La langue française

Requérir

Sommaire

  • Définitions du mot requérir
  • Étymologie de « requérir »
  • Phonétique de « requérir »
  • Citations contenant le mot « requérir »
  • Images d'illustration du mot « requérir »
  • Traductions du mot « requérir »
  • Synonymes de « requérir »

Définitions du mot requérir

Trésor de la Langue Française informatisé

REQUÉRIR, verbe trans.

I. − Vx. Requérir qqn.Synon. de chercher, quérir.La malheureuse femme surprise envoie requérir son mari à la Chambre (Balzac, Illus. perdues, 1839, p. 520).
II.
A. − [Le suj. désigne une pers.]
1. [Le compl. d'obj. dir. désigne une pers.]
a) Requérir qqn (de qqc.)
Vieilli, littér. Solliciter quelqu'un, prier quelqu'un (de quelque chose); demander respectueusement (quelque chose) à quelqu'un. Je suis bien content de te connaître, et si tu as jamais besoin de moi, tu peux me requérir (Sand, Maîtres sonneurs, 1853, p. 80).Marquis, je viens vous requérir d'un service qu'un gentilhomme ne refuse point à un autre (Gautier, Fracasse, 1863, p. 221).
Requérir qqn de + inf.Demander solennellement quelque chose à quelqu'un; prier fermement quelqu'un de (faire) quelque chose en vertu d'un droit. Berthramn, l'évêque de Bordeaux (...) exposa les faits de la cause, et interpellant Grégoire, il le requit de déclarer s'il était vrai qu'il eût proféré de telles imputations contre lui et contre la reine (Thierry, Récits mérov., t. 2, 1840, p. 278).
b) DR. Réclamer par voie de réquisition au nom de la loi, de l'autorité publique. Veuillez excuser la rigueur de notre ministère, monsieur le baron! dit le commissaire, nous sommes requis par un plaignant (Balzac, Cous. Bette, 1846, p. 263).[Les généraux] avaient requis les milices de la province de prendre les armes (Mérimée, Cosaques d'autrefois, 1865, p. 29).
2. [Le compl. d'obj. dir. désigne une chose]
a) Demander, réclamer quelque chose dont on a besoin. Il requérait donc l'aide et la bienveillance des bonnes villes pour accomplir cette entreprise et affermir la paix du royaume, qui est son seul désir (Barante, Hist. ducs Bourg., t. 3, 1821-24, p. 395).
HIST. Requérir un bénéfice. ,,S'est dit De celui qui se présentait au collateur pour être pourvu d'un bénéfice vacant, sur lequel il avait droit en vertu de ses grades, ou d'un indult, ou du serment de fidélité`` (Ac. 1835, 1878).
b) Demander (instamment) quelque chose de concret ou d'abstrait. La belle danseuse Bastienne, nymphe superbe et paisible, requérait aussi de son couturier une triple mousseline sur sa gorge pour une robe de dîner (Colette, Entrave, 1913, p. 11).La première condition que Pierre Corneille requiert pour la tragédie, contrairement à l'opinion des commentateurs d'Aristote, c'est en effet l'invraisemblance (Brasillach, Corneille, 1938, p. 370).
c) Réclamer, exiger quelque chose.
DR. [Le compl. d'obj. dir. est une complét. ou un subst.] En vertu d'un titre, d'un droit. Les arbres qui se trouvent dans la haie mitoyenne, sont mitoyens comme la haie; et chacun des deux propriétaires a droit de requérir qu'ils soient abattus (Code civil, 1804, art. 673, p. 123).Nous avons le droit, comme héritiers, de requérir l'apposition des scellés, les scellés seront mis, et je veux veiller à ce que cet acte conservatoire soit exercé avec la dernière rigueur, et il le sera (Balzac, Cous. Pons, 1847, p. 305).
En vertu d'un ordre de réquisition de l'autorité (civile ou militaire). Requérir la force armée, la force publique. Les chevaux de selle seront requis pour compléter les corps de cavalerie (Erckm.-Chatr., Hist. paysan, t. 2, 1870, p. 169).Plus d'écoles. Les Allemands les avaient requises pour en faire des hôpitaux (Van der Meersch, Invas. 14, 1935, p. 324).
(Réclamer) en justice. En 1813, il jugea nécessaire de constater son âge et de se donner un état-civil, en requérant au tribunal des Andelys un jugement qui fît passer son acte de baptême des registres du presbytère sur ceux de la mairie (Balzac, C. Birotteau, 1837, p. 57).
3. DR. [Le suj. désigne le ministère public] Demander quelque chose oralement ou par écrit. Requérir l'application de la loi. Vous m'entendez! dit Villefort; je vais là-bas requérir la peine de mort contre un assassin... Si je vous retrouve vivante, vous coucherez ce soir à la Conciergerie (Dumas père, Monte-Cristo, t. 2, 1846, p. 661).Le greffier du juge de paix, faisant l'office de ministère public, requit toute la sévérité du tribunal, je veux dire du juge, contre l'accusé (About, Grèce, 1854, p. 237).Requérir (contre qqn).Prononcer le réquisitoire à l'audience. La voix basse de Letnitsky accompagnait le discours de l'avocat général, en train de requérir contre Sitnikoff (Bourget, Actes suivent, 1926, p. 100).
B. − [Le suj. désigne une chose]
1. [Le compl. d'obj. dir. désigne une pers.] Solliciter, avoir besoin de quelqu'un. Il m'eût été doux de la dérober [la bague], car j'ai facilement des instincts de voleur dans les musées; et les objets qui ont un passé historique (...) m'ont toujours singulièrement requis (Lorrain, Phocas, 1901, p. 141).Au passif. Sorti; aurais dû marcher; suis de nouveau requis par le jardin où je m'occupe à transplanter les boutures de rosiers de l'hiver (Gide, Journal, 1906, p. 219).
2. [Le compl. d'obj. dir. désigne une chose] Nécessiter, réclamer en vertu d'une nécessité pratique ou logique. Cette « culture des tissus », réalisée par Harrison (1907), par Burrows et Carrel (1910), ne laisse pas d'être extrêmement délicate (...). Elle requiert une rigoureuse asepsie, une température favorable (J. Rostand, La Vie et ses probl., 1939, p. 58).Je suis à la disposition de la ville dans ces circonstances sérieuses (...). La situation requiert courage, sang-froid, pondération... et expérience. Et audace! lança-t-il après un temps (Gracq, Syrtes, 1951, p. 309).
REM.
Requéreur, subst. masc.,rare. Celui qui requiert. Synon. demandeur, requérant.Quand le ci-devant requéreur de la force publique vociférait dans sa maison tel ou tel axiome indiscutable (Bloy, Femme pauvre, 1897, p. 245).
Prononc. et Orth.: [ʀ əkeʀi:ʀ], (il) requiert [ʀ əkjε:ʀ]. Barbeau-Rodhe 1930 [ʒ ə ʀ əkjε:ʀ], [ʒ ə ʀkjε:ʀ] je requiers. Ac. 1694, 1718: requerir, dep. 1740: -qué-. Étymol. et Hist. 1. Ca 1165 requis part. passé adj. « recherché, désiré » tornei [...] trop requis « tournoi trop acharné − car voulu des deux côtés − » (Benoît de Ste-Maure, Troie, éd. L. Constans, 19279); cf. mil. xiiies. [ms.] hom mut requiz « homme très recherché, c'est-à-dire capable » (Thomas de Kent, Alexandre, éd. B. Foster, 7838, var. ms. C); d'où 1532 en parlant d'une chose « recherché, demandé » grace requise (Cl. Marot, Chanson, XII, 15 ds Œuvres lyriques, éd. C. A. Mayer, p. 184); 1534 « nécessaire pour, convenable » munitions requises (Rabelais, Gargantua, éd. R. Calder, XXVI, lignes 16-17, p. 176); 2. 1269-78 « prier quelqu'un, adresser une prière » ici requerant part. prés. subst. « solliciteur, soupirant » (Jean de Meun, Rose, éd. F. Lecoy, 9901); déb. xives. trans. (Vie de Ste Dieudonnee, éd. H. Dirickx-Van der Straeten, 24); en partic. 3. a) 1342 dr. requerant part. prés. subst. « celui qui requiert en justice » (Isambert, Rec. gén. des anc. lois fr., t. IV, p. 467); 1538 requerir en jugement « porter plainte contre » (Est.); b) 1690 « (d'un magistrat) présenter son réquisitoire » (Fur.); 4. 1538 « (avec un nom de chose comme sujet) impliquer le recours à » la necessité le requiert (Est.); 5. a) 1538 « réclamer une mesure en vertu d'un droit, d'une loi » (ibid.); en partic. 1789 « faire la réquisition de personnes en vertu d'un autorité conférée par la loi » (Le Moniteur, t. 2, p. 335: les officiers municipaux ayant le droit de requérir les milices nationales); en partic. 1946 requis part. passé subst. « civil mobilisé pour un travail » (Ambrière, Gdes vac., p. 372: le couple franco-belge de requis civils); b) 1538 « sommer quelqu'un d'exécuter un acte en vertu d'une autorité, d'un droit » (Est.); 6. 1588 requérir qqn d'une chose « la lui demander en termes respectueux » (Montaigne, Essais, éd. Villey-Saulnier, II, XIII, p. 521). Réfection d'apr. quérir* de l'a. fr. requerre « prier quelqu'un, adresser une demande à », fin xes. (Passion, éd. d'Arco Silvio Avalle, 404), encore utilisé p. arch. en 1729 [éd.] (La Fontaine, Ballade sur le refus que firent les Augustins..., 6 ds Œuvres, éd. H. Régnier, t. 9, p. 5), issu d'un lat. pop. *requaerere altér. d'apr. quaerere du class. requirere « chercher, réclamer ». Fréq. abs. littér.: 323. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 483, b) 230; xxes.: a) 353, b) 625.
DÉR.
Requérable, adj.,dr., vieilli. Qui doit être requis par le créancier qui doit l'aller chercher lui-même, p. oppos. à portable (qui doit lui être porté dans un certain lieu sans demande de sa part). Dans la plupart des coutumes, le cens était requérable. Rente, redevance requérable (Ac.1835-1935). [ʀ əkeʀabl]. Martinet-Walter 1973: [-ke-], [-kε-]. Att. ds Ac. dep. 1762. 1reattest. 1275 « qui doit être réclamé par le créancier » seix deniers ... requerables (Hôtel-Dieu d'Angers, Van Munet, n o1, pièce 9, A. Marne-et-Loire ds Gdf. Compl.); de requérir, suff. -able*.
BBG.Landin (E.). Ét. sur les constr. de certains verbes exprimant la prière... Thèse, Uppsala, 1938, pp. 77-93. − Ludi (G.). Die Alternanz zwischen Dativ und Akkusativ bei prier, supplier, requerir au 15. und 16. Jahrhundert. Vox rom. 1978, t. 37, pp. 160-192. − Raymondis (L. M.), Le Guern (M.). Le Lang. de la justice pénale. Paris, 1976, p. 100, 107. − Vaganay (H.). Pour l'hist. du fr. mod. Rom. Forsch. 1913, t. 32, p. 151.

Wiktionnaire

Verbe

requérir \ʁə.ke.ʁiʁ\ transitif 3e groupe (voir la conjugaison)

  1. Demander, exiger.
    • Cela requiert votre présence.
    • La nécessité requérait que…
    • Une pétition d’universitaires sur change.org, reprochant à la Chine de vouloir « exporter sa censure », a recueilli plus de 1 millier de signatures en quelques jours, principalement d’Asie - parfois de Chine, ce qui requiert un vrai courage-, mais aussi des États-Unis et d’Europe. — (Laurent Bigorne, Chine-Occident, la nouvelle guerre du savoir, Le Point n° 2347, 31 août 2017)
    1. Prier, demander quelqu’un.
      • Qui est-ce qui vous a requis?
      • C’est lui qui m’en a requis.
      • Il en a été requis.
      • Il en dépêcha deux à la ville pour requérir les gendarmes. — (Comtesse de Ségur, L’Auberge de l’Ange-Gardien, 1888)
      1. Sommer, demander de.
        • Un serrurier fut requis, et on monta au premier étage.
          Après quelques difficultés, le pêne joua dans la serrure ; mais la porte me s'ouvrit pas.
          — Fermée en dedans, dit l'inspecteur, bien !
          — (Adolphe Belot & Jules Dautin, Le Parricide, tome 1, 2e éd., Paris : chez E. Dentu, 1873, p. 3)
        • Je vous prie et, au besoin, vous requiers de faire telle chose.
    2. Réclamer, demander quelque chose.
      • Pendant la période de tension politique avec l'Allemagne (1905-1906) des dépenses assez considérables pour la mise au point de notre matériel d'armement avaient été engagées par le ministère de la Guerre sans que les autorisations nécessaires eussent été requises du Parlement. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
    3. (En particulier) (Justice) Demander quelque chose en justice.
      • Soit fait ainsi qu’il est requis.
      • Requérir l’apposition des scellés.
      • Requérir l’application de la loi.
      • Le procureur de la République a requis.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

REQUÉRIR. (Il se conjugue comme ACQUÉRIR.) v. tr.
Prier, demander quelqu'un. Qui est-ce qui vous a requis? C'est lui qui m'en a requis. Il en a été requis. Il signifie plus ordinairement Sommer. Je vous prie et, au besoin, vous requiers de faire telle chose. Il signifie aussi Réclamer, demander quelque chose. Requérir aide et assistance. Requérir la force publique. Requérir le ministère d'un officier public. Il a l'âge requis, les qualités requises pour occuper cet emploi, pour être admis, Il a l'âge fixé par la loi, par les règlements ou simplement l'âge convenable, les qualités nécessaires.

REQUÉRIR signifie particulièrement, en termes de Procédure, Demander quelque chose en justice. Soit fait ainsi qu'il est requis. Requérir l'apposition des scellés. Requérir l'application de la loi. Le procureur de la République a requis. Il se dit figurément des Choses et signifie Demander, exiger. Cela requiert votre présence. La nécessité requérait que... Autant que la nécessité le requérait, le requerra.

Littré (1872-1877)

REQUÉRIR (re-ké-rir) v. a.

Il se conjugue comme acquérir.

  • 1Querir une seconde fois. En ce sens il n'est usité qu'à l'infinitif. Allez le requérir.

    Il se dit simplement pour querir. Va, va vite requérir mon fils, Molière, Scap. II, 11.

  • 2Prier de quelque chose. Le duc, pour récompense, a requis cette grâce, Rotrou, Vencesl. V, 9. Une belle me voit, je suis requis d'amour, Regnard, Démocr. II, 8. Après la messe, on venait souvent le requérir de quelque bon office, Bernardin de Saint-Pierre, Paul et Virg.

    Plus souvent, sommer. Je vous prie, et, au besoin, je vous requiers de faire telle chose. Le roi George écrit incontinent en Hollande ; il requiert que, suivant les traités qui lient l'Angleterre et les états généraux à leur sûreté commune, le baron de Gortz soit arrêté, Voltaire, Russie, II, 8.

  • 3Réclamer. Requérir la force publique. Réquérir n'est pas seulement demander, mais demander en vertu d'un droit qu'on a d'obtenir, Rousseau, Lett. de la Montagne, 7, note 47.
  • 4 Terme de palais. Demander en justice. Soit fait ainsi qu'il est requis. Requérir l'application de la loi. Le procureur général Bourdin requit qu'on donnât la même somme [cinquante mille écus] à quiconque l'assassinerait [l'amiral de Coligny], et que, quand même l'assassin serait coupable de lèse-majesté, on lui promît sa grâce, Voltaire, Hist. parl. XXVIII. Quatre conseillers le pressaient [l'avocat général Séguier] continuellement de requérir qu'on brûlât l'Histoire du parlement, Voltaire, Lett. Mme de St-Julien, 22 janv. 1772.

    Absolument. Ouï sur ce et requérant le procureur général. Il requiert pour l'empereur. Maître Omer le prendra-t-il sous sa protection [un prêtre qui avait volé] ? requerra-t-il en sa faveur ? Voltaire, Lett. d'Argental, 31 déc. 1760.

    Requérir un bénéfice, se disait de celui qui se présentait au collateur pour être pourvu d'un bénéfice vacant, sur lequel il avait droit en vertu de ses grades, ou d'un indult, ou du serment de fidélité.

  • 5 Fig. Demander, exiger, avec un nom de chose pour sujet. Selon que le requiert ou l'âge ou la santé, Régnier, Sat. II. Il le combla de promesses, autant que la nécessité présente le requérait, Vaugelas, Q. C. V, 4. Diviser chacune des difficultés que j'examinerais, en autant de parcelles qu'il se pourrait et qu'il serait requis pour les mieux résoudre, Descartes, Méth. II, 8. J'expérimentais qu'elles [les choses extérieures] se présentaient sans que mon consentement y fût repuis, Descartes, Médit. VI, 5. La persévérance en la foi est requise à salut, Bossuet, Var. 14.

REMARQUE

L'ancien infinitif était requerre. Il dit : ouvrez ; faut-il tant vous requerre ? La Fontaine, Ball. des Augustins.

HISTORIQUE

XIe s. L'uns requiert [attaque] l'altre, Ch. de Rol. CCLXXXIV.

XIIe s. Biauz sire Diex, conment porrai avoir Vraie merci que tant aurai requise ? Couci, XVII. Il vous a du chevage la costume reqise, Sax. XXIII. Metez enz vostre espée, jugement ensivez ; Tuit vus en requerum…, Th. le mart. 84. Pur ço jo, tun serf, ai pris alches [un peu] de hardement, que jo te requerge e face ceste ureisun, Rois, 146.

XIIIe s. Là requistrent le marchis Boniface qu'il preist la crois, Villehardouin, XXVII. Sire, un don [je] vous requier à ceste mainée, Berte, XVI. Courant par la forest et requerant sa gent, ib. CX. Et prisent [prirent] un jour entr'aus, que Salehedin venroit devant Acre à tout s'ost, et ne monsteroit [montrerait] mie toute sa gent, et feroit requerre au roi Guion bataille, Ch. de Rains, p. 23. Si [Pieres] requeroit que lidis Jehan ostast se [sa] saizine de son fief, et qu'il i fut prononcié par droit, Beaumanoir, II, 21. Et par cel jugement pot on veir c'on pot bien perdre par delaier à requerre son droit, Beaumanoir, IX, 7. Nous voulons que il en soient punis en leur biens et en leur persones, se le meffet le requiert, Joinville, 291.

XIVe s. À les entendre, il y convient cognoissance et estude, et à ce est requis lour temps, Oresme, Eth. 198.

XVe s. Tout à pied et de bonne ordonnance, il s'en vint avec ses gens requerre [attaquer] ses ennemis, qui se tenoient moult serrés, leurs lances retaillées de cinq pieds par devant eux, Froissart, I, I, 328. Le roi… requeroit audit duc Phelippe, que ledit messire… lui fust envoyé prisonnier, Commines, I, 1. Autant estimé et requis de ses voisins que nul prince qui fust en chrestienté, Commines, V, 9.

XVIe s. Et quant à moy, qui de ce te requiers, Je te promets n'estre point des derniers à te louer, Marot, I, 318. Celle gravité, celle froideur et doulceur tempérée par le jugement de bonne doctrine et de raison, qui est necessairement requise à un gouverneur d'estat politique, Amyot, Cor. 20. Il remparea le chasteau, et le prouveut de munitions requises, Rabelais, Garg. I, 28. Ma vieillesse ne requeroyt doresenavant que repous, Rabelais, ib. Nous ne requerons pas beaucoup de science aux femmes, Montaigne, I, 148. Le foie est la partie la plus requise de la beste, De Serres, 373. …Comme il les faut quester [les bestes], requerir et donner aux chiens, De Serres, 994.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « requérir »

(Date à préciser) Du latin requiro, refait en dérivé de quérir avec le préfixe re-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Wallon, rikoiri ; provenç. requerer, requerir, requerre ; catal. requirir ; espagn. requerir ; portug. requerer ; ital. richiedere ; du lat. requirere, de re, et quaerere (voy. QUERIR).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « requérir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
requérir rœkerir

Citations contenant le mot « requérir »

  • Etre en accord et en paix avec sa propre conscience est la condition majeure et primordiale qu'un homme de bien puisse requérir. De Jean-Michel Wyl / Les Chiens de Satan
  • Les juges rappellent ensuite que l'employeur avait communiqué à la société en charge de la télésurveillance du magasin le numéro de téléphone du salarié, afin que celle-ci puisse le joindre et requérir son intervention en cas de déclenchement d'une alarme en dehors des horaires d'ouverture du magasin. Éditions Tissot, Conventions collectives : le salarié qui laisse ses coordonnées pour être joint en cas de besoin se trouve-t-il en astreinte ? - Éditions Tissot
  • « Dans ce seul dossier, on retrouve les éléments classiques des affaires de violences conjugales : une femme qui culpabilise et un homme qui ne prend pas conscience des faits », a réagi le représentant du ministère public en regardant le prévenu qui, malgré quatre condamnations pour des faits de violence dont une pour des violences conjugales sur les six condamnations que compte son casier judiciaire, affirme n’avoir « aucun problème de violence ». « Tous les signaux sont au rouge », a résumé le procureur avant de parler de « la très forte emprise sur sa femme » et de requérir 18 mois de prison dont six mois assortis d’un sursis probatoire et d’un mandat de dépôt. « Une peine à contre-courant de la procédure », selon Me Grégoire de Petiville, l’avocat du prévenu qui a rappelé que la veille, un juge des libertés et de la détention n’avait pas placé Khamais Ben Hadj Salem en détention provisoire. , Faits-divers - Justice | Violences conjugales : six mois de prison ferme
  • Le parquet devait requérir ce vendredi l'ouverture d'une information judiciaire pour “homicide volontaire sur mineur de moins de 15 ans’’. La garde à vue du père a également été prolongée. Séparé de la mère de l’enfant, il avait déjà été condamné pour violences conjugales.  lindependant.fr, VIDEO - Fillette noyée dans le Rhône : son père lui avait attaché les mains avant de la pousser dans le fleuve - lindependant.fr
  • « Et c’est là où il y a un problème au Sénégal. Le premier, c’est le parquet. Tel que s’est fait, le ministre a la possibilité de s’immiscer dans les affaires judiciaires. Le parquet est une autorité judiciaire qui a des attributions juridictionnelles, qui peut ordonner des arrestations, requérir le mandat de dépôt, exercer des voies de recours qui maintiennent la personne en détention. Quand vous mettez une telle autorité sous la subordination de l’exécutif, indirectement vous donnez à l’exécutif la possibilité d’avoir une influence sur le traitement des affaires judiciaires. Donc , aujourd’hui le ministre peut, par instruction écrite, demander au parquet de requérir dans tel ou tel sens. Cela est une entorse aux principes de la séparation des pouvoirs », a expliqué le président de Chambre à la Cour d’appel de Thiès. SenePlus, LES VERITES DE TELIKO | SenePlus

Images d'illustration du mot « requérir »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « requérir »

Langue Traduction
Anglais require
Espagnol exigir
Italien richiedere
Allemand benötigen
Chinois 要求
Arabe تطلب
Portugais exigir
Russe требовать
Japonais 必要とする
Basque eskatzen
Corse richiede
Source : Google Translate API

Synonymes de « requérir »

Source : synonymes de requérir sur lebonsynonyme.fr
Partager