La langue française

Sourcil

Définitions du mot « sourcil »

Trésor de la Langue Française informatisé

SOURCIL, subst. masc.

A. −
1. ANAT. Saillie arquée musculo-cutanée, pourvue de poils et qui sépare le front de la paupière supérieure. Arcade du sourcil. La longueur des poils qui garnissent le sourcil (Richer, Nouv. anat. artist., t. 2, 1920, p. 121).
2. Ensemble des poils qui recouvrent cette saillie. Qu'ils étaient simples, ses yeux d'aventurine sur ivoire encadrés de sourcils bleus touffus comme des palmes! (Giraudoux, Suzanne, 1921, p. 62).Ses sourcils arqués comme je ne les avais jamais vus entouraient les globes de ses paupières comme un doux nid d'alcyon (Proust, Prisonn., 1922, p. 72).
SYNT. Sourcil broussailleux, clairsemé, ébouriffé, épais, fourni, fin, grand, gros, long; sourcil courbe, droit; sourcil bien dessiné, épilé, peint; sourcil contracté, crispé, froncé, levé; sourcils en accent circonflexe, en bataille, en broussailles; froncement, haussement, mouvement, pli des sourcils; arc, arcade, extrémité, ligne, poils, queue, tête du/des sourcil(s); crayon à sourcils.
P. métaph. Je l'ai vu se diriger du côté de la mer, monter sur un promontoire déchiqueté et battu par le sourcil de l'écume; et, comme une flèche, se précipiter dans les vagues (Lautréam., Chants Maldoror, 1869, p. 214).Depuis un moment, ça faisait ce bruit et j'avais beau suivre tout le contour du bassin, je ne voyais rien (...) Tout un sourcil d'herbe retombait sur l'eau (Giono, Eau vive, 1943, p. 23).
Sourcil de hanneton. V. hanneton A.
B. − Au fig.
1. Vx. Air hautain et méprisant. (Dict. xixeet xxes.).
2. [Pour indiquer le mécontentement, la désapprobation] Froncer le(s) sourcil(s). Le comte Maxime fronça le sourcil, il se doutait bien que l'usurier donnerait (...) une plus faible somme des diamants (Balzac, Gobseck, 1830, p. 412).Elle fronça les sourcils quand Stépha déclara que les gens étaient d'autant plus internationalistes qu'ils étaient plus intelligents (Beauvoir, Mém. j. fille, 1958, p. 287).
P. anal. [À propos d'un pays] [L'Allemagne] se trompait (...) si elle se figurait qu'il suffirait d'un froncement de sourcil (...) pour intimider ce pays [la France] (Jaurès, Eur. incert., 1914, p. 61).
C. − Spécialement
1. ANAT. Sourcil cotyloïdien. Rebord saillant qui limite la cavité cotyloïde. Aux hanches, les lésions ressemblent à celles de la coxarthrose en raison du pincement de l'interligne, de la condensation du sourcil cotyloïdien, de la déformation de la tête (Ravault, Vignon, Rhumatol., 1956, p. 575).
2. ARCHIT. Partie supérieure d'une porte qui repose sur des pieds droits. (Dict. xixeet xxes.).
Prononc. et Orth.: [suʀsi]. Parfois [-sil] (Grammont Prononc. 1958, p. 94, Buben 1935, § 204). Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1155 sorcil « saillie arquée, garnie de poils, au-dessus de l'orbite » (Wace, Brut, 1136 ds T.-L.); 2. fig. 1549 « gravité, contenance sévère » (Du Bellay, La Deffence et Illustration de la Langue Francoyse, éd. H. Chamard, p. 14); 3. 1561 « bord de la cavité cotyloïde de l'os iliaque » (A. Paré, Œuvres, IV, 34, éd. J.-Fr. Malgaigne, t. 1, p. 294b); 4. 1676 archit. « dessus d'une porte » (Félibien, s.v. piedroit). Du lat. supercilium « sourcil »; « partie saillante » d'où au fig. « fierté, arrogance; sévérité », comp. de super « au-dessus de » et de cilium « paupière, cil ». On rencontre en a. fr. la forme fém. sorcille (Benoit, Chronique des Ducs de Normandie, 14246 ds T.-L.), forme encore vivante dans les dial. (v. FEW t. 12, p. 438a, note 4). Fréq. abs. littér.: 1 898. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1 649, b) 3 334; xxes.: a) 2 290, b) 3 501. Bbg. Archit. 1972, p. 229.

Wiktionnaire

Nom commun

sourcil \suʁ.sil\ ou \suʁ.si\[1] masculin

  1. (Anatomie) Saillie en forme d’arc, garnie de poils, qui se trouve au-dessus de chaque œil.
    • Elle […] se rejeta au fond de la voiture après avoir laissé échapper un léger mouvement de sourcils comme pour approuver son mari. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Je ne revois que l’expression presque triste déjà de son sourire et que la ligne de ses sourcils, si extraordinairement relevés au-dessus des yeux, écartés de l’œil en grand cercle. Je n’ai vu les pareils nulle part… si pourtant : dans une statuette florentine de l’époque de Dante ; et je me figure volontiers que Béatrix enfant avait des sourcils très largement arqués comme ceux-là. — (André Gide, La porte étroite, 1909, Le Livre de Poche, pages 15-16)
  2. (Anatomie) Ces poils eux-mêmes.
    • Cet homme, sans chaperon et sans veste, au regard abruti, à la barbe et aux sourcils tachetés de plâtre, c'était son père! — (Saintine, Une maitresse de Louis XIII, Paris : Librairie de L. Hachette & Cie, 1858, p. 78)
    • […] : le chapeau melon noir, le maillot de corps sous un paletot d'une tout autre saison, et les yeux en boules de loto sous des sourcils très minces au-dessus d'un nez tout en glissade, qui s'avançait moins comme un organe olfactif, qu'en instrument de tâtonnement précautionneux et de flair presque canin, […]. — (Romain Gary, Europa, Paris : chez Gallimard, 1972, p. 348)
    • Suivirent des frimeuses téléphonant, des cadres sportifs, des exhibeurs de pectoraux, des enfants aux sourcils froncés d'inquiétude que leurs pères tenaient par la main, […]. — (Charles Dantzig, Nos vies hâtives, éd. Grasset, 2001)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SOURCIL. (On ne prononce pas l'L.) n. m.
Saillie en forme d'arc, garnie de poils, qui se trouve au-dessus de chaque œil. Sourcils épais, touffus. Lever, baisser, froncer les sourcils. Fig., Froncer les sourcils, Faire paraître sur son visage de la mauvaise humeur, du mécontentement. Aussitôt qu'on lui parle de cela, il fronce le sourcil.

Littré (1872-1877)

SOURCIL (sour-si ; quelques-uns, à tort, prononcent sou-si ; l'l ne se lie jamais : un sour-si épais ; au plur. l's se lie : des sour-si-z épais) s. m.
  • 1Poil en forme d'arc au-dessus de l'œil. L'extrémité interne du sourcil porte le nom de tête, et l'externe celui de queue. Il ne m'est plus rien resté qui ne soit changé, sinon que j'ai encore les sourcils joints, qui est la marque d'un fort méchant homme, Voiture, Lett. 42. Sous un sourcil épais il avait l'œil caché, La Fontaine, Fabl. XI, 7. Jupiter leur parut avec ses noirs sourcils, Qui font trembler les cieux sur leurs pôles assis, La Fontaine, Phil. et Bauc. Je tiendrais un roi Bien malheureux s'il n'osait rire ; C'est le plaisir des dieux ; malgré son noir sourcil, Jupiter et le peuple immortel rit aussi, La Fontaine, Fabl. XII, 12. Après les yeux, les parties du visage qui contribuent le plus à marquer la physionomie sont les sourcils, Buffon, Hist. nat. hom. Œuvr. t. IV, p. 288. On fait encore aujourd'hui grand cas en Perse de gros sourcils qui se joignent, Buffon, ib. p. 334.

    Froncer le sourcil, voy. FRONCER.

  • 2 Fig. Air hautain. Le sourcil rehaussé d'orgueilleuses chimères, Boileau, Sat. X. Fleury [le cardinal]… sans jamais laisser entrevoir sur son visage ni les sourcils de la fierté, ni les grimaces de l'hypocrisie, Voltaire, Louis XV, 3.
  • 3Chez les oiseaux, trait longitudinal et coloré qui se remarque parfois au-dessus de l'œil.
  • 4 Terme d'anatomie. Sourcil cotyloïdien, le bord de la cavité cotyloïde l'os iliaque.
  • 5Sourcils de hanneton, franges qui portent de petites houppes imitant les deux antennes de cet insecte. Sourcils de hanneton pour les robes, Dict. des arts et mét. rubanier.
  • 6Double-sourcil, fauvette d'Afrique.

REMARQUE

À hanneton, l'Académie, qui n'a rien à souci, ni à sourcil, écrit souci d'hanneton ; est-il bien sûr que souci soit la vraie forme, et qu'il ne faille pas y voir la prononciation sou-si pour sourcil, et entendre sourcil au sens de rebord ? Le fait est que souci signifiant soit le soin inquiet, soit la fleur, ne se comprend guère en souci d'hanneton. D'ailleurs sourcil est donné par un texte, le Dictionnaire des arts et métiers. Le même texte dit de hanneton, et non, comme le veut l'Académie, d'hanneton.

HISTORIQUE

XIIe s. E autres maus [il] a tant sur sei, N'a sorcille ne ungle al dei [doigt], Benoit de Sainte-Maure, II, 12071.

XIIIe s. Li huans [chat-huant] lieve les sorciz, Quant il ot parler de ses filz, Ren. 28615. Le front ot [Liesse] blanc, poli, sans fronce, Les sorcis bruns et enarchiés, la Rose, 847. Si surcil sont brun et petit, Fl. et Bl. 2853.

XVe s. Le viaire [visage] avoit d'une couleur brune et palle, les sourcieulx grans et longs aussi blancs que noix [neige], Perceforest, t. I, f° 37.

XVIe s. L'on ne veoit rien en sa face qui separast ses deux yeulx, ains estoient ses sourciz tous conjoincts, Amyot, Public. 32. Il froncea ses sourcilz et frappa sa cuisse, Amyot, Pomp. 46. Tousjours l'esprit joyeux porte haut le sourci, Et le melancholique en soy mesme se pasme, Ronsard, 258. La base de l'os des iles se nomme le bord, ou levre, ou sourcil, Paré, IV, 34. Fermant l'œil gauche entierement, et guignant du dextre avecques profonde depression de la sourcille et paupiere, Rabelais, Pant. II, 19. Non autrement qu'on voit parmy les nues Les haults sourcils des grands Alpes chenues, Du Bellay, J. III, 5, recto. Ils rejettent d'un sourcil plus que stoïque, Du Bellay, J. I, 3, verso.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « sourcil »

(1155) De l’ancien français sorcil (masculin) ou sorcille (féminin), issu du latin supercilium (« sourcil »), composé de super (« au-dessus ») et de cilium (« cil ou paupière »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Génev. Berry et norm. souci ; provenç. sobrecill, et sobrecilha ; portug. sobrancelha ; ital. sopracciglio ; du lat. supercilium, de super, sur, et cilium, paupière (voy. CIL).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « sourcil »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sourcil sursi

Citations contenant le mot « sourcil »

  • Comme Kaia Gerber, on apprivoise ses sourcils épais. LExpress.fr, Comment entretenir la repousse de ses sourcils ? - L'Express Styles
  • La forme des sourcils est très importante pour mettre en valeur votre apparence naturelle et donner à votre visage le bon cadre. Étant donné que la mode des sourcils change fréquemment, il est plus logique de trouver une forme naturelle et soignée pour vous-même. La couleur des sourcils doit correspondre à la couleur des cheveux et au teint. Il est généralement plus avantageux que la couleur soit trop claire que trop foncée. LeMedia05, Épilation des sourcils : comment avoir une forme parfaite ? - LeMedia05
  • Dès que les sourcils poussent, les soucis viennent. De Jules Renard / Journal
  • La patience consiste à engloutir l'adversité sans même un froncement de sourcils. De Anonyme
  • On donna des yeux à un aveugle et il se mit à demander des sourcils. De Proverbe géorgien
  • Les sourcils sont l'ombrelle du regard. De Malcolm de Chazal / La vie derrière les choses
  • L'oeil ne s'élève jamais au dessus des sourcils. De Tahar Ben Jelloun / L'auberge des pauvres
  • C'est quand les accents graves tournent à l'aigu que les sourcils sont en accents circonflexes. De Pierre Dac
  • Penser, c'est laisser monter des paroles jusqu'à sa bouche et, en fronçant les sourcils, en serrant les dents, en pinçant les lèvres, les retenir. De Footit
  • La ligne des sourcils de Cristina Cordula est absolument impeccable et elle a plusieurs moyens de s'assurer que ce soit toujours les cas peut importe la situation. amomama.fr, Les 3 conseils de maquillage de Cristina Cordula à adopter
  • Enseignement n°1 de la reprise : ne jamais pick face aux Clippers, sauf si c’est un intérieur avec un mono-sourcil. TrashTalk, TrashTalk Fantasy League : si vous avez misé sur un joueur des Pelicans, votre dimanche est d'ores et déjà foutu
  • Si on adore entretenir nos sourcils quotidiennement, on ne les trouve jamais assez touffus, jamais assez peignés ou trop clairsemés… Il y a quelques astuces à connaître pour avoir des sourcils au poil. , Voici les bons gestes pour avoir des sourcils plus étoffés - Elle
  • On le sait, sur Instagram, les tendances beautés vont et viennent. En ce moment, ce sont les sourcils qui décident de s’afficher au naturel et dessiner ainsi une plume. Explications. , Le sourcil plume : la nouvelle tendance Instagram qui ravit tout le monde - Elle
  • Avec un crayon à sourcils, faites trois traits verticaux : Voici.fr, Quelle forme de sourcils pour mon visage ? - Voici

Images d'illustration du mot « sourcil »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « sourcil »

Langue Traduction
Chinois
Anglais eyebrow
Espagnol ceja
Italien sopracciglio
Allemand augenbraue
Arabe الحاجب
Portugais sobrancelha
Russe бровь
Japonais
Basque eyebrow
Corse cella
Source : Google Translate API

Synonymes de « sourcil »

Source : synonymes de sourcil sur lebonsynonyme.fr

Sourcil

Retour au sommaire ➦

Partager