Sonnet : définition de sonnet


Sonnet : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

SONNET, subst. masc.

VERSIF. Poème de 14 vers, composé de 2 quatrains aux rimes embrassées, suivis de 2 tercets dont les 2 premières rimes sont identiques tandis que les 4 dernières sont embrassées (sonnet italien) ou croisées (sonnet français). Admirable, beau, délicieux, fameux sonnet; sonnet d'amour, en l'honneur de; recueil de sonnets; sonnets de Mallarmé, Pétrarque, Ronsard, Shakespeare; sonnets irréguliers de Baudelaire, de Verlaine. Je commençais à ne plus croire à l'infaillibilité d'une école qui laissait ses adeptes aussi dénués; je me prenais à douter de la ballade et du sonnet, de l'ode et du dithyrambe (Reybaud, J. Paturot, 1842, p. 10).Cela manque un peu de vraies larmes intimes, et puis, je ne sais, vraiment je ne sais... Louis vous montrera, mon cher, le sonnet paradoxal et laborieux et raté que j'ai envoyé puérilement à Heredia. Je me ferai scrupule de vous l'écrire: il m'écœure sincèrement. Lisez-vous les étranges poèmes que je vous ai tant recommandés? (Valéry, Corresp.[avec Gide], 1891, p. 45).
REM.
Sonnettiste, subst. masc.Poète qui écrit des sonnets. De Heredia, ce sonnettiste inférieur à Soulary, lui fait des crasses (Renard, Journal, 1899, p. 549).
Prononc. et Orth.: [sɔnε]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1536 (Cl. Marot, Sonnet à Madame de Ferrare [titre; comp. en Italie] ds Œuvres, éd. C. A. Mayer, t. 4, p. 267). Empr. à l'ital.sonetto, att. dep. le xiiies. (Guittone d'Arezzo; le genre a été inventé par G. da Lentini dans la 1remoit. du xiiies.; v. DEI et U. Renda, P. Operti, Dizionario storico della letteratura italiana, s.v. Lentini et Sonetto), lui-même empr. à l'a. prov. sonet « chanson, mélodie chantée » (2emoit. xiies., Guiraut de Bornelh ds Levy Prov.); cf. a. m. fr. sonet « id. », att. dep. ca 1200 (Aliscans, éd. E. Wienbeck, W. Hartnacke, P. Rasch, 8306), encore att. en 1570 (J. Dorat, Novem cantica de pace [...] Neuf Cantiques ou Sonetz de la paix [titre]), dér. de son « air de musique » (son2*). Le genre du sonnet a cependant été introd. en France sous l'infl. de Pétrarque, très à la mode à l'époque de la Renaissance. Voir FEW t. 12, p. 103. Pour l'hist. du genre littér. et du mot, v. Fr. Rigolot ds R. Hist. litt. Fr. 1984, pp. 3-18 et A. Sakari ds Actes du 9eCongrès des Romanistes scandinaves, Mém. Soc. néophilol. Helsinki, t. 44, pp. 313-319. Fréq. abs. littér.: 689. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1 126, b) 1 317, xxes.: a) 770, b) 799. Bbg. Hope 1971, p. 222.

Sonnet : définition du Wiktionnaire

Nom commun

sonnet \sɔ.nɛ\ masculin

  1. (Poésie) Ouvrage de poésie, composé de quatorze vers distribués en deux quatrains sur deux rimes seulement et en deux tercets.
    • Oronte : Voilà qui va fort bien, et je crois vous entendre.
      Mais ne puis-je savoir ce que dans mon sonnet
      Alceste : Franchement, il est bon à mettre au cabinet ;
      Vous vous êtes réglé sur de méchants modèles,
      Et vos expressions ne sont point naturelles.
      — (Molière, Le Misanthrope ou l’Atrabilaire amoureux (acte I, scène 2))
    • Il lui offrit son volume des Orfraies, recueil de sonnets, comme nous en avons tous fait et tous lu, dans le temps où nous avions le jugement si court et les cheveux si longs. — (Charles Baudelaire, La Fanfarlo, 1847 ; Gallimard, 2012, collection Folio, page 22.)
    • Plus d’un jeune instituteur stagiaire a retrouvé dans le siècle celle pour qui s’échafaudaient ses odes et ses sonnets. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • En effet, grâce à des rimes isosexuelles dont la morphologie nominale ou adjectivale est exclusivement féminine, elle s'affranchit de la règle séculaire d'alternance du sexe des rimes et consacre ainsi le sonnet à la féminité. — (Marie-Ange Bartholomot Bessou, L'imaginaire du féminin dans l’œuvre de Renée Vivien : de mémoires en mémoire, cahier romantique n° 10, Presses Univ. Blaise Pascal, 2004, p. 371)

Nom commun

sonnet \Prononciation ?\

  1. Sonnet.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Sonnet : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SONNET. n. m.
Ouvrage de poésie, composé de quatorze vers distribués en deux quatrains sur deux rimes seulement et en deux tercets. Sonnet à rimes croisées. Sonnet régulier. Faire un sonnet. Composer un sonnet. Les sonnets de Pétrarque.

Sonnet : définition du Littré (1872-1877)

SONNET (so-nè ; le t ne se lie pas ; au pluriel, l's se lie : des so-nè-z ingénieux ; sonnets rime avec traits, succès, paix, etc.) s. m.
  • Ouvrage de poésie composé de quatorze vers distribués en deux quatrains sur deux rimes seulement et en deux tercets. On dit, à ce propos, qu'un jour ce dieu bizarre [Apollon], Voulant pousser à bout tous les rimeurs françois, Inventa du sonnet les rigoureuses lois…, Boileau, Art p. II. Les sonnets sont beaucoup plus à la mode en Italie que chez nous, Fontenelle, Manfredi. Il est très faux que ce sonnet [Tonne, frappe, il est temps, rends-moi guerre pour guerre…] soit de Des Barreaux ; il était très fâché qu'on le lui imputât ; il est de l'abbé de Lavau, qui était alors jeune et inconsidéré, Voltaire, Louis XIV, Écrivains, des Barreaux. Le Misanthrope pensa être sifflé dans la critique du sonnet, parce que le parterre avait eu la bêtise d'en applaudir les vers, et l'auteur l'imprudence de ne pas le prévenir que les vers étaient mauvais, D'Alembert, Éloges, Mariv. note 11. Le sonnet est peut-être le cercle le plus parfait qu'on ait pu donner à une grande pensée, et la division la plus régulière que l'oreille ait pu lui prescrire, Marmontel, Œuv. t. V, p. 292. Aimerais-tu les fleurs, les prés et la verdure, Les sonnets de Pétrarque et le chant des oiseaux ? Musset, la Nuit d'oct. Pendant six mois, je n'ai guère vécu que de sonnets : au déjeûner un sonnet, au dîner deux sonnets, sans compter les rondeaux ; toujours des sonnets, partout des sonnets, Reybaud, Jérôme Pâturot, I, 1.

HISTORIQUE

XVIe s. Estant le sonnet d'italien devenu françois, comme je croy, par Mellin de Sainct Gelais, Du Bellay, J. II, II, verso. Sonnets que nous tirasmes des Italiens, mot toutesfois qu'ils tiennent de nostre ancien estoc, Pasquier, Rech. VII, p. 611, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Sonnet : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

SONNET, (Poésie.) petit poëme de quatorze vers, qui demande tant de qualités, qu’à peine, entre mille, on peut en trouver deux ou trois qu’on puisse louer. Despréaux dit que le dieu des vers

Lui-même en mesura le nombre & la cadence,
Défendit qu’un vers foible y pût jamais entrer,
Ni qu’un mot déja mis osât s’y remontrer.

Voilà pour la forme naturelle du sonnet.

Il y a outre cela la forme artificielle, qui consiste dans l’arrangement & la qualité des rimes ; le même Despréaux l’a exprimée heureusement : Apollon

Voulut qu’en deux quatrains de mesure pareille,
La rime avec deux sons frappât huit fois l’oreille ;
Et qu’ensuite six vers artistement rangés
Fussent en deux tercets par le sens partagés.

Le tercet commence par deux rimes semblables, & l’arrangement des quatre derniers vers est arbitraire.

Ce poëme est d’une très-grande beauté. On y veut une chaîne d’idées nobles, exprimées sans affectation, sans contrainte, & des rimes amenées de bonne grace.

Boileau ne composa que deux sonnets dans le cours de sa vie. L’un commence :

Parmi les doux transports d’une amitié fidele, &c.

Il le fit très-jeune, & ne le désavouoit que par le scrupule trop délicat d’une certaine tendresse qui y est marquée, & qui ne convenoit pas, disoit-il, à un oncle pour sa niece. Son autre sonnet mérite d’être ici transcrit à la place de celui de Desbarreaux, que tout le monde sait par cœur à cause de sa beauté.

Nourri dès le berceau près de la jeune Orante,
Et non moins par le cœur que par le sang lié,
A ses jeux innocens enfant associé,
Je goûtois les douceurs d’une amitié charmante.

Quand un faux Esculape à cervelle ignorante,
A la fin d’un long mal vainement pallié,
Rompant de ses beaux jours le fil trop delié,
Pour jamais me ravit mon aimable parente.

O qu’un si rude coup me fit verser de pleurs !
Bientôt ma plume en main signalant mes douleurs,
Je demandai raison d’un acte si perfide.

Oui, j’en fis dès quinze ans ma plainte à l’univers ;
Et l’ardeur de venger ce barbare homicide,
Fut le premier démon qui m’inspira des vers
.

Notre poëte satyrique n’a rien écrit de plus gracieux : A ses jeux innocens enfant associé : Rompant de ses beaux jours le fil trop délié : Fut le premier démon qui m’inspira des vers. Boileau a bien prouvé par ce morceau qu’on peut parler en poésie de l’amitié enfantine aussi bien que de l’amour, & que tout s’annoblit dans le langage des dieux. (D. J.)

Sonnet en blanc, (Poésie.) on appelle un sonnet en blanc, celui où il n’y a que les rimes, & dont les vers sont à remplir. Voyez Bouts-rimés. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « sonnet »

Étymologie de sonnet - Wiktionnaire

(XIIIe siècle) De l’italien sonnetto.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de sonnet - Littré

Ital. sonetto, sonnet. Sonnet vient de l'italien ; mais l'ancien français avait sonet au sens de chanson, chansonnette : XIIIe siècle, Chantecler lors s'aseüra, De la joie un sonet chanta, Ren. 1560. Le provençal avait sonet au même sens. C'est sans doute de cet ancien sonet des Français et des Provençaux que les Italiens ont tiré leur sonetto. Sonet est un diminutif de son.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « sonnet »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sonnet sɔnɛ play_arrow

Citations contenant le mot « sonnet »

  • « J’aime multiplier les contraintes. La structure du sonnet me fait écrire et à partir d’un seul sonnet, je peux scénariser quelque chose. C’est la structure qui induit les choses. Depuis mon premier volume, Un cygne à l’envers, j’écris toujours un roman qui part d’un de mes sonnets », note Pierre Thiry avant de revenir sur sa trilogie. « Dans le premier, j’étais volontiers orienté vers l’absurde. Dans le deuxième recueil, j’ai pris en compte l’héritage de Joachim du Bellay et la forme classique du sonnet. Dans ce dernier opus, j’ai axé mon écriture sur une forme minimale, les verbes monosyllabiques. » , LIVRE. Pierre Thiry, auteur de Rouen, vient de terminer sa trilogie autour du sonnet | 76actu
  • Fallait-il se concentrer sur les sonnets de Shakespeare ? Que nenni, plutôt se laisser porter par ses vers: l’amour et ses âges, le désir et la sensualité. Une véritable « piste d’envol poétique » pour les deux comédiens danseurs Aurélie Barré et Sébastien Amblard de l’Opéra-Théâtre-Metz Métropole.  www.lamontagne.fr, Une ode à l'amour avec « Mon coeur pour un sonnet » au Geyser à Bellerive-sur-Allier - Vichy (03200)
  • Les sonnets se trouvant dans ce nouveau recueil sont classés par ordre chronologique. « À partir du confinement, j’ai décidé de diffuser des sonnets sur ma chaîne YouTube pour étayer les ateliers d’écriture que je me proposais de mettre en place en ligne. Ça n’a duré qu’une séance. Néanmoins, je n’ai pas renoncé et je pense beaucoup à proposer des activités en ligne. Toujours est-il que ce livre est le reflet de ma chaîne YouTube, ou de mon compte Instagram : Un jour un sonnet. Ce travail m’a également permis d’approfondir la connaissance que je pouvais avoir de la poésie ». , Poésie. À Rouen, Pierre Thiry publie un nouveau recueil de sonnets et de rondeaux | 76actu
  • Que ne suis-je devant votre porte et que ne puis-je pour ma propre jouissance – une jouissance capable d’abolir toute tension – appuyer sans fin sur votre sonnette ! De Franz Kafka / une Lettre à Felice Bauer
  • Il n’y a rien de si éloquent que la queue d’un serpent à sonnettes. De Proverbe indien
  • La sonnette frénétique au moment de l'élévation : Dieu entre en gare. De Carlo Rim
  • La sonnette est branchée sur le robinet de la baignoire et le téléphone sur le verrou des toilettes. De Anonyme
  • Un sonnet est la consécration d'un instant, le souvenir que l'immortalité de l'âme imprime à une heure morte et pourtant éternelle. Dante Gabriel Rossetti, The House of Life, I, Introduction
  • Un sonnet sans défaut vaut seul un long poème. Nicolas Boileau dit Boileau-Despréaux, L'Art poétique

Images d'illustration du mot « sonnet »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.
  • The clearer picture Photo de timJ via Unsplash

Traductions du mot « sonnet »

Langue Traduction
Corse sonnet
Basque soneto
Japonais ソネット
Russe сонет
Portugais soneto
Arabe السوناتة
Chinois 十四行诗
Allemand sonett
Italien sonetto
Espagnol soneto
Anglais sonnet
Source : Google Translate API

Synonymes de « sonnet »

Source : synonymes de sonnet sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires