La langue française

Recoucher

Définitions du mot « recoucher »

Trésor de la Langue Française informatisé

RECOUCHER, verbe trans.

A. − Coucher de nouveau.
1. [Le compl. d'obj. désigne une pers.] Dors! dit-elle à l'enfant, la recouchant sur le divan (Ponson du Terr., Rocambole, t. 3, 1859, p. 245).
2. [Le compl. d'obj. désigne un inanimé concr.] Recouchez cette bouteille (Ac.1835, 1878).« Au diable Job Hans le luthier qui m'a vendu cette corde! » s'écria le maître de chapelle recouchant la poudreuse viole dans son poudreux étui (Bertrand, Gaspard, 1841, p. 84).
B. − Empl. pronom. Se remettre au lit après s'être levé. Je me levai, me recouchai vingt fois sans pouvoir trouver le calme (Lamart., Raphaël, 1849, p. 184).
Prononc. et Orth.: [ʀ əkuʃe], (il) recouche [-kuʃ]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. Ca 1160 pronom. (Eneas, 8422 ds T.-L.). Dér. de coucher*; préf. re-*. Fréq. abs. littér.: 349. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 252, b) 562; xxes.: a) 804, b) 479.

Wiktionnaire

Verbe

recoucher \ʁə.ku.ʃe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Coucher de nouveau ; remettre au lit.
    • Cet enfant s’est levé trop tôt, il faut le recoucher.
    • Je m’étais levé de trop bonne heure, je me suis recouché.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RECOUCHER. v. tr.
Coucher de nouveau. Cet enfant s'est levé trop tôt, il faut le recoucher. Je m'étais levé de trop bonne heure, je me suis recouché.

Littré (1872-1877)

RECOUCHER (re-kou-ché)
  • 1 V. a. Coucher de nouveau. Vous examinerez les bouteilles, puis vous les recoucherez. Recouchez cet enfant, qui s'est levé trop tôt.
  • 2 V. n. Passer de nouveau la nuit dans un lit. En un mot, je n'en veux plus entendre parler qu'ils n'aient couché et recouché ensemble, Sévigné, 95.
  • 3Se recoucher, v. réfl. Se remettre au lit. S'étant recouché à cause que les coups qu'il avait reçus lui faisaient beaucoup de douleur, Scarron, Rom. com. II, 4.

    Par extension. Vous [les princes dont les tombeaux sont à Saint-Denis, interrogés s'ils voudraient renaître] secouez vos têtes royales, d'où tombe un nuage de poussière ; vos yeux se referment, et vous vous recouchez lentement dans vos cercueils, Chateaubriand, Génie, IV, 2, 9.

HISTORIQUE

XIIe s. Ne por ce son lit [il] ne guerpi [quitta], Einz se recoucha et dormi, la Charrette, 531.

XIIIe s. Les baigniez [elle] recouchoit arriere, Et les couvroit à bele chiere, Rutebeuf, II, 207.

XIVe s. La dame le fist recoucier [un chevalier malade], Jean de Condé, t. II, p. 240.

XVIe s. Les arbres se rendent d'autant plus excellens, que plus de fois, reiterant le provignement, l'on les aura recouchés dans terre, De Serres, 676. Mourant, il [le roi de Fez, en une bataille] se feit porter où le besoing l'appeloit… cet effort acheva d'accabler ce peu de vie qui luy restoit : on le recoucha, Montaigne, III, 94.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

RECOUCHER, v. act. (Gram.) c’est se coucher une seconde fois ; il s’est levé, mais il a fallu le recoucher au bout de quelques instans : recoucher une branche ; c’est l’enfoncer en terre en la pliant ; on couche gros à certains jeux ; on couche cent louis ; on en recouche tant qu’on veut.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « recoucher »

 Dérivé de coucher avec le préfixe re-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Re…, et coucher.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « recoucher »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
recoucher rǝkuʃe

Citations contenant le mot « recoucher »

  • Qui ne s'est jamais demandé si recoucher avec son ex était l'idée du siècle ou la plus grosse erreur qui soit ? A force de discours préconçus sur le sujet, nous avons décidé de faire le point et de nous poser les bonnes questions. , Recoucher avec son ex : vraie mauvaise idée ?
  • Camille n’est restée que six mois avec ce garçon, mais elle l’a beaucoup aimé : « Il a vu que j’étais super attachée à lui et lui ne l’était pas autant, donc il m’a larguée. » Elle continue de penser à lui, ils se recroisent, et elle ressent cette envie de recoucher avec lui. Car, explique-t-elle, « tu cherches à valider que tu plais toujours. Sauf qu’en fait non. Sur le moment, c’est trop cool. Tu te dis que tu es en train de gagner. Mais après, c’est la dégringolade. » Elle analyse : « La dynamique de base était toujours la même ; moi j’étais à fond et lui moins. Du coup ça a encore plus terni la relation. » GQ France, Est-ce vraiment interdit de coucher avec son ex ? | GQ France
  • toi tu devrais mettre le masque de zorro, prendre un doli et te recoucher ladepeche.fr, Port du masque obligatoire : quels sont les lieux publics clos concernés ? - ladepeche.fr
  • Les chercheurs ont remarqué un schéma répétitif. Celles et ceux qui se laissaient aller à recoucher avec leur ex étaient aussi les "moins détachés". Cela peut sembler évident, mais les hommes et les femmes qui n'ont pas tourné du tout la page ont plus de mal à le faire s'ils cèdent.  Cosmopolitan.fr, D'après la science, recoucher avec son ex peut être bénéfique - Cosmopolitan.fr

Images d'illustration du mot « recoucher »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « recoucher »

Langue Traduction
Anglais go back to bed
Espagnol regresa a la cama
Italien torna a letto
Allemand geh wieder ins bett
Chinois 回去睡觉
Arabe عد الى السرير
Portugais volte para a cama
Russe иди в кровать
Japonais ベッドに戻る
Basque ohera itzuli
Corse vultà in lu lettu
Source : Google Translate API

Synonymes de « recoucher »

Source : synonymes de recoucher sur lebonsynonyme.fr

Recoucher

Retour au sommaire ➦

Partager