La langue française

Souffre-douleur

Définitions du mot « souffre-douleur »

Wiktionnaire

Nom commun

souffre-douleur \su.fʁə.du.lœʁ\ masculin et féminin identiques, singulier et pluriel identiques

  1. Personne qui est continuellement l’objet des plaisanteries méchantes, des mauvais traitements de ceux qui profitent de sa faiblesse, de sa timidité, ou encore de l’infériorité de sa situation, de son isolement, de sa pauvreté ou de son état psychique.
    • Après s’être jadis débattue pendant près de dix mois, au milieu de ses tourments de souffre-douleur, sans lasser le mauvais vouloir de ses camarades, elle venait en quelques semaines de les dominer. — (Émile Zola, Au Bonheur des Dames, 1883)
    • Les mousses sont souvent les souffre-douleur de l’équipage. Tel maître a l’habitude de soulever, longtemps, par les deux oreilles un moussaillon terrifié ; un mousse est attaché plusieurs heures par les pieds et les mains au grand mât […]. — (Étienne Dupont, Le vieux Saint-Malo - Les Corsaires chez eux, p. 75, éd. Honoré Champion, 1925)
    • Mon rôle me plaisait, de même que tous les rôles de « souffre-douleur » qui m’étaient invariablement dévolus dans mes jeux avec mes frères. — (Michel Leiris, L’Âge d’homme, 1939, collection Folio, page 47.)
    • Je suis le bouffon de la cité
      Le souffre-douleur du quartier
      La tafiole, le petit pédé
      Mon petit nom, c’est enculé
      — (Monsieur Roux, Le Bouffon de la cité, extrait de l’album Ah si j’étais grand et beau…, 2005)
    • Nombreux sont les contes et légendes qui glorifient, à la fin de l'histoire, ce « cadet », celle ou celui que les aîné(e)s méprisaient et traitaient par-dessus la jambe, ce « petit », ce simplet, ce souffre-douleur aussi, qui doit d'abord grandir avant d'avoir - peut-être un jour - droit au chapitre dans le clan fraternel. — (Jaques Karin, Quelle place dans la fratrie ?: Identité fraternelle et influence du rang sur la personnalité, De Boeck Supérieur, 2008, chap. 4, page 98)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SOUFFRE-DOULEUR. n. m.
Personne qui est continuellement l'objet des plaisanteries méchantes, des mauvais traitements de ceux qui profitent de sa faiblesse, de sa timidité, ou encore de l'infériorité de sa situation, de son isolement ou de sa pauvreté. Cet écolier est le souffre-douleur de ses camarades. Ils ont pris ce pauvre diable pour souffre-douleur.

Littré (1872-1877)

SOUFFRE-DOULEUR (sou-fre-dou-leur) s. m.
  • 1Personne qu'on n'épargne point, et qu'on expose à toutes sortes de fatigues. C'est le souffre-douleur de la maison.
  • 2Personne qui est le but des plaisanteries et de la malice des autres. Oh ! oh ! tu m'avais pris pour un souffre-douleur, Hauteroche, Nobles de province, II, 3. Il me paraît que chacun a son souffre-douleur, Voltaire, Lett. Richelieu, 25 mai 1772.

    Au fém. C'est une souffre-douleur. La pauvre petite souffre-douleur laissa faire l'enfant gâté, Mirabeau, Lett. orig. t. III, p. 305.

  • 3 Familièrement. Bête de somme ou objet qu'on sacrifie à toutes sortes d'usages. Je mets cet habit quand le temps est mauvais ; c'est le souffre-douleur.

    Au plur. Des souffre-douleur.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « souffre-douleur »

Souffrir, douleur.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Composé de souffrir et de douleur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « souffre-douleur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
souffre-douleur sufrœdulœr

Citations contenant le mot « souffre-douleur »

  • Quand on refuse de se battre, on devient souvent un souffre-douleur. De Smaïn / Sur la vie de ma mère
  • Vous faites donc figure de bouc émissaire d’un clan empêtré dans un conflit inconscient. En endossant, sans vous en rendre compte, des torts pour soulager leur conflit psychique, vous devenez leur souffre-douleur. Estimer être la « méchante » que l’on rejette, en leur tendant le bâton pour vous faire battre, vous rend responsable d’avoir accepté, inconsciemment, bien sûr, de porter ce chapeau. , Avons-nous une chance de vivre heureux un jour ?
  • Toutes les catégories constituées ont un souffre-douleur. C’est vrai. Vaping Post, Le souffre-douleur de la vape | Vaping Post
  • La sauvegarde passe par la promotion de concepts différents, face à la froideur du «raisonnable» statu quo qui garrotte nos indignations au nom du discours de la méthode; une méthode étanche aux douleurs de ses victimes. Au nom des statistiques; statistiques coupées d’eau qui coulent dans le même moule, profiteurs et souffre-douleurs. Au nom et pour le compte des certitudes que nos misères sont de l’ordre naturel des choses. SenePlus, L'UNIVERS ENCHANTE DU FRANC DES COLONIES FRANCAISES D'AFRIQUE | SenePlus

Images d'illustration du mot « souffre-douleur »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « souffre-douleur »

Langue Traduction
Anglais sufferer
Espagnol víctima
Italien malato
Allemand leidende
Chinois 患者
Arabe يعاني
Portugais sofredor
Russe страдалец
Japonais 被害者
Basque sufferer
Corse soffrenu
Source : Google Translate API

Synonymes de « souffre-douleur »

Source : synonymes de souffre-douleur sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « souffre-douleur »

Souffre-douleur

Retour au sommaire ➦

Partager