La langue française

Scorie

Définitions du mot « scorie »

Trésor de la Langue Française informatisé

SCORIE, subst. fém.

Souvent au plur.
A. −
1.
a) MÉTALL. Résidu solide des opérations de traitement des minerais métalliques ou de l'affinage de certains métaux, surnageant généralement dans le métal en fusion. Scories de hauts fourneaux, d'usine métallurgique; scories de forge (vieilli); scorie phosphoreuse, siliceuse. [Vers Pont-Saint-Vincent] Des (...) amas de scories formaient des remblais obstruant le fond de la vallée (Moselly, Terres lorr., 1907, p. 208).La cornue est ensuite progressivement inclinée et le métal doit s'écouler lentement en un jet plat aussi uniforme que possible. À la fin de la vidange, le barrage est enlevé et la scorie restante s'étend sur la surface du bain pour le protéger contre le refroidissement (Barnerias, Aciéries, 1934, p. 197).
b) AGRIC. Scories (phosphatées ou de déphosphoration) ou scories Thomas. Engrais phosphaté obtenu par un broyage très fin des scories du convertisseur Thomas. L'agriculture qui utilise aujourd'hui avec empressement comme engrais, sous le nom de scories de déphosphoration de la fonte, les précieux résidus de la fabrication de l'acier par le procédé Bessemer basique ou procédé Thomas (Ch. Durand, Industr. minérales Lorr., 1893, p. 53).L'emploi des engrais, l'épandage de scories, de purin, donnent une ardeur nouvelle à la pousse de l'herbe et favorisent l'élimination des espèces nuisibles (Wolkowitsch, Élev., 1966, p. 104).
2. P. anal., GÉOL. Matière d'origine volcanique, d'aspect vitreux, bulleux, de couleur variable, semblable à du mâchefer. Pluie de scories. Des amas de scories fragiles, que la vitrification préserve de l'action des éléments, mais qui craquent sous le pied comme des ossements épars (Sand, Lélia, 1839, p. 493).Sur leur noir lit de scories, les mottes de magma en fusion, encore molles, s'éteignent lentement, l'une après l'autre (H. Tazieff, Cratères en feu, Paris, Arthaud, 1951, p. 10).
3. P. ext. Déchet d'exploitation d'une mine. Sans les montagnes de scories noires qui s'élèvent çà et là [dans les plaines de Lens ou dans celles de Jemappes], on ne soupçonnerait pas la vie intense qui s'agite dans les galeries du sous-sol (Vidal de La Bl., Tabl. géogr. Fr., 1908, p. 62).
B. − P. métaph. ou au fig. Partie d'une chose ou plus rarement d'un être, concret ou abstrait que l'on considère comme sans valeur, de qualité médiocre ou mauvaise et que l'on élimine. Synon. déchet, résidu.Les scories d'une époque, du progrès; débarrasser, nettoyer, purifier quelque chose de ses scories. Je rêvais des réformes futures, où la philosophie du christianisme, dégagée de toute scorie superstitieuse (...) resterait la grande école de l'humanité (Renan, Souv. enf., 1883, p. 311).Pour ce prince [le futur Régent] (...) M. de Saint-Simon (...) ne veut connaître que l'être généreux et fin, caché sous les scories du roué (La Varende, Saint-Simon, 1955, p. 35).
En partic. Synon. de impureté.Le guichet de cette porte, bouché par des scories semblables à celles que les restaurateurs inventent pour vieillir des bouteilles adultes (Balzac, Cous. Pons, 1847, p. 176).Le silence est le lieu d'élection des évolutions d'âme. Dès que l'entraînement du verbe disparaît, l'immobilité se fait, les scories gagnent le fond, et les clartés se lèvent (Estaunié, MmeClapain, 1932, p. 249).
Prononc. et Orth.: [skɔ ʀi]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. Ca 1290 « alluvion » (Vente par le Cte de Flandres, Arch. Côte-d'Or B 486 ds Gdf.); 2. 1553 « résidu solide provenant de la fusion des minerais métalliques » (P. Belon, Observ. de diverses singularitez, éd. Bruxelles, 1555, f o60 r ods Fonds Barbier); 1749 « résidu volcanique » (Buffon, Hist. nat., t. 1, p. 231); 3. 1790 p. métaph. « ce que l'on considère comme mauvais dans quelque chose, ce que l'on rejette » (Saint-Martin, Homme désir, p. 120: L'univers est ainsi dans la main de Dieu, qui l'agite et le secoue continuellement pour en faire tomber toutes les scories et toutes les enveloppes grossieres). Empr. au lat.scoria « scorie », lui-même empr. au gr. σ κ ω ρ ι ́ α « id. ». Fréq. abs. littér.: 64.
DÉR.
Scoriacé, -ée, adj.,géol. a) Qui contient des scories ou qui est constitué de scories. La croûte scoriacée d'une coulée de lave lui permet quelquefois de garder sa chaleur pendant des années (Lapparent, Abr. géol., 1886, p. 91).Pas à pas, je m'engage à présent sur la large muraille de débris scoriacés qui borde le précipice (H. Tazieff, Cratères en feu, Paris, Arthaud, 1951, p. 12).b) Qui a un aspect bulleux, rugueux parce que contenant des scories. L'aspect superficiel des champs et des coulées de laves varie suivant leur mode de consolidation. On distingue notamment les laves à surface scoriacée, (...), et, à l'opposé les laves à surface lisse (La Gde encyclop., Paris, Larousse, t. 60, 1976, p. 12703, col. 4, s.v. volcan). [skɔ ʀjase]. 1resattest. 1802 (J. Senebier, Essai sur l'art d'observer et de faire des expériences, t. 1, p. 342: laves scoriacées et poreuses); de scorie, suff. -acé*.
BBG.Långfors (A.). Notes lexicogr. Neuphilol. Mitt. 1940, t. 41, p. 114.

Wiktionnaire

Nom commun

scorie \skɔ.ʁi\ féminin

  1. (Chimie) (Minéralogie) Substance terreuse ou pierreuse vitrifiée, qui monte comme une écume à la surface des métaux en fusion.
    • […] on poussa jusqu’au pied de la montagne, sur un sol semé de débris décomposés, de scories, de laves poreuses et noires, et de tous les détritus volcaniques. — (Jules Verne, Les Enfants du capitaine Grant, 1846)
    • Le produit obtenu était une loupe impure, très souvent aciéreuse, mêlée à beaucoup de scories ; on la purifiait en la cinglant et en la martelant plusieurs fois. — (Louis Knab, Fabrication et emplois industriels de l’acier, Paris : G. Steinheil, 1869, p.XII)
    • Les collines dénudées ont la couleur des scories refroidies dans les fourneaux. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  2. (En particulier) (Agriculture) (Au pluriel) Cette matière, issue de la déphosphoration de la fonte de minette, finement broyée, et utilisée comme engrais.
    • Ces diverses opérations pourraient être complétées par l’épandage de scories pulvérulentes à faible dose qui continueraient l’action de la chaux ; à dose plus élevée, ces scories amèneraient la destruction des Mousses […] — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 99)
    • Les paysans n'utilisaient que fort peu d'engrais chimiques; ils fumaient leurs champs et purinaient leurs prairies, semaient parfois des cendres, de la scorie, de la chaux ou de la poudre d'os. — (Armand Maillard, Raconte encore, Grand-père!, Éditions La Sarine, 1998, p. 55)
  3. (Par analogie) Produit des éruptions volcaniques, qui ressemblent aux scories des métaux.
    • Comme des flancs d’un volcan en travail, toutes les scories sociales montaient à la surface. — (Émile Gaboriau, L’Argent des autres , 1874)
  4. (Figuré) Connaissance résiduelle d’un paradigme de pensée tombé en désuétude.
    • Tout terrain gagné illumine et occulte l’histoire des sciences, à des rythmes aléatoires : l’invention courante découvre des précurseurs, en oubliant d’anciennes origines destinées à devenir des scories. En crise souvent, la mathématique est toujours en train de la résoudre. — (Michel Serres, Les Origines de la géométrie, 1993, ISBN 978-2-0812-6070-2, p. 22)
  5. (En particulier) Sorte de lave légère du genre de la pierre ponce.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SCORIE. n. f.
T. de Chimie et de Minéralogie. Substance terreuse ou pierreuse vitrifiée, qui monte comme une écume à la surface des métaux en fusion. Le mâchefer est une scorie. Des amas de scories. Scories volcaniques se dit de Certains produits des volcans, qui ressemblent aux scories des métaux; et particulièrement d'une Sorte de lave légère du genre de la pierre ponce.

Littré (1872-1877)

SCORIE (sko-rie) s. f.
  • Matière qui, se séparant pendant la fusion des métaux que l'on purifie, vient se vitrifier à leur surface.

    Scories volcaniques, ou, simplement, scories, espèce de lave du même genre que la pumite ou pierre ponce. Phénomènes qui accompagnent l'éruption, comme tonnerres, éclairs, électricité positive ou négative, bruits souterrains, tremblement de terre, scories, cendres et pierres lancées à quelle hauteur ? à quelle distance ? Saussure, Voy. Alpes, t. VIII, p. 297.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « scorie »

(1555) Du latin scoria, lui-même du grec pour « écume du fer ». (XIIIe siècle) Dans le sens de « alluvion ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. scoria, de σϰωρία, qui vient de σϰὼρ, ordure, excrément.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « scorie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
scorie skɔri

Citations contenant le mot « scorie »

  • À peine descendu de voiture, on est frappé par la beauté du paysage : vignes, arbres, sentiers, pentes douces à perte de vue, et toutes les teintes de vert. Pas une scorie dans le paysage, pas un bruit de moteur, on se sent coupé du monde, ce qui contribue à l’ambiance à la fois studieuse et bon enfant de la visite. La Revue du vin de France, Œnotourisme à Buzet : Nous avons testé pour vous la balade dans les vignes du château de Gueyze - La Revue du vin de France
  • Cependant, il faut que le four ait la capacité avec des installations complètes et modernes pour le traitement de tous ces minerais. Aussi, avec le même management de la Gécamines, le même outil de travail, on ne produira que des alliages qui seront raffinés ailleurs, fait savoir un expert. Dans le passé, Malta Forrest raffinait la production issue de la scorie de la STL en Finlande. Le flou persiste lorsqu’on récupère le même four avec la même capacité pour produire les différents métaux précités à Lubumbashi. De plus, le modèle financier a été modifié parce que la STL achetait les scories de la Gécamines. Celle-ci recevait aussi le zinc comme bonus. Cette source de financement est coupée parce que la Gécamines devra exploiter seule sa scorie. Sera-t-elle capable ? Bon vent à la compagnie publique ! Il sied aussi de scruter la présence et l’apport des Chinois. Ils sont majoritaires pour faire tourner ce four. Albert Yuma, PCA de la Gécamines a déclaré, il y a peu que : « les Chinois assurent la formation des ouvriers congolais ». Que vont-ils gagner ou laisser lors de leur retrait ? Jusque-là, on n’a pas de réponses précises. Scoop RDC, Secteur minier : A qui profite le cobalt de la RDC ? - Scoop RDC
  • Traitement des scories d’acier Fer à repasser Slag Manipulation Autres , Marché Scorie Service Manutention 2020 par capacité de production, revenus, prix, marge brute et prévisions jusqu’en 2026 – Commune Magazine
  • Ce lundi 2 mars, un camion était venu apporter de la scorie, des résidus de sidérurgie qui servent d’engrais, à l’agriculteur de Roulans pour qu’il l’étende sur ses cultures. , Edition Besançon | Le camion se retrouve en mauvaise posture
  • « Il faut quand même féliciter Christophe Laussucq pour ces combinaisons », remarque le demi de mêlée. Ainsi qu’un autre ancien girondin d’ailleurs, Arthur Chollon, en partie responsable des soucis rencontrés en touche avant la pause. « On a un de nos ex-joueurs qui était chez eux et qui connaissait toutes les annonces, acquiesce Delpoux. Ça ne sera pas le cas toutes les semaines ». Une façon d’évacuer ce paramètre précis, pas le plus préoccupant à ses yeux, ne serait-ce que parce qu’il « a été solutionné en seconde mi-temps ». Non, l’axe de travail dans les jours qui viennent, ce sera l’organisation défensive. Ses hommes en ont parfaitement conscience. « Si on ne gomme pas ces scories en défense, on va en prendre quarante toute l’année, prévient Thierry Brana, mais sans tomber dans la dramatisation. La saison est longue. Il fallait un match comme ça pour qu’on se remette en question. On redescend sur terre ». SudOuest.fr, Union Bordeaux-Bègles : « des scories à gommer »
  • Cette nouvelle entame manquée renforce les doutes sur notre jeu. Celui-ci se cache dans un brouillard d'incertitudes : fragilité dans la conquête, approximations dans l'animation offensive, indiscipline récurrente. On retrouve toutes ces scories d'un match à l'autre. Quand on voit la ligne d'attaque roumaine, niveau Fédérale 1, on pouvait espérer mieux. ladepeche.fr, Berbizier : Toutes les scories du jeu français - ladepeche.fr
  • ENTREPRISE. La scorie a permis de créer un nouveau matériau de construction durable, à propriétés isolantes. Le projet de production industrielle d'Henri Clervil pourrait enfin aboutir, à condition d'avoir accès à un site d'extraction. Clicanoo.re, [Economie] L'inventeur du matériau isolant Haclave bataille pour le produire à La Réunion | Clicanoo.re
  • Les scories d'acier ont une grande capacité d'absorption, a expliqué la Dre Drizo. La chercheuse propose que des barrages spéciaux, contenant ces sous-produits, soient installés aux embouchures de rivières et de ruisseaux. Radio-Canada.ca, Les scories d'acier pourraient régler le problème | Radio-Canada.ca
  • Cela tient sans doute à l'esprit français, plus rationnel qu'empathique, mais surtout à l'histoire de la psychanalyse dans notre pays. Freud parlait beaucoup pendant les cures. Ses premiers disciples, la deuxième génération des psychanalystes, étaient donc très bavards. Ceux de la génération suivante, lassés de tant de paroles, ont décidé, Lacan à leur tête, de ne plus rien dire. L'idée d'un silence absolu de l'analyste s'est installée. Aujourd'hui, les troisième et quatrième générations d'analystes découvrent que la «neutralité bienveillante» préconisée par Freud s'est tout simplement transformée en froideur. Ils doivent donc inventer une «autre» psychanalyse et débarrasser l'ancienne des scories qui l'encombrent. , Tisseron: «Il faut débarrasser la psychanalyse de ses scories»
  • Le travail est pénible et dangereux, qui consiste, tel que le décrit Alex Pinto, délégué syndical CGT TSV, à s’approcher, au moyen d’engins de grande capacité, du four de l’aciérie, où le métal est fondu à 1 600 degrés, puis à récupérer les scories une fois que le four a basculé. « Nous sommes sous le four, quand cela coule comme de la lave, et disposons de 45 minutes pour ne pas pénaliser la production. Il y a du bruit, des poussières, des vibrations, un éblouissement, des risques d’explosion. » SudOuest.fr, Celsa à Boucau-Tarnos : les nettoyeurs de l’extrême sont en grève
  • Longtemps considérés comme des «scories» issues de la fabrication de l’acier, les laitiers d’aciérie sont aujourd’hui reconnus comme de véritables matériaux valorisés. Ils constituent une ressource industrielle pérenne et régulière, soumise à une assurance qualité qui permet de générer des produits haut de gamme, conformes aux normes techniques en vigueur. Techniques de l'Ingénieur, Les laitiers d’aciérie : un matériau d’avenir ! | Techniques de l'Ingénieur
  • Henri Clervil crée sa petite société Haclave OI (EURL) en janvier 2006 dans le but de mettre en œuvre un projet d’entreprise pour la fabrication d’un nouveau matériau à base de scories. Séduits par son projet, aujourd’hui brevet international, la Technopole, la Région, l’Ademe et bien d’autres partenaires ont investi dans ce projet, véritable innovation dont le site pilote se situe à la Petite-Ile. La SICA Habitat Réunion, partenaire du projet, a construit un bâtiment Haclave, un prototype dont le but est de vérifier concrètement les propriétés de ce procédé innovant. Témoignages.RE - https://www.temoignages.re, Un procédé innovant local pour des constructions plus écologiques - Environnement - Infos La Réunion
  • Voilà pour le bloc principal des géants de pierre. Mais que dire des pukao qui coiffent certains moaï ? Ces couvre-chefs sont extraits d'une roche différente du corps des statues : la scorie, de couleur rouge. leparisien.fr, L’énigme des statues de l’île de Pâques enfin résolue ? - Le Parisien
  • Plutôt que cette scorie, oser le silence, répond Anne Schwaller: «Un «euh» est le symptôme d’un vide, un silence annonce un événement.» Ce conseil-là, je l’inscris dans ma paume. Mais le trac, ce cœur qui vire tam-tam? Il est nécessaire, poursuit la comédienne. «Respire profondément, tu l’apprivoiseras.» Le Temps, L’éloquence? Une affaire de corps - Le Temps
  • En 2005, l'ancienne Drire prospecte et mesure pour la première fois l'ampleur de cette pollution. 29 hectares, soit 12 dépôts principaux de scories et 77 sous-dépôts industriels sont cartographiés entre l'Escalette et Callelongue ! Après des décennies d'indifférence, Marseille est obligée d'ouvrir les yeux sur sa "dette écologique". LaProvence.com, Actualités | Pollution industrielle à Marseille : l'État veut rendre le littoral sûr | La Provence
  • Lors d’une sortie de terrain pour se rendre compte de l’évolution des travaux de valorisation du site, projet financé par le Royaume du Danemark, des officiels Danois suivi du professeur Klavs Randsborg (archéologue danois) se rendirent sur le site archéologique de Bohicon. C’était en empruntant le chemin qui conduit aux espaces aménagés pour la visite que le professeur Klavs remarqua des scories (1) et des tessons de poterie qui jonchaient la nouvelle piste aménagée. Après le départ des officiels Danois, le professeur Klavs demanda à rencontrer l’entreprise qui s’était occupé de l’aménagement du circuit de visite. A la question de savoir d’où venait la terre qui avait servi à constituer la piste, le service technique de la mairie de Bohicon orienta l’archéologue Danois vers les caniveaux nouvellement creusés pour drainer une partie de l’eau de ruissellement hors de la commune de Bohicon. C’était la DANIDA (coopération danoise) qui avait aussi financé ces travaux. Hasard ? BENIN WEB TV, Une aventure archéologique unique au Bénin
  • Fermez les yeux, et écoutez. Oubliez l’accent, les mots, ne gardez que les scories. Les « en fait », les « tu vois », les « et tout ». C’est clair ou c’est net ? A fond ou à donf ? Jouez maintenant au sociologue de comptoir : devinez l’âge ou l’origine sociale de votre interlocuteur. Easy. On intègre tous les tics de langage du groupe dans lequel on a grandi ou, du moins, celui dans lequel on a essayé de s’intégrer. « Un tic de langage, c’est un phénomène de socialisation, pour ne pas être mis de côté, explique le sociolinguiste Thierry Bulot. Il y a souvent des prescripteurs : les amis, les médias, les modèles. On trouve que parler comme eux rend plus beau, plus intelligent… plus conforme. » NEON, J'ai des tics de langage, voilà quoi - NEON

Images d'illustration du mot « scorie »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « scorie »

Langue Traduction
Anglais slag
Espagnol escoria
Italien scoria
Allemand schlacke
Chinois 矿渣
Arabe الخبث
Portugais escória
Russe шлак
Japonais スラグ
Basque zepak
Corse zecca
Source : Google Translate API

Synonymes de « scorie »

Source : synonymes de scorie sur lebonsynonyme.fr

Scorie

Retour au sommaire ➦

Partager