La langue française

Tonnage

Définitions du mot « tonnage »

Trésor de la Langue Française informatisé

TONNAGE, subst. masc.

A. −
1. MARINE
a)
α) Capacité de transport d'un navire de commerce, évaluée par son volume intérieur exprimé en tonneaux de jauge. Synon. jauge.Navire de gros, de petit tonnage. Un port comme Rouen où n'accèdent que des navires de moyen tonnage (M. Benoist, Pettier, Transp. mar., 1961, p. 210).La caraque était (...) plus apte (...) à affronter la mer, avec ses vents contraires et ses grains. Son tonnage lui permettait d'emporter une quantité importante de ravitaillement, donc d'emmener un équipage nombreux, et la désignait également pour le trafic commercial et pour la guerre (P. Rousseau, Hist. transp., 1961, p. 126).
Tonnage brut. Capacité intérieure totale d'un navire. Synon. jauge* brute.Tonnage net. Capacité intérieure d'un navire utilisable commercialement. Synon. jauge* nette.On distingue le tonnage brut du tonnage net. Le tonnage brut s'applique à la capacité totale du navire. Mais, dans cette capacité, certains emplacements sont occupés par les machines ou les appartements des passagers. Il n'en reste qu'une partie pour les marchandises: c'est elle qui constitue le tonnage net (Albitreccia, Gds moyens transp., 1931, p. 95).Tonnage de port en lourd. ,,Nombre de tonnes qu'un navire peut porter sans s'immerger en eau salée au delà de son tirant d'eau maximal`` (Moureau SÍ 1980).
Droit de tonnage. Droit payé par un navire en fonction de sa capacité. (Dict. xixeet xxes.).
β) Capacité totale de tous les navires de commerce entrant ou sortant d'un port, passant par un canal; capacité totale de toute la flotte de commerce d'un pays ou de la partie considérée d'une flotte. Le tonnage du port de Marseille. Que, dix ans après sa naissance, ou plutôt après son ouverture, le canal de Panama ait servi de route à un tonnage annuel supérieur à celui de Suez lequel a été lui-même, en belle croissancevoilà qui manifeste la crue universelle du trafic par mer (Brunhes, Géogr. hum., 1942, p. 107).Pendant tout le XIXesiècle, elle [l'Angleterre] possède plus de la moitié du tonnage mondial (Lesourd, Gérard, Hist. écon., 1968, p. 276).
b) [Le plus souvent à propos des navires de guerre] Déplacement, masse du volume d'eau déplacée par un bâtiment, exprimée en tonnes. Le tonnage de ce cuirassé est de 20.000 tonnes (Merrien1958).
2. P. anal.
a) AUTOMOB. Capacité de transport d'un véhicule. Très fréquemment (...) on retrouve le même moteur sur les véhicules utilitaires de petit tonnage et sur les voitures de tourisme de puissance équivalente (Tinard, Automob., 1951, p. 372).
b) AVIAT. Capacité de transport d'un avion. Les lignes où la longueur d'étape, l'équipement au sol et l'importance du trafic autorisent l'emploi d'avions rapides de gros tonnage naviguant à grande altitude (Rougeron, Aviat., 1951, p. 229).La société Turbomeca. Modeste firme, spécialisée jusqu'en 1948 dans la construction de petites turbines jouant le rôle d'équipements de servitude dans les avions de tonnage important (Industr. aéron. fr., 1962, p. 13).
B. − P. ext. Quantité (de marchandises, de matières premières, etc.) exprimée en tonnes. Le midi aquitain produit près de 4 500 tonnes de conserves de petits pois et près de 3 500 tonnes de conserves de haricots verts. Ces tonnages sont incontestablement importants, mais il faut remarquer qu'ils s'appliquent à une région naturelle très étendue (Industr. conserves, 1950, p. 12).Le développement des services de petite vitesse des chemins de fer a été plus rapide que celui de la batellerie; il a eu souvent pour conséquence de freiner l'ascension du tonnage fluvial (Nav. intér. Fr., 1952, p. 21).
Prononc. et Orth.: [tɔna:ʒ]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1. 1300 terme de féod. « droit payé pour le vin en tonneau » (Revenus du Château de Pierrefonds ds Du Cange, s.v. tunna) − 1477, Ordonnances des Rois de France, t. 18, p. 301, v. aussi Bartzsch, p. 95; 2. a) 1656 droits de Tonnage et Pondage « droits payés par un navire selon sa capacité de transport » (Laurens, Subside accordé au Roy, p. 10 ds Bonn., p. 157); b) 1755 « capacité de transport d'un navire » (Essai sur l'État du Comm. d'Angl., I, 4, ibid.); c) 1849 « évaluation en tonnes d'un commerce » (C. R. Sté des Ing. Civils, p. 240, ibid.). 1 dér. de tonnel, tonneau* à l'aide du suff. -age*; 2 empr. à l'angl. tonnage « capacité de transport d'un navire » (1633 au sens gén., 1718 en l'exprimant en mesure légale angl., v. NED), lui-même empr. à l'a. fr. tonnage sens 1. Fréq. abs. littér.: 56. Bbg. Barb. Loan-words 1921, p. 139.

Wiktionnaire

Nom commun

tonnage \tɔ.naʒ\ masculin

  1. Capacité, déplacement d’eau d’un bateau, jauge.
    • droit de tonnage, droit que paie un navire de commerce en raison de sa capacité.
    • Quatre ans auparavant, sur un yacht de vingt tonneaux, il avait traversé l'Atlantique de Nouvelle-Écosse à Cowes en vingt-deux jours, ce qui constitue un record pour une embarcation de ce tonnage. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Selon toutes probabilités, ces navires, fabriqués à Marseille, Ampurias, Ibiza ou Carthagène, sont de faible tonnage. L'époque connaît des navires de tonnage conséquent, mais leurs naufrages se concentrent surtout autour des grands nœuds de navigation. — (Alexis Gorgues, Économie et société dans le nord-est du Domaine ibérique (IIIe-Ier s.: av. J.-C., CSIC-Dpto. de Publicaciones, 2010, p.221)
  2. (Par extension) Total des tonnes que représentent tous les vaisseaux d’une flotte, tous les navires entrant dans un port ou en sortant.
    • Le tonnage du port de Marseille.
    • Que, dix ans après sa naissance, ou plutôt après son ouverture, le canal de Panama ait servi de route à un tonnage annuel supérieur à celui de Suez − lequel a été lui-même, en belle croissance − voilà qui manifeste la crue universelle du trafic par mer. — (Brunhes, Géogr. hum., 1942, p. 107)
  3. Quantité, exprimée en tonnes, d'un matériau pondéreux.
    • Le midi aquitain produit près de 4 500 tonnes de conserves de petits pois et près de 3 500 tonnes de conserves de haricots verts. Ces tonnages sont incontestablement importants, mais il faut remarquer qu'ils s'appliquent à une région naturelle très étendue. — (Industr. conserves, 1950, p. 12)
  4. (En particulier) Masse d’un véhicule, de son contenu.
    • Des maires et des riverains se plaignent en effet que des camions, étrangers mais pas uniquement, viennent se « perdre » dans les centres-villes, ou empruntent des voies non dimensionnées avec un tonnage non adapté. — (Éric Gold, Question écrite n°07291, Sénat, 18 octobre 2018 → lire en ligne)

Nom commun

tonnage

  1. Tonnage.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TONNAGE. n. m.
Capacité, déplacement d'eau d'un bateau. Droit de tonnage, Droit que paie un navire de commerce en raison de sa capacité.

TONNAGE se dit aussi du Total des tonnes que représentent tous les vaisseaux d'une flotte, tous les navires entrant dans un port ou en sortant.

Littré (1872-1877)

TONNAGE (to-na-j') s. m.
  • 1Port d'un bâtiment exprimé en tonneaux. Navire d'un fort tonnage.

    Tonnage net, dit de registre, poids de marchandise qu'un navire porte par jauge ; tonnage brut, la capacité totale du navire.

  • 2Évaluation en tonnes d'un commerce. Le tonnage français.
  • 3Droit de tonnage, ou, simplement, tonnage, droit payé par un navire en raison du nombre de tonneaux qui en exprime la capacité. Tous les frais de port concernant le navire, tels que tonnages, ancrages, pilotages et autres (hors ceux de Marseille et de Toulon) seront à la charge de la marine, Contrats d'affrétement, sept. 1828, art. 10.

HISTORIQUE

XIVe s. Tonnage de vin, Du Cange, tunna.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « tonnage »

Mot composé de tonne, tonneau et -age. (Vers 1300) Apparait en termes de droit féodal avec le sens de « droit payé pour le vin en tonneau » ; (1656) droits de tonnage et pondage « droits payés par un navire selon sa capacité de transport » est emprunté à l’anglais tonnage (« capacité de transport d'un navire ») attesté en ce sens en 1633 et lui-même emprunté au français.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du français tonnage.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Tonne.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « tonnage »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tonnage tɔnaʒ

Citations contenant le mot « tonnage »

  • ARLINGTON, Virginie – L’indice avancé désaisonnalisé de tonnage (SA) des camions pour compte d’autrui de l’American Trucking Associations a augmenté de 8,7% en juin, après avoir chuté de 1% en mai. Transport Routier, Forte hausse de l'indice de tonnage des camions ATA - Transport Routier
  • Le consortium se propose d'investir 30 millions d'euros dans ces infrastructures, dont 10 millions d'euros au cours des 10 prochaines années, et vise durant cette période une croissance des tonnages de 16 % sur la Moselle canalisée . Les Echos, Un trio d'opérateurs pour les 11 ports lorrains | Les Echos
  • Le trafic des véhicules a repris mercredi sur le pont Tshikapa, endommagé lundi par le passage d’un gros camion. Mais le gouverneur du Kasaï annonce que seuls les camions dont le tonnage ne dépasse pas 7 tonnes seront désormais autorisés à circuler sur ce pont. Radio Okapi, Kasaï : le trafic de véhicules reprend sur le pont Tshikapa, le tonnage plafonné | Radio Okapi
  • Pas du tout: ce superbe paquebot flambant neuf de 278 mètres de long pour 38 mètres de large affichant un tonnage d’environ 110.000 tonnes est tout simplement en escale technique pour une seule journée en rade. Nice-Matin, Ce gigantesque paquebot fait escale à Villefranche-sur-Mer ce samedi - Nice-Matin
  • Il rappelle qu’une pétition pour la révision du protocole a enregistré 500 signatures en 15 jours. Une fiche de réclamation a également été mise en place pour relever toute richesse jugée trop basse après un échantillonnage à l’arrière du chargement. Président du CTICS, Edvin Payet (FDSEA), juge le mouvement isolé sur le bassin de Sainte-Rose et le sud sauvage jusqu’à présent. Il appelle les planteurs à livrer leurs cannes alors que la richesse est au rendez-vous cette année à la différence du tonnage. "On ne sait pas de quoi demain sera fait en cas de nouveau confinement, de pluie ou d'une fermeture fin novembre des usines". À ses yeux, les planteurs se tirent une balle dans le pied et ils les encouragent à "bien se renseigner" concernant le protocole. Il évoque des "avancées" pour les planteurs et un texte "bien moins négatif pour les agriculteurs qu’il ne l’était au départ". Sur Facebook, les Jeunes agriculteurs vont dans le même sens, pointant une analyse des richesses de début de campagne "qui montre de faibles différences entre les points avant, arrière et milieu, de l'ordre de 0,3 point maximum en moyenne". Le syndicat juge que des avancées ont été obtenues ce vendredi notamment "un perçage au plus proche du poteau en cas d’analyse arrière" et une "souplesse sur la mesure des 70 cm ou l'opérateur ne cherchera plus la petite feuille qui dépasse pour percer". Clicanoo.re, [Economie] Pas de cannes livrées à Sainte-Rose | Clicanoo.re
  • C’est donc une jeune équipe (moyenne d’âge 30 ans) de 9 personnes qui devraient rejoindre Paimpol. Ce qui en fera l’un des 5 ou 6 lieux en France où peuvent être construits des navires en bois de ce tonnage. , Bateaux de pêche en bois : bientôt un chantier naval à Paimpol ? | La Presse d'Armor

Traductions du mot « tonnage »

Langue Traduction
Anglais tonnage
Espagnol tonelaje
Italien tonnellaggio
Allemand tonnage
Chinois 吨位
Arabe حمولة
Portugais tonelagem
Russe тоннаж
Japonais トン数
Basque tona
Corse tonalità
Source : Google Translate API

Synonymes de « tonnage »

Source : synonymes de tonnage sur lebonsynonyme.fr

Tonnage

Retour au sommaire ➦

Partager