Souscription : définition de souscription


Souscription : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

SOUSCRIPTION, subst. fém.

A. −
1. Action de souscrire un acte; signature apposée au bas d'un acte pour l'approuver. Souscription d'un contrat, d'un traité. Les quatre évêques écriraient au Pape une lettre de soumission respectueuse, par laquelle ils déclareraient s'être résolus (...) à ordonner dans leurs diocèses une nouvelle souscription du Formulaire (sauf à eux à ne faire signer, comme c'était leur droit, que sur des procès-verbaux explicatifs) (Sainte-Beuve,Port-Royal, t. 4, 1859, p. 281).
2. Vx. Formule de politesse qui termine une lettre. La souscription de cette lettre n'était pas assez respectueuse (Ac.).
3. MÉD. Partie d'une ordonnance médicale qui donne au pharmacien des précisions quant à la manière d'effectuer la préparation prescrite. (Dict. xxes.).
B. −
1. Engagement de particuliers ou d'associés de fournir une somme convenue pour financer une entreprise, une œuvre commune. Souscription pour un monument, pour une œuvre; souscription pour, en faveur de qqn; souscription nationale, publique; ouvrir, clore une souscription; emprunt, bal par souscription; monument construit par souscription; comité de souscription. Elle est en or massif [la couronne de lauriers du premier Consul] et c'est l'enthousiasme reconnaissant d'Ajaccio qui en a fait les frais par une souscription récente (Lorrain,Heures Corse, 1905, p. 78).V. souscripteur ex. de Stendhal.
P. méton. Somme versée ou à verser pour respecter cet engagement. Synon. participation.Recevoir, recueillir les souscriptions. Les souscriptions pour les frais de l'élection se multipliaient d'instant en instant (Dumas père, Darlington, 1832, I, tabl. 1, 4, p. 36).En cinq ans, le montant total des souscriptions reçues aux guichets des Comptables du Trésor a presque doublé (Activ. serv. Trésor publ., 1959, p. 14).
FIN. Souscription au capital social. ,,Engagement pris par une personne d'effectuer des apports en nature ou en espèces au cas où la société anonyme en voie de formation serait définitivement constituée`` (cida 1973).
Obligation à bons de souscription d'action. Dernier cri de la sophistication sur le marché obligataire: les Obsa. Traduisez: obligation à bons de souscription d'action (ou « warrants », comme disent les Anglo-Saxons) (L'Express, 25 mai 1984, p. 69, col. 1).
2. Action de souscrire à une publication. Ouvrage édité, vendu par souscription. Grâce aux souscriptions, tout va bien; les auteurs Rançonnent le libraire, et lui, les souscripteurs (Bayard,Rom. à vendre, 1825, I, 3, p. 96).
P. méton. (Bulletin de) souscription. Reconnaissance portant l'engagement et la signature du souscripteur. Votre bulletin de souscription est chez « Lucie » (Verlaine,Corresp., t. 2, 1892, p. 21).
3. HIPP., vx. Inscription des chevaux qui prennent part à une épreuve. Une course compte beaucoup de souscriptions, quand beaucoup de chevaux sont engagés (Littré).
Prononc. et Orth.: [suskʀipsjɔ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Ac. 1694, 1718 ,,l's se prononce``. Étymol. et Hist. 1. a) xiiies. liég. subscription « signature que l'on met au-dessous d'un acte pour l'approuver » (Trad. d'une pièce de 1184, Cart. du val S. Lamb., V.N. 1. 10176, f o3 r ods Gdf. Compl.); 1324 supscripcion (Accord, G 1, A. Sarthe, ibid.); 1389 soubscripcions (Contrat de mar. ds Not. et docum. de la Soc. Hist. de Fr., 1884, p. 216, ibid.); 1539 souscription (J. Canappe, 6 oLivre de la methode thérapeutique, p. 82 ds Fr. mod. t. 19, p. 200); b) 1611 « ensemble des formules de politesse qui précèdent la signature d'une lettre » des lettres sans soubscription (Larivey, La Fidèle, V, 8 ds Anc. théâtre fr., t. 6, p. 479); 2. a) 1717 « engagement de prendre, moyennant un prix convenu, un ou plusieurs exemplaires d'un livre, d'un ouvrage qui doit être publié » (date de son introduction ds Trév. 1721); 1721 s'imprimer par souscriptions (ibid.); b) 1718 « engagement pris de fournir une certaine somme pour quelque entreprise, quelque dépense » on a desja pour cent mille escus de souscriptions (Ac.); 1801 « la somme versée » une souscription annuelle de 42 francs (Crèvecœur, Voyage, t. 3, p. 228); c) 1762 « reconnaissance que le libraire donne à celui qui souscrit » (Ac.); 1875 bulletin de souscription (Lar. 19e); 3. 1933 méd. (Lar. 20e). Empr. au lat. class.subscriptio « inscription au bas d'une statue, action de signer un document » formé sur le supin suscriptum de subscribere, v. souscrire, le sens 2 a déjà en angl. dès 1706 (NED) et la première souscription date du mil. xviies. pour la Bible Polyglotte de Walton (FEW t. 12, p. 352); le sens 2 b est prob. un empr. à l'angl., att. dep. 1647 (May, Hist. Parl., II, VI, 122 ds NED). Fréq. abs. littér.: 266. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 413, b) 698; xxes.: a) 431, b) 144.

Souscription : définition du Wiktionnaire

Nom commun

souscription \sus.kʁip.sjɔ̃\ féminin

  1. Signature qu’on met au-dessous d’un acte pour l’approuver.
    • Depuis que l'usage de l'écriture est devenu plus commun, & que les signatures manuelles ont été substituées à l'apposition des sceaux ou cachets; on a souvent entendu par seing la souscription que quelqu'un fait d'un acte, […]. — (« Seing », dans l’Encyclopédie ou dictionnaire universel raisonné des connaissances humaines, mis en ordre par M. De Felice, tome 38, Yverdon, 1774, p. 133)
    • Ils ont approuvé cet acte par leur souscription, par leurs souscriptions.
  2. (Vieilli) Signature sur une lettre, par celui qui l’a écrite, accompagnée de certains termes de civilité.
    • La souscription de cette lettre n’était pas assez respectueuse.
  3. Engagement pris de fournir une certaine somme pour une entreprise, pour une dépense.
    • Un des grands journaux de Copenhague recueillit des souscriptions et monta une expédition dont Mikkelsen prit le commandement. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Tous les aubergistes ont même consenti à ouvrir une liste de souscription, et si monsieur veut y mettre son nom... — (Alexandre Dumas, Impressions de voyage, La Revue des Deux Mondes T.1, 1833)
    • La glorieuse défense de Mazagran a excité, dans toute la France, des transports unanimes d'admiration. De toutes parts des souscriptions ont été spontanément ouvertes pour élever en Algérie un monument destiné à perpétuer le souvenir de ce brillant fait d'armes. — (Hazlitt, Défense de Mazagran, dans Le Magasin pittoresque, vol.8, 1840, p.129)
  4. (En particulier) (Librairie) Engagement de prendre, moyennant un prix convenu, un ou plusieurs exemplaires d’un livre, d’un ouvrage qui doit être publié.
    • Le prospectus sur « la première livraison de l'Encyclopédie par ordre de matières » paru en 1782 annonce que la souscription « ouverte jusqu'à la fin Avril 1783 » s'élève maintenant à « 751 livres » ([…]). — (« Savoir encyclopédique , encyclopédie des savoirs », dans L'encyclopédie méthodique (1782-1832): des lumières au positivisme, textes publiés par Claude Blanckaert & Michel Porret, avec la collaboration de Fabrice Brandli, Genève : Librairie Droz, 2006, p. 30)
    • Les conditions de la souscription.- Cet ouvrage a été publié par souscription. - Prix de souscription.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Souscription : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SOUSCRIPTION. n. f.
Signature qu'on me au-dessous d'un acte pour l'approuver. Ils ont approuvé cet acte par leur souscription, par leurs souscriptions. Souscription d'une lettre, Signature de celui qui l'a écrite, accompagnée de certains termes de civilité, comme Votre très humble, votre très dévoué, etc. La souscription de cette lettre n'était pas assez respectueuse. Il est vieux.

SOUSCRIPTION se dit aussi de l'Engagement pris de fournir une certaine somme pour quelque entreprise, pour quelque dépense. On déjà pour trois cent mille francs de souscriptions. Ouvrir une souscription. Payer le montant de sa souscription. Souscription pour un monument, pour une œuvre de bienfaisance. La souscription est close. Il désigne particulièrement, en termes de Librairie, l'Engagement de prendre, moyennant un prix convenu, un ou plusieurs exemplaires d'un livre, d'un ouvrage qui doit être publié. Les conditions de la souscription. Cet ouvrage a été publié par souscription. Prix de souscription.

Souscription : définition du Littré (1872-1877)

SOUSCRIPTION (sou-skri-psion ; en vers, de quatre syllabes) s. f.
  • 1Action de souscrire, de mettre sa signature au bas d'un acte pour l'approuver. Pour l'ordination des pasteurs, qu'on prenne la souscription des clercs, le consentement des magistrats et du peuple, Fénelon, t. II, p. 162.
  • 2La souscription d'une lettre, la signature de celui qui l'a écrite avec les formules ordinaires de compliment. Autrefois, continua le commandeur, on ménageait beaucoup plus les termes de civilité dans les souscriptions, qu'on ne fait présentement, Caillières, Bon et mauv. us. 2e convers.
  • 3Depuis la fin du XVIIe siècle, nom donné à toute entreprise, formée entre plusieurs personnes, dans laquelle chacun de ceux qui y concourent s'engage à fournir une certaine part de la somme nécessaire. On a déjà pour cent mille francs de souscriptions. Souscription pour un acte de bienfaisance. Vous vantez avec justice… des souscriptions que les Anglais ont ouvertes en faveur de leurs ennemis mêmes, Voltaire, Phil. Instr. à J. J. Rustan. Il anime tout le quartier : on fait une souscription pour la jeune demoiselle si cruellement traitée, Voltaire, Pol. et lég. Élisabeth Canning.

    Les sommes mêmes qui sont fournies.

  • 4Méthode, dite nouvelle au commencement du XVIIIe siècle, de publier les livres, en s'assurant d'avance d'un certain nombre d'acheteurs qu'on invite par un programme, et qui se font inscrire, à des conditions déterminées, chez le libraire ou chez l'auteur. Le libraire doit distribuer, avec le prospectus, au moins une feuille d'impression de l'ouvrage qu'il proposera par souscription, Arrêt du conseil, 13 mars 1730. Je ne sais comment iront les souscriptions [pour le Commentaire sur Corneille] ; mais je travaille à bon compte, Voltaire, Lett. d'Argental, 8 juill. 1761. Si quelque société littéraire veut entreprendre le dictionnaire des contradictions, je souscris pour vingt volumes in-folio, Voltaire, Dict. phil. Contradictions.

    La reconnaissance que le libraire donne à celui qui a souscrit.

  • 5Sur le turf, synonyme d'engagement. Une course compte beaucoup de souscriptions, quand beaucoup de chevaux sont engagés.

HISTORIQUE

XVIe s. Qu'on ait le temoignage des gouverneurs, la subscription du clergé, le consentement du senat et du peuple…, Calvin, Inst. 866.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Souscription : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

SOUSCRIPTION, (Gram. & Jurispr.) est l’apposition d’une signature au-dessus d’un écrit ; souscrire une promesse ou billet, c’est le signer. Voyez Signature. (A)

Souscription, s. f. (fonds en Angleterre) ce mot se dit en Angleterre de l’intérêt que les particuliers prennent dans un fonds public, ou dans un établissement de commerce, en signant sur un registre pour combien ils veulent y prendre part. Presque toutes les grandes affaires se font, dans ce pays-là, par voye de souscription, & c’est une excellente méthode. (D. J.)

Souscription, s. f. (Commerce.) c’est l’engagement que celui qui souscrit un billet, lettre-de-change, promesse, ou obligation, prend en y ajoutant sa signature, d’être la caution de celui qui les a faits, de payer pour lui les sommes qui y sont contenues, & d’acquitter toutes les clauses qui y sont spécifiées, ensorte que celui ou ceux au profit desquels lesdits billets, lettres-de-change, promesses & obligations, ont autant de débiteurs tenus de l’acquit de leur dette, & de l’exécution des engagemens pris dans ces actes, qu’il y a de personnes qui y ont mis leur signature, ou souscription ; on ne demande des souscriptions que pour plus de sûreté ; c’est un vrai cautionnement. Savary. (D. J.)

Souscription, dans le commerce des livres, signifie l’obligation de prendre un certain nombre d’exemplaires d’un livre qu’on doit imprimer, & une obligation réciproque de la part du libraire, ou de l’éditeur, de délivrer ces exemplaires dans un certain tems.

Les conditions ordinaires des souscriptions sont, du côté du libraire, de fournir les livres à meilleur compte aux souscripteurs, qu’aux autres, à un tiers, ou un quart du prix de moins ; & de la part des souscripteurs, de payer moitié du prix d’avance, & le reste en recevant les exemplaires : c’est un avantage égal pour l’un & pour l’autre : car par ce moyen, le libraire a les fonds nécessaires pour exécuter une entreprise, qui autrement seroit au-dessus de ses forces ; & le souscripteur reçoit en quelque façon l’intérêt de son argent, par le prix moderé qu’il paye de ces livres.

Les souscriptions tirent leur origine d’Angleterre, & ce n’est que depuis peu qu’elles sont en usage dans d’autres pays : les premieres souscriptions ont été proposées dans le milieu du dernier siecle, pour l’impression de la bible polygotte de Walton, qui est le premier livre qui ait été imprimé par souscriptions.

Elles ont passé d’Angleterre en Hollande, & commencent à s’introduire en France. La collection des antiquités du pere Montfaucon, est le premier livre qui y ait été publié par souscriptions, & le nombre des souscripteurs fut si grand, qu’on en refusa beaucoup. La même méthode a depuis été proposée pour l’édition de S. Chrisostome, par les bénédictins, mais elle n’a pas eu le même succès.

Tous les autres livres qui ont été depuis imprimés en France, par souscription, sont la traduction des vies de Plutarque, par M. Dacier ; la description de Versailles, & l’histoire de la milice françoise, par le pere Daniel, &c.

En Angleterre, les souscriptions sont très-fréquentes, & cette habitude les a rendues sujettes à quelques abus qui commencent à les décréditer.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « souscription »

Étymologie de souscription - Littré

Provenç. sotzescriptio ; espagn. subscription ; ital. soscrizione ; du lat. subscriptionem, de subscribere, souscrire.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de souscription - Wiktionnaire

Du latin subscriptio (« inscription en bas d'une statue » ou « action de signer en bas d'un document »). [1]
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « souscription »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
souscription suskripsjɔ̃ play_arrow

Citations contenant le mot « souscription »

  • L'émission et la souscription des Obligations et Bons de Souscription seront structurées par l'émission par Esperite à l'Investisseur de bons d'émission d'Obligations avec Bons de Souscription attachés (les "Bons d'Emission") émis dans un délai de 5 jours ouvrés suivant l'Approbation du Plan de Restructuration, et dont les caractéristiques sont décrites en Annexe 1 au présent communiqué de presse. Actusnews Wire, ESPERITE - Esperite NV sécurise un financement jusqu'à 35 millions d'euros sous forme d'obligations convertibles avec bons de souscription d'actions attachés pouvant être tirées sous certaines conditions - 29/07/2020 - 11H45 - Actusnews Wire
  • Roselyne Javry lance une souscription pour le livre qu’elle vient d’écrire « Heol ». Après l’histoire de la goélette Linotte III en 2017, la Reine des Flots en 2019, la professeure d’art raconte la transformation de la Bretagne à la suite de l’arrivée du rail à la fin du XIXe siècle dans un nouvel ouvrage très illustré de photographies et d’œuvres d’artistes de l’École de Pont-Aven. Le Telegramme, Une souscription pour le nouveau livre de Roselyne Javry - Combrit-Sainte-Marine - Le Télégramme
  • Cet ouvrage en souscription est le reflet d’une exposition consacrée aux lendemains de la Grande Guerre en Haute-Loire durant la période 1919-1928. , Une souscription lancée pour un dernier ouvrage sur la Grande Guerre en Haute-Loire - La Commère 43
  • C'est une nouvelle étape importante de la restauration de la maison de Claude Debussy à Villeneuve-la-Guyard (Yonne). La fondation du patrimoine est désormais partenaire du projet. Une souscription est lancée. France Bleu, Villeneuve-la-Guyard : une souscription pour la Maison-Musée Claude Debussy
  • Marc Sarpaux, maire d’Audinghen, et Jean Piot, délégué de la Fondation du patrimoine, ont signé vendredi une convention pour lancer une souscription publique pour la restauration de l’église Saint-Pierre. L’édifice, construit en 1960 selon les plans de l’architecte boulonnais Alexandre Colladant, est dans un état préoccupant. L’ensemble des bétons du campanile s’effritent. En cause : la mauvaise qualité des matériaux utilisés, dans un contexte maritime agressif. La Voix du Nord, Une souscription est ouverte pour sauvegarder l’église d’Audinghen
  • La recrudescence du démarchage de la souscription mutuelle en Dordogne France Bleu, Recrudescnence du démarchage de la souscription mutuelle.
  • Puis elle a jugé que le moyen n’était pas fondé. Elle a ainsi retenu que la cour d’appel a tiré les conséquences légales de ses constatations et a pu déduire que la volonté des deux parties de souscrire une assurance pour le compte des deux autres copropriétaires indivis de l’immeuble n’était pas établie après avoir relevé que, « si la volonté du souscripteur pouvait être recherchée dans les liens familiaux avec les autres propriétaires indivis du bien assuré, il apparaissait cependant que le régime juridique de la propriété du bien n’était pas connu de l’assureur dès la souscription du contrat ni ultérieurement » (décis., pt 18). , Souscription implicite d’une assurance pour compte : la Cour de cassation persiste et signe - Assurance | Dalloz Actualité
  • Les bons de souscription sont généralement émis par les sociétés lors d'une augmentation de capital. Elles émettent directement les bons de souscription d’actions sans recourir à un opérateur de marché. C’est l’assemblée générale des actionnaires qui décide de l’émission des BSA. Capital.fr, Bon de souscription d'actions (BSA) - Capital.fr

Images d'illustration du mot « souscription »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « souscription »

Langue Traduction
Corse abbunamentu
Basque harpidetza
Japonais サブスクリプション
Russe подписка
Portugais inscrição
Arabe اشتراك
Chinois 订阅
Allemand abonnement
Italien sottoscrizione
Espagnol suscripción
Anglais subscription
Source : Google Translate API

Synonymes de « souscription »

Source : synonymes de souscription sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « souscription »



mots du mois

Mots similaires