La langue française

Toise

Définitions du mot « toise »

Trésor de la Langue Française informatisé

TOISE1, subst. fém.

A. −
1. MÉTROLOGIE
a) Unité de mesure en vigueur avant l'adoption du système métrique, valant six pieds, soit un peu moins de deux mètres (1,949 m à Paris). Ils étaient alors parvenus à la région des arbrisseaux, qui, deux cent cinquante toises plus haut, cédèrent la place aux graminées et aux cactus (Verne, Enf. cap. Grant, t. 1, 1868, p. 105).
b) P. méton.
α) Ancienne mesure valant une toise.
Toise carrée. Surface carrée dont le côté est une toise (d'apr. Chesn. t. 2 1858). Là, dans ces quelques toises carrées, quinze cents hommes tombèrent en moins d'une heure (Hugo, Misér., t. 1, 1862, p. 373).
Toise cube. Cube dont chaque face mesure une toise (d'apr. Chesn. t. 2 1858). Pour mesurer les volumes, on se servait de la toise cube, qui valait (...) 7 m. cubes 4039 (Jossier1881).
PONTS ET CH. ,,Tas de pierres cassées, d'un ou deux mètres cubes, déposés le long des routes pour servir à leur entretien`` (Mots rares 1965).
β) Ancienne règle de maçon, de métreur. Il déplia sa toise pliée en éventail et marquée en pieds, pouces et lignes, pour mesurer le nombre et l'épaisseur des dalles que je demandais (Lamart., Tailleur pierre, 1851, p. 405).Un jeune architecte que j'avais vu cent fois chez nous avec sa toise et son niveau, sur les glacis, en train de niveler les chemins couverts (Erckm.-Chatr., Hist. paysan, t. 2, 1870, p. 4).
c) Loc. fam. Long d'une toise. Exagérément long. Mots longs d'une toise; nez long d'une toise. (Dict. xixeet xxes.).
2. Au fig. Critère d'évaluation, de jugement. Voilà deux consciences qui sont comme deux mondes impénétrables l'un à l'autre. De quel droit voulons-nous les faire entrer dans un même moule, les mesurer avec la même toise? (H. Poincaré, Valeur sc., 1905, p. 37).Tant de critiques, incapables de juger une œuvre en soi sans la mesurer à la toise d'une autre œuvre qui est sans mesure commune avec elle (Rolland, Beethoven, t. 1, 1937, p. 290).
Loc., vieilli. Mesurer à sa toise, d'après sa toise. V. mesurer B 1 b γ.
B. − HORTIC. Toise (traçoir). ,,Outil de jardinier, muni de quatre ou cinq petits sacs et permettant de tracer à la fois quatre ou cinq sillons parallèles`` (Fén. 1970).
Prononc. et Orth.: [twa:z], [-ɑ:z]. Littré, Passy 1914, Barbeau-Rodhe 1930, Warn. 1968, Lar. Lang. fr., Pt Rob. [a]. Mais Martinet-Walter 1973, Rob. 1985 [ɑ], [a]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Ca 1140 teise « mesure de longueur valant six pieds » (Voyage de Charlemagne, éd. G. Favati, 514); 1668 mots longs d'une toise (Racine, Plaideurs, III, 3); 1718 on ne mesure pas les hommes à la toise « c'est par leur mérite qu'il faut apprécier les hommes » (Ac.). Du lat. pop. *te(n)sa, fém. pris subst. de tensus, part. passé de tendere « tendre ». Bbg.hren (F.). Le Renforcement affectif de la négation... Tübingen, 1980, p. 225.

TOISE2, subst. fém.

Instrument constitué d'une tige verticale graduée sur laquelle glisse une coulisse horizontale et qui sert à mesurer la taille des personnes. Passer des soldats, des conscrits à la toise. On prétend qu'une question de taille brouilla Élisabeth et Marie Stuart. Ce fut peut-être en se mesurant à la toise que M. Delcassé décréta de surpasser du moins M. Hanotaux de toute la sublimité de sa politique en Europe (Maurras, Kiel et Tanger, 1914, p. 92).
P. anal. Toise pour chevaux. (Dict. xxes.).
P. méton. Coulisse de la toise. Se mettre sous la toise; passer sous la toise; placer qqn sous la toise. P. métaph. L'individu ne peut se définir qu'en adoptant la même échelle que les autres, en se plaçant sous la même toise que les autres (Faure, Espr. formes, 1927, p. 105).
Prononc. et Orth.: [twa:z], [-ɑ:z]. V. toise1. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1875 « tige graduée servant à mesurer la taille des soldats » (Lar. 19e). Déverbal de toiser*.
STAT. Toise1 et 2. Fréq. abs. littér.: 320. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1 061, b) 468; xxes.: a) 106, b) 140.

Wiktionnaire

Nom commun

toise \twaz\ féminin

  1. (Métrologie) Ancienne unité de mesure (symbole : T), longue de six pieds, soit environ de 1,5 à 2 mètres selon la valeur du pied. Utilisée en France sous l'Ancien Régime, basée sur le pied de Paris, elle mesure 1,949 mètre.
    • En ce moment, le corsaire, qui arrivait avec une vitesse désespérante, répondit par un coup de canon dont le boulet vint expirer à dix toises du Saint Ferdinand. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Ils arrivèrent bientôt à un enfoncement qui paraissait assez spacieux et qui se trouvait à quelques toises plus bas que l’endroit où ils s’étaient arrêtés d’abord. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • La toise se divisait en 6 pieds, le pied en 12 pouces, le pouce en 12 lignes, la ligne en 12 points. Le rapport entre la toise et le mètre est définitivement établi par la loi du 10 décembre 1799, qui fixe la longueur du mètre à 443,296 lignes, soit 3 pieds 0 pouce 11,296 lignes. — (Joseph Bertrand, Traité d’arithmétique, 1863, page 168)
    • Cette ville, située à une altitude de mille toises sur le revers oriental des Rocheuses, au bord d’un torrent tributaire du Missouri, forme un vaste entrepôt pour les produits miniers de la région, et compte de quatorze à quinze mille habitants. — (Jules Verne, Le Testament d’un excentrique, 1899, livre 2, chap. 12)
  2. Tige graduée qui sert à mesurer la taille des personnes.
    • Laurence était une femme de très petite taille, un mètre trente à la toise du médecin scolaire, occupée à rassembler les enfants pour les faire rentrer dans le bâtiment. — (Lorraine Fouchet, 24 heures de trop, Paris : le Grand livre du mois, 2001, Paris : Éd. de la Seine, 2005, chap. 62)
    • Romain avait 22 ans ; il mesurait exactement un mètre soixante-quatorze, il était même arrivé à atteindre un mètre soixante-quinze sous la toise du conseil de révision, en respirant profondément et en se tenant très droit. — (Guy Marchand, Le soleil des enfants perdus, Éditions Neige/Ginkgo éditeur, 2011, chap. 1)
    • Pour égayer les murs vous pouvez opter pour:
      • une toise, pour suivre la croissance de votre enfant. En bois, en tissu, en papier et même en sticker, il existe plein de modèles et de styles différents.
      — (Alix Lefief-Delcourt, Aménager la chambre de bébé, c'est malin, Éditions Leduc.s, p. 2012, page 70)
  3. (Familier) Raclée.
    • J'ai pas rêvé, elles sont bien entrées ici, même que cette ordure de Fiorello s'est mis à foutre une toise à Iris et c'est à ce moment que... ça va, j'enchaîne. — (Ange Bastiani, Arrête ton char, Ben Hur !, NRF Série Noire, 1954, chap. 12)
    • Il s'est rendu. Deux minutes plus tard, il prenait une toise qui le laissait huit jours dans les pommes. A son réveil, il avait les chaînes aux pieds ; il escaladait trop bien les marches de l'escalier. — (Jean-Guy Le Dano, La mouscaille, Éditions Flammarion, 1973)
    • Un jour, je fus amené dans un sous-sol et tabassé par quatre malabars grands comme des bœufs. Duck m'avait seulement annoncé que quatre gorilles allaient me mettre une toise et que je devais me défendre par tous les moyens. — (Frédéric Dard, San-Antonio : Dégustez gourmandes, Éditions du Fleuve Noir, 1985)

Forme de verbe

toise \twaz\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de toiser.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de toiser.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de toiser.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de toiser.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de toiser.

Nom commun 1

toise \toj.zə\ féminin

  1. Étendue.
    • Aller a toise.
      faire du chemin, parcourir une distance.
    • Et de la corde d’une toise
      saura mon col que mon cul poise.
      — (François Villon)
      Quand je serai au bout d’une corde,
      mon cou saura ce que pèse mon cul.
  2. Toise (unité de longueur).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TOISE. n. f.
Ancienne mesure, longue de six pieds, soit de 1 mètre 949. Mesurer avec une toise, avec la toise, à la toise, la toise à la main. Prov., On ne mesure pas les hommes à la toise, C'est par leur degré de mérite qu'il faut les apprécier.

TOISE désigne aujourd'hui une Tige graduée qui sert à mesurer la taille des soldats. Passer sous la toise.

Littré (1872-1877)

TOISE (toi-z') s. f.
  • 1Mesure longue de six pieds. La toise vaut en mètres 1m,949. L'Arabe, échappé des sables brûlants où il s'estimait heureux d'enfermer une ou deux toises d'ombre sous une tente de peaux de brebis, cet Arabe a élevé presque sous nos yeux des cités gigantesques, Chateaubriand, Génie, I, IV, 2.

    Toise du Pérou, ou toise de l'Académie, toise emportée par les astronomes qui allèrent mesurer au Pérou des arcs du méridien ; elle est devenue l'unité fondamentale des mesures géodésiques, adoptée partout excepté en Angleterre.

    Toise de Laponie ou du Nord, toise emportée par les astronomes pour y mesurer des arcs du méridien ; elle fit naufrage et s'altéra par le séjour momentané dans la mer.

    Fig. et familièrement. Des mots longs d'une toise, de grands mots. Ils me font dire aussi des mots longs d'une toise, Racine, Plaid. III, 3.

    Fig. Mesurer les hommes à la toise, avoir plus d'attention à leur taille, à leur extérieur qu'à leur mérite.

    Fig. On ne mesure pas les hommes à la toise, c'est par leur mérite qu'il faut les apprécier.

    Fig. Mesurer les autres à sa toise, les juger d'après soi.

    Fig. Se mesurer à sa toise, ne pas avoir des prétentions au-dessus de sa condition. Oh ! monsieur, point du tout, je suis une bourgeoise Qui sais me mesurer justement à ma toise, Regnard, le Joueur, II, 14.

  • 2La longueur de six pieds. Il y a tant de toises de muraille.

    Toise courante, la mesure en longueur de quelque chose que ce soit, dont la hauteur ou la largeur est supposée partout la même.

    Toise carrée, surface carrée dont le côté est une toise.

    Toise cube, cube dont chaque face est une toise carrée.

    Par extension, quantité de matière équivalente à celle qui est renfermée dans un corps cubique de six pieds.

  • 3 Terme de menuiserie. Toise mouvante, espèce de règle creuse dans toute sa longueur pour y placer une autre règle mobile.
  • 4 Terme d'horticulture. Toise traçoir, instrument qui permet de tracer à la fois, selon le besoin, trois ou quatre lignes parallèles.

HISTORIQUE

XIIIe s. Quant li rois englois entendi que il venroient l'ourmiel [ormeau] copper, si fist fierer le tronc desous de bendes de fier tout entour, et avoit bien cinq toises de gros, Chr. de Rains, p. 63. Et cil s'en vont tout arouté Après corant, et font grant noise ; Ne finerent de corre à toise [à grand train] Qu'il sont entré en la forest, Ren. 5523. Ja fussent fors aus chans no François retourné, Quant Tangres [Tancrède] li Puillans a celui encontré Qui sire ert de la ville ; le chief li a copé ; Une toise et demi a la teste volé, Ch. d'Ant. III, 361.

XIVe s. En alant ayez la teste droite, les paupieres basses et arrestées et la veue droite devant vous quatre toises et bas à terre, Ménagier, I, 2.

XVe s. En court les faitz poise, juge il est, à chascun rend sa toise [ce qui lui appartient], Perceforest, t. v, f° 112.

XVIe s. Nous usons en ce pays de deux toises, dont l'une est toise de charpentier et icelle a cinq pieds et demy, et l'autre est toise de masson, et icelle a six pieds pour faire la toise carrée, Thaumassière, Cout. de Berry, ch. 92, p. 278, dans LACURNE.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

TOISE. Ajoutez :
5Toise ou toison de pierres, les tas de pierres cassées, de un ou deux mètres cubes ordinairement, déposés le long des routes pour servir à leur réparation.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

TOISE, s. f. (Archit.) mesure de différente grandeur, selon les lieux ou elle est en usage ; celle de Paris, dont on fait usage en quelques autres villes du royaume, est de six piés de roi. Son étalon ou mesure originale est au châtelet de Paris ; c’est pourquoi on l’appelle toise du châtelet.

On donne aussi le nom de toise à l’instrument avec lequel on mesure. Selon M. Ménage, le mot toise vient du latin tesa, dérivé de tensus, étendu.

Toise à mur. C’est une réduction de plusieurs sortes d’ouvrages de mâçonnerie, par rapport à une toise de gros mur, ainsi on dit toiser à mur de gros ou de légers ouvrages.

Toise courante. Toise qui est mesurée suivant sa longueur seulement, comme une toise de corniche, sans avoir égard au détail de ses moulures ; une toise de lambris, sans considérer s’il est d’appui ou de revêtement.

Toise cube, solide, ou massive. Toise qui est mesurée en longueur, largeur & profondeur ; elle contient 216 piés cubes.

Toise d’échantillon. On appelle ainsi la toise de chaque lieu où l’on mesure, quand elle est différente de celle de Paris, comme la toise de Bourgogne, par exemple, qui est de sept piés & demi.

Toise de roi. C’est la toise de Paris, dont on se sert dans tous les ouvrages que le roi fait faire, même dans les fortifications, sans avoir égard à la toise d’aucun lieu.

Toise quarrée, ou superficielle. Toise qui est multipliée par ses deux côtés, & dont le produit est de 36 piés.

Toise d’échantillon, (Mesure.) c’est celle de chaque lieu où l’on mesure lorsqu’elle n’a pas de rapport à celle de Paris. En Bourgogne elle est de sept piés & demi. Les arpenteurs, toiseurs, mâçons, couvreurs, &c. se servent d’une toise ronde, & les charpentiers d’une toise plate pour mesurer leur bois, parce que cette derniere s’applique plus juste sur les pieces ; l’une & l’autre est divisée en piés, en pouces & en lignes. Toise se dit aussi de la chose mesurée ; une toise de corde, une toise de moilon, une toise de bois quarrré, &c. Une toise courante est celle où l’on ne mesure que la longueur ; une toise quarrée, c’est six piés en longueur & six piés en largeur, dont l’aire est de trente-six piés ; une toise cube contient six piés de tout sens ; c’est-à-dire en longueur, largeur & hauteur ; ce qui est deux cens seize piés cubes. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « toise »

Du latin populaire *tesa, du latin tensa (« étendue ») féminin substantivé de tensus, participe passé de tendere, « tendre ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

(Nom commun 1) Du latin tensa (« tendue »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Wallon, teûss ; ital. tesa ; bas-lat. teisia, thaisia ; du lat. tensus, tendu, de tendere, tendre : corde tendue.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « toise »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
toise twaz

Citations contenant le mot « toise »

  • Ils me font dire aussi des mots longs d'une toise, De grands mots qui tiendraient d'ici jusqu'à Pontoise. Jean Racine, Les Plaideurs, III, 3, Petit Jean
  • L'imbécillité se tient coite si on la toise et la nargue ; après quoi, elle retourne barboter dans sa mare. De Pol Vandromme / Libre parcours
  • Il toise du haut de sa colonne tous ceux qui arpentent le centre-ville d’Épinal. Mais ils sont peu nombreux à s’en apercevoir. Et encore moins à savoir qui il est. Le Pinau, c’est de lui qu’il s’agit, est une sculpture réalisée par Jules Laurent, conservateur du musée local, en 1825. L’originale est à l’hôtel de ville mais une copie est donc située en haut d’une colonne sur la place Pinau. Elle représente le tireur d’épine dont le nom, le Pinau, veut dire épine en patois lorrain et qui aurait donné son nom à la ville (spinal qui veut dire aussi épine). Sauvé des exactions allemandes par des pompiers en 1944, le Pinau a quitté sa place quelques années le temps que cette dernière soit réhabilitée. Mais depuis, il a repris sa position, en hauteur, comme pour saluer tous ceux qui passent par la cité des Images. Et l’un de ses « frères » en fait de même, à La Crosse aux États-Unis où il a été donné en cadeau lors du jumelage entre la ville vosgienne et celle du Wisconsin. , Un été en Lorraine | Savez-vous qui est le Pinau qui toise les habitués du centre-ville à Épinal ?
  • Des chiffres à comparer au rendement fixé en 2019 à 10 200 kg/hectare, alors que tous les signaux étaient au vert. Une année qui s’est soldée par un chiffre d’affaires record proche des 5 milliards d’euros, même si le nombre de bouteilles écoulées a continué à s’éroder pour passer sous la toise des 300 millions. Mais, alors que le champagne avait échappé aux foudres de Donald Trump en évitant la taxation de 25 % appliquée aux vins français depuis octobre 2019, la crise du Covid-19 a frappé de plein fouet le vignoble. « Sur le premier semestre, qui représente un tiers de nos ventes, nous avons perdu 30 millions de bouteilles », fait savoir M. Toubart. Le Monde.fr, Champagne : alors que les vendanges approchent, vignerons et négociants ne s’entendent pas
  • "Quand le général de Gaulle est arrivé à la porte, d'abord je l'ai trouvé grand, terriblement grand. Il arrive et il me toise, de la tête aux pieds", racontait Gisèle Halimi au journaliste suisse Darius Rochebin. La président de la République la salue d'un "Bonjour madame", puis marque un temps de pause. "Madame, ou mademoiselle ?", demande-t-il.  RTL.fr, Quand Gisèle Halimi recadrait Charles De Gaulle : "Appelez moi maître"
  • Sur le drapeau tricolore qui toise la place d’armes du quartier Larrey, les couleurs sont en berne. Du bleu, du blanc et du rouge qui enveloppent aussi le corps du brigadier Tojohasina Razafintsalama qui s’avance au son de la marche funèbre. Mais pas d’un même ton, comme rehaussées du sourire figé sur le portrait dressé au-dessus du cercueil, cette « bonne humeur rayonnante » dont ne se débarrassait jamais ou presque celui que ses frères, ses proches et ses frères d’armes appelaient Eric et qui n’est plus, fauché par un attentat au Mali à seulement 25 ans. Après une première cérémonie intime, lundi aux Invalides, c’est la nation tout entière, par l’entremise de la ministre des armées, Florence Parly, qui a rendu hommage au sacrifice du jeune hussard parachutiste, au cœur du quartier Larrey où anciens de Bercheny, frères d’armes, compagnes de soldats et autorités étaient venus partager la peine de la famille du brigadier. ladepeche.fr, À Tarbes, l’hommage de la nation au brigadier "Eric", tué au Mali - ladepeche.fr
  • Après l’immense succès de la représentation du Bergin’4tet au Léo, Jazz à Foix propose de suivre les déambulations en ville des Bawling Cats, vendredi 31 juillet et samedi 1er août à partir de 18 h. Fidèle complice du festival fuxéen, cette joyeuse formation est composée d’Emmanuel Nerot (sax soprano), Henri Daubresse (trombone), Alice Behague (soubassophone), Hélios Quinquis (banjo). Chats des villes ou chats des champs, ces musiciens discutent ensemble, comme des copains autour d’une table de bistrot. Ça s’écoute, ça échange, ça se répond, puis ça s’énerve, se toise, ça braille, ça trinque… Et alors ça se calme sur une balade rythmée à l’unisson des battements de cœur des bons amis, contents de se retrouver et prêts à partager ces bons moments une nouvelle fois ! Concerts gratuits. ladepeche.fr, Foix. Des chats brailleurs déambulent - ladepeche.fr

Images d'illustration du mot « toise »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « toise »

Langue Traduction
Anglais measuring board
Espagnol tabla de medir
Italien scheda di misurazione
Allemand messplatte
Chinois 测量板
Arabe لوحة قياس
Portugais placa de medição
Russe измерительная доска
Japonais 測定ボード
Basque neurketa taula
Corse tavola di misura
Source : Google Translate API

Synonymes de « toise »

Source : synonymes de toise sur lebonsynonyme.fr

Toise

Retour au sommaire ➦

Partager