La langue française

Rostre

Sommaire

  • Définitions du mot rostre
  • Étymologie de « rostre »
  • Phonétique de « rostre »
  • Citations contenant le mot « rostre »
  • Images d'illustration du mot « rostre »
  • Traductions du mot « rostre »
  • Synonymes de « rostre »

Définitions du mot « rostre »

Trésor de la Langue Française informatisé

ROSTRE, subst. masc.

I.
A. − ANTIQ. Éperon qui armait la proue des navires de guerre pour aider à l'abordage. Une proue munie du rostre (Littré). Ah! quand viendront vers elles le bruit lent des rames Et la proue écumante et le rostre qui plonge! (Régnier, Poèmes, Poèmes anc., 1890, p. 14).P. métaph. Le village d'Allauch était entassé sur un rostre de roche comme un trophée de boucliers d'argent (Giono, Eau vive, 1943, p. 307).
P. méton., au plur. Tribune aux harangues, à Rome, dont la base était ornée, à titre de trophées, d'éperons pris aux navires ennemis. La tribune aux harangues regorge de Démosthènes, (...) les rostres sont encombrés de Cicérons (Hugo, Feuilles automne, 1831, p. 712).C'est beau Jules César. La séance de la mort. Les discours des rostres, surtout, cette scène du forum que je connaissais à fond dans l'original, m'a ravi, ému (Alain-Fournier, Corresp.[avec Rivière], 1906, p. 369).
B. − ARCHIT. Ornement en forme d'éperon, de proue de navire antique. (Dict. xixeet xxes.).
II. − SC. NAT.
A. − BOT. Extrémité en forme de bec des capuchons, dans les corolles irrégulières (Mots rares 1965). Ici la fleur détache de sa corolle une aigrette aérienne d'étamines, un rostre du plus beau jaune d'or (Colette, Gigi, 1944, p. 199).
B. − ZOOLOGIE
1. Prolongement de la partie antérieure du test de certains crustacés. Le rostre aigu de la crevette rose. Les écrevisses pullulaient dans le creek. De ces crustacés (...) qui portaient un rostre armé d'une petite dent, on remplit un sac (Verne, Île myst., 1874, p. 242).
2. Ensemble des pièces buccales, allongées en stylet, de certains insectes. Là, au bout de ce vieux cep, une mante verte, toute déployée, darde vers la flamme son grand rostre en dent de scie (Giono, Colline, 1929, p. 163).Leur bec ou rostre [des tiques] s'enfonce profondément dans la peau et les chiens se frottent pour essayer de s'en débarrasser (Garcin, Guide vétér., 1944, p. 202).
Prononc. et Orth.: [ʀ ɔstʀ ̭]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1355 hist. romaine rostres « tribune aux harangues » (Bersuire, Tit.-Liv., B.N. 20312 ter, f o3a ds Gdf. Compl.); puis 1568 (Garnier, Porcie, éd. W. Foerster, II, 543); b) 1577 hist. romaine « bec qui armait l'avant des navires de guerre » (Du Verdier, Diverses leçons, p. 113: rostres ou esperons); puis 1870 rostre (Littré); c) 1835 archit. (Ac.: Rostres [...] Ornements ayant la forme de becs ou éperons de navires antiques); 2. 1812 (Mozin-Biber: rostre, nom donné au bec des ois., et aux corps qui ont cette forme). Empr. au lat.rostra, -orum « tribune aux harangues, ornée d'éperons de navires », plur. neutre de rostrum « bec d'oiseau », littéral. « ce qui sert à ronger », d'où objets ayant cette forme comme l'« éperon de navire », dér. de rodere « ronger ». Fréq. abs. littér.: 11.

Wiktionnaire

Nom commun

rostre \ʁɔstʁ\ masculin

  1. (Antiquité) Éperon dont était armé l’avant des navires romains.
    • Elle gambade avec sa béquille à la proue de sa descendance, laquelle béquille ne sert pas tant de quille que de rostre, dont elle écarte les branches des sapins qu’elle a plantés à la naissance de ses premiers petits-enfants & qui empêchent presque le passage. — (Lionel Labosse, M&mnoux, Publibook, 2018, page 487).
  2. (Par métonymie) (Au pluriel) → voir rostres.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  3. (Architecture) Sculpture d’ornement en forme d’éperon de navire.
    Charles Durand (1824-1891) - Remaniement de la porte principale de l’Hôtel Fenwick à Bordeaux, encadrée vers 1870 de deux rostres.
    • À Bordeaux, des rostres sont visibles sur l’entrée principale de l’Hôtel Fenwick, 1, cours Xavier Arnozan. C’est l'architecte Charles Durand, qui, vers 1870, a fait ajouter ces sculptures encadrant la porte principale de cet hôtel particulier de la fin du XIXe siècle. Prenant la forme d’éperons de navires, ils viennent rappeler les liens entre le commerce et la mer, au sein de cette demeure du premier consulat américain en France, par ailleurs, négociant et ayant profité du commerce maritime permis par le port de la Lune, le plus important en France au XVIIIe siècle.
    • Les magistrats eurent toutes les peines du monde à calmer la foule, et ils n’auraient pas réussi sans le secours de plusieurs témoins montés sur les rostres pour affirmer que l’empereur était vivant et sur le chemin du retour. — (Pierre Renucci, Claude, Perrin, Paris, 2012, page 332)
  4. (Zoologie) Trompe de certains insectes :
    1. (Zoologie) Trompe prolongeant la tête et portant les pièces buccales chez les charançons.
      • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
    2. (Zoologie) Chez certains insectes (hétéroptères, homoptères), pièce buccale qui sert de guide aux stylets perforants qui pénètrent dans les tissus végétaux, lors de la nutrition.
      • Au repos, les stylets sont rentrés dans le rostre.
    3. (Zoologie) Chez certains acariens, le rostre renferme les chélicères.
      • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  5. (Zoologie) Un rostre de bélemnite est un élément minéral dur, allongé et pointu d’une bélemnite, qui se conserve bien chez les fossiles.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  6. (Zoologie) Museau des cétacés.
    • Le Léviathan veut passer en force mais les dauphins l’encerclent, frappant ses flancs et utilisant leurs rostres comme des éperons. — (Bernard Werber, Nous les Dieux, Albin Michel, 2004, page 263.)
  7. (Zoologie) Prolongement rigide de la tête certains poissons.
    • « Attention, le revoilà ! » Le cri a jailli au moment où le poisson-scie a pointé le bout du rostre hors du récif artificiel où il avait disparu. — (Vahé Ter Minassian, Les trésors de l’archéologie sous-marine en péril, Le Monde. Mis en ligne le 2 septembre 2019)

Nom commun

rostre \Prononciation ?\ masculin

  1. Visage.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ROSTRE. n. m.
T. d'Antiquité. Sorte d'éperon dont était armé l'avant des navires romains. Il se dit de nos jours, en termes d'Architecture et de Sculpture, d'un Ornement en forme d'éperon de navire.

ROSTRES, au pluriel, désigne, en termes d'Antiquité, la Tribune aux harangues, chez les Romains : sorte de plate-forme située au milieu de la place publique de Rome et dont la base était ornée d'éperons de navires pris sur l'ennemi.

Littré (1872-1877)

ROSTRE (ro-str') s. m.
  • 1 Terme d'histoire naturelle. Bouche prolongée en forme de bec.

    Siphon de certaines coquilles.

    Avance de la partie antérieure du test de quelques crustacés.

  • 2Se dit des extrémités des capuchons dans les corolles irrégulières.
  • 3 Terme d'antiquité. Le bec ou éperon qui armait l'avant des navires de guerre. Une proue munie du rostre.
  • 4Au plur. À Rome, les rostres, la tribune aux harangues, dont la base était ornée de becs ou éperons de navires.
  • 5 Terme d'architecture et de sculpture. Ornements qui ont la forme des becs ou éperons de navires antiques.

REMARQUE

Lamartine a dit rostre au singulier pour tribune aux harangues : C'est l'heure de monter au rostre ensanglanté… Harm. à Némésis. Cela ne peut se dire ; ce mot est nécessairement du pluriel.

HISTORIQUE

XIVe s. Rostres estoit un lieu de Roume où l'en avoit mis jadis les becs des galées que l'en avoit gagné en mer, Bercheure, f° 3.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « rostre »

Lat. rostrum, bec, rostra, tribune aux harangues.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Du latin rostrum (« bec ». (Par analogie) « éperon »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

(Date à préciser) De l’espagnol rostro, de même sens.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « rostre »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rostre rɔstr

Citations contenant le mot « rostre »

  • Sauf que cette fois, le poisson au long rostre habitué à bondir pour assommer les proie sur lesquelles il a jeté son dévolu ne s'est pas contenté d'un seul saut. "ll a sauté 4 fois, tout près du bateau". Le temps pour Julien de sortir son appareil photo et de prendre le poisson en rafale.   LaProvence.com, Actualités | Marseille : il photographie un espadon au vol | La Provence
  • Lorsqu’elle trouve un hôte dont elle peut se nourrir, la tique plante son rostre, une sorte de bec, dans sa peau. Elle peut alors en boire le sang. En soi, la morsure de la tique n’est pas dangereuse pour l’hôte. Sauf si l’acarien est porteur de bactéries, de virus, ou de toxines. Il peut alors transmettre différentes maladies, dont la maladie de Lyme. Cette maladie peut devenir grave si elle n’est pas soignée à temps. Elle peut conduire à des inflammations des articulations, des paralysies, des problèmes au cœur,… Communes, régions, Belgique, monde, sports – Toute l'actu 24h/24 sur Lavenir.net, Une petite morsure dont il faut se méfier - LeJDE.be
  • Un rostre capable d’infliger une piqûre de mouche charbonneuse aux animaux comme aux humains © ozgur kerem bulur ConsoGlobe, La mouche charbonneuse, un véritable enfer dans la maison

Images d'illustration du mot « rostre »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « rostre »

Langue Traduction
Anglais rostrum
Espagnol tribuna
Italien rostro
Allemand tribüne
Chinois 主席台
Arabe المنصة
Portugais tribuna
Russe трибуна
Japonais 演壇
Basque rostrum
Corse tribuna
Source : Google Translate API

Synonymes de « rostre »

Source : synonymes de rostre sur lebonsynonyme.fr
Partager