Souffleur : définition de souffleur


Souffleur : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

SOUFFLEUR, -EUSE, subst.

I. − Subst., le plus souvent masc.
A. −
1.
a) Animal, personne qui souffle sur, vers ou dans quelque chose/quelqu'un.
Arg., pop. Souffleur de boudins. ,,Personne à figure bouffie`` (France 1907). Souffleur de poireau. ,,Joueur de flûte`` (France 1907).
MUS. Musicien qui joue des instruments à vent. Souffleur + compl. désignant l'instrument utilisé.Les souffleurs de cor, de clarinette, de hautbois, de basson (Alain,Propos, 1932, p. 1099).Rare. Souffleur + compl. désignant le genre de mus. jouée.Le violon (...) fait très officiel, très noble (trop?) et le « souffleur » de jazz pourra lui reprocher de manquer d'agressivité (Le Nouvel Observateur, 11 sept. 1967, p. 38, col. 3).
VERRERIE. Personne qui façonne le verre en soufflant. Souffleur à la canne, au chalumeau; souffleur de bouteilles, de tubes, de vases, de verres. Zazie se faufile, négligeant les graveurs de plaques de vélo, les souffleurs de verre (Queneau,Zazie, 1959, p. 61).Il courait porter la canne à l'un des souffleurs debout sur une estrade au bord d'une fosse d'environ 4 m de profondeur, le dos au four à réchauffer et devant donner en soufflant, tournant et balançant au cylindre de verre, la forme définitive (Cl. Duval, Verre, 1966, p. 60).
b) TECHNOL. Personne qui dirige un souffle d'air ou de gaz sur quelque chose, en actionnant un soufflet, en manœuvrant une soufflerie; ,,celui qui souffle, qui met en mouvement le soufflet d'une forge pour en activer le feu`` (Jossier 1881).
ALCHIM. Alchimiste qui cherchait à fabriquer de l'or par des moyens artificiels, à l'aide des soufflets et des creusets. Les souffleurs du Grand Œuvre. Quelque vieillard à robe fourrée, magicien autant que philosophe, souffleur hermétique autant que docteur (Gautier,Guide Louvre, 1872, p. 124):
Il est difficile, en examinant les tableaux et gravures, de distinguer le laboratoire d'un vrai alchimiste de celui d'un souffleur, c'est-à-dire d'un « faiseur d'or » n'ayant pas reçu d'un maître le secret du Grand Œuvre et travaillant à l'aventure. Caron, Hutin,Alchimistes, 1959, p. 69.
CHAPELL. ,,Ouvrier travaillant à la machine souffleuse destinée à homogénéiser les mélanges de poils; ouvrier assurant l'alimentation et surveillant la marche d'une machine à souffler le poil`` (Mét. 1955).
MUS. Personne qui actionne les soufflets d'un orgue ou d'un harmonium. Les descriptions fantastiques des orgues de Winchester et de Magdebourg, qui réclamaient l'auxiliaire de soixante-dix souffleurs (F. Clément,Hist. gén. mus. relig., 1860, p. 80).
2.
a) Littér. Vent. Il tressaillait à la chute d'une feuille, et tendait au moindre bruit une oreille exercée à saisir au vol le murmure du souffleur (Gautier,Fracasse, 1863, p. 129).
b) TECHNOL., empl. adj. [Qualifie un appareil, un système qui souffle de l'air] Machine souffleuse. V. soufflerie ex. de Chelet.
c) Arg. Souffleur, trou du souffleur. ,,Anus (...), on dit aussi trou de balle et trou de bise`` (Delvau 1866, p. 387).
B. − En partic.
1. Fam., vieilli. Animal, personne qui n'a pas de souffle, qui respire avec peine, bruyamment. Gros comme un bonhomme de baudruche, soufflé, soufflant (...) il n'avait assurément pour la jeune femme qu'un mérite (...) celui de l'aimer aveuglément (...) Lamarthe et Massival surtout s'indignaient de la sympathie évidente de leur amie pour ce souffleur (Maupass.,Notre cœur, 1890, p. 311).
MAN., empl. adj. Cheval souffleur. ,,Qualifie le cheval court d'haleine, manquant de fond`` (St-Riquier-Delp. 1975).
2. Vieilli
a) Personne qui souffle les mots à quelqu'un qui parle ou récite en public lorsque la mémoire lui fait ou est près de lui faire défaut. (Ne pas) avoir besoin de souffleur. Sans le souffleur, il serait demeuré court en prononçant sa harangue (Ac.1798-1878).Lui [à ce conteur contradictoire] dit: « Monsieur, votre mémoire Vous fait souvent faux bond; écrivez votre histoire (...) Mais soit que vous veniez du Havre ou de Honfleur, Ne hasardez jamais vos récits dans le monde Sans être assisté d'un souffleur (Delille,Convers., 1812, p. 257).
THÉÂTRE. Personne chargée de prévenir les défaillances de mémoire des acteurs en leur soufflant le texte de leur rôle. Les acteurs ne savaient pas un mot de leur rôle, et le souffleur criait leur rôle à tue-tête, de façon à couvrir leur voix (Gautier,Tra los montes, 1843, p. 52).
Trou du souffleur. Ouverture pratiquée sur le plancher de l'avant-scène d'un théâtre, dans laquelle le souffleur est dissimulé du public. Mon enfance s'est passée dans ces spectacles, assis à côté de mon père dans son « trou » de souffleur (Léautaud,Théâtre M. Boissard, 1943, p. 357).
Loc. arg. Prendre au/du souffleur. Celui qui ne sait pas ou auquel la mémoire fait faillite prend du souffleur, auquel il fait souvent appel du pied, ou en jouant près de la rampe quand il devrait être au fond (Bouchard1878).Un acteur « prend au souffleur », lorsque ne sachant pas ou n'étant pas sûr de son rôle, il attend que le souffleur lui « envoie » − mot à mot − tout ce qu'il a à dire (Génin,Lang. planches, 1911, p. 59).
b) P. anal. Personne qui conseille. Sa nature (...) c'était d'être un juge et un conseiller de guerre indépendamment des camps. Il était bon, quand on était joueur, d'avoir un souffleur comme lui (Sainte-Beuve,Nouv. lundis, t. 13, 1869, p. 92).
CONSTR. ,,Adjoint du chef de chantier, et qui, en particulier, fait avec lui l'implantation des ouvrages, et l'aide dans son travail`` (Noël 1968).
II. − Subst. masc.
A. − ICHTYOL. [N. donné à des poissons du genre marsouin et p. ext. à tous les mammifères cétacés qui font, en soufflant, jaillir de l'eau de leurs évents] Trés loin dans l'ouest, on apercevait plusieurs de ces jets d'eau que lancent les gros souffleurs par leurs évents (Loti,Fleurs ennui, 1882, p. 53).Le Pacifique bleu-sombre où le baleinier épie l'évent d'un souffleur comme un duvet blanc (Claudel,Gdes odes, 1910, p. 240).Empl. adj. On donne souvent aux cétacés carnivores le nom de cétacés souffleurs (Coupin,Animaux de nos pays, 1909, p. 44).
B. − TECHNOLOGIE
1. Dispositif qui souffle de l'air dans certains appareils (aspirateurs, séchoirs à cheveux, etc.). Producteur d'air chaud (séchoir pour chevelure). − Petit appareil pourvu d'un moteur, d'un minuscule souffleur, et d'un dispositif chauffant (Lar. mén.1926, p. 524).
2. CH. DE FER. Dispositif installé dans la boîte à fumée d'une locomotive à vapeur, permettant d'envoyer de la vapeur à l'échappement, pour activer le tirage pendant les périodes où les cylindres ne sont pas alimentés. Quand il est nécessaire d'activer le tirage (...) on se sert du souffleur, qui permet d'envoyer dans l'axe de la cheminée, de bas en haut, un jet de vapeur directement emprunté à la chaudière (Herdner,Constr. et conduite locomot., t. 1, 1887, p. 126).
III. − Subst. fém.
A. − Arg. Souffleuse de poireau. ,,Prostituée qui exerce une certaine spécialité`` (France 1907).
B. − Région. (Canada). Chasse-neige muni d'un dispositif hélicoïdal qui aspire et projette de la neige à distance. (Dict. xxes.).
C. − TECHNOLOGIE
1. AGRIC. Appareil agricole utilisé pour la manutention des grains comportant dans un silo un ventilateur qui envoie, dans une canalisation, de l'air entraînant le grain. (Dict. xxes.).
2. CHAPELL. Machine servant à nettoyer les poils pour la fabrication du feutre. V. soufflage A 1 ex. de J. Coulon.
Prononc. et Orth.: [suflœ:ʀ], fém. [-ø:z]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. Subst. masc. 1. a) α) 1261 « celui qui souffle le feu à la cuisine » (doc. ds Du Cange, s.v. sufflator); β) xives. [ms] soufleur contre le vent « personne qui souffle contre le vent, qui perd son temps à des choses vaines » (Jakemes, Roman du Castelain de Couci, var. du ms. BN fr. 15098, éd. M. Delbouille, note du v. 30, p. 269); b) α) fin du xives. « musicien qui joue des instruments à vent » (E. Deschamps, Œuvres, éd. De Queux de Saint-Hilaire, t. 5, p. 128, 9); β) 1605 [éd.] « personne qui souffle l'orgue » (N. du Fail, Baliverneries, f o49 ds La Curne); 1690 souffleur d'orgue (Fur.); c) 1860 verrerie (Poitevin, Nouv. dict. de la lang. fr., t. 2, p. 779 [avec renvoi à H. Balzac]); 2. 1549 « personne qui est chargée de prévenir les défaillances de mémoire des acteurs en leur soufflant leur rôle » (Est.); 3. 1651 [éd.] soufleur « poisson du genre marsouin » (Fr. Cauche, Relations véritables et curieuses de l'Isle de Madagascar et du Brésil, p. 142; cf. Rondelet, Hist. entière de poissons, Lyon, Mace Bonhome, p. 356: φ υ σ η τ η ́ ρ en Grec, comme si on disoit en François un souffleur, parce qu'en soufflant ou expirant il jette par son conduit une grande abondance d'eau); 4. 1842 constr. « aide appareilleur, chargé de surveiller le transport et la pose des pierres » (Ac. Compl.). B. Subst. fém. 1. 1890 chapell. (R. Ling. rom. t. 20 (t. 6, 3esérie), 1881, p. 33); 2. 1964 agric. (Rob.). Dér. de souffler*; suff. -eur2*. Fréq. abs. littér.: 139. Bbg. Quem. DDL t. 21.

Souffleur : définition du Wiktionnaire

Adjectif

souffleur \su.flœʁ\

  1. Qui souffle comme ayant peine à respirer ; ne se dit guère que des chevaux.

Nom commun 1

souffleur \su.flœʁ\ masculin (pour une femme on dit : souffleuse)

  1. (Verrerie) Ouvrier qui souffle le verre.
    • Il devait, sa vie durant, passer la bouteille ébauchée à son souffleur, sans jamais prétendre à l’honneur de l’achever lui-même. — (Charles Deulin, Cambrinus, Roi de la Bière, 1868, page 4)
  2. Celui, celle qui dit un texte à voix basse pour suppléer au défaut de mémoire de quelqu’un qui parle, qui récite.
  3. (En particulier) (Théâtre) Personne ordinairement placée au milieu et au bas de la scène et qui vient en aide à la mémoire des acteurs et actrices.
    • Cet acteur a souvent besoin du souffleur. Le trou du souffleur.
    • Notons un détail local. La carapace du souffleur, qui chez nous ressemble à un fond de hotte, était arrangée au théâtre de Mannheim en coquille marine et formait ainsi un joli motif d’ornement. — (Théophile Gautier, Ce qu’on peut voir en six jours, 1858, réédition Nicolas Chadun, page 92)
    • Les acteurs ne savaient pas un mot de leur rôle, et le souffleur criait leur rôle à tue-tête, de façon à couvrir leur voix. À propos du souffleur, il est protégé par une carapace de fer-blanc arrondie en voûte de four contre les patatas, manzanas et cascaras de naranja, pommes de terre, pommes et pelures d’orange dont le public espagnol, public impatient s’il en fut, ne manque pas de bombarder les acteurs qui lui déplaisent. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
  4. (Péjoratif) Personnage qui indique ce que l'on doit penser et dire.
    • Seulement, elles ont besoin de souffleurs. Livrées à elles-mêmes, elles seraient fort embarrassées de faire la différence entre Sandro et Manet. Elles les croient de la même école. — (Anatole Claveau, Les snobs, dans Sermons laïques, Paris : Paul Ollendorff, 1898, 3e éd., page 35)
  5. (Alchimie) Définition manquante ou à compléter. (Ajouter)
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  6. Appareil destiné à rassembler les feuilles mortes grâce à un flux d’air.
    • En supprimant les feuilles mortes dans les parcs et jardins sous les arbres et arbustes et même entre les plantes vivaces, les souffleurs appauvrissent la terre, l’|assèchent, détruisent la litière et ses habitants (invertébrés) et donc privent les oiseaux insectivores et les autres prédateurs de leur nourriture.— (Les souffleurs de feuilles mortes sont néfastes pour les oiseaux des parcs et des jardins, ornithomedia.com, 15 octobre 2015)
  7. (Musique) Souffleur d’orgues.
    • Eglisak s’abandonnait sur l’orgue aux caprices de son imagination. Il jouait, il jouait, et cela n’en finissait pas. On n’osait pas sortir, crainte de lui faire de la peine. Mais voici que le souffleur, n’en pouvant plus, s’arrête. La respiration manque à l’orgue… Eglisak ne s’en est pas aperçu. — (Jules Verne, « M. Ré-Dièze et Mlle Mi-Bémol », texte paru pour la première fois dans le Figaro illustré de décembre 1893 et figurant pages 63 à 111 in Hier et demain : contes et nouvelles, Hetzel, 1911, partie III, page 70. Texte procuré par Wikisource : s:fr:M. Re-Dièze et Mlle Mi-Bémol et s:fr:Page:Verne - Hier et demain, 1910.djvu/82 pour la page 70)

Nom commun 2

souffleur \su.flœʁ\ masculin

  1. (Zoologie) Mammifères de l’ordre des cétacés qui font en soufflant jaillir de l’eau de leurs narines externes, appelées évents.
  2. (Zoologie) Synonyme de grand dauphin.
  3. (Géologie) Conduit karstique relié à la surface générant plus ou moins régulièrement des courants d’air ou des appels d’air.

Forme d’adjectif

souffleuse \su.fløz\

  1. Féminin singulier de souffleur.

Nom commun 1

souffleuse \su.fløz\ féminin (pour un homme on dit : souffleur)

  1. (Théâtre) Celle qui dit un texte à voix basse pour suppléer au défaut de mémoire de quelqu’un qui parle, qui récite.
  2. (En particulier) (Théâtre) Personne ordinairement placée au milieu et au bas de la scène et qui vient en aide à la mémoire des acteurs et actrices.
    • Long-Champ, (la Dlle. Pitel), ſœur de la Raiſin et Souffleuſe de la Comédie Françoiſe, Auteur de Titapouf — (Joseph de La Porte, Sébastien-Roch-Nicolas de Chamfort, Dictionnaire dramatique, contenant l’histoire des théâtres, les règles du genre dramatique, les observations des maîtres les plus célèbres et des réflexions nouvelles sur les spectacles, volume 3, Lacombe, 1776, page 581)
    • Mardi 4 Novembre, Britannicus & la premiere repréſensation du Voleur ou Titapapouf, par Mademoiſelle Longchamps, Souffleuſe…, part d’Autrice… 9 liv. — (Alexandre-Jacques du Coudray, Correspondances dramatiques, 1er juin 1777, page 257)

Nom commun 2

souffleuse \su.fløz\ féminin

  1. (Technique) Machine servant au soufflage des poils dans la fabrication du feutre.
  2. Outil agricole utilisé pour la manutention des grains.
  3. Appareil utilisé pour l’entretien des espaces verts et destiné à souffler les feuilles mortes ou les détritus afin de les regrouper.
    • Passer la souffleuse dans les massifs permet d’enlever les feuilles sans endommager les fleurs.
  4. Chasse-neige muni d’un dispositif hélicoïdal qui projette la neige à distance.

Forme d’adjectif

souffleuse \su.fløz\

  1. Féminin singulier de souffleur.

Nom commun 1

souffleuse \su.fløz\ féminin (pour un homme on dit : souffleur)

  1. (Théâtre) Celle qui dit un texte à voix basse pour suppléer au défaut de mémoire de quelqu’un qui parle, qui récite.
  2. (En particulier) (Théâtre) Personne ordinairement placée au milieu et au bas de la scène et qui vient en aide à la mémoire des acteurs et actrices.
    • Long-Champ, (la Dlle. Pitel), ſœur de la Raiſin et Souffleuſe de la Comédie Françoiſe, Auteur de Titapouf — (Joseph de La Porte, Sébastien-Roch-Nicolas de Chamfort, Dictionnaire dramatique, contenant l’histoire des théâtres, les règles du genre dramatique, les observations des maîtres les plus célèbres et des réflexions nouvelles sur les spectacles, volume 3, Lacombe, 1776, page 581)
    • Mardi 4 Novembre, Britannicus & la premiere repréſensation du Voleur ou Titapapouf, par Mademoiſelle Longchamps, Souffleuſe…, part d’Autrice… 9 liv. — (Alexandre-Jacques du Coudray, Correspondances dramatiques, 1er juin 1777, page 257)

Nom commun 2

souffleuse \su.fløz\ féminin

  1. (Technique) Machine servant au soufflage des poils dans la fabrication du feutre.
  2. Outil agricole utilisé pour la manutention des grains.
  3. Appareil utilisé pour l’entretien des espaces verts et destiné à souffler les feuilles mortes ou les détritus afin de les regrouper.
    • Passer la souffleuse dans les massifs permet d’enlever les feuilles sans endommager les fleurs.
  4. Chasse-neige muni d’un dispositif hélicoïdal qui projette la neige à distance.

Forme d’adjectif

souffleuse \su.fløz\

  1. Féminin singulier de souffleur.

Nom commun 1

souffleuse \su.fløz\ féminin (pour un homme on dit : souffleur)

  1. (Théâtre) Celle qui dit un texte à voix basse pour suppléer au défaut de mémoire de quelqu’un qui parle, qui récite.
  2. (En particulier) (Théâtre) Personne ordinairement placée au milieu et au bas de la scène et qui vient en aide à la mémoire des acteurs et actrices.
    • Long-Champ, (la Dlle. Pitel), ſœur de la Raiſin et Souffleuſe de la Comédie Françoiſe, Auteur de Titapouf — (Joseph de La Porte, Sébastien-Roch-Nicolas de Chamfort, Dictionnaire dramatique, contenant l’histoire des théâtres, les règles du genre dramatique, les observations des maîtres les plus célèbres et des réflexions nouvelles sur les spectacles, volume 3, Lacombe, 1776, page 581)
    • Mardi 4 Novembre, Britannicus & la premiere repréſensation du Voleur ou Titapapouf, par Mademoiſelle Longchamps, Souffleuſe…, part d’Autrice… 9 liv. — (Alexandre-Jacques du Coudray, Correspondances dramatiques, 1er juin 1777, page 257)

Nom commun 2

souffleuse \su.fløz\ féminin

  1. (Technique) Machine servant au soufflage des poils dans la fabrication du feutre.
  2. Outil agricole utilisé pour la manutention des grains.
  3. Appareil utilisé pour l’entretien des espaces verts et destiné à souffler les feuilles mortes ou les détritus afin de les regrouper.
    • Passer la souffleuse dans les massifs permet d’enlever les feuilles sans endommager les fleurs.
  4. Chasse-neige muni d’un dispositif hélicoïdal qui projette la neige à distance.

Forme d’adjectif

souffleuse \su.fløz\

  1. Féminin singulier de souffleur.

Nom commun 1

souffleuse \su.fløz\ féminin (pour un homme on dit : souffleur)

  1. (Théâtre) Celle qui dit un texte à voix basse pour suppléer au défaut de mémoire de quelqu’un qui parle, qui récite.
  2. (En particulier) (Théâtre) Personne ordinairement placée au milieu et au bas de la scène et qui vient en aide à la mémoire des acteurs et actrices.
    • Long-Champ, (la Dlle. Pitel), ſœur de la Raiſin et Souffleuſe de la Comédie Françoiſe, Auteur de Titapouf — (Joseph de La Porte, Sébastien-Roch-Nicolas de Chamfort, Dictionnaire dramatique, contenant l’histoire des théâtres, les règles du genre dramatique, les observations des maîtres les plus célèbres et des réflexions nouvelles sur les spectacles, volume 3, Lacombe, 1776, page 581)
    • Mardi 4 Novembre, Britannicus & la premiere repréſensation du Voleur ou Titapapouf, par Mademoiſelle Longchamps, Souffleuſe…, part d’Autrice… 9 liv. — (Alexandre-Jacques du Coudray, Correspondances dramatiques, 1er juin 1777, page 257)

Nom commun 2

souffleuse \su.fløz\ féminin

  1. (Technique) Machine servant au soufflage des poils dans la fabrication du feutre.
  2. Outil agricole utilisé pour la manutention des grains.
  3. Appareil utilisé pour l’entretien des espaces verts et destiné à souffler les feuilles mortes ou les détritus afin de les regrouper.
    • Passer la souffleuse dans les massifs permet d’enlever les feuilles sans endommager les fleurs.
  4. Chasse-neige muni d’un dispositif hélicoïdal qui projette la neige à distance.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Souffleur : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SOUFFLEUR, EUSE. adj.
Qui souffle comme ayant peine à respirer; Il ne se dit guère que des Chevaux. Cheval souffleur, Celui qui ne souffle pas plus qu'il n'est normal au repos ou après la course et qui souffle fortement quand il court.

SOUFFLEUR s'emploie aussi substantivement et désigne Celui qui dit un texte à voix basse pour suppléer au défaut de mémoire de quelqu'un qui parle, qui récite. Il se dit particulièrement, au Théâtre, d'un Homme ordinairement placé au milieu et au bas de la scène et qui vient en aide à la mémoire des acteurs. Cet acteur a souvent besoin du souffleur. Le trou du souffleur. Jouer au souffleur se dit d'un Acteur qui, sachant mal son rôle, a continuellement recours à l'aide du souffleur. Souffleur d'orgues, Celui qui fait mouvoir les soufflets de l'orgue.

SOUFFLEUR se dit, en termes d'Histoire naturelle, de Mammifères de l'ordre des Cétacés qui font en soufflant jaillir de l'eau de leurs narines externes ou Évents.

Souffleur : définition du Littré (1872-1877)

SOUFFLEUR (sou-fleur, fleû-z') s. m.
  • 1Celui, celle qui lance un souffle. Mais un vent peut-être de bise, Ou quelque autre rude souffleur, Fit à Héro par grand malheur Lever un pan de sa chemise, Scarron, Poés. div. Œuvr. t. VII, p. 290, dans POUGENS.

    Nom que les mineurs donnent à des jets de gaz hydrogène carboné, qui s'échappent avec abondance par une petite ouverture.

  • 2Il se dit quelquefois de celui qui souffle continuellement le feu. Voilà un importun souffleur.
  • 3Souffleur d'orgues, celui qui fait mouvoir les soufflets de l'orgue. Je suis et nous sommes tous comme le souffleur de l'orgue qui disait : aujourd'hui nous avons été sublimes, Diderot, Lett. à Falconet, févr. 1766.
  • 4Ouvrier qui souffle les ouvrages de verre.
  • 5Celui, celle qui souffle, qui respire. Un souffleur fatigant.

    Adj. Cheval souffleur, celui qui souffle extraordinairement en courant, sans cependant avoir le flanc agité comme dans la pousse.

  • 6 Terme d'histoire naturelle. Mammifère de l'ordre des cétacés et du genre dauphin. Les souffleurs vont ordinairement par bandes.

    Il se dit quelquefois des mammifères cétacés en général, parce qu'ils font jaillir, en soufflant, l'eau de leurs narines.

  • 7Nom donné aux alchimistes qui, en soufflant dans leurs fourneaux, espéraient trouver la pierre philosophale. Charlatans, faiseurs d'horoscope, Quittez les cours des princes de l'Europe ; Emmenez avec vous les souffleurs tout d'un temps, La Fontaine, Fabl. II, 13. Voici quelque souffleur, de ces gens qui n'ont rien, Et nous viennent toujours promettre tant de bien, Molière, Fâch. III, 3. Il ne s'en est fallu qu'un degré de chaleur Pour être de mon temps le plus heureux souffleur, Regnard, Fol. amour. I, 5.

    Fig. Il y a toujours eu des alchimistes et des souffleurs qui ont distillé les choses humaines ; qui ont donné plus de liberté qu'ils ne devaient à leurs conjectures et à leurs soupçons, Guez de Balzac, De la cour, 3e disc.

  • 8Celui qui dit tout bas à une personne parlant en public les mots qu'elle ne retrouve pas dans sa mémoire.

    Souffleur de canevas, se disait de celui qui soufflait à un juge ignorant le prononcé qu'il devait faire, Furetière, Rom. bourg. liv. II, p. 82, dans LACURNE) Voilà comme, de simples souffleurs et consultés à pure volonté, ces légistes devinrent juges, Saint-Simon, 373, 202.

    Celui qui, dans un théâtre, est chargé de secourir la mémoire des acteurs. Je vous préviens d'avance que, depuis le père noble jusqu'au souffleur, tout sera de fantaisie, Delavigne, les Coméd. Prologue.

  • 9 Terme de construction. Aide-appareilleur, chargé de surveiller le transport et la pose des pierres.

HISTORIQUE

XIVe s. Laissez fourneaux, vaisseaux divers De ces souffleurs faulx et pervers, Nat. à l'alch. 1054. Et dient en moquois souvent, Qu'il sont soufleur contre le vent, Chastel. de Couci, v. 29.

XVe s. Là ne voit on sens, raison ne mesure, C'est de dancier au son des chalemiaux ; Car un soufleur qui commence à soufler En une piau cornant la turlulure, Fait entour lui mainte gent assembler, Deschamps, Poésies mss. p. 240.

XVIe s. …Ce que les soufleurs courans [alchimistes] observent diligemment, pour mieux faire valoir la marchandise, Lanoue, 459. Messieurs, quand je cuide sonner un sanctus, le souffleur souffle un gloria in excelsis, Contes d'Eutrap. ch. X, f° 49, dans POUGENS. Souffleuses sont les choses qui ne veulent recevoir les fontes de metaux, comme terre, sable, qui retiennent l'air enclos, lequel empesche que les metaux ne prennent nettement la forme des choses qui sont mises dedans, Palissy, 380.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Souffleur : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

SOUFFLEUR, s. m. (Gram.) celui qui souffle. Voyez les articles Souffler, & suiv.

Souffleur, Voyez Mular.

Souffleur, s. m. (Belles-lettres.) homme de théâtre, qui est ordinairement placé dans une des coulisses, & à portée des acteurs, pour suivre fort attentivement, sur le papier, ce que les acteurs ont à dire, & le leur suggérer si la mémoire vient à leur manquer.

Souffleur, s. m. (Alchimie) chercheur de pierre philosophale. Voyez Philosophie hermétique, Pierre philosophale.

Souffleur, (Maréchal) on appelle ainsi certains chevaux, qui sans être poussifs, soufflent prodigieusement, sur-tout dans les chaleurs ; ce qui ne peut venir que d’un défaut de conformation à l’entrée du conduit de la respiration, ou de quelque excroissance de chair à l’entrée extérieure des naseaux.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « souffleur »

Étymologie de souffleur - Wiktionnaire

(Date à préciser) Dérivé de souffler avec le suffixe -eur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « souffleur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
souffleur suflœr play_arrow

Citations contenant le mot « souffleur »

  • Analyse du marché et perspectives: Global souffleuse MarketThe la taille du marché mondial souffleuse devrait atteindre USD millions en 2026, à partir de USD millions en 2020, à un haut CAGR pendant 2021-2026.Global souffleuse , Mondial Souffleuse à neige marché 2020 – Analyse de lindustrie, les facteurs et les opportunités de croissance, dernières tendances, les perspectives davenir et prévisions 2026 – JustFamous
  • Le rapport mondial Bouteille souffleuse Market 2020 parle du processus de fabrication, des principaux types et applications pour les principaux acteurs. Marché régional de la concurrence des entreprises par entreprise, demande du marché, demande (situation, autre industrie, comparaison, prévision) et revenus des ventes, volume des ventes, prix, coût, marge brute, toutes les informations dans Bouteille souffleuse Market Report. , Marché Bouteille souffleuse 2024 Taille de l’industrie mondiale, tendances futures, facteurs clés de croissance, demande, part commerciale, ventes et revenus, fabricants de joueurs, analyse des applications, de la portée et des opportunités par Outlook – Commentum, le blog, la lettre de l'innovation de la banque et
  • Rapport mondial souffleuse à neige Taille du marché 2020 offre détaillée et une étude approfondie sur létat actuel du monde entier souffleuse à neige du marché tout au long de la surface du paysage concurrentiel, souffleuse à neige part de marché et des prévisions de revenus 2025. Le présent rapport peut être une source précieuse dorientation pour loffre des entreprises et des particuliers Structure de lindustrie de la chaîne, des stratégies daffaires et propositions de nouveaux investissements projet de marque. , Mondial souffleuse à neige marché Taille 2020 Les dirigeants -KEY Analyse, Segmentation, croissance, Tendances, Marge brute, Demandes, technologies émergentes par Prévisions régionales 2025 – 360 Mises à jour du marché – Derrière-l'Entente.com
  • Rapport mondial sur le marché souffleuse à neige 2020 – 2025 offres familier et étude approfondie sur létat actuel du monde entier souffleuse à neige du marché tout au long de la surface du paysage concurrentiel, les prévisions dactions et revenus du marché souffleuse à neige 2025. Ce rapport peut être une source précieuse de conseils pour les entreprises et les particuliers Structure de lindustrie offre de la chaîne, des stratégies daffaires et propositions de nouveaux investissements projet de marque. , Taille du marché mondial souffleuse à neige 2020 par lindustrie Insights mondiale Partager, les nouvelles tendances, lanalyse régionale, les segments, les premiers joueurs, pilotes, facteur de croissance et PREVUES jusquen 2025 – Derrière-l'Entente.com
  • Le rapport sur les prévisions du marché mondial souffleuse à neige 2020-2024 présente une ventilation précise de l’industrie en fonction du type, des applications et des régions de recherche. Les stratégies de croissance adoptées par ces sociétés sont étudiées en détail dans le rapport. La section taille du marché donne les revenus du marché souffleuse à neige, couvrant à la fois la croissance historique du marché et la prévision de l’avenir. , Marché souffleuse à neige 2020 Impact du COVID-19 et données sur les pays mondiaux – par entreprises clés, analyse par part de l’industrie, taille, croissance, tendance future – The Fordactu
  • Cet été, nous nous intéressons à des parcours de salariés qui ont changé de vie. Vendredi, Benoit, qui a commencé par se lancer dans un métier dont beaucoup rêvent, souffleur de verre, avant de se découvir une passion pour la traduction. Franceinfo, Ils ont changé de vie. De souffleur de verre à traducteur
  • [ANIMATION CONFIRMEE] | Démonstration souffleur de verre 2020-08-11 – 2020-08-11 Ruelle Semichon Musée du verre « Traditions Verrières » Eu Seine-Maritime Unidivers, [ANIMATION CONFIRMEE] | Démonstration souffleur de verre Eu mardi 11 août 2020
  • Alexandre Serra le souffleur de verre qui, après 30 ans de travail à Penne, a pris sa retraite bien méritée. SudOuest.fr, Lot-et-Garonne : à Penne, un successeur au souffleur
  • Ecrire, c’est descendre dans la fosse du souffleur pour apprendre à écouter la langue respirer là où elle se tait, entre les mots, autour des mots, parfois au coeur des mots. De Sylvie Germain / Magnus
  • Le théâtre, c’est le souffleur. D’abord, il n’y a que lui qui sait toute la pièce ! De Jean Anouilh

Images d'illustration du mot « souffleur »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « souffleur »

Langue Traduction
Corse soffiatore
Basque blower
Japonais 送風機
Russe воздуходувка
Portugais ventilador
Arabe منفاخ
Chinois 鼓风机
Allemand gebläse
Italien ventilatore
Espagnol soplador
Anglais blower
Source : Google Translate API

Synonymes de « souffleur »

Source : synonymes de souffleur sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires