La langue française

Scolie

Définitions du mot « scolie »

Trésor de la Langue Française informatisé

SCOLIE1, subst.

I. − Subst. fém. Note philologique ou historique due à un commentateur ancien, servant à l'interprétation d'un texte de l'Antiquité. Un savant français des plus érudits (...) avait publié en 1788 un texte de l'Iliade avec un immense cortège de scolies grammaticales qui initiaient les doctes lecteurs à tout le travail intérieur et, pour ainsi dire, à la cuisine des critiques d'Alexandrie (Sainte-Beuve,Nouv. lundis, t. 10, 1865, p. 53).Je goûte ce petit livre, quoique je lui préfère dix autres romans dans l'œuvre de Balzac, ceux, par exemple, comme Le Curé de Tours, qui sont de véritables écorchés littéraires, et où chaque phrase ramasse en elle plus de philosophie qu'une scolie de Spinoza (Bourget,Disciple, 1889, p. 145).
P. anal. Note critique. Passons sur la troisième extermination, qui démontre avec évidence que M. Souday et moi ne parlons pas la même langue, et arrivons au rare morceau publié dans la New-York Times Book Review du 29 novembre 1925. Il y résume, il y renforce pour l'étranger ses trois scolies antérieures (Bremond,Poés. pure, 1926, p. 41).
II. − Subst. masc., SC. Remarque complémentaire suivant un théorème, une proposition. Si nous avons égard, nous dit le scolie de la proposition XXXIV de la cinquième partie de l'Éthique, à l'opinion commune des hommes, nous verrons qu'ils ont conscience à la vérité de l'éternité de leur âme (J. Vuillemin,Essai signif. mort, 1949, p. 56).
Prononc. et Orth.: [skɔli]. Homon. et homogr. scolie2 et 3. Ac. 1694-1740: scho-; 1762, 1798: sco-; 1835, 1878: sco-, scho- (id. ds Littré, Rob. 1985, Lar. Lang. fr.); Ac. 1935: sco-. Étymol. et Hist. 1. 1546 scholie « note d'un commentateur » (G. Le Rouillé, Le Rec. de l'antique préexcellence de Gaule et des Gaulois, f o27 r ods Gdf. Compl.); 1680 scolie (Rich.); 2. 1690 scholie géom. (Fur.); 1691 scolie masc. (Ozanam, p. 9). Empr. au gr. σ χ ο ́ λ ι ο ν « explication, commentaire », dér. de σ χ ο λ η ́ « repos, loisir; étude, école » (école*). Fréq. abs. littér.: 17.

SCOLIE2, subst. fém.

ANTIQ. ,,Chanson de table chez les anciens Grecs`` (Ac. 1935). La scolie de Callistrate sur Harmodius et Aristogiton (Ac.1935).
Prononc. et Orth.: [skɔli]. Homon. et homogr. scolie1 et 3. Att. ds Ac. dep. 1878. Littré: scolie, scholie. Étymol. et Hist. 1732 (Rich.). Empr. au gr. σ κ ο ́ λ ι ο ν « chanson de table que les convives chantaient l'un après l'autre, dans un ordre irrégulier, le chanteur tenant une branche de myrte qu'il passait ensuite à son successeur » (d'apr. Bailly), neutre subst. de σ κ ο λ ι ο ́ ς « oblique, tortueux » (prob. parce que le tour de chant passait d'un convive à l'autre selon un parcours en zigzag). Bbg. Quem. DDL t. 2.

SCOLIE3, subst. fém.

ENTOMOL. Gros insecte hyménoptère entomophage, à la livrée généralement noire, bariolée de jaune ou de rouge, vivant dans les régions chaudes et tempérées. La scolie, qui s'attaque à une larve de cétoine, ne la pique qu'en un point, mais en ce point se trouvent concentrés les ganglions moteurs, et ces ganglions-là seulement (Bergson,Évol. créatr., 1907, p. 173).
Prononc.: [skɔli]. Homon. et homogr. scolie1 et 2. Étymol. et Hist. 1798 (Cuvier Hist. nat., p. 500). Du lat. sc. scolia (1775, Fabricius, Syst. ent., 355 ds Neave), empr. au gr. σ κ ο λ ι ο ́ ς « oblique, tortueux ».

Wiktionnaire

Nom commun 1

scolie \skɔ.li\ féminin

  1. (Philologie) Note explicative.
    • Les anciennes scolies sur Aristophane sont très estimées.

Nom commun 2

scolie \skɔ.li\ masculin

  1. Note explicative.
    • Dans ce scolie Spinoza répond à quelques objections qu’il se fait faire par ceux qui ne conçoivent pas que la substance étendue soit un attribut de Dieu. — (Condillac, Traité des systèmes, 1749)
    • Dans un scolie qu’il place immédiatement après ses définitions, Newton expose ses idées sur l’espace et le temps. — (Ernst Mach, trad. Émile Bertrand, La Mécanique, Librairie scientifique A. Hermann, Paris, 1904, page 216)

Nom commun 3

scolie \skɔ.li\ masculin

  1. (Antiquité) Chanson de table chez les anciens Grecs.
    • La scolie de Callistrate sur Harmodius et Aristogiton.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

SCOLIE (sko-lie) s. f.
  • 1 Terme de philologie. Note de grammaire ou de critique pour servir à l'intelligence des auteurs classiques.
  • 2 S. m. Terme de géométrie. Remarque sur plusieurs propositions, faite en vue d'en montrer la liaison, la restriction ou l'extension.

    Par extension. Dans ce scolie Spinosa répond à quelques objections qu'il se fait faire par ceux qui ne conçoivent pas que la substance étendue soit un attribut de Dieu, Condillac, Trait. des syst. 10.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SCOLIE, s. f. (Littérat.) nom que les Grecs donnoient à leurs chansons à boire.

On les nomma ainsi du mot σκολιὸς, oblique & tortueux, pour marquer ou la difficulté de la chanson, au rapport de Plutarque, ou la situation irréguliere de ceux qui chantoient, comme le veut Artimon, cité par Athénée. Sur quoi il est bon de remarquer que dans les festins des Grecs ceux qui chantoient tenoient à la main une branche de myrte qu’ils faisoient passer aux autres convives ; mais comme cette branche ne passoit pas toujours de main-en main au plus proche voisin, & que souvent la premiere personne du premier lit, après avoir chanté, renvoyoit le myrte & le droit de chanter à la premiere du second lit : celle-ci a la premiere du troisieme, & ainsi du reste, jusqu’à ce que tout le monde eût dit sa chanson. Quelque-uns croient que les scolies avoient tiré leur nom de l’irrégularité du chemin qu’on faisoit faire à la branche de myrte.

On attribue à Terpandre l’invention des scolies, & à son imitation Alceé, Anacréon & la savante Praxilla en firent. Ces scolies regardoient ou la morale, ou la mythologie, ou l’histoire, quelques-unes étoient satyriques, d’autres rouloient sur l’amour, d’autres sur le vin, & dans celles-ci il étoit souvent fait mention du cottabe. Voyez Cottabe & Chanson.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Phonétique du mot « scolie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
scolie skɔli

Citations contenant le mot « scolie »

  • Guêpe solitaire utile au jardin, la scolie hirsute reste très discrète bien qu'elle soit observable de juillet à septembre. Apprenons à mieux la connaître pour pouvoir la protéger. auJardin.info, Scolie hirsute, une guêpe solitaire discrète
  • La scolie des jardins (megascolia maculata) est l’une des plus grandes espèces d’hyménoptère d’Europe pouvant atteindre jusqu’à 4 centimètres, explique le site Wikipédia. SudOuest.fr, Bassin d’Arcachon : non, Mios n’est pas envahie par les frelons asiatiques
  • Les modifications éditoriales que fait Carlisle sur le texte de George Eliot ne sont pas anodines. Par exemple, dans le second scolie de la proposition 33 de la partie I, à propos de la manière dont les choses ont été produites par Dieu, là où le manuscrit de George Eliot dit que la liberté de Dieu est “far different from that which is attributed to God by us”, Carlisle corrige en “far different from that which we have attributed to him”. Cela est étrange, puisque Carlisle dit explicitement qu’elle est gênée par le langage genré de Spinoza et par la manière dont cela se reflète dans le texte de George Eliot ; mais ici, Carlisle substitue ‘him’ à ‘God’. , Spinoza pour préparer au roman - La Vie des idées
  • Comme son seul prédateur connu est une sorte de guêpe, la scolie hirsute (Scolia hirta), en voie de disparition, la cétoine grise se développe allégrement sans encombre. Binette & Jardin, La cétoine grise, coléoptère d'un noir funeste
  • Attention à la confusion : la photo ne représente pas un frelon asiatique mais une scolie, probablement hirsute (Scolia hirta), pollinisateur utile au jardin. Un peu de sérieux dans la recherche de photos svp. ladepeche.fr, VIDEO. Les frelons asiatiques pullulent cet été... on a suivi un chasseur de nid - ladepeche.fr

Traductions du mot « scolie »

Langue Traduction
Anglais scholie
Espagnol scholie
Italien scholie
Allemand scholie
Chinois 斯科利
Arabe scholie
Portugais scholie
Russe scholie
Japonais scholie
Basque eskolie
Corse scholie
Source : Google Translate API

Synonymes de « scolie »

Source : synonymes de scolie sur lebonsynonyme.fr

Scolie

Retour au sommaire ➦

Partager