pharmacie, j'en mettais dedans, sur le coton, maintenant je mets de la graisse de banane à la place (Céline, Voyage, 1932, p. 208).
P. métaph. Au loin, dans la nef presque vide, un ecclésiastique parlait en chaire. Il reconnut à la vaseline de son débit, à la graisse de son accent, un prêtre, solidement nourri, qui versait, d'habitude, sur ses auditeurs, les moins omises des rengaines (Huysmans, En route, t. 1, 1895, p. 4).
REM.
Vaselineux, -euse, adj.Qui a un caractère insipide, douceâtre. De temps en temps, les périodes vaselineuses de George Allory m'arrivaient. J'en recueillais le sens fugitivement. Elles opéraient sur les démarches de mon esprit comme sur l'automobiliste la vue des écriteaux qui signalent les dangers. « Ne jamais faire comme ce type-là! » (Romains, Hommes bonne vol., 1939, p. 96).
Prononc. et Orth.: [vazlin]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1878 (L. Figuier, L'Année scientifique et industrielle 1877, 203-204 ds Höfler Anglic.). Nom de marque adopté aux États-Unis par R. A. Chesebrough en 1872, formé de la transcr. va de la syll. Wa de l'all. Wasser « eau », du gr. ε ́ λ α ι ο ν « huile, graisse » et du suff. corresp. au fr. -ine (v. -in, -ine III). Fréq. abs. littér.: 10.
DÉR.
Vaseliner, verbe trans.Enduire de vaseline. Vaseliner une brûlure, une plaie (Lar. Lang. fr.). Au fig. Dire avec onction. « En somme, vaselinait-il, ça vaut mieux que d'aller au... »J'ai répondu fermement: « Je ne trouve pas! » (Colette, Cl. s'en va, 1903, p. 292).Part. passé en empl. adj. Douceâtre. Jardins frais où jouit la romance napolitaine, tendrement exaltée, urgente, persuasive, vaselinée (Larbaud, Amants, 1923, p. 228). [vazline], (il) vaseline [-zlin]. 1resattest. 1894 vaseliner (Sachs-Villatte, Enzyklopädisches Wörterbuch, Supplement, t. 2, p. 318), 1895 vaseliné « douceâtre » (Lorrain, Sens. et souv., p. 71); de vaseline, dés. -er. Cf. aussi l'angl. to vaseline « enduire de vaseline » (1891 ds NED).
BBG. Quem. DDL t. 15 (s.v. vaselineux).

Wiktionnaire

Nom commun

vaseline \va.zlin\ féminin

  1. (Cosmétologie)(Chimie)(Pharmacie) Substance blanche, onctueuse, extraite du pétrole, et qui constitue une sorte de pommade. C'est un hydrocarbure en C25.
    • La vaseline ne rancit pas et se stérilise facilement par la chaleur. — (Cousin & Serres, Chimie, physique, mécanique et métallurgie dentaires, 1911)
    • La vaseline est la base la plus courante des pommades : on la rend plus adhésive en l'additionnant de lanoline […] qui absorbe plusieurs fois son poids d'eau. — (Marcel Hégelbacher; La Parfumerie et la Savonnerie., 1924, page 134)
    • Le grand air de l'Océan mordait notre visage avec une violence telle que nous avons dû, à plusieurs reprises, étaler sur les joues et le nez de la vaseline, dont nous nous étions munis. — (Dieudonné Costes & Maurice Bellonte, Paris-New-York, 1930)
    • Parfois elles étaient si dures les nouvelles selles merveilleuses, qu’elle en éprouvait un mal affreux au fondement… Des déchirements… Elle était obligée de se mettre de la vaseline alors avant d’aller aux cabinets. — (Louis-Ferdinand Céline [Louis Ferdinand Destouches], Voyage au bout de la nuit, Denoël et Steele, Paris, 1932)
    • Je découvris sur une étagère, dans un pot de porcelaine, une pommade verte à l’odeur aromatique qui était de la vaseline mentholée, pour les rhumes de cerveau, mais que je pris pour un cosmétique. J’en enduisis mes cheveux, que je lissai longuement à la brosse, […] — (Marcel Pagnol, Le temps des secrets, 1960, collection Le Livre de Poche, page 124)

Forme de verbe

vaseline \vaz.lin\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de vaseliner.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de vaseliner.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de vaseliner.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de vaseliner.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de vaseliner.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « vaseline »

(1872) Nom de marque déposée aux États-Unis par Robert Chesebrough, l'inventeur du produit, en 1872, formé de la transcription de la première syllabe de l'allemand Wasser (« eau »), du grec ancien ἔλαιον, élaion (« huile ») et du suffixe français -ine.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « vaseline »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
vaseline vazlin

Citations contenant le mot « vaseline »

  • Mettez-vous du coton dans les oreilles et des cailloux dans vos chaussures. Enfilez des gants de caoutchouc et barbouillez vos lunettes de vaseline. Et ça y est, vous y voilà : en un instant, vous êtes devenu vieux. De Malcolm Cowley
  • Plus de 56 personnes atteintes d’albinisme venus de plusieurs provinces du pays ont reçu ce mercredi 29 juillet 2020 à Gitega un don 600 boîtes de vaseline de la part des lecteurs d’Iwacu basés en Europe. Un signe de générosité et de solidarité de la part de ces âmes charitables avec ces personnes démunies pouvant développer le cancer de la peau suite à une exposition prolongée au soleil. Tout est parti d’un article de Clarisse Shaka sur ce problème. afriqueactudaily, De la vaseline pour soulager les personnes atteintes d’albinisme – IWACU - afriqueactudaily
  • Effectivement, la gelée de pétrole ordinaire est préférée par les dermatologues pour le traitement des plaies. Bien que l’ampoule elle-même agisse comme une couverture pour la plaie, si elle se brise, une personne peut couvrir la zone de vaseline et d’un pansement. Cela favorise la guérison. Des idées de l'intérieur, du jardin, de l'ameublement et de la décoration., 5 remèdes de grand-mère pour soulager une ampoule
  • Voilà des décennies que la vaseline est plébiscitée en beauté et dans le monde médical. Il faut dire que ce produit aux multiples usages vient à la rescousse des peaux sèches, des brûlures, et aide à la cicatrisation… Elle agit sur bien des désagréments et ses effets relèvent presque du miracle. Secret beauté gardé des maquilleurs et coiffeurs professionnels, elle se trouve bien souvent à portée de main en backstage des Fashion Weeks ou des shootings. De quoi parfaire un look beauté ou le préparer en utilisant la gelée comme base. , Sourcils : cette astuce pour les rendre plus épais grâce à la vaseline va les métamorphoser
  • Sarkozy avait promis d’aller chercher la croissance avec les dents. Macron nous la foutra en pleine gueule, mais avec de si belles manières qu’on ne peut qu’applaudir. Le principe de base est simple : un mot – au hasard, « vert » - et un tube de vaseline. Charlie Hebdo, Macron : écologiste un jour, écologiste toujours - Charlie Hebdo
  • Indiquée dans de nombreux problèmes de peau comme l'eczéma ou le psoriasis, la vaseline est inflammable. Soyez prudents en ne vous approchant pas d'une flamme. , Vaseline : attention, elle peut prendre feu !
  • La vaseline est plébiscitée dans le monde de la beauté. Mais les effets qu’on lui attribue sont-ils fondés ? Réponse.  , Voici ce qu’il se passe si on utilise de la vaseline sur les sourcils - Elle

Traductions du mot « vaseline »

Langue Traduction
Anglais vaseline
Espagnol vaselina
Italien vaselina
Allemand vaseline
Chinois 凡士林
Arabe فازلين
Portugais vaselina
Russe вазелин
Japonais ワセリン
Basque baselina
Corse vaseline
Source : Google Translate API

Synonymes de « vaseline »

Source : synonymes de vaseline sur lebonsynonyme.fr

Vaseline

Retour au sommaire ➦

Partager