Renverse : définition de renverse

chevron_left
chevron_right

Renverse : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

RENVERSE, subst. fém.

A. − MAR., MÉTÉOR. ,,Changement de sens d'un courant, en particulier d'un courant de marée`` (Gruss 1952).
Renverse de vent (surtout en Méditerranée). Virement cap pour cap de la direction du vent, saute du mistral au levant ou réciproquement (d'apr. Merrien 1958).
B. − TECHNOL. Mordançage de la laine en toison. Après l'avoir bien abreuvée d'eau [la laine], on la jette en vrague (sic) dans une chaudière contenant le mordant déjà chaud. Des ouvriers, munis de longs crochets, l'agitent de manière à ramener à la surface celle qui se trouvait au fond du bain; cette manœuvre (...) on l'appelle une renverse (J. Girardin, Leçons de chim. élém., t. 4, 1875, p. 447).
C. − Loc. adv. À la renverse. Sur le dos, en arrière. Synon. fam. les quatre fers en l'air (v. fer B 2 c β).Tomber à la renverse. Le petit couché à la renverse dans une vieille caisse à savon et enveloppé d'un châle déchiré, une tétine au cou nouée au bout d'une ficelle, me suivait des yeux en souriant (Cendrars, Bourlinguer, 1948, p. 255).
P. métaph. À présent, la France s'est couchée à la renverse et nous la voyons, nous voyons une grande machine détraquée et nous pensons: c'était ça. Ça: un accident de terrain, un accident de l'histoire (Sartre, Mort ds âme, 1949, p. 46).
Au fig. Tomber* à la renverse.
Prononc. et Orth.: [ʀ ɑ ̃vε ʀs]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. Subst. fém. 1468-80 avoir la renverse « être renversé, mis à terre » (Le Franc archier de Baignollet, éd. L. Polak, 367), attest. isolée; 1. fin xves. « renversement, état de ce qui est renversé » (Jean Molinet, Chron., éd. G. Doutrepont et O. Jodogne, X, fol. 37, col. a, t. I, p. 65: mortel peril et cruele renverse); en partic. 1594 [éd.] renverse de fortune (La Satyre Menippée, éd. Ch. Read, p. 78); 2. 1866 mar. la rafale de la renverse (Hugo, Travaill. mer, p. 355). B. Loc. 1445 cheoir à la renverse (Jean Regnier, Les Fortunes et adversitez, Balade, VII, 22, p. 210). Déverbal de renverser*. Fréq. abs. littér.: 177.

Renverse : définition du Wiktionnaire

Nom commun

renverse \ʁɑ̃.vɛʁs\ féminin

  1. Définition manquante ou à compléter. (Ajouter)

Forme de verbe

renverse \ʁɑ̃.vɛʁs\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de renverser.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de renverser.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de renverser.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de renverser.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de renverser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Renverse : définition du Littré (1872-1877)

RENVERSE (A LA) (ran-vèr-s') loc. adv.
  • 1Sur le dos. Être couché à la renverse. Si à vingt ans on nous donnait le degré de supériorité dans notre famille, et qu'on nous fît voir dans un miroir le visage que nous avons ou que nous aurons à soixante ans, en le comparant à celui de vingt, nous tomberions à la renverse, et nous aurions peur de cette figure, Sévigné, 27 janv. 1687. J'avais onze ans quand je lus tout seul, pour la première fois, l'Amphitryon de Molière ; je ris au point de tomber à la renverse, Voltaire, Dict. phil. Rire.
  • 2 S. f. Terme de manége. L'une des motions diagonales du manége.

HISTORIQUE

XVe s. Vous eussiez eu l'assaut bien viste, Se j'eusse sçu vostre prouesse, Vous eussiez tost eu la renverse, Villon, Arch. de Bagnolet. Si laissa courre son cheval à l'encontre de Mordrec ; et, ainsi qu'il le vouloit frapper, un chevalier de Northumberland le print à la renverse, et le frappa au costé senestre d'un glaive moult fort et tranchant, Lancelot du lac, t. III, f° 157, dans LACURNE.

XVIe s. Je ne puis parler de cette renverse de fortune sans soupirs et sans larmes, Sat. Mén. p. 37. On les attacha par le mitant du corps sur l'eschaffaut, à la renverse, Carloix, III, 11. Si que voylà le cheval abbattu et couché tout estourdy ; moy, dix ou douze pas au delà, estendu à la renverse, le visage tout meurtry…, Montaigne, II, 52.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

RENVERSE. Ajoutez :
3Renverse, vent qui prend subitement une direction contraire. Déjà j'avais montré mon nez à l'entrée du détroit de Gibraltar, lorsqu'une renverse de l'ouest vint nous frapper au visage, Le Vice-Amiral Page, Rev. des Deux-Mondes, 15 août 1872, p. 809.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « renverse »

Étymologie de renverse - Littré

Voy. RENVERSER.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de renverse - Wiktionnaire

Déverbal sans suffixe de renverser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « renverse »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
renverse rɑ̃vɛrs play_arrow

Citations contenant le mot « renverse »

  • Très à l’aise, Boucher fait de nouveau mouche derrière l’arc par deux fois et conforte l’avantage des visiteurs mais Portland commence peu à peu à retrouver son fonds de jeu. La balle circule mieux, avec par exemple Melo qui sert Gary Trent Jr. dans le coin après un renversement total du jeu. Mais les Raptors ont une réponse à chaque tentative de retour des Blazers, avec Anunoby et Powell qui frappent de loin également (Toronto est alors à 10/18 à 3-points). Basket USA, Carmelo Anthony renverse les Raptors dans le « money time » | Basket USA
  • Le meilleur moyen de renverser un gouvernement, c'est d'en faire partie. De Talleyrand
  • Ecrire pour moi, m'enfoncer dans ce qu'on appelle l'imaginaire, n'était-ce pas une façon de renverser un monde renversé, celui de l'enfant confondu à sa génitrice : pour retrouver, par la fiction, le réel ? De Morgan Sportès / Solitudes
  • Aujourd'hui nous recevons trois éducations différentes ou contraires : celles de nos pères, celles de nos maîtres, celle du monde. Ce qu'on nous dit dans la dernière renverse toutes les idées des premières. De Montesquieu / L’esprit des lois
  • La logique des passions renverse l'ordre traditionnel du raisonnement et place la conclusion avant les prémisses. De Albert Camus / L'homme révolté
  • Il est désormais possible de renverser l'opinion comme un mécanicien de locomotive renverse la vapeur. De Georges Bernanos / Le chemin de la croix-des-âmes
  • Une révolte n'est pas une révolution : qui ne renverse pas le régime le renforce. De Marc-André Poissant / Paul Désormeaux, étudiant
  • L'amour, c'est comme un cyclone. Quand ça passe, ça renverse tout. De Claire France / Autour de toi, Tristan
  • C'est par petit coups répétés qu'on renverse les chênes les plus grands. De John Lyly
  • Celui qui, au milieu d'une grande rivière, renverse son canoë est un fou. De Sese Seko Mobutu
  • L'homme savant bâtit les cités, la femme savante les renverse. De Proverbe chinois
  • Il faut que le hasard renverse la fourmi pour qu'elle voie le ciel. De Proverbe arabe
  • La folie, c’est l’intelligence à la renverse ! De Michel Bouthot / Chemins parsemés d'immortelles pensées
  • Celui qui connaît les obstacles les renverse. De Sri Nisargadatta Maharaj / Entretien - 31 Août 1979
  • Quand la cruche est pleine, elle renverse. De Proverbe québécois

Traductions du mot « renverse »

Langue Traduction
Corse inverse
Basque alderantzizkoa
Japonais 逆転
Russe перевернутый
Portugais invertido
Arabe عكس
Chinois 倒转
Allemand rückgängig gemacht
Italien invertito
Espagnol invertido
Anglais reversed
Source : Google Translate API

Mots similaires