La langue française

Scolié

Définitions du mot « scolié »

Trésor de la Langue Française informatisé

SCOLIE1, subst.

I. − Subst. fém. Note philologique ou historique due à un commentateur ancien, servant à l'interprétation d'un texte de l'Antiquité. Un savant français des plus érudits (...) avait publié en 1788 un texte de l'Iliade avec un immense cortège de scolies grammaticales qui initiaient les doctes lecteurs à tout le travail intérieur et, pour ainsi dire, à la cuisine des critiques d'Alexandrie (Sainte-Beuve,Nouv. lundis, t. 10, 1865, p. 53).Je goûte ce petit livre, quoique je lui préfère dix autres romans dans l'œuvre de Balzac, ceux, par exemple, comme Le Curé de Tours, qui sont de véritables écorchés littéraires, et où chaque phrase ramasse en elle plus de philosophie qu'une scolie de Spinoza (Bourget,Disciple, 1889, p. 145).
P. anal. Note critique. Passons sur la troisième extermination, qui démontre avec évidence que M. Souday et moi ne parlons pas la même langue, et arrivons au rare morceau publié dans la New-York Times Book Review du 29 novembre 1925. Il y résume, il y renforce pour l'étranger ses trois scolies antérieures (Bremond,Poés. pure, 1926, p. 41).
II. − Subst. masc., SC. Remarque complémentaire suivant un théorème, une proposition. Si nous avons égard, nous dit le scolie de la proposition XXXIV de la cinquième partie de l'Éthique, à l'opinion commune des hommes, nous verrons qu'ils ont conscience à la vérité de l'éternité de leur âme (J. Vuillemin,Essai signif. mort, 1949, p. 56).
Prononc. et Orth.: [skɔli]. Homon. et homogr. scolie2 et 3. Ac. 1694-1740: scho-; 1762, 1798: sco-; 1835, 1878: sco-, scho- (id. ds Littré, Rob. 1985, Lar. Lang. fr.); Ac. 1935: sco-. Étymol. et Hist. 1. 1546 scholie « note d'un commentateur » (G. Le Rouillé, Le Rec. de l'antique préexcellence de Gaule et des Gaulois, f o27 r ods Gdf. Compl.); 1680 scolie (Rich.); 2. 1690 scholie géom. (Fur.); 1691 scolie masc. (Ozanam, p. 9). Empr. au gr. σ χ ο ́ λ ι ο ν « explication, commentaire », dér. de σ χ ο λ η ́ « repos, loisir; étude, école » (école*). Fréq. abs. littér.: 17.

SCOLIE2, subst. fém.

ANTIQ. ,,Chanson de table chez les anciens Grecs`` (Ac. 1935). La scolie de Callistrate sur Harmodius et Aristogiton (Ac.1935).
Prononc. et Orth.: [skɔli]. Homon. et homogr. scolie1 et 3. Att. ds Ac. dep. 1878. Littré: scolie, scholie. Étymol. et Hist. 1732 (Rich.). Empr. au gr. σ κ ο ́ λ ι ο ν « chanson de table que les convives chantaient l'un après l'autre, dans un ordre irrégulier, le chanteur tenant une branche de myrte qu'il passait ensuite à son successeur » (d'apr. Bailly), neutre subst. de σ κ ο λ ι ο ́ ς « oblique, tortueux » (prob. parce que le tour de chant passait d'un convive à l'autre selon un parcours en zigzag). Bbg. Quem. DDL t. 2.

SCOLIE3, subst. fém.

ENTOMOL. Gros insecte hyménoptère entomophage, à la livrée généralement noire, bariolée de jaune ou de rouge, vivant dans les régions chaudes et tempérées. La scolie, qui s'attaque à une larve de cétoine, ne la pique qu'en un point, mais en ce point se trouvent concentrés les ganglions moteurs, et ces ganglions-là seulement (Bergson,Évol. créatr., 1907, p. 173).
Prononc.: [skɔli]. Homon. et homogr. scolie1 et 2. Étymol. et Hist. 1798 (Cuvier Hist. nat., p. 500). Du lat. sc. scolia (1775, Fabricius, Syst. ent., 355 ds Neave), empr. au gr. σ κ ο λ ι ο ́ ς « oblique, tortueux ».

Wiktionnaire

Adjectif

scolié \skɔ.lje\

  1. Pourvu de scolies.
    • Un texte scolié.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SCOLIE. n. f.
T. de Philologie. Note de grammaire ou de critique, pour servir à l'intelligence, à l'explication des auteurs classiques, et particulièrement des auteurs grecs. Les anciennes scolies sur Aristophane sont très estimées.

SCOLIE s'emploie aussi comme nom masculin en termes de Géométrie, et il désigne une Remarque qui a rapport à une proposition précédente. Premier scolie. Second scolie.

Littré (1872-1877)

SCOLIÉ (sko-li-é, ée) adj.
  • Pourvu de scolies. Un texte scolié.

HISTORIQUE

XVIe s. [Livres sur l'Écriture sainte] commentez et scholiez, Ordonn. de Charles IX, 11 déc. 1567.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « scolié »

 Dérivé de scolie avec le suffixe .
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Scolie 1.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « scolié »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
scolié skɔlie

Images d'illustration du mot « scolié »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « scolié »

Langue Traduction
Anglais schooled
Espagnol escolarizado
Italien scolarizzati
Allemand geschult
Chinois 受过教育
Arabe التعليم
Portugais educado
Russe обученный
Japonais 学んだ
Basque eskolatu
Corse scolastica
Source : Google Translate API

Scolié

Retour au sommaire ➦

Partager