La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « régicide »

Régicide

Définitions de « régicide »

Trésor de la Langue Française informatisé

RÉGICIDE1, subst. et adj.

I. − Subst. Auteur d'un meurtre ou d'un attentat sur la personne d'un souverain. Bonaparte n'est pas le régicide de Louis XVI (Hugo, Corresp., 1831, p. 504).
P. anal. Personne qui décide, vote la condamnation d'un souverain ou l'approuve en son for intérieur. Après avoir été d'abord sans-culotte et régicide avec les emportés (...). Il avait regretté la dignité de la monarchie et la loyauté des gentilshommes, effacée comme leurs blasons (Flaub., 1reÉduc. sent., 1845, p. 260).Qui était le duc d'Orléans? Le fils de Philippe-Égalité. Son père était un régicide (Bainville, Hist. Fr., t. 2, 1924, p. 164).
II. − Adj. Qui est relatif au meurtre d'un souverain, à sa condamnation à mort. Les fureurs régicides (Ac. 1935). Les régicides sénateurs de l'Empire ont été royalistes et jacobins blancs en 1816 (Vigny, Mém. inéd., 1863, p. 116).Un thermidorien régicide ne valait pas un royaliste, même masqué (Lefebvre, Révol. fr., 1963, p. 452).
Prononc. et Orth.: [ʀeʒisid]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. a) 1726 « assassin du roi » (Satyre Ménippée, Rastibonne, t. 2, p. 454); b) 1797 spéc. les régicides de France « ceux qui ont condamné à mort Louis XVI » (Chateaubr., Essai Révol., t. 2, p. 9); 1816 tels qu'ils sont définis par la loi du 12 janv. (Le Moniteur universel, 14 janv., p. 49, col. 1); 2. 1770 adj. ([D'Holbach] Essai sur les préjugés, chap. 12 ds Littré); 1771 (Helvétius, De l'Homme, t. 1, p. 191). Empr. au lat. médiév.*regicida, regicidum, dér. de rex, regis.

RÉGICIDE2, subst. masc.

Meurtre ou tentative de meurtre sur la personne d'un souverain. Il se trouva un esprit faible et exalté pour penser au régicide. En assassinant Henri IV, le 14 mai 1610, Ravaillac crut faire œuvre sainte. Son crime reproduit celui de Jacques Clément (Bainville, Hist. Fr., t. 1, 1924, p. 200).
P. anal. Jugement, vote de condamnation à mort d'un souverain; opinions qui y sont favorables. La plupart des révolutions prennent leur forme et leur originalité dans un meurtre. Toutes, ou presque, ont été homicides. Mais quelques-unes ont, de surcroît, pratiqué le régicide et le déicide (Camus, Homme rév., 1951, p. 139).
Prononc. et Orth. V. régicide1. Étymol. et Hist. 1726 « assassinat du roi » (Satyre Ménippée, Ratisbonne, t. 2, p. 451). De même orig. que régicide1*.
STAT.Régicide1 et 2. Fréq. abs. littér.: 119.

Wiktionnaire

Adjectif - français

régicide \ʁe.ʒi.sid\ masculin et féminin identiques

  1. (Par extension) Relatif à l'assassinat de roi, à ceux qui le pratiquent, à leurs doctrines, à leurs actes.
    • A les lire, il n'y avait de peuple plus barbare, plus détestable que les Serbes. Pouilleux, voleurs, régicides, ces Serbes abhorrés étaient encore des massacreurs. — (Rodolphe Archibald Reiss, Comment les Austro-Hongrois ont fait la guerre en Serbie, 1915)

Nom commun 2 - français

régicide \ʁe.ʒi.sid\ masculin et féminin identiques

  1. Assassin d’un roi.
    • Le « tsar libérateur » est mort en 1881, […], déchiqueté par les bombes […]. On a pendu les régicides et proclamé sous Alexandre III, l'autocratie « inébranlable ». — (Victor Serge, Portrait de Staline -1940)
  2. Juge qui condamne un roi à mort.
    • Le bannissement des régicides sous Louis XVIII.

Nom commun 1 - français

régicide \ʁe.ʒi.sid\ masculin

  1. Assassinat ou tentative d’assassinat d’un roi.
    • Ce volume d’assertions, […], avait été précédé quelques années auparavant de la condamnation de l’ouvrage du jésuite Busenbaum, dans lequel la doctrine du régicide est ouvertement soutenue ; […]. — (Jean le Rond d’Alembert, La Suppression des jésuites (éd. populaire abrégée), Édouard Cornély, 1888)
  2. Mise à mort d’un roi après une sentence de condamnation.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RÉGICIDE. n. m.
Assassinat ou tentative d'assassinat d'un roi. Être condamné pour régicide. Faire l'apologie du régicide. Il désigne encore la Mise à mort d'un roi après une sentence de condamnation.

Littré (1872-1877)

RÉGICIDE (ré-ji-ci-d') s. m.
  • 1Assassin d'un roi.

    Nom donné, lors de la restauration des Stuarts et de celle des Bourbons, aux hommes qui avaient condamné à mort Charles Ier et Louis XVI.

  • 2Assassinat d'un roi. J'ai eu le plaisir de vérifier dans saint Thomas, le docteur angélique, toute la doctrine du régicide, Voltaire, Lett. d'Argental, 15 février 1763. On les représentait [les jésuites] à la fois comme idolâtres du despotisme pour les rendre vils, et comme prédicateurs du régicide pour les rendre odieux ; ces deux accusations pouvaient paraître un peu contradictoires, D'Alembert, Destr. des jésuites, Œuv. t. V, p. 54, dans POUGENS.

    Il se dit de la condamnation à mort de Charles Ier et de Louis XVI.

  • 3 Adj. Qui est relatif au meurtre d'un roi. N'est-ce pas le fanatisme religieux qui seul s'arroge le droit de les soulever [les peuples], de les enivrer, de leur mettre en main le couteau régicide ? D'Holbach, Essai préj. ch. 12, dans DUMARSAIS, t. VI, p. 283. Moi qui suis né d'un vieux sang régicide, Je fais l'aumône au dernier de nos rois, Béranger, Nostrad.

    Doctrine régicide, doctrine qui excite à l'assassinat d'un souverain.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

RÉGICIDE, s. m. (Hist. & Politique.) c’est ainsi qu’on nomme l’attentat qui prive un roi de la vie. L’histoire ancienne & moderne ne nous fournit que trop d’exemples de souverains tués par des sujets furieux. La France frémira toujours du crime qui la priva d’Henri IV. l’un des plus grands & des meilleurs de ses rois. Les larmes que les françois ont versé sur un attentat plus récent, seront encore longtems à se sécher ; ils trembleront toujours au souvenir de leurs allarmes, pour les jours précieux d’un monarque, que la bonté de son cœur & l’amour de ses sujets sembloient assurer contre toute entreprise funeste.

La religion chrétienne, cet appui inébranlable du trône, défend aux sujets d’attenter à la vie de leurs maîtres. La raison & l’expérience font voir, que les désordres qui accompagnent & suivent la mort violente d’un roi, sont souvent plus terribles, que les effets de ses déréglemens & de ses crimes. Les révolutions fréquentes & cruelles auxquelles les despotes de l’Asie sont exposés, prouvent que la mort violente des tyrans ébranle toujours l’état, & n’éteint presque jamais la tyrannie. Comment se trouve-t-il donc des hommes audacieux & pervers, qui enseignent que l’on peut ôter la vie à des monarque, lorsqu’un faux zele ou l’intérêt les fait traiter de tyrans ? Ces maximes odieuses, cent fois proscrites par les tribunaux du royaume, & détestés par les bons citoyens, n’ont été adoptées que par des fanatiques ambitieux, qui s’efforcent de sapper les fondemens du trône, lorsqu’il ne leur est point permis de s’y asseoir à côté du souverain.

L’Angleterre donna dans le siecle passé à l’univers étonné, le spectacle affreux d’un roi jugé & mis à mort par des sujets rebelles. N’imputons point à une nation généreuse, un crime odieux qu’elle désavoue, & qu’elle expie encore par ses larmes. Tremblons à la vue des excès auxquels se portent l’ambition, lorsqu’elle est secondée par le fanatisme & la superstition.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « régicide »

Lat. fictif, regicida, regicidium, de rex, roi, et caedere, tuer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin regicida, regicidum de même sens, lui-même dérivé de rex, regis (« roi ») avec le suffixe issu du verbe caedere (« tuer »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « régicide »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
régicide reʒisid

Citations contenant le mot « régicide »

  • Une arrogance qui a vite hérissé un peuple hanté par le souvenir d’un régicide et toujours en quête d’une figure tutélaire. Les Français ne semblent pas prêts, hélas, à s’en remettre à une mère, comme nos voisins allemands qui surnomment Angela Merkel « Mutti » (Maman). Dans le rôle traditionnel du père de la nation, nos compatriotes ont aimé « le Grand Charles », « Tonton » et « Chichi »… Emmanuel Macron appartient-il seulement à la lignée ? Il n’est pas père. Aux dires de ses adversaires, cela fait de lui « un gamin ». L'Obs, Jean Castex, un daron à Matignon
  • Plus qu’un choc de titans entre les numéros 1 et 2 mondiaux, il s’est agi, lors du Grand Prix du Concours hippique international (CHI) de Genève, à Palexpo, d’un régicide assumé. «Devenir numéro 1 est un objectif», tranche sans manière Martin Fuchs, qui pourrait bien s’emparer du brassard blanc et mauve début janvier. «Si ce n’est pas le mois prochain, ce sera un autre mois ou une autre année», affirme-t-il sans sourciller. Le Temps, Le régicide assumé de Martin Fuchs - Le Temps
  • Pour le chef de l’Etat, « la France est un pays de monarchistes régicides ». Pour calmer la grogne, dimanche soir, il a opté pour la pédagogie mais pas pour les concessions, souligne dans sa chronique, Françoise Fressoz, éditorialiste au « Monde ». Le Monde.fr, Quand Emmanuel Macron tente de conjurer le régicide sur TF1
  • Non, plusieurs fêtes sont organisées pendant la première République, notamment en septembre pour fêter le mois de son avènement, avec parfois quelques variantes comme en 1793 quand un cortège défile en août dans Paris en traversant les grandes « stations » de l'histoire de la jeune Révolution, du Champ-de-Mars à la Bastille en passant par la place de la Concorde. Napoléon supprime ces festivités pour ne garder que le 15 août comme fête impériale annuelle, date de son anniversaire et de la Saint-Napoléon : après les Te Deum, le peuple se rue sur les jambons et des fontaines de vin proposées sur les places. La Restauration, elle, organise des largesses pour la Saint-Louis puis la Saint-Philippe, pas question d'honorer une révolution régicide. Quant à Napoléon III, il revient au 15 août, avec revues militaires, banquets et feu d'artifice dans les villes : le 14 juillet devra encore attendre quelques années pour s'imposer… Le Point, 14 Juillet : 5 idées reçues sur la fête nationale - Le Point
  • Le duel titanesque a bel et bien eu lieu dans ce pinacle du saut d'obstacles, entre un Steve Guerdat roi de Genève et un Kent Farrington aux visées ouvertement régicides. D'un côté le Jurassien, no 1 mondial, tenant du trophée et co-recordman des victoires dans les épreuves principales du CHI (10, comme Rodrigo Pessoa), de l'autre l'Américain, huit succès dans les "majeures" du bout du Lac, dont une pas plus tard que jeudi. Deux géants de ce sport, deux premiers passages sans faute, un suspense haletant. , CHI de Genève: Kent Farrington le régicide supersonique - La Liberté

Traductions du mot « régicide »

Langue Traduction
Anglais regicide
Espagnol regicidio
Italien regicidio
Allemand königsmord
Chinois 杀人
Arabe قتل الملك
Portugais regicídio
Russe цареубийство
Japonais 殺人
Basque baitiote
Corse regicidiu
Source : Google Translate API

Synonymes de « régicide »

Source : synonymes de régicide sur lebonsynonyme.fr

Régicide

Retour au sommaire ➦

Partager