La langue française

Vénusté

Définitions du mot « vénusté »

Trésor de la Langue Française informatisé

VÉNUSTÉ, subst. fém.

Littéraire
A. −
1.
a) [À propos d'une femme] Beauté comparable à celle de Vénus, pleine d'attraits sensuels, de séduction ineffable. Ton corps doux et bénin A tout (...) De si grassement féminin, De si voluptueux (...) Depuis les jambes (...) Jusqu'aux jolis tétins d'infante, (...) Jusqu'à ta gorge triomphante Dans sa gracile vénusté (Verlaine, Corresp., t. 3, 1889, p. 72).
P. méton., rare. Personne d'une beauté charmeuse. La beauté se contemple (...); faute de ce rayonnement, elle nous méduse sans nous « plaire ». Le charme est la ceinture de Vénus qui fait de la beauté une vénusté, le talisman qui la rend séduisante (Jankél., Je-ne-sais-quoi, 1957, p. 92).
b) P. ext., plus rare. Beauté empreinte de grâce. Ce pur dandy [Tennyson] pourtant atteint de quelque lenteur à effleurer le ciel suprême, pour volontairement s'être apaisé d'une élémentaire vue poétique, et du cygne assimilé non la seule blancheur et vénusté, mais le bas vol même (Valéry, Corresp.[avec G. Fourment], 1892, p. 127).Cette enfance qui est vénusté, et joie, et appétit de la découverte (Giono, Poids du ciel, 1938, p. 23).
2. [À propos d'un artiste ou d'une œuvre] Qualité de celui qui s'exprime de manière séduisante ou de ce qui plaît par une moelleuse douceur, par une agréable fraîcheur d'expression. Je n'ai pas à voir s'il [Prud'hon] n'abuse point quelquefois par trop de mollesse et de rondeur: mais il a au degré suprême la grâce suave et la vénusté (Sainte-Beuve, Caus. lundi, t. 10, 1854, p. 381).À ces airs de ballets improvisés, il [Mozart] attache peu d'importance: de là vient justement leur fraîcheur et leur vénusté (Ghéon, Prom. Mozart, 1932, p. 138).
3. P. anal. [À propos d'une chose concr.] Qualité de ce qui produit une impression délicate sur les sens. Venise (...) vous périssez à votre insu; moi, je sais mes ruines; votre ciel voluptueux, la vénusté des flots qui vous lavent, me trouvent aussi sensible que je le fus jamais (Chateaubr., Mém., t. 4, 1848, p. 407).Les vins de Touraine épousent l'image du climat et du sol qui s'harmonisent parfaitement. On retrouve (...) douceur et légèreté, bouquets de fleurs et de fruits, souplesse et élégance, grâce, vénusté (Rustica hebdo, 14-20 oct. 1981, p. 33).
4. Au fig. [À propos d'une chose abstr.] Qualité de ce qui enchante l'esprit. Il aurait voulu contempler sa propre pensée sous l'aspect d'une nymphe aux belles hanches. Elle lui apparaissait en sa forme véritable, qui était grêle et sans vénusté (A. France, Mannequin, 1897, p. 292).Des rêves (...) où les espoirs ont perdu (...) leur vénusté adolescente (Genevoix, Boîte à pêche, 1926, p. 21).
B. − Rare. Synon. de éroticité (rem. a s.v. érotique), sensualité, volupté.Qui peut se vanter d'être chaste en ce monde où tout nous donne l'exemple (...) de l'amour, où tout (...) nous conseille les voluptueux embrassements? (...) il s'en faut que les divers hymens des quadrupèdes (...) égalent en vénusté les noces des arbres (A. France, Île ping., 1908, p. 107).
REM.
Venustrerie, subst. fém.,hapax, synon. (supra A 4).Un mot qui n'entre au Dictionnaire de l'Académie française qu'une fois usagé, dépouillé de la fraîcheur de son origine populaire ou de la venustrerie de sa valeur poétique, souvent plus de cinquante ans après sa création (Cendrars, Moravagine, 1926, p. 22).
Prononc. et Orth.: [venyste]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1erquart xvies. (Seyssel, l. VI extr. de Plutarque, ch. 5 ds Hug.). Empr. au lat.venustas, -atis « beauté physique », « grâce, élégance », « charme, agrément », dér. de vénus (v. ce mot). Fréq. abs. littér.: 10.

Wiktionnaire

Nom commun

vénusté \ve.nys.te\ féminin

  1. (Littéraire) Beauté gracieuse et élégante.
    • En effet tout objet aimable a sa vénusté, c’est-à-dire une portion de cette beauté ineffable qui engendre les amours. — (Bernardin de Saint-Pierre, Paul et Virginie, 1787)
    • Il arrive rarement à un novice, qui a passé toute son enfance dans un monastère, d'entendre des déclarations sur sa beauté, on est plutôt bien averti que la beauté corporelle est fugace et qu'il faut la tenir pour fort vile : mais les trames de l'ennemi sont infinies et j'avoue que cette allusion marquée à ma vénusté, pour mensongère qu'elle fût, pénétra avec vive douceur dans mes oreilles et me donna une irrépressible émotion. — (Umberto Eco, Le Nom de la rose, 1981)
    • Je le regarde s'arracher en riant à l'écume des vagues qui le baignent, et un mot me vient à l'esprit: la vénusté. La vénusté de Vendredi. Je ne sais pas exactement ce que signifie ce substantif assez rare, mais cette chair luisante et ferme, ces gestes de danse alentis par l'étreinte de l'eau, cette grâce naturelle et gaie l'appellent irrésistiblement sur mes lèvres.
    • — (Michel Tournier, Vendredi ou les limbes du Pacifique, 1969)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

VÉNUSTÉ. n. f.
Grâce, charme, élégance.

Littré (1872-1877)

VÉNUSTÉ (vé-nu-sté) s. f.
  • Grâce, élégance (latinisme peu usité). M. Ménage a fait tous ses efforts pour faire passer prosateur et vénusté, Vaugelas, Nouv. rem. Observ. de M***, p. 384, dans POUGENS. Par son attitude, sa mélancolie, sa vénusté, elle ressemblait à un génie funèbre, Chateaubriand, dans le Dict. de DOCHEZ.

HISTORIQUE

XVIe s. Bouche parfaite en toute elegance et venusté de paroles, Du Bellay, J. I, II, verso.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

VÉNUSTÉ. Ajoutez : - REM. Le passage de Chateaubriand cité d'après le Dictionnaire de Dochez se trouve dans Mém. d'outre-tombe, éd. de Bruxelles, t. I, Mon donjon.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « vénusté »

(XVIe siècle) Du latin venustas (« beauté physique ; grâce, élégance »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. venustatem, de venustus, gracieux, de Venus, Vénus.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « vénusté »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
vénusté venyste

Citations contenant le mot « vénusté »

  • Extrait de sa gangue du quotidien, l’Art prend l’aspect de cette vénusté, intime exaltation qui transperce le fil des temps, à travers les âges, fixant l’instant, le transportant jusqu’aux portes de  l’immortalité. Incantation de la transfiguration jusqu’aux portes du sublime. Club de Mediapart, L’EMPREINTE DE LA VÉNUSTÉ | Le Club de Mediapart
  • Suspendre le temps pour prendre rendez-vous avec la vénusté. Nul besoin de réserver un vol pour mettre le cap sur un lagon cristallin dont les Seychelles ou Maurice ont le secret : proche de nous, ici, dans la Ville Lumière, trône une élégante demeure à quelques encablures du Palais de l’Elysée, le chicissime hôtel le Bristol. Premier établissement cinq étoiles français à recevoir en 2011 l’appellation « Palace » décernée par le ministère du Tourisme, cette adresse est l’exaltation de l’art de vivre à la française. Forbes France, Rendez-Vous Avec La Vénusté Au Spa Le Bristol By La Prairie | Forbes France
  • Outre que leur taille permet une proximité troublante, voire touchante, la vénusté singulière de ces "ébauches" tient précisément à leur nature : elles semblent encore vibrer du geste d’Injalbert. Elles débordent de vie. Elles parlent. Le calme de ce début de confinement est idéal pour ne rien louper de leur conversation… passionnante ! midilibre.fr, Béziers : le musée Fayet a rouvert ses portes, des trésors d'Injalbert à (re)découvrir - midilibre.fr

Traductions du mot « vénusté »

Langue Traduction
Anglais dilapidated
Espagnol arruinado
Italien fatiscente
Allemand baufällig
Chinois 破旧的
Arabe متداعية
Portugais dilapidado
Russe полуразрушенный
Japonais 老朽化した
Basque hondatuta
Corse dilapidatu
Source : Google Translate API

Vénusté

Retour au sommaire ➦

Partager