Saute : définition de saute


Saute : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

SAUTE, subst. fém.

A. −
1. Au plur. Mouvements brusques et désordonnés. Les deux bougies tremblotaient d'une manière fatigante, produisant des sautes continues d'ombre et de lumière (Malègue, Augustin, t. 2, 1933, p. 365).
[À propos du regard] Les mains derrière le dos, le vieux Tancogne allait et venait. Ses yeux avaient des sautes rapides, dardaient de brefs regards auxquels rien n'échappait (Genevoix, Raboliot, 1925, p. 19).
2. Saute de vent. Brusque changement de la direction et de la force du vent. Les vents sautèrent alors du sud au nord avec assez de violence, sans que cette saute de vent eût été annoncée par aucun nuage; le ciel était clair et serein, mais il devint très-noir, et je fus obligé de m'éloigner de terre pour ne pas être affalé avec les vents d'est (Voy. La Pérouse, t. 2, 1797, p. 389).[En synt. libre] La température, modifiée par une saute du vent dans le nord-est, se refroidit sérieusement (Verne, Île myst., 1874, p. 73).
B. − Au fig.
1. Brusque changement de l'humeur, des dispositions d'esprit de quelqu'un. On prétendait que son caractère changeait, elle était prise en effet d'humeurs inexplicables, avec des sautes continuelles, gaie, puis triste, puis bourrue et mauvaise (Zola, Terre, 1887, p. 204).Sûrement Lewis n'était pas tout à fait au net avec lui-même, c'est ce qui expliquait ses sautes de conduite (Beauvoir, Mandarins, 1954, p. 519).
Saute d'humeur. Depuis quelques mois, nous remarquons chez la princesse des sautes d'humeur sanguine, des colères qui crèvent sur n'importe qui, à propos de n'importe quoi (Goncourt, Journal, 1868, p. 442).
2. Passage brusque d'une idée à une autre, d'un sujet à un autre, dans une conversation, dans un raisonnement. Sous une apparence de liaison, il [Renan] a des sautes d'idées incroyables, et ce sont continuellement des abus de mots, des équivoques imperceptibles, parfois un ravissant galimatias (Lemaitre, Contemp., 1885, p. 212).[Albertine] usait, non par raffinement de style, mais pour réparer ses imprudences, de ces brusques sautes de syntaxe ressemblant un peu à ce que les grammairiens appellent anacoluthe ou je ne sais comment (Proust, Prisonn., 1922, p. 153).
3. Variation brusque d'une température, d'une intensité, en rupture avec une progression ou une évolution régulières. Saute de température, de pression, de tension; sautes des cours de la Bourse. La nuit, la température de l'enfant avait des sautes effrayantes; elle passait sans transition de la grosse fièvre à l'anémie. Il brûlait, il tremblait de froid (Rolland, J.-Chr., Matin, 1904, p. 146).
Au plur. [À propos de la voix] Synon. de éclats.Hubert, avec des sautes de voix, des apartés, des parenthèses (...) commença de raconter sa journée de Paris (Duhamel, Suzanne, 1941, p. 208).
4. Passage d'un état à un autre état, qualitativement différent. Et tout d'abord qu'une saute essentielle soit possible entre deux états ou formes, même inférieures, de conscience, ceci est parfaitement concevable (Teilhard de Ch., Phénom. hum., 1955, p. 91).
Prononc. et Orth.: [so:t]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1. 1771 saute de vent (Trév.); 1923 sautes de température (Du Bos, Journal, p. 302); 2. a) 1868 des sautes d'humeur sanguine (Goncourt, loc. cit.); 1887 des sautes (Zola, loc. cit.); b) 1878 sautes de tendresse (Id., Page amour, p. 1003); c) 1891 sautes des cours (Id., Argent, p. 338). Déverbal de sauter*. Fréq. abs. littér.: 149.

Saute : définition du Wiktionnaire

Nom commun

saute \sot\ féminin

  1. Brusque changement. Note : Rare, sauf dans l'expression saute d’humeur.
    • Kalumah, lancée sur ces flots irrités, se trouva alors plutôt aidée que contrariée par la saute du vent qui portait au large. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Que m’a-t-il dit d’ailleurs, qui ait légitimé la brusque saute de mon imagination ? Rien… J’étais folle… — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, pages 161-162.)
    • Il devenait plus autoritaire, capricieux et aigre dans ses sautes d'humeur. — (Out-el-Kouloub, « Zaheira », dans Trois contes de l'Amour et de la Mort, 1940)
    • Il est des lieux, des moments pour nous refuser les satisfactions auxquelles on aspire spontanément, avec, pour conséquence, les deux vies qu'il faut mener, l'une resserrée, décevante, normale, l'autre fertile, interstitielle ou marginale, le tout contradictoire, plein de conflits et de sautes, difficile, fatigant. — (Pierre Bourgounioux, Carnets 1980-1990, Lagrasse, Verdier, 2006, p. 938)

Forme de verbe

saute \sot\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de sauter.
    • Il y a un arbre sur ma trajectoire alors je débrake et saute dans le vide. — (site www.ouest-france.fr, 10 décembre 2019)
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de sauter.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de sauter.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de sauter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de sauter.

Verbe

saute \Prononciation ?\

  1. (Cuisine) Faire sauter (des pommes de terre…).

Nom commun

saute \Prononciation ?\

  1. Sud.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Saute : définition du Littré (1872-1877)

SAUTE (sô-t') s. f.
  • Terme de marine, employé seulement dans cette locution : Saute de vent, déplacement inattendu du vent, qui, de la direction dans laquelle il était établi, passe subitement dans une autre. Les vents sautèrent du sud au nord avec assez de violence, sans que cette saute de vent eût été annoncée par aucun nuage, La Pérouse, Voy. t. II, p. 389, dans POUGENS.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Saute : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

SAUTE, (Marine.) c’est un commandement qui est synonyme à va : on dit, saute sur ce pont, saute sur le beaupré, saute sur la vergue, &c. pour dire va à ce pont, au beaupré, &c.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « saute »

Étymologie de saute - Littré

Substantif verbal de sauter.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « saute »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
saute sot play_arrow

Citations contenant le mot « saute »

  • « Elle n’avait plus le choix avec les flammes, racontent des voisines. Elle a été courageuse de sauter. » L'Avenir de l'Artois, Calais: une femme saute du deuxième étage pour échapper aux flammes
  • Dans un wok, faire chauffer la moitié de l'huile neutre. Quand elle est bien chaude (mais pas trop ; elle ne doit pas commencer à fumer), faire sauter le bœuf égoutté pendant 2 à 3 minutes. lamanchelibre.fr, Cuisine. Wok de bœuf sauté aux deux oignons
  • Regarde avant de sauter. De Proverbe tchèque
  • Le malheur de tout homme d'idée, c'est-à-dire d'ambition, c'est de ne jamais vivre le présent. Il ne le jouit pas, il ne le goûte pas, il le franchit sans cesse et il le saute. Il vit sans cesse en avant, aspirant l'avenir. De Edmond et Jules de Goncourt
  • L'imagination des femmes court vite et saute en un clin d'oeil de l'admiration à l'amour et de l'amour au mariage. De Jane Austen / Orgueil et Préjugés
  • Malheureusement, à vouloir être partout, le zappeur n'est plus nulle part. Il sonde, saute, A la durée, il préfère le va-et-vient ; à la fidélité, le vagabondage ; à la connaissance, les flashes. De Bernard Pivot / Le Métier de lire
  • Je m’interdis de manger quoique ce soit qui marche, court, saute, sautille ou rampe. Dieu sait que parfois j’ai rampé et je suis heureux qu’on ne m’ait jamais mangé. De Alex Poulos
  • Le bonheur, c'est comme un chat, si vous essayez de le cajoler, il vous fuit, si vous ne vous occupez pas de lui, il vient se frotter contre vos jambes et saute sur vos genoux. De Robertson Davies
  • Le polytechnicien qui coupe les pattes d'une sauterelle, lui dit : "Saute !", et ne la voit pas sauter, en conclut qu'elle est devenue sourde. De Philippe Meyer / Les Progrès du progrès
  • Ma mère est tellement petite qu’elle saute à pieds joints sur les touches pour composer un numéro de téléphone. De Arthur / Ta mère
  • Les Corses ne sont pas rapides et pourtant ils n’arrêtent pas de dire : Et que ça saute ! De Laurent Ruquier / Je ne vais pas me gêner
  • Un honnête homme ne saute à la gorge d'un autre qu'en cas de nécessité urgente. De Alexandre Soukhovo-Kobyline / L'affaire
  • Quand votre chien saute sur votre lit, c'est qu'il adore votre compagnie. Quand votre chat saute sur votre lit, c'est qu'il adore votre lit. De Alisha Everett
  • Une fille laide est une fille qu'on saute sans élan. De Francis Veber
  • Ne joue jamais à saute-mouton sur une licorne ! De Anonyme

Traductions du mot « saute »

Langue Traduction
Corse saltò
Basque salto egin zuen
Japonais 飛び上がった
Russe подпрыгнул
Portugais saltou
Arabe قفز
Chinois 跳起来
Allemand sprang hoch
Italien balzò in piedi
Espagnol saltó
Anglais jumped up
Source : Google Translate API

Synonymes de « saute »

Source : synonymes de saute sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires