La langue française

Tortil

Définitions du mot « tortil »

Trésor de la Langue Française informatisé

TORTIL, subst. masc.

HÉRALDIQUE
A. − ,,Bourrelet torsadé qui se voit sommant le casque des simples gentilshommes ou écuyers nouvellement anoblis`` (Crayencour Hérald. 1985).
B. − ,,Torsade de deux rubans dont les bouts pendent sur la nuque ceignant une tête humaine`` (Crayencour Hérald. 1985). Tête de Maure (...) mise en profil, regardant vers dextre, toujours de sable et portant un tortil d'argent (CrayencourHérald.1985).
C. − ,,Cercle d'or tortillé de trois à cinq fois par un chapelet de perles, et parfois surmonté de trois ou quatre perles`` (Lar. encyclop.). Mais peut-être de baronne Le rang te séduirait-il? Je puis t'offrir la couronne Où s'enlace le tortil (Dumas père, C. Howard, 1834, I, 3, p. 237).Sur deux blasons accostés, on distinguait un tortil de baron (Hugo, Homme qui rit, t. 3, 1869, p. 27).
Prononc. et Orth.: [tɔ ʀtil]. Gén. avec [l] final. Seul Rob. 1985 [-i]. V. gril. Att. ds Ac. 1762, 1798 et 1935. Étymol. et Hist. 1. 1582 tourtil « ruban tordu servant d'ornement » (N. de Montaud, Mir. des Franç., p. 469 ds Gdf. Compl.); 2. 1690 terme de blason « cercle d'or autour duquel est passé un collier de perles et qui est la couronne du baron » (Fur.); 1846 tortil de baron (Dumas père, Monte-Cristo, t. 1, p. 643); 3. 1690 terme de blason « bourrelet en torsade qui ceint une tête de Maure » (Fur.). Var. de tortis*. Fréq. abs. littér.: 19.

Wiktionnaire

Nom commun

tortil \tɔʁ.til\ masculin

  1. (Héraldique)
    1. Cercle d’or autour duquel est passé un collier de perles et qui est la couronne de baron.
      • On verra tour à tour briller sur votre tête le tortil des baronnes. — (Henry Murger, Scènes de la vie de bohème , 1848)
      • Le mortier des marquis près des tortils ducaux
        Rayonne, et sur l’écu, le casque et la rondache,
        La perle triple alterne avec les feuilles d’ache ;
        — (Victor Hugo, La Légende des siècles - 1859 - p. 191)
    2. Désigne un entortillement d’un ou plusieurs éléments longilignes. Les éléments ne sont pas tressés mais simplement vrillés l’un autour de l’autre. Généralement utilisé dans l’expression « en tortil ».
      • D’azur à deux trangles ondées se croisant en tortil d’argent, entre deux cotices en fasce du même, qui est de Lardenois de ville → voir illustration « trangles se croisant en tortil »
    3. Bandeau enserrant la tête d’un personnage humain (mais aussi casque, heaume…) éventuellement noué derrière la tête. Le tortil peut être posé sur le front mais aussi sur les yeux en signe de soumission. Il est blasonné quand il est posé sur un meuble qui n’en a pas d’ordinaire ou s’il est d'un autre émail. La tête-de-Maure est généralement ceinte d’un tortil d’argent (blanc) qui n’est pas blasonné.
      • D’argent à la tête de maure, qui est de la région Corse → voir illustration « tête-de-Maure avec tortil »
      • D’or au heaume du même sommé d'un tortil de cinq pièces de gueules et aussi d’or, lui-même sommé d’un cimier au lion léopardé aussi de gueules, bloquant des lambrequins du même entourant le heaume, au chef engrêlé de trois et deux demies pointes de gueules, chargé de trois mouchetures d’hermine du champ, aux quatre tourteaux aussi de gueules rangés entre les pointes du chef, qui est de Plovan → voir illustration « heaume avec tortil »
  2. Sorte de pâtes alimentaires.
    • Ces tortils à base de blé bio doivent leur couleur légèrement verte aux orties. — (Rustica, n°2259, page 40, 2013)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TORTIL. n. m.
T. de Blason. Cercle d'or autour duquel est passé un collier de perles et qui est la couronne de baron.

Littré (1872-1877)

TORTIL (tor-til) s. m.
  • Terme de blason. Lambrequin ou ruban qui s'enlace autour d'une couronne ; c'est l'ornement spécial du baron.

    Espèce de bandeau que portent les têtes de more.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

TORTIL. Ajoutez :
2Pièce repliée sur elle-même qui entrait dans la composition de la trompette harmonique. Le tortil est long de deux pieds neuf pouces, Mersenne, Harmonie universelle, Traité des instruments, V, prop. XX.

Nom d'une rallonge adaptée au trombone. Depuis [Mersenne] il [le trombone] n'a pas changé de forme, sauf une rallonge qu'on appelait le tortil, qui faisait baisser l'instrument d'une quarte ; c'était un tube faisant deux ou trois tours sur lui-même et qui s'insérait dans un des joints du trombone, Léon Pillaut, Journ. offic. 7 févr. 1876, p. 1093, 3e col.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « tortil »

Du latin tortilis.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Tortile.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « tortil »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tortil tɔrtil

Traductions du mot « tortil »

Langue Traduction
Anglais tortil
Espagnol tortil
Italien tortil
Allemand tortil
Chinois 玉米饼
Arabe تورتيل
Portugais tortil
Russe tortil
Japonais トルティール
Basque tortil
Corse tortile
Source : Google Translate API

Synonymes de « tortil »

Source : synonymes de tortil sur lebonsynonyme.fr

Tortil

Retour au sommaire ➦

Partager