La langue française

Sorbet

Sommaire

  • Définitions du mot sorbet
  • Étymologie de « sorbet »
  • Phonétique de « sorbet »
  • Citations contenant le mot « sorbet »
  • Images d'illustration du mot « sorbet »
  • Traductions du mot « sorbet »
  • Synonymes de « sorbet »

Définitions du mot sorbet

Trésor de la Langue Française informatisé

SORBET, subst. masc.

ART CULIN.
A. − Vieux
1. Préparation orientale à base de jus de fruit et de sucre. Boîte, pot de sorbet. Les esclaves de l'émir nous apportèrent des sorbets et des confitures de toute espèce (Lamart., Voy. Orient, t. 2, 1835, p. 194).
2. Boisson à demi glacée obtenue en battant cette préparation avec de l'eau. Des musiciens arabes font leur vacarme à la queue du cortége, pendant que des hommes distribuent à la foule des tasses de sorbet à la cannelle (Du Camp, Nil, 1854, p. 12).Je te reçois en moi, dans mon cœur qui défaille Comme on boit un sorbet fondu, sucré, mielleux (Noailles, Éblouiss., 1907, p. 132).
B. − Mod. Glace légère à base d'eau ou de jus de fruit et de sucre, parfois parfumée d'une liqueur. Sorbet au café, au citron, au kirsch, au marasquin, à l'orange. Les sorbets diffèrent des glaces en ce qu'ils sont moins sucrés et contiennent une certaine quantité de liqueur alcoolique, un cinquième environ: rhum, punch, kirsch, marasquin, anisette, etc. (...) Un sorbet est toujours moins ferme qu'une glace, en raison de la proportion moindre de sucre et de la présence d'alcool (Lar. mén.1926, p. 632).Les costumes (...) aux couleurs de sorbets: bleu, rose ou beige, devinrent une sorte d'uniforme rafraîchissant pour les Américains affrontant les rigueurs d'étés brûlants (Écho de la mode, 24 avr. 1966, p. 36, col. 1).
[Suivi d'un subst. en appos.] Un sorbet mandarine, orange (Rob. 1985).
P. anal.
de consistance. Il y avait maintenant des arrêts d'un quart d'heure, durant lesquels les pieds macéraient dans un sorbet panaché, boue et neige (Romains, Hommes bonne vol., 1938, p. 130).
d'aspect. En appos. à valeur d'adj. Le rose sorbet de la lune printanière (L. Daudet, Salons et journaux, 1917, p. 262).Entre quatre murs couleur sorbet, une paire de Bruce Lee, une demi-douzaine de Muhammad Ali et autant de Zorro mâtinés de James Bond (...) en tenue de judoka, en short et tee-shirt, en débardeur et survêtement, se durcissent aux techniques de combat asiatiques (Le Nouvel Observateur, 12 sept. 1977, p. 66, col. 1).
Prononc. et Orth.: [sɔ ʀbε]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1553 sorbet « boisson à base de citron, de sucre et d'eau » (P. Belon, Observations de plusieurs singularitez..., f o189 r ods Gdf. Compl.: le grand Turc en use [de la neige] a refroidir son sorbet); 2. 1782 sorbet « glace légère à base de liqueur, de jus de fruit » (Encyclop. méthod. Mécan. t. 1, p. 754a: on appelle sorbets toutes les liqueurs que l'on destine à être converties en glaces); 1798 (Ac.: on donne aussi ce nom à des liqueurs à demi glacées). Empr., prob. par l'intermédiaire de l'ital.sorbetto « boisson des Turcs » (1581 d'apr. Prati), au turc s????erbet « boisson rafraîchissante », et celui-ci à l'ar. šarba « boisson », dér. de šariba « boire ». Fréq. abs. littér.: 100.
DÉR.
Sorbetière, subst. fém.Appareil muni d'un batteur servant à préparer les sorbets et les glaces par réfrigération et agitation continue. Sorbetière électrique. On avait fait venir une sorbetière parce qu'il n'avalait guère, hors le lait cru et froid, qu'un peu de glace parfumée (Mauriac, Baiser Lépreux, 1922, p. 200).En appos. à valeur d'adj. Les glacières sorbetières sont des sortes de seaux à paroi isolante, dans lesquels plonge un moule à paroi conductrice, en zinc étamé par exemple, qui contiendra soit l'eau à transformer en glace, soit le mélange préparé pour glaces ou sorbets (Lar. mén.1926, p. 629). [sɔ ʀbətjε:ʀ]. Land. 1834, Warn. 1968, Lar. Lang. fr., Martinet-Walter 1973, Lerond 1980 [-bə-]. Littré, DG, Passy 1914: sorbé- [sɔ ʀbε-], ou [-be-]. Ac. 1835: sarbotière, sorbe-; 1878: sorbé- et ,,improprement``: sarbo-; 1935: sorbetière. Ds DG, sarbo- a une var. salbo-. 1resattest. 1763 sarbotiere [sic] (Encyclop., Pl., t. 3, Confiseur, pl. 2, fig. 8), 1782 sorbetière (Encyclop. méthod. Mécan. t. 1, p. 761b); de sorbet, suff. -ière (-ier*), ou empr. à l'ital. sorbettièra (xviies. ds Prati).
BBG.Hope 1971, p. 222. − Wind 1928, p. 106, 170.

Trésor de la Langue Française informatisé

SORBET, subst. masc.

ART CULIN.
A. − Vieux
1. Préparation orientale à base de jus de fruit et de sucre. Boîte, pot de sorbet. Les esclaves de l'émir nous apportèrent des sorbets et des confitures de toute espèce (Lamart., Voy. Orient, t. 2, 1835, p. 194).
2. Boisson à demi glacée obtenue en battant cette préparation avec de l'eau. Des musiciens arabes font leur vacarme à la queue du cortége, pendant que des hommes distribuent à la foule des tasses de sorbet à la cannelle (Du Camp, Nil, 1854, p. 12).Je te reçois en moi, dans mon cœur qui défaille Comme on boit un sorbet fondu, sucré, mielleux (Noailles, Éblouiss., 1907, p. 132).
B. − Mod. Glace légère à base d'eau ou de jus de fruit et de sucre, parfois parfumée d'une liqueur. Sorbet au café, au citron, au kirsch, au marasquin, à l'orange. Les sorbets diffèrent des glaces en ce qu'ils sont moins sucrés et contiennent une certaine quantité de liqueur alcoolique, un cinquième environ: rhum, punch, kirsch, marasquin, anisette, etc. (...) Un sorbet est toujours moins ferme qu'une glace, en raison de la proportion moindre de sucre et de la présence d'alcool (Lar. mén.1926, p. 632).Les costumes (...) aux couleurs de sorbets: bleu, rose ou beige, devinrent une sorte d'uniforme rafraîchissant pour les Américains affrontant les rigueurs d'étés brûlants (Écho de la mode, 24 avr. 1966, p. 36, col. 1).
[Suivi d'un subst. en appos.] Un sorbet mandarine, orange (Rob. 1985).
P. anal.
de consistance. Il y avait maintenant des arrêts d'un quart d'heure, durant lesquels les pieds macéraient dans un sorbet panaché, boue et neige (Romains, Hommes bonne vol., 1938, p. 130).
d'aspect. En appos. à valeur d'adj. Le rose sorbet de la lune printanière (L. Daudet, Salons et journaux, 1917, p. 262).Entre quatre murs couleur sorbet, une paire de Bruce Lee, une demi-douzaine de Muhammad Ali et autant de Zorro mâtinés de James Bond (...) en tenue de judoka, en short et tee-shirt, en débardeur et survêtement, se durcissent aux techniques de combat asiatiques (Le Nouvel Observateur, 12 sept. 1977, p. 66, col. 1).
Prononc. et Orth.: [sɔ ʀbε]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1553 sorbet « boisson à base de citron, de sucre et d'eau » (P. Belon, Observations de plusieurs singularitez..., f o189 r ods Gdf. Compl.: le grand Turc en use [de la neige] a refroidir son sorbet); 2. 1782 sorbet « glace légère à base de liqueur, de jus de fruit » (Encyclop. méthod. Mécan. t. 1, p. 754a: on appelle sorbets toutes les liqueurs que l'on destine à être converties en glaces); 1798 (Ac.: on donne aussi ce nom à des liqueurs à demi glacées). Empr., prob. par l'intermédiaire de l'ital.sorbetto « boisson des Turcs » (1581 d'apr. Prati), au turc s????erbet « boisson rafraîchissante », et celui-ci à l'ar. šarba « boisson », dér. de šariba « boire ». Fréq. abs. littér.: 100.
DÉR.
Sorbetière, subst. fém.Appareil muni d'un batteur servant à préparer les sorbets et les glaces par réfrigération et agitation continue. Sorbetière électrique. On avait fait venir une sorbetière parce qu'il n'avalait guère, hors le lait cru et froid, qu'un peu de glace parfumée (Mauriac, Baiser Lépreux, 1922, p. 200).En appos. à valeur d'adj. Les glacières sorbetières sont des sortes de seaux à paroi isolante, dans lesquels plonge un moule à paroi conductrice, en zinc étamé par exemple, qui contiendra soit l'eau à transformer en glace, soit le mélange préparé pour glaces ou sorbets (Lar. mén.1926, p. 629). [sɔ ʀbətjε:ʀ]. Land. 1834, Warn. 1968, Lar. Lang. fr., Martinet-Walter 1973, Lerond 1980 [-bə-]. Littré, DG, Passy 1914: sorbé- [sɔ ʀbε-], ou [-be-]. Ac. 1835: sarbotière, sorbe-; 1878: sorbé- et ,,improprement``: sarbo-; 1935: sorbetière. Ds DG, sarbo- a une var. salbo-. 1resattest. 1763 sarbotiere [sic] (Encyclop., Pl., t. 3, Confiseur, pl. 2, fig. 8), 1782 sorbetière (Encyclop. méthod. Mécan. t. 1, p. 761b); de sorbet, suff. -ière (-ier*), ou empr. à l'ital. sorbettièra (xviies. ds Prati).
BBG.Hope 1971, p. 222. − Wind 1928, p. 106, 170.

Wiktionnaire

Nom commun

sorbet \sɔʁ.bɛ\ masculin

  1. (Vieilli) Breuvage glacé en neige, parfumé aux liqueurs ou au jus de fruits. On dit aujourd’hui dans ce sens « margarita ».
    • Un sorbet au marasquin, à l’orange.
    • La petite créole ne croyait pas à l’hiver et ne connaissait le froid que pour avoir pris des sorbets. — (Alphonse Daudet, Le miroir, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, page 226.)
  2. Glace à base d’eau, de fruits et de sucre avec parfois adjonction d'alcool.
    • Je vous ai préparé un sorbet aux fruits des bois.

Nom commun

sorbet \sɔɹ.ˈbeɪ\ (États-Unis), \sɔː.ˈbeɪ\ (Royaume-Uni)

  1. (Cuisine) Sorbet.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SORBET. n. m.
Breuvage glacé en neige, parfumé aux liqueurs ou au jus de fruits. Un sorbet au marasquin, à l'orange.

Littré (1872-1877)

SORBET (sor-bè ; le t ne se lie pas ; au pluriel, l's se lie : des sor-bè-z excellents ; sorbets rime avec traits, succès, paix, etc.) s. m.
  • 1Composition faite de citron, de sucre, d'ambre, etc.
  • 2Breuvage fait de cette composition battue avec de l'eau. Du sorbet glacé. La glace diffère du sorbet, en ce qu'on mange l'une et on boit l'autre.
  • 3Nom donné à toute liqueur, crème sucrée, suc de fruit, etc. propres à être transformés en glaces. Un sorbet au marasquin.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SORBET, s. m. (Confit. & boisson des Turcs.) celui que les Turcs boivent ordinairement n’est qu’une infusion de raisins secs, dans laquelle ils jettent une poignée de neige : cette boisson ne vaut pas la tisane de l’hôtel-Dieu de Paris.

Tournefort raconte dans ses voyages, qu’étant dans l’île de Crete sur le mont Ida, il s’avisa de faire du sorbet pour rétablir ses forces épuisées des fatigues qu’il avoit essuyées en grimpant cette montagne. « Nous remplîmes, dit-il, nos tasses d’une belle neige crystallisée à gros grains, & la diposâmes par couche avec du sucre, sur lequel on versoit ensuite d’excellent vin, tout cela se fondoit promptement en secouant les tasses ». Ce sorbet est sans contredit meilleur que celui des turcs ordinaires ; car ceux qui sont riches & rafinés font leur sorbet avec du suc de limon & de citrons confis au sucre, qu’on délaie dans de l’eau glacée ; ainsi le sorbet des turcs riches est une composition seche faite de citron, de sucre, d’ambre, &c. Ils appellent aussi du même nom le breuvage que l’on fait de cette composition battue avec de l’eau ; mais les pauvres gens ne boivent guere de cette espece de sorbet. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « sorbet »

De l’italien sorbetto, issu du turc şerbet, lui-même issu de l’arabe شربة, šarbatj, dérivé de شراب, šarāb (« boisson ») . Ce sont les marchands vénitiens qui rapportèrent au Moyen Âge, depuis le Levant, la recette du sorbetto. → voir chorba et sirop
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du français sorbet.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Portug. sorbete, et aussi xarope ; de l'arabe sharbet, du verbe sharab, boire.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « sorbet »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sorbet sɔrbɛ

Citations contenant le mot « sorbet »

  • Il faut le choisir bien noir, pas fripé et surtout le consommer très vite. Mais le cassis est surtout employé dans des préparations culinaires, comme les confitures, sirops ou crème de cassis. Lundi, notre journaliste culinaire Marion Sauveur propose de le préparer en sorbet. Europe 1, La recette du sorbet au cassis, idéale pour se rafraîchir cet été
  • Impossible de faire l’impasse par une chaude journée d’été... Seuls une crème glacée ou un sorbet pourront vous transporter des chaleurs étouffantes du sud de la France aux calottes glaciaires du pôle nord en une bouchée. Ça, tout le monde le sait. Ce que beaucoup ignorent en revanche, c’est qu’il est possible de réaliser depuis sa cuisine un sorbet à la fraise en moins d’une heure et sans plus de matériel qu’un fouet, une casserole, un mixeur et un congélateur. La preuve avec la recette du glacier meilleur ouvrier de France David Wesmaël (basé à Lille et Paris). Europe 1, La recette du sorbet à la fraise gariguette de David Wesmaël
  • La saison des glaces et des sorbets bat son plein. L’été, les traditionnels desserts glacés s’affichent aux terrasses des restaurants, les cornets défilent dans les rues et les rayons surgelés des supermarchés sont dévalisés. La glace en dessert, au goûter, en remontant de la plage ou lorsque la nuit est tombée est une tradition pour de nombreuses familles. Planet, Glace et sorbet : la liste des meilleurs mélanges
  • Glace au chocolat, sorbet cassis, glace à l'eau citron, crème glacée vanille, yaourt glacé... Ce que l'on appelle indifféremment glace recouvre en réalité plusieurs types de desserts. Et selon les ingrédients, la facture calorique peut aller du simple au triple ! Voici ce que dit la règlementation. Futura, Glace, crème glacée, sorbet : quelle est la différence ?
  • A défaut de commander en ligne les fameux sorbets, vous pouvez reproduire chez vous des boules de glace au Get 27. Par ailleurs, Haagen-Dazs a sorti une glace au rosé pour cet été, tandis que Ben & Jerry's se sont associés à Netflix pour concevoir une crème glacée en l'honneur de la série Space Force. Autant de choix s'offent à vous pour vous rafraîchir cet été ! Demotivateur, Le sorbet Get 27 sort enfin cet été !
  • Composition, teneur en fruits et en arômes, matières grasses... Il existe un code bien précis pour distinguer les sorbets et crèmes glacées des glaces. Explications. Femme Actuelle, Glace, sorbet, crème glacée : connaissez-vous la différence ? : Femme Actuelle Le MAG
  • Il semblerait que l’alcool s’invite plus que jamais dans les sorbets. Après la glace au rosé et celle au Ricard, voilà qu’un sorbet au Get 27 débarque pour pimper notre été. Et très franchement, on en a bien besoin… Le Bonbon, Alerte sorbet de l’été : une glace au Get 27 pour un apéro complètement givré

Images d'illustration du mot « sorbet »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « sorbet »

Langue Traduction
Anglais sorbet
Espagnol sorbete
Italien sorbetto
Allemand sorbet
Chinois 冰糕
Arabe شربات
Portugais sorvete
Russe шербет
Japonais シャーベット
Basque sorbetea
Corse sorbet
Source : Google Translate API

Synonymes de « sorbet »

Source : synonymes de sorbet sur lebonsynonyme.fr
Partager