La langue française

Trouille

Définitions du mot « trouille »

Trésor de la Langue Française informatisé

TROUILLE1, subst. fém.

Arg., vieilli. Femme corpulente, malpropre; fille ou femme dévergondée, de mœurs légères. Jésus-Christ, qui gueulait contre elle [sa fille] du matin au soir, ne pouvait lui adresser la parole, sans ajouter: « Attends, attends! je vas te régaler, sale trouille! » (Zola, Terre, 1887, p. 46).C'était une grosse trouille, de quarante ans environ, molle et mafflue (Richepin, Truandailles, 1891, p. 219).
Prononc.: [tʀuj]. Étymol. et Hist. 1808 grosse trouille « femme d'une corpulence peu gracieuse » (Hautel); 1856 « femme de mauvaise vie » (Du Bois, Gloss. du pat. norm.). V. trouille2, avec peut-être infl. de truie* (v. FEW t. 13, 2, p. 40b et 43b, note 9).

TROUILLE2, subst. fém.

Pop. Peur intense. Synon. frousse, pétoche.Avoir une trouille bleue, noire; coller, flanquer la trouille (à qqn); ne pas avoir la trouille. Il ne s'agit pas (...) d'accepter la victoire de Franco, avec la trouille pendant vingt ans à la merci d'une dénonciation (Malraux, Espoir, 1937, p. 658).J'ai le trac, pour ne pas dire la trouille, du missionnaire qui débarque chez les cannibales (H. Bazin, Lève-toi, 1952, p. 95).
REM.
Trouillomètre, subst. masc.Loc. fam. et plais. Avoir le trouillomètre à zéro, au-dessous de zéro. Avoir très peur. Les gens du bled (...) En ces temps d'occupation, ils ont le trouillomètre au-dessous de zéro (San-Antonio, Du plomb dans les tripes, 1953, p. 16 ds Cellard-Rey 1980).V. pétochard dér. s.v. pétoche ex. de Sartre.
Prononc.: [tʀuj]. Étymol. et Hist. 1. Fin xves. troilles « pétarade » (Nef des fols, ch. 52, A. Lefranc, R. É. R., I, 135 ds Hug.); 1889 trouille « colique » (Sain. Lang. par., p. 302); 2. 1886 ne pas avoir la trouille « ne pas avoir peur » (Courteline, Gaîtés esc., II, 2, p. 24). Prob. dér. du verbe a. et m. fr. troillier « broyer » (xiiies. ds Gdf.), troiller (la vendange) « presser les raisins » (1256, ibid.), dér. de truil, troil « pressoir à raisins » (xiiie-xives.) (v. treuil, treuiller); cf. également trouiller, répandu dans les dial. de Franche-Comté, du Jura, au sens de « lâcher des vents » (v. FEW t. 13, 2, p. 40-43); cf. aussi chez Huysmans ça le trouille « qui se dit de quelqu'un qui est tourmenté par le besoin de péter » (1887 ds Cressot, Phrase et vocab. Huysmans, Paris, 1938).
STAT. − Trouille1 et 2. Fréq. abs. littér.: 24.
DÉR.
Trouillard, -arde, adj. et subst.,pop. (Celui, celle) qui est extrêmement peureux. Synon. froussard, pétochard (dér. s.v. pétoche).Erlane, c'est le trouillard pur jus, le trouillard cent pour cent, tu dois me croire! (Vercel, Cap. Conan, 1934, p. 187).Je me demande si ce petit bonhomme trouillard ne m'aurait pas exécuté? (Vialar, Bon Dieu, 1953, p. 110). [tʀuja:ʀ], fém. [-aʀd]. 1reattest. av. 1756 (Caracataca et Caracataqué, iii in Théâtre des Boulevards, I, p. 118 ds Quem. DDL t. 3); de trouille2, suff. -ard*.
BBG.Dauzat Ling. fr. 1946, p. 297.

Wiktionnaire

Nom commun

trouille \tʁuj\ féminin

  1. (Familier) Forte peur.
    • Je grelotte de trouille à cette pensée. Le chemin de la gloire et de l'honneur est celui que j'ai toujours adopté. Ça m'a valu du reste bien des emmouscaillements ! — (Frédéric Dard, San Antonio : Tout le plaisir est pour moi, Fleuve Noir, 1959)
    • Elle a peur, elle est vissée sur son siège, elle attend une heure correcte pour partir, chaque parole qu’elle dit, elle essaye d’en dire, la rend dingue de trouille […]. — (Christine Angot, La peur du lendemain, nouvelle, supplément au magazine « Elle », 2000, page 18.)
    • Cette trouille ! Sur le coup, j'ai cru qu'il avait aperçu un truc chaudard. Une mygale, un boa, un caïman. — (Larbi Naceri, Bacalhau !, Don Quichotte éditions, 2014)
    • Et voilà qu'il se met à broussiner. […].
      J'ai à peine le temps d'enclencher les essuie-glaces qu'un renard sort du fossé devant moi, me fichant une trouille bleue.
      — (Marie Meyer, Au bout de mes rêves, Éditions Déliées, 2018)
    • Tu m’as fichu une de ces trouilles en criant !
    • Avoir la trouille de quelqu'un ou de quelque chose, en avoir peur.
  2. Grande épuisette d'un mètre de largeur servant à la capture des crevettes en bord de mer.
  3. (Botanique) Synonyme de troène commun.

Forme de verbe

trouille \tʁuj\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de trouiller.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de trouiller.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de trouiller.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de trouiller.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe trouiller.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

TROUILLE (trou-ll, ll mouillées) s. f.
  • Nom local du résidu de la fabrication de l'huile de colza. Des trouilles de colza.

    Dans l'Avignonais, marc d'olive.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « trouille »

Voir ci-dessus et troille (« pressoir »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du néerlandais drollen (« aller à la selle ») [1], ou de l'ancien français troillier [2] « broyer, presser (les raisins) », dérivé de truil ou troil, « pressoir à raisins » ; cf. également trouiller, « lâcher des vents » dans les dialectes de Franche-Comté et du Jura.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « trouille »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
trouille truj

Citations contenant le mot « trouille »

  • Association « Pattes pas trouille » sur Facebook ou pattespastrouille@gmail.com. , Lisieux. Une nouvelle association pour promouvoir la stérilisation des chats | Le Pays d'Auge
  • La 6e année du primaire représente une grande étape dans la vie d’un enfant. Finir l’élémentaire, c’est la joie d’avoir réussi, la peine de quitter ses amis et avoir la trouille du secondaire, témoigne ma conjointe Claire Sirois, enseignante à la retraite. Le Soleil de Châteauguay, Audio - Joie, peine et trouille de la fin du primaire, témoigne une enseignante à la retraite - Le Soleil de Châteauguay
  • « Jeudi et vendredi, on le savait déjà, mais dans un cercle restreint. On a attendu d’avoir des nouvelles. Ça ne s’est pas trop ébruité et c’est juste quand ça a été publié dans les journaux que c’est devenu une grosse affaire. Mais espérons que ça passe tout ça, parce que ça fout la trouille. » , Sport lorrain | Jean Coutard (Mattaincourt) : « Espérons que ça passe, parce que ça fout la trouille »
  • Je pense, donc je sue. De trouille, évidemment. De Jacques Sternberg
  • En ces temps de sida la fidélité, c'est l'euphémisme de la trouille. De Guy Bedos
  • Un voyage en avion : quelques heures d'ennui coupées de quelques minutes de trouille intense. De Al Boliska
  • Au nom d’une forme de paix sociale, de plus en plus de médias vont avoir la trouille. De Nicolas Bedos / 10 janvier 2015
  • L'objet caméra ne me fait pas peur alors que le spectateur de théâtre me fout une trouille bleue. De Laurent Stocker / Figaro, 11 mars 2015
  • Le coronavirus est en train de fiche la trouille à Trump. Courrier picard, La trouille de Trump
  • La véritable trouille pour les élus, ce n’est pas le virus. C’est la trouille de la sanction pénale, c’est la trouille du procès. Les élus sont terrorisés à l’idée qu’un procès vienne conclure leurs décisions. On vit dans un système qui, à la fois, invente un danger presque de toutes pièces dans la mesure où il est hypertrophié, donc il n’a plus de rapport avec la réalité. StarMag.com, Yann Moix choque la Toile avec ses propos polémiques sur le coronavirus

Images d'illustration du mot « trouille »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « trouille »

Langue Traduction
Anglais funk
Espagnol canguelo
Italien fifa
Allemand funk
Chinois 放克
Arabe ذعر
Portugais funk
Russe испуг
Japonais ファンク
Basque funk
Corse funk
Source : Google Translate API

Synonymes de « trouille »

Source : synonymes de trouille sur lebonsynonyme.fr

Trouille

Retour au sommaire ➦

Partager