La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « sommier »

Sommier

Variantes Singulier Pluriel
Masculin sommier sommiers

Définitions de « sommier »

Trésor de la Langue Française informatisé

SOMMIER1, subst. masc.

A. − Partie inférieure d'un lit, destinée à supporter le matelas et comportant un cadre muni de ressorts, de lamelles ou d'une matière souple. Sommier à ressorts, métallique, à lattes de bois. Ses nerfs, ébranlés par un long voyage, avaient ressenti, sur le paisible sommier de l'hôtel, le tangage du navire et la trépidation de l'express (France, Chat maigre, 1879, p. 282).On entendait (...) des craquements comme quand un homme couché fait craquer le sommier de son lit (Ramuz, Gde peur mont., 1926, p. 101).
B. − Spécialement
1. ARCHIT. Partie d'un édifice qui supporte la retombée d'une voûte. Des sphéroïdes (...) surmontés de bouts de fûts qui entrent également à tenons dans les chapiteaux en fonte (...), lesquels reçoivent chacun le sommier de trois arcs (Viollet-Le-Duc, Archit., 1872, p. 82).
2. CONSTR. Pièce de charpente qui supporte des solives ou qui forme le linteau des baies de grande ouverture. Quand on franchissait la porte, en se courbant pour n'en point heurter le sommier, on faisait osciller au passage une peau de renard efflanquée (Genevoix, Raboliot, 1925, p. 121).,,Partie de la charpente d'un clocher à laquelle est suspendue la cloche`` (Vogüé-Neufville 1971).
3. MÉCAN. Pièce qui sert à soutenir le poids ou l'effort d'une autre. Entre le piston mobile et le sommier de la presse hydraulique (Brunerie, Industr. alim., 1949, p. 45).
4. MUS. (instruments)
a) Sommier (d'orgue). Partie de l'orgue qui supporte la tuyauterie et emmagasine l'air nécessaire à produire les sons. Tous les tuyaux appartenant à un même jeu [de l'orgue] (...) sont chromatiquement échelonnés, par rang de taille, et plantés sur une caisse en bois, hermétique, qu'on appelle sommier (Lavignac, Mus. et musiciens, 1895, p. 96).
b) ,,Dans le piano, pièce de bois dans laquelle sont fixées des chevilles où sont attachées les cordes`` (Rougnon 1935). Sommier de clavecin, de piano.
5. SERR. ,,Traverse du bas de toute espèce de grille`` (Jossier 1881).
Prononc. et Orth.: [sɔmje]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1100 sumer « bête de somme » (Roland, éd. J. Bédier, 481); 1135 somier « id. » (Wace, Vie Ste Marguerite, 96 ds T.-L.); 2. a) α) 1316 « poutre » (Douët d'Arcq, Comptes de l'argenterie des rois de France, p. 51); β) 1553 « pièce de charpente servant de linteau à une baie » (Alberti, De Re aedificatoria mis en fr. par J. Martin, p. 129 r ods IGLF: architraves ou sommiers); b) 1549 sommier d'orgue (Est.); c) 1680 « pierre qui reçoit la retombée d'une voûte » (Rich., déjà en 1316 dans un doc. concernant la ville d'Ypres, v. Comptes de la ville d'Ypres de 1267 à 1369, publ. par G. Des Marez et E. de Sagher, t. 1, p. 598); 3. a) 1492 « matelas rempli de duvet servant de lit de camp » (Comptes de l'argenterie d'Anne de Bretagne ds Havard); b) α) 1673 « matelas de crin supportant la paillasse » (Etat des meubles de la Couronne, 29 févr., ibid.); β) 1847 « partie du lit, constituée par un cadre de bois ou de métal muni de ressorts ou de lamelles et destiné à supporter le matelas » (Balzac, Splend. et mis., p. 649). Du lat. médiév. sagmarius « bête de somme » (814 d'apr. FEW t. 11, p. 70b), de l'adj. b. lat. sagmarius « de bât, (bête) de somme » (v. Blaise Lat. chrét.), lui-même dér. de sagma « bât », v. somme2. V. FEW t. 11, pp. 70a-71a. Bbg. Sperber (A.). Zur Animalisierung von Gegenständen. Wörter und Sachen. 1910, t. 2, pp. 190-195.

SOMMIER2, subst. masc.

COMPTAB. Registre servant à inscrire des opérations comptables. Les livres de comptabilité administrative tenus par les bureaux pour suivre le recouvrement des produits sont les suivants: 1 ole sommier des droits constatés au profit des départements (...); 2 ole livre des comptes par nature de recettes (Baradat,Organ. préfect., 1907, p. 204).
DR. Sommier(s) judiciaire(s); absol., sommier(s). Ensemble des fiches où la police enregistre les noms et signalements des personnes ayant fait l'objet de condamnations ou poursuites diverses. Les combles du Palais de Justice où étaient installés les laboratoires et les Sommiers (...) Moers (...) disposait des centaines de milliers de fiches des Sommiers (Simenon,L'Amie de Madame Maigret, 1950, pp. 103-104).
REM.
Sommiste, subst. masc.,,Officier de la chancellerie romaine dont les fonctions sont de faire faire les minutes, et de les plomber`` (Bach.-Dez. 1882).
Prononc. et Orth.: [sɔmje]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1. 1684 « gros registre où les commerçants inscrivent les sommes qu'ils reçoivent » (Fur., Essai d'un dict. univ., p. 7); 2. 1862 sommiers judiciaires (Hugo, Misér., t. 2, p. 144). Même mot que sommier1*.
STAT. Sommier1 et 2. Fréq. abs. littér.: 67.

Wiktionnaire

Nom commun - français

sommier \sɔ.mje\ masculin

  1. Bête de somme, cheval de charge.
    • Le Moyen-âge. Pour le voyage, on emploie le roussin, près de terre et résistant ; enfin, à l’extrémité inférieure de la hiérarchie équine, on trouve le sommier, destiné aux plus humbles besognes : bât, trait, culture, etc. — (E. Saurel, Le cheval, équitation et sports hippiques, 408 pages, page 40, 1966, Larousse)
  2. (Chambre) Partie d'un lit sur laquelle repose le matelas, permettant d'obtenir une surface rigide.
    • Sommier élastique.
    • Sommier métallique, celui qui est entièrement en métal.
    • Un sommier tapissier a vaguement l'apparence d'un matelas.
  3. (Architecture) Pierre qui reçoit la retombée d’une voûte; ou une pièce de bois de charpente qui porte sur deux pieds-droits et sert de linteau à l’ouverture des portes, des croisées, etc.
    • Si donc on pratique une crossette sur chaque joint par tête à ce claveau d'angle, un claveau courant cen'o pourra venir s'appuyer sur cette crossette et sur celle des sommiers, []. — (Jean-Paul Douliot, Des Voûtes plates, chapitre 11 de Traité spécial de coupe des pierres, Paris : chez l'auteur & chez Carillan-Gœury, 1825, page 187)
    • Dans la nef de la Madeleine de Vézelay, qui est du XIe siècle, les architectes, en faisant leurs voûtes d'arêtes, s'étaient contentés à l'extérieur de renforcer les points de la poussée des voûtes, au droit des arcs doubleaux, par des contre-forts de cinquante centimètres de saillie, et portant sur le sommier des arcs doubleaux des bas-côtés. Ce moyen était insuffisant, on s'en aperçut bientôt ; […]. — (Eugène Viollet-le-Duc, De la construction des édifices religieux en France, depuis le commencement du christianisme jusqu'au XVIe siècle, dans les Annales archéologiques, dirigées par Didron aîné, Paris : au bureau des Annales, 1845, volume 2, page 83)
  4. (Vieilli) Double cercle posé à chaque extrémité d’un tonneau pour renforcer l’assemblage et diminuer l’usure.
    • On donne le nom de sommier à deux cercles posés l’un dans l’autre, liés chacun comme tous les cercles avec l’osier, & qui, après avoir été doublés, sont encore liés ensemble. [...] Sommager, c’est donc placer les sommiers. — (Fougeroux de Bondaroy, Art du tonnelier, in Descriptions des arts et métiers tome VII, Imprimerie de la Société Typographique, Neufchâtel,1777)
  5. (Musique) Sorte de coffre dans lequel les soufflets de l’orgue font entrer l’air qui, de là, se distribue dans les différents tuyaux.
    • Le sommier est constitué, à sa partie inférieure, de la laye, sorte de longue boite qui contient les soupapes, les ressorts, les boursettes et les joncs. C'est dans la laye que l'on introduit le vent. — (J. H., L’art d’un facteur d’orgues amateur, Fabrication des sommiers, lartdunfacteurdorguesamateur.fr)
  6. (Musique) Barre de bois sur laquelle sont fixées les chevilles qui servent à tendre les cordes d’un clavecin, d’un piano.
    • Afin de pouvoir augmenter corrélativement la tension, les facteurs doivent donc consolider la résistance de la caisse. Les painos carrés postérieurs à 1830 possèdent, pour cette raison, un sommier de pointes métallique, éventuellement relié au sommier des chevilles, par une barre métallique. — (Pascale Vandervellen, Le piano de style en Europe : des origines à 1850, Pierre Mardaga éditeur, Liège 1994)
  7. (Droit) Fichier judiciaire des nom des personnes ayant fait l’objet de poursuites ou de condamnations.
    • Il y a là un état statistique et signalétique d'agitateurs politiques, c'est une idée qui se rapproche des « sommiers politiques », imaginés il y a quelques années. — (Henry Buisson, La Police, son histoire, 1949)
    • – Vous saviez que votre mère était inscrite au Sommier dans le temps ?
      Le Sommier. Qu'est-ce que cela voulait dire ? Il lui tendit une feuille de papier où étaient écrits son nom et son prénom à elle et sa date de naissance, avec la mention : « Père inconnu ». Plus bas, le nom et le prénom de sa mère. Elle lut des phrases, au hasard : « … L'intéressée vivait d'expédients… galanterie… marché noir… Maîtresse de Pacheco pendant l'occupation allemande… Interrogée en septembre 1944 par les services du Quai de Gesvres… Décédée à Casablanca (Maroc) le 14 février 1947, à l'âge de trente-deux ans… »
      — (Patrick Modiano, Une jeunesse, Gallimard, collection Folio, 1981, pages 44-45)
  8. (Foresterie) Historique des interventions sur une parcelle forestière.
    • En forêt publique et communale, « les évènements marquants de la vie de la forêt sont consignés dans un "journal" : le sommier de la forêt, qui alimentera la prochaine révision ». Ce sommier est la mémoire de la forêt transmise de génération en génération.
  9. (Nucléaire) Structure placée à l’intérieur de la cuve d’un réacteur à neutrons rapides, qui supporte les assemblages du cœur et assure leur positionnement tout en permettant la circulation du caloporteur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SOMMIER. n. m.
Dossier de documents judiciaires.

Littré (1872-1877)

SOMMIER (so-mié ; l'r ne se lie jamais ; au pluriel, l's se lie : des so-mié-z épais) s. m.
  • Terme de finance. Gros registre où les commis inscrivent les sommes qu'ils reçoivent. Le sommier des aides, des gabelles. Payement inscrit au sommier, sur le sommier.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

France Terme

Structure placée à l’intérieur de la cuve d’un réacteur à neutrons rapides, qui supporte les assemblages du cœur et assure leur positionnement tout en permettant la circulation du caloporteur.

FranceTerme, Délégation générale à la langue française et aux langues de France

Étymologie de « sommier »

Somme 1.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin sagmarius (« de bête de somme »), de sagma (« bât »).
(Vers 1100) sumer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « sommier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sommier sɔmje

Fréquence d'apparition du mot « sommier » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « sommier »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « sommier »

  • L'amour n'est pas seulement la plainte déchirante d'un lointain violon, c'est aussi le craquement triomphant d'un ressort de sommier.
  • En école de puériculture, elle emménage, en septembre, dans un coquet studio meublé. « Très vite, dès les premières nuits, j’ai eu des piqûres d’insectes aux bras. Au départ, je pensais que j’avais été dévorée, la nuit, par des moustiques. C’était de saison. Plus les jours passaient plus j’avais des piqûres qui devenaient même des boursouflures. C’est ma mère qui m’a suggéré de regarder sous mon matelas pour voir s’il n’y avait pas de punaises de lit. Et là, l’horreur. Une colonie entière grouillait sur le sommier. Je voyais même ces punaises courir sur le mur, entre les lattes du parquet. »
    www.lyonne.fr — Ils ont vécu avec des punaises de lit : "Ça a été un vrai fléau" - Nevers (58000)
  • Les sommiers de l’orgue de Grisolles font peau neuve. L’orgue de l’église de Grisolles, inauguré le 20 septembre 2015 vient du Jura. Il est daté de 1841 environ et attribué aux frères Verschneider. Son remontage a demandé une longue restauration avant son installation. Malgré cela, l’imposant instrument nécessite de nombreux travaux d’amélioration, voire de réparations.
    ladepeche.fr — Grisolles. Des sommiers restaurés pour réveiller les orgues - ladepeche.fr
  • Composé du sommier Tediber allié à la tête de lit, ce dernier constitue un lit design, au confort idéal et de haute qualité. Et pour cause, son matelas ferme et accueillant à la fois épouse avec brio les courbes du corps pour promettre un sommeil et un confort parés à toute épreuve. Sobre et élégant, il se fait l’allié idéal de tous les intérieurs et s’adapte ainsi aux goûts de chacun.
    Marie France, magazine féminin — Quel est cet incroyable lit qui promet un sommeil tranquille ?
  • À Sao Paulo, c’est l’hiver austral et les nuits sont fraîches et humides. Dans sa mansarde avec des palettes de bois en guise de sommier sous un maigre matelas, Priscila tente de réchauffer son bébé emmitouflé dans une barboteuse et un bonnet blanc.
    La-R%C3%A9publique-des-Pyr%C3%A9n%C3%A9es — Au Brésil, le coronavirus a créé de nouvelles favelas - La République des Pyrénées.fr

Traductions du mot « sommier »

Langue Traduction
Anglais bedspring
Espagnol somier
Italien bedspring
Allemand bettfeder
Chinois 弹簧
Arabe سرير النوم
Portugais colcha
Russe bedspring
Japonais ベッドスプリング
Basque bedspring
Corse coperta di i letti
Source : Google Translate API

Synonymes de « sommier »

Source : synonymes de sommier sur lebonsynonyme.fr

Combien de points fait le mot sommier au Scrabble ?

Nombre de points du mot sommier au scrabble : 11 points

Sommier

Retour au sommaire ➦