La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « store »

Store

Variantes Singulier Pluriel
Masculin store stores

Définitions de « store »

Trésor de la Langue Française informatisé

STORE, subst. masc.

A. −
1. Panneau mobile, en tissu ou en matériau léger, qui est fixé à la partie supérieure d'une ouverture vitrée, à l'intérieur ou à l'extérieur du châssis, pour intercepter ou tamiser la lumière et qui, à cet effet, peut être baissé et relevé à volonté grâce à un mécanisme d'enroulement autour d'un axe horizontal. Un tapis à bandes rouges sur l'escalier, des stores à fleurs aux fenêtres (Goncourt, Journal, 1861, p. 962).Les maisons d'en face dormaient, assommées sous les coups de soleil, tous volets clos, tous stores descendus (Malègue, Augustin, t. 2, 1933, p. 17).V. nansouk ex. de Adam.
SYNT. Store imprimé, rayé, uni; store blanc, bleu, jaune, orange; stores clairs; store de coutil, de toile; store en bambou, en bois, en matière plastique, en paille; store d'une porte-fenêtre; stores d'une voiture; pénombre des stores; fenêtre tendue d'un store; fiacre aux stores baissés; abaisser, lever un store; dérouler, rouler un store; manœuvrer un store.
Store à l'italienne. Store extérieur qui peut se mettre en position oblique ou verticale grâce à des montants repliables. Certains stores peuvent être projetés verticalement et soutenus par des montants, ils sont dits « à l'italienne » (Nér.Hist. Art1985).
Store vénitien. Store extérieur ou intérieur composé de lamelles horizontales orientables généralement en alliage d'aluminium ou en matière plastique. Quand ses yeux s'arrêtaient sur les stores vénitiens aux stries lumineuses, on devinait qu'il évoquait la mer (Simenon, Vac. Maigret, 1948, p. 54).
2. P. anal. Fermeture d'une devanture de magasin ou d'une entrée de garage dont le fonctionnement est analogue à celui d'un store de fenêtre. (Dict. xxes.).
B. − Large auvent généralement de toile qui se déploie à volonté au-dessus d'une vitrine ou d'une terrasse pour les protéger du soleil et qui reste enroulé autour de son mécanisme lorsqu'il est inutilisé. Store d'un magasin. Quatre tables rondes et huit chaises de jardin, qu'on aligne sur le trottoir, sous un grand store où on lit en lettres rouges: hôtel-vins-liqueurs (Dabit, Hôtel Nord, 1929, p. 73).Le porche forme une terrasse garnie de fleurs, largement couverte par un grand store de couleur vive (Martin du G., Taciturne, 1932, II, p. 1277).V. oblique ex. de Camus.
Store capote. Store de forme cintrée monté sur une armature d'arceaux repliables. Stores capotes d'un grand hôtel (Lar. encyclop.-Lar. Lang. fr.).
C. −
1. Grand voilage qui se lève et s'abaisse au lieu de coulisser sur une tringle horizontale; p. ext., voilage classique. Store de filet; store en dentelle, en mousseline, en plumetis, en voile; lumière tamisée par des stores; baisser, tirer les stores. Un store de tulle brodé ménageait un demi-jour dans le cabinet (Zola, Nana, 1880, p. 1137).Sans bruit, comme descend un store de tulle, on la voyait [la bruine] baigner mollement les tombes (Toulet, J. fille verte, 1918, p. 294).
Store bouillonné, store vénitien/à la vénitienne. Voilage orné de bandes bouillonnées qui se lève et s'abaisse. Le voilage sable donne aux stores bouillonnés un généreux tombé (Modes et travaux,oct. 1987,p. 91, col. a).Store vénitien prêt-à-poser avec ruban fronceur. Tissage très fin en tulle, 100 % polyester, lavable à 30o(Catal. Neckermann, printemps-été 1991, p. 552, col. 3).
2. Panneau composé de larges lamelles verticales orientables, en tissu ou en matière plastique, qui coulisse latéralement devant une ouverture, le plus souvent une grande baie vitrée, pour tamiser la lumière. Stores à lamelles orientables (...), largeur 11 cm, coulissant sur rail alu [minium] laqué blanc (Catal. La Redoute, automne-hiver 1987-88, p. 1051).
REM.
Storiste, subst.Personne qui fabrique ou qui vend des stores. Faites confiance à votre storiste pour l'installation et les conseils techniques particuliers à votre cas (Rustica hebdo, 24-30 juin 1981, p. 12).
Prononc. et Orth.: [stɔ:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1267-75 stoire « natte de jonc ou de sparterie » (Martin da Canal, Les Estoires de Venise, éd. A. Limentani, p. 318: Veneciens estoient logiés en feuillés et desos stoires et en loges de fust), attest. isolée; 2. 1559 estore « natte posée au sol » (G. Postel, De la Republique des Turcs, p. 47 d'apr. R. Arveiller ds Mél. I. Frank, p. 47); 1664 store « natte destinée à protéger du soleil » (J. de Thévenot, Relation d'un Voyage fait au Levant, ibid., pp. 16-17); noté comme fém. jusqu'en 1740 (Trév.); masc. dep. 1740 (Ac.). Empr. à l'ital. du Nordstora (dep. xvies., Caro d'apr. DEI; lat. médiév. stora à Plaisance et à Parme au xiiies., ibid.), var. de l'ital. stuoia « natte de jonc ou de sparte » (dep. xives.), du lat. storea « id. ». 1 est empr. à la var. vénit. stiora, stoire dans un texte lat. médiév. du xiies. à Venise. Voir FEW t. 12, p. 283b. Fréq. abs. littér.: 240. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 144, b) 365; xxes.: a) 332, b) 502. Bbg. Boulan 1934, p. 47. − Hope 1971, p. 304. − Quem. DDL t. 34.

Wiktionnaire

Nom commun 2 - français

store \stɔʁ\ masculin

  1. (Anglicisme) (E-commerce) Boutique en ligne d’applications (payantes ou gratuites) destinées à des systèmes d’exploitation grand public, tels qu’Android ou Ubuntu.
    • Google Play est le store d'Android.

Nom commun 1 - français

store \stɔʁ\ masculin

  1. Rideau fait d’étoffe, de lames de bois, etc., qui se lève et se baisse par le moyen d’un cordon ou d’un ressort, et qu’on met devant une fenêtre, à une portière de voiture, etc., pour se garantir du soleil.
    • Avoir des stores à ses fenêtres.
    • Lever les stores.
    • Baisser, abaisser les stores.
    • Les maisons d'en face dormaient, assommées sous les coups de soleil, tous volets clos, tous stores descendus. — (Malègue, Augustin, 1933)
    • Store à l'italienne, store extérieur qui peut se mettre en position oblique ou verticale grâce à des montants repliables.
    • Store vénitien, store extérieur ou intérieur composé de lamelles horizontales orientables.
    • Les fenêtres sont encadrées d’ornements et d’architectures simulés avec force volutes, enroulements, petits Amours et pots à fleurs, et garnies de stores à la vénitienne rayés de larges bandes bleues et blanches, ou de tapis de sparterie qu’on arrose pour charger d’humidité et de fraîcheur le vent qui les traverse. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

STORE. n. m.
Rideau fait d'étoffe, de lames de bois, etc., qui se lève et se baisse par le moyen d'un cordon ou d'un ressort, et qu'on met devant une fenêtre, à une portière de voiture, etc., pour se garantir du soleil. Avoir des stores à ses fenêtres. Lever les stores. Baisser, abaisser les stores.

Littré (1872-1877)

STORE (sto-r') s. m.
  • 1Pièce de natte, de toile ou d'autre étoffe, qu'on met aux fenêtres d'une chambre, ou d'une voiture, et qui se lève et se baisse par un ressort. Grande nouvelle ! on m'apprend qu'une voiture à six chevaux avec tous les stores baissés arrive dans le village, et s'arrête devant la maison du curé, Genlis, Mères riv. t. III, p. 203, dans POUGENS.
  • 2 Terme de serrurerie. Tuyau de fer-blanc sur lequel est roulé un store.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

STORE, s. m. terme de Sellier, &c. c’est une sorte de rideau que l’on met aux portieres des voitures ou des croisées des appartemens ; il se roule de lui-même sur une tringle mise en mouvement par un ressort ; quand on veut s’en servir, pour se garantir du soleil, on le tire, & on l’assujettit à une agraffe qui est au-bas de la portiere, ou de la croisée ; il se releve de lui-même dès qu’on l’ôte de l’agraffe. Les stores, quoique d’une grande commodité, & d’une petite dépense, sont d’une invention toute nouvelle ; on se servoit auparavant de rideaux qui n’ont point les mêmes avantages. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « store »

Lat. storea, natte ; du grec στορεῖν, couvrir ; radical sanscrit stri, couvrir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Nom commun 1) (1664)[1] Via l’italien stora[1] devenu stuoia[2] ; du latin storea (« natte »)[3].
Le mot est étymologiquement féminin et l’usage le faisait féminin[4] jusqu’au XVIIIe siècle[5].
(Nom commun 2) De l’anglais store (« boutique »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « store »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
store stɔr

Citations contenant le mot « store »

  • Dans le même temps, qui utilise bixby et le galaxy store ? ils ne sont que des clones moins performants de ce que propose déjà l’assistant google et le play store… A part prendre des ressources pour rien sur les smartphones samsung ils ne servent à rien d’autre. Et que l’on vienne pas me dire que c’est un facteur différenciant pour le coréen, je ne connais personne qui prend un appareil samsung pour ces 2 applis. , Google incite financièrement Samsung à abandonner Bixby et son Galaxy Store - Les Numériques
  • En 2020, Apple ponctionne toujours 30 % de frais de commission aux développeurs qui investissent son store. Un taux ramené à 15 % après la première année d’abonnement de l’utilisateur. Amazon aurait donc bénéficié en amont de conditions préférentielles pour être sûr de faire venir le service vidéo du géant du e-commerce sur l’AppStore dès 2017. Frandroid, App Store : Amazon aurait été favorisé par Apple pendant des années
  • A quand le premier Apple store africain ? MacGeneration, Thaïlande : un nouvel Apple Store sous une canopée de bois | MacGeneration

Images d'illustration du mot « store »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « store »

Langue Traduction
Anglais store
Espagnol tienda
Italien negozio
Allemand geschäft
Chinois 商店
Arabe متجر
Portugais loja
Russe хранить
Japonais お店
Basque denda
Corse magazzinu
Source : Google Translate API

Synonymes de « store »

Source : synonymes de store sur lebonsynonyme.fr

Store

Retour au sommaire ➦

Partager