La langue française

Scoliaste

Sommaire

  • Définitions du mot scoliaste
  • Étymologie de « scoliaste »
  • Phonétique de « scoliaste »
  • Citations contenant le mot « scoliaste »
  • Traductions du mot « scoliaste »
  • Synonymes de « scoliaste »

Définitions du mot « scoliaste »

Trésor de la Langue Française informatisé

SCOLIASTE, subst. masc.

A. −
1. Commentateur, annotateur, auteur de scolies. On voit, par les commentateurs et les scoliastes, que le son et la mesure y tenaient [dans la langue grecque] une place aussi grande que l'idée et l'image (Taine,Philos. art, t. 2, 1865, p. 172).D'anciens scoliastes prétendent que, dans la rédaction primitive, Aspasie avait sa place à côté de Socrate et d'Aristophane (Renan,Drames philos., Abbesse Jouarre, 1886, p. 618).
2. Ouvrage rassemblant des scolies sur un auteur ancien (v. scolie1). Eh bien! Blacas, qu'en pensez-vous? dit le roi triomphant, en cessant un instant de compulser le scoliaste volumineux ouvert devant lui (Dumas père, Monte-Cristo, t. 1, 1846, p. 113).On conçoit dès lors comment, dans le scholiaste d'Aristophane, l'électrum est assimilé au verre (Berthelot,Orig. alchim., 1885, p. 217).
B. − P. anal. Érudit qui annote ou commente un auteur et, son œuvre, de quelque époque que ce soit. [Les hommes de loi] se sont arrêtés au sens littéral des lois, se contentant du rôle servile de commentateurs et de scoliastes (Proudhon,Propriété, 1840, p. 205).On peut donner toute la vérité de son cœur en soupirant: « Ah! mon Dieu! » Pour l'appétit de la totalité chez Claudel, rappelons ce mot d'un de ses scoliastes (D. Halévy, Quelques nouveaux maîtres): « Claudel veut tout connaître et tout posséder (...) » (Benda,Fr. byz., 1945, p. 49).
Prononc. et Orth.: [skɔljast]. Ac. 1694-1740: scho-; dep. 1762: sco- (id. ds Littré, Lar. Lang. fr.); DG, Rob., Rob.1985: sco- ou scho-. Qqf. aussi scoliastre (Mounier, Traité caract., 1946, p. 36) et scoliâtre (Id., ibid., p. 742). Étymol. et Hist. 1552 scholiaste (Rabelais, Quart livre, chap. 49, éd. R. Marichal, p. 204: Scholiastes Decretalins); 1586 scoliaste (Le Loyer, Spectres, 1repart., p. 155: le Scoliaste d'Euripide). Empr. au gr. médiév. σ χ ο λ ι α σ τ η ́ ς « commentateur », (xiies., Eustathius ds Liddell-Scott), dér. de σ χ ο λ ι α ́ ζ ω « écrire des commentaires sur » (xiies., Tzetzes, ibid.), dér. de σ χ ο ́ λ ι ο ν (scolie1). Fréq. abs. littér.: 19.

Wiktionnaire

Nom commun

scoliaste \skɔ.ljast\ masculin

  1. Celui qui a fait des scolies sur les anciens auteurs classiques.
    • De beaux fragments d’histoires en dérive, sur des pales d’hélices, dans le ciel plein d’erreurs et d’errantes prémisses, se mirent à virer pour le délice du scoliaste. — (Saint-John Perse, Exil, 1941, p. 22)
    • Le scoliaste d’Homère.
    • Le scoliaste d’Aristophane.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SCOLIASTE. n. m.
Celui qui a fait des scolies sur quelque ancien auteur classique. Le scoliaste d'Homère. Le scoliaste d'Aristophane.

Littré (1872-1877)

SCOLIASTE (sko-li-a-st') s. m.
  • Celui qui a fait des scolies sur quelque ancien auteur classique. Il fallait posséder à fond toute la Fable pour entendre une déclaration d'amour mise en rimes françaises [dans Ronsard] ; et il y avait tel sonnet, pour l'intelligence duquel on n'aurait pas trop de cinq ou six scoliastes, Bayle, Lett. à Minutoli, 10 janv. 1674. Dacier et son illustre épouse étaient, quoi qu'on dise, des traducteurs et des scoliastes très utiles, Voltaire, Dict. phil. Scoliaste.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « scoliaste »

Σχολιαστὴς, de σχόλιον, scolie.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « scoliaste »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
scoliaste skoljast

Citations contenant le mot « scoliaste »

  • 7Le cas de Thomas d’Aquin, sur lequel l’auteur s’attarde particulièrement en guise d’exemple de l’approche qu’il propose (chapitre III), incite enfin à la prudence. Plutôt que de sélectionner dans les traités du Docteur angélique des passages à la sémantique grivoise, aussi passionnants ou romanesques soient-ils, pour y extraire ensuite de la matière hypothétique concernant des moments moins connus de la vie de l’Aquinate, il nous apparaitrait plus rigoureux de prendre comme point de départ analytique des éléments biographiques avérés pour enfin en trouver de possibles corolaires dans les ouvrages du scoliaste. De la plupart de ces tentatives hypothétiques qui parsèment l’ouvrage d’A. Boureau, nous constatons en effet une tendance au « sensationnalisme » bon pour les romans à succès, mais peu concluant en terrain scientifique. , Analytique et scolastique médiévale (Acta Fabula)
  • Alors que Martine Aubry devrait officialiser sa candidature à la primaire socialiste mardi, Valérie Pécresse n’a pas attendu cette annonce pour s’en prendre à la maire de Lille. "Pour moi, Martine Aubry est une candidate du passé avec un programme clairement dépassé, celui du Parti scoliaste", a déclaré la ministre de l’Enseignement supérieur sur Europe 1. "C’est un programme à base de dépenses publiques, de recrutement de fonctionnaires, qui veut revenir sur la réforme des retraites qui seule permettra d’équilibrer nos régimes sociaux. Europe 1, Pécresse : Aubry, "candidate du passé" (E1)

Traductions du mot « scoliaste »

Langue Traduction
Anglais scholiast
Espagnol scholiast
Italien scholiast
Allemand scholiast
Chinois 舒利斯特
Arabe معلق قديم
Portugais escoliasta
Russe схолиаст
Japonais 学者
Basque scholiast
Corse scholiast
Source : Google Translate API

Synonymes de « scoliaste »

Source : synonymes de scoliaste sur lebonsynonyme.fr
Partager