Ration : définition de ration


Ration : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

RATION, subst. fém.

A. −
1. ADMIN. MILIT. Quantité de denrées, vivres et boissons constituant l'alimentation quotidienne de chaque homme. Ration de viande; avoir double ration; distribuer les rations; recevoir, toucher sa ration. Le commandant avait fait prendre secrètement à ses soldats les cartouches et les rations de pain nécessaires à tout son monde (Balzac, Chouans, 1829, p. 10).Le 4 juin, la ration d'eau a été d'un quart. Un quart de litre, pour des hommes qui se sont battus et se battent dans la fumée des grenades, des Flammenwerfer, des gaz asphyxiants! (Bordeaux, Fort de Vaux, 1916, p. 246).
Ration de combat, ration militaire, ou absol., ration. Colis contenant cette quantité de vivres. On peut espérer (...) que le printemps prochain verra revenir dans nos ports un nombre appréciable de navires qui ne seront plus chargés exclusivement de troupes, d'armes, de munitions et de rations militaires (De Gaulle, Mém. guerre, 1959, p. 421):
1. − Tu as eu faim pendant la guerre? − Tu parles! Remarque que pour ça, maman était formidable; elle se tapait des quatre-vingts kilomètres à vélo pour nous ramener un kilo de champignons ou un bout de charogne; mais ça n'empêchait pas. Le premier Américain qui m'a foutu sa caisse de rations dans les bras, j'étais folle. Beauvoir, Mandarins, 1954, p. 56.
En partic. [En parlant d'animaux] Portion journalière de vivres, fourrage. Ration d'avoine, de foin. Il aperçut un cavalier, un chasseur d'Afrique (...). Il était descendu de son cheval, et le cheval, hagard, tremblant sur les pieds, souffrait d'une telle faim, qu'il avait allongé le cou pour manger les planches d'un fourgon, qui stationnait contre le trottoir. Depuis deux jours, les chevaux n'avaient plus reçu de rations, ils se mouraient d'épuisement (Zola, Débâcle, 1892, p. 178).
2. P. ext.
a) [Pendant un rationnement établi par les autorités] Portion, quantité d'aliments (ou d'une denrée) qui revient à une personne pour une période donnée. Ration de matières grasses, de savon, de tabac. Jamais encore n'a été pire la condition matérielle des Français. Pour presque tous, le ravitaillement est une tragédie de chaque jour. Du printemps de 1943 à celui de 1944, la ration officielle ne vaut pas mille calories (De Gaulle, Mém. guerre, 1956, p. 169):
2. À peine le ravitaillement arrivait-il dans la maison qu'on faisait les parts. On coupait comme dans beaucoup de familles le pain, le saindoux, le lard, tout ce qui pouvait se diviser, en autant de rations qu'il y avait de têtes. Chaque part était rigoureusement pesée sur la balance de la boutique, et chacun emportait la sienne pour vivre toute la semaine en un farouche égoïsme. Van der Meersch, Invas. 14, 1935, p. 50.
b) Quantité d'aliments, de boissons, que consomme une personne, qui lui revient au cours d'un repas, d'une journée. Synon. part, portion.Servir une ration de soupe. Nous avons vu les réfectoires, où sont affichées au mur les rations de cantine (Goncourt, Journal, 1862, p. 1147).On venait de lui monter du chocolat et des brioches. Il mangea toute sa ration qui n'était pas médiocre (Duhamel, Passion J. Pasquier, 1945, p. 220):
3. Tout de suite après les premières lampées, il devint trop rouge: beau garçon campagnard auquel manquait seulement depuis des semaines, l'espace où brûler sa ration quotidienne de nourriture et d'alcool. Mauriac, Th. Desqueyroux, 1927, p. 201.
P. métaph. La descente commençait, (...), les bobines tournaient, déroulaient les câbles, (...) il retrouvait le monstre avalant sa ration de chair humaine, les cages émergeant, replongeant, engouffrant des charges d'hommes, sans un arrêt, avec le coup de gosier facile d'un géant vorace (Zola, Germinal, 1885, p. 1583).
c) Quantité de nourriture, de boisson distribuée par repas ou par jour à un animal. Donner double ration d'avoine. Le lendemain, à six heures, les chevaux (...) furent sellés; on leur fit boire la dernière ration d'eau (Verne, Enf. cap. Grant, t. 1, 1868, p. 164).Après la messe de minuit, en souvenir du bœuf et de l'âne de la crèche, on donne toujours une ration aux bêtes (Pourrat, Gaspard, 1931, p. 12).
3. Spécialement
a) AGRIC. Quantité d'aliments normalement consommée par repas ou par jour par un animal et établie en fonction de l'espèce, l'âge, l'utilisation de l'animal. Ration de croissance, d'engraissement, de production; ration journalière d'une vache laitière; valeur nutritive d'une ration; préparer, distribuer des rations. L'éleveur peut (...) se transformer en un distributeur biquotidien de rations convenables de farines ou granulés et d'eau. Il n'a plus à cultiver, plus à se livrer à de longues préparations (Wolkowitsch, Élev., 1966, p. 112).
b) PHYSIOL. Ration alimentaire. Quantité et nature des aliments nécessaires pour satisfaire les besoins énergétiques d'un organisme pendant vingt-quatre heures. Ration de travail, de croissance. Les besoins de la ration alimentaire animale sont triples: quantitatifs globaux, de juste équilibre entre les substances intégrées, qualitatifs (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 642).Le laboratoire moderne peut calculer approximativement la ration alimentaire optima d'un individu. C'est une des combinaisons d'aliments qui dégagent un nombre de calories correspondant à la dépense de l'organisme exprimée dans les mêmes unités (Perroux, Écon. XXes., 1964, p. 320).
Ration d'entretien. Quantité d'aliments nécessaire pour compenser strictement les pertes énergétiques quotidiennes d'un organisme. Synon. minimum* vital.On nous enseignait au collège que la composition des substances alimentaires était connue, les exigences de notre organisme également, qu'on pouvait déduire de là ce qu'il faut et ce qui suffit comme ration d'entretien (Bergson, Deux sources, 1932, p. 321).
B. − Au fig. Ce qui est donné, infligé à quelqu'un; quantité due ou exigée. Synon. dose, part, lot.Recevoir sa ration de coups, d'épreuves. Elle, qui veut sa ration d'amour journalière et qui, quoique voluptueuse comme mille chattes, n'est ni gracieuse, ni femme (Balzac, Corresp., 1833, p. 391).Depuis qu'il avait compris qu'on a toujours tort, quoi qu'on fasse, et surtout si on a cru bien faire, il avait le cœur drôlement léger. Il avalait comme du lait chaud sa ration quotidienne d'insultes (Beauvoir, Mandarins, 1954, p. 458).
Prononc. et Orth.: [ʀasjɔ ̃], [ʀ ɑ-]. Littré, DG: [-a-]; Passy 1914, Barbeau-Rodhe 1930 [-ɑ-]; Warn. 1968, Rob. 1985 [-ɑ-], [-a-]; Lar. Lang. fr.: [-a-]; Martinet-Walter 1973 [-a-], [-ɑ-]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1290 « partie de la solde d'un militaire qui est mise en réserve en commun » (Jean Priorat, Chevalerie, éd. U. Robert, 3395); 2. 1376 racion « prébende ou bénéfice ecclésiastique » (Testament de Charles II, roi de Navarre ds Du Cange, s.v. rationarius); 3. a) 1643 « quantité de pain, de viande, de vin donnée chaque jour aux marins » (Fournier, Hydrographie, p. 12); b) 1810 agric. ration de fourrage (MmeDe Genlis, Maison rustique, t. 3, p. 137); c) 1822 fig. « tout ce que quelqu'un reçoit (par exemple de bonheur) » (Stendhal, Amour, p. 209). 1 empr. au lat. class. ratio « compte, somme ». 2 terme jur. du dr. eccl., empr. au lat. médiév. ratio dont le sens de « prébende ou bénéfice ecclesiastique » qui s'est développé (cf. l'attest. de 1378 relevée par Du Cange dans un doc. originaire de Marseille) est issu du lat. class. 3 dep. le xviies. désigne surtout la ration des marins ou des soldats. Cf. déjà lat. médiév. ratio « la portion calculée des choses et des vivres nécessaires qui tombe en partage aux soldats » att. vers 1300 dans une bulle du pape Boniface VIII à Jacques II d'Aragon (Du Cange) et le cat. racio « portion de vivres » att. dep. 1315 (Alc.-Moll.). Fréq. abs. littér.: 193.
DÉR.
Rationnaire, subst.Celui, celle qui reçoit une ration, qui a droit à une ration. Les marmites de la cantine sont prévues pour 50 à 100 rationnaires (Mathiot, Éduc. mén., 1957, p. 58). [ʀasjɔnε:ʀ]. 1reattest. 1777 subst. masc. « celui qui reçoit une ration » (P. V. Malouet, Coll. de mém. et corresp. officielles sur l'admin. des colonies, t. 2, p. 165); de ration, suff. -aire*.
BBG.Darm. Vie 1932, p. 142.

Ration : définition du Wiktionnaire

Nom commun

ration \ʁa.sjɔ̃\ ou \ʁɑ.sjɔ̃\ féminin

  1. Portion journalière soit de pain, soit d’autres vivres, soit de fourrage, qui se distribue aux soldats ou aux marins.
    • L’équipage en fut informé au réfectoire, où on servait les rations du soir. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 246 de l’éd. de 1921)
    • Distribuer les rations aux soldats, les rations de foin et d’avoine aux cavaliers.
  2. Quantité ordinaire de nourriture.
    • Le soir, au lieu du cous-cous traditionnel, Mohammed me sert un tâjin de lièvre que j’arrose d’une double ration de thé pour me dédommager de l’affreux breuvage que j’ai dû avaler hier. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 121)
  3. (Figuré) Lot, part.
    • J’ai passé de dures journées dont chacune m’apportait sa ration d’épreuves.

Nom commun

ration \ˈɹæʃ.ən\ ou \ˈɹeɪʃ.ən\

  1. (Militaire) Ration, vivre.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  2. Contingent, part, portion, ration.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ration : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RATION. n. f.
Portion journalière soit de pain, soit d'autres vivres, soit de fourrage, qui se distribue aux soldats ou aux marins. Ration de pain, de viande, de légumes. Distribuer les rations aux soldats, les rations de foin et d'avoine aux cavaliers. Donner à un soldat sa ration; lui donner double ration, demi-ration. On dit de même : La ration d'un cheval. Il s'emploie aussi au figuré. J'ai passé de dures journées dont chacune m'apportait sa ration d'épreuves.

Ration : définition du Littré (1872-1877)

RATION (ra-sion ; en vers, de trois syllabes) s. f.
  • 1Portion journalière de vivres ou de fourrages distribuée aux troupes. Arnheim, avec les fours qu'on y a faits depuis peu, fournira par jour 97000 rations de pain, Pellisson, Lett. hist. t. I, p. 196. Le roi, dès qu'on a été ici, leur fait donner double ration, c'est-à-dire deux pains au lieu d'un, Pellisson, ib. t. II, p. 363.

    Sur mer, quantité de pain ou de biscuits, de viande ou de boisson, etc. qui se distribue chaque jour à chaque homme d'équipage. Je fus forcé de retrancher encore une once de pain sur la ration, Bougainville, Voy. t. II, p. 210, dans POUGENS.

    Substitution de rations, disposition par laquelle on remplace une denrée par une autre dans la composition des rations.

    Par extension, mettre à la ration, ne donner qu'une quantité limitée, et non autant que l'on veut de choses nécessaires.

    On dit de même : être à la ration.

  • 2Dans l'élève des animaux, ration d'entretien, ration calculée de manière à ne laisser ni diminuer ni augmenter le poids, en supposant que l'animal est en repos et ne donne aucun produit. Telle ration de fourrage est quelquefois surabondante pour la nourriture d'un animal, tandis que telle autre ration du même poids est insuffisante ; la cause tient aux différents sols qui les ont produits, Genlis, Maison rust. t. III, p. 137, dans POUGENS.

    Ration de production, tout ce qui est donné en sus de la ration d'entretien, afin d'engraisser ou au moins de renforcer l'animal.

HISTORIQUE

XIVe s. Ausdiz chanoines seront appliquez tous les droiz que les racionniers de ladite eglise ont accoustumé avoir et prendre en icelle ; par telle maniere que, quant il vacquera aucune de racions, nul d'ilec en avant n'y sera mis ne institué ; mais vendront [viendront] successivement les droiz et rentes desdites racions auxdiz chanoines, Du Cange, rationarius.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Ration : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

RATION, s. f. à l’armée ou sur mer, est la pitance ou portion réglée de vivres, de boisson, ou de fourrage, qu’on distribue tous les jours à chaque soldat ou chaque matelot, pour leur subsistance. Voyez Munition.

Quelques-uns font venir ce mot de l’espagnol racion ; mais il vient plûtôt du latin ratio, aussi bien que le racion des Espagnols, & même en plusieurs lieux de la mer, on dit encore raison dans le même sens.

On donne pour les chevaux des rations de foin & d’avoine, quand ils ne peuvent pas aller au fourrage.

Les rations de pain pour les soldats sont réglées par le poids du pain de munition.

La ration de pain pour les soldats est pour l’ordinaire d’une livre & demie par jour.

On donne aux officiers plusieurs rations de pain, selon leur qualité, & à proportion de l’équipage qu’ils sont obligés d’entretenir.

Quand on augmente la ration à des jours de réjouissance, on l’appelle double ration.

On donne à l’équipage d’un navire des rations de biscuit, de légumes & d’eau, à proportion des vivres dont il est fourni.

La ration ordinaire sur mer, & sur-tout sur les vaisseaux portugais, est une livre & demie de biscuit, une pinte de vin & deux pintes d’eau douce par jour, & tous les mois un arrobe, ou 31 livres de viande salée, avec quelques poissons secs & des oignons. Chambers.

En France la ration de vivres pour la nourriture du soldat en campagne est actuellement de 28 onces de pain, & d’une demi-livre de viande. En route la ration pour chaque fantassin doit être de 24 onces de pain cuit & rassis, entre bis & blanc, d’une pinte de vin mesure de Paris, & du cru du lieu, ou d’un pot de cidre ou de bierre, mesure de Paris, & d’une livre de viande de bœuf ou de mouton, au choix de l’étapier.

La ration en route de chaque gendarme, garde-du-corps, chevaux-legers ou mousquetaire de la garde, gendarmes ou chevaux-legers des compagnies d’ordonnance de la gendarmerie, & celle de chaque grenadier à cheval, doit être composée de deux pains de 24 onces chacun, cuits & rassis, entre bis & blanc, de deux pintes de vin mesure de Paris, & du cru du lieu, ou de deux pots de cidre ou de bierre, mesure de Paris, & de deux livres & demie de viande de bœuf, veau ou mouton, au choix de l’étapier.

La ration de vivres pour un cavalier aussi en route, est de 36 onces de pain, d’une pinte & demie de vin, ou d’un pot & demi de cidre ou de bierre, mesure de Paris, & de deux livres de viande. Celle du dragon n’est que de 24 onces de pain, d’une livre & demie de viande, & d’une pinte de vin, &c.

A l’égard de la ration des officiers, elle augmente selon leur grade. Voyez le Code militaire de M. Briquet.

Indépendamment de la solde réglée pour chaque année de paix & pour les mois d’hiver pendant la guerre, le roi fait fournir une ration de fourrage par jour à chaque brigadier, cavalier, carabinier, hussart, trompette, timbalier, & chaque dragon monté ; cette ration de fourrage est composée de quinze livres de foin, & cinq livres de paille, ou de dix livres de foin sans paille, où il n’y en a point, & de deux tiers d’un boisseau d’avoine, mesure de Paris.

Celle que le roi doit fournir pendant la guerre, aux officiers des troupes d’infanterie, lorsqu’elles ont servi, ou ont été destinées pour servir en campagne, est composée de douze livres de foin & huit livres de paille, & d’un demi-boisseau d’avoine ; un capitaine reçoit quatre rations par jour ; un lieutenant, un sous-lieutenant, ou enseigne, deux ; un colonel, six ; un lieutenant-colonel, trois ; un commandant breveté, deux ; un major, cinq ; un aide-major, trois ; un prevôt, une ; un aumônier, une ; les colonels réformés à la suite des régimens, six ; les lieutenans-colonels, quatre ; les capitaines, deux, & les lieutenans, une.

Dans les camps de discipline, chaque bataillon colonel reçoit quarante rations par jour ; chacun des autres trente.

Un mestre-de-camp du régiment de cavalerie ou de dragons, qui a servi ou qui a été destiné pour servir en campagne, reçoit six rations de fourrage de cavalerie ; un lieutenant-colonel, quatre ; un major, huit ; un aide-major, quatre ; un capitaine, six ; un lieutenant, quatre ; un cornette, trois ; un maréchal-des-logis, deux : chacun des aumôniers & chirurgiens de cavalerie & de dragons, où il doit y en avoir, en reçoit une.

Chaque mestre-de-camp, ou lieutenant-colonel réformé à la suite des régimens de cavalerie & de dragons, reçoit six rations ; chaque capitaine réformé, quatre ; chaque lieutenant réformé, deux.

Dans les camps de discipline, un mestre-de-camp de cavalerie ou de dragons, reçoit trois rations de fourrage ; un lieutenant-colonel, deux ; un major, quatre ; un aide-major, deux ; un capitaine, trois ; un lieutenant & cornette, deux ; on en donne une à chaque maréchal-des-logis ; deux à chaque capitaine réformé, & une à chaque lieutenant réformé.

Les officiers, autres que les colonels, mestres-de-camp, lieutenans-colonels en pié ou réformés, & les majors des régimens, qui s’absentent par semestre ou congé, n’ont que la moitié du fourrage attribué à leur grade ; tous ceux qui n’obtiennent point de relief, après s’être absentés sans congé, ou l’avoir outre passé, perdent le tout.

La fourniture de fourrage se fait aux officiers du jour que les troupes entrent en quartier d’hiver, jusqu’à ce qu’elles se mettent en campagne.

Il n’en est plus fourni aux officiers des troupes qui restent dans leurs quartiers au-delà du dernier Avril ; après les cent cinquante jours du quartier d’hiver, les places du fourrage ne sont plus payées à la cavalerie logée dans les généralités, qu’au prix coutant & sans aucun bénéfice ; alors le tresorier de l’extraordinaire des guerres rembourse à raison de cinq sols pour chaque ration de ces généralités ; elles payent la somme à quoi monte le prix de ces places de fourrages fournis après le quartier d’hiver. Code militaire. (q)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « ration »

Étymologie de ration - Littré

Lat. rationem, mesure (voy. RAISON).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de ration - Wiktionnaire

(Date à préciser) Du latin ratio, rationem au sens de « compte, décompte ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « ration »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ration rasjɔ̃ play_arrow

Citations contenant le mot « ration »

  • domotique implique le déploiement de technologies dautomatisation, qui comprennent CVC, lautomatisation de lappareil, un contrôle centralisé de léclairage, des mécanismes de sécurité, contrôle daccès pour les portes et les portes, et des dispositifs et des mécanismes, dans un établissement résidentiel pour améliorer le confort, doptimiser les coûts dexploitation, et de prévenir le gaspillage dénergie. Il fournit une analyse clé sur létat du marché des fabricants Conseil de coopération du Golfe Domotique avec les meilleurs faits et des chiffres, ce qui signifie, la définition, lanalyse SWOT, avis dexperts et les derniers développements à travers le monde. Le rapport calcule également la taille du marché, Conseil de coopération du Golfe Domotique ventes, le prix, les revenus, la marge brute et part de marché, la structure des coûts et le taux de croissance. Le rapport estime que les revenus générés par les ventes de ce rapport et technologies par divers secteurs dapplication. , Conseil de coopération du Golfe Domotique Marché 2020: Taille du marché, Top données pays avec lanalyse de la demande mondiale et les possibilités Perspectives 2026 – JustFamous
  • Rapport mondial de recherche Pompe de récupération de chaleur industrielle marché mettant laccent sur lensemble des informations qui peuvent aider à prendre des décisions sur la situation actuelle du marché. Ce rapport fournit des informations sur la taille, les types, demande, production, revenu, taux de croissance, la marge brute, les possibilités avec lanalyse des risques futurs. Le rapport décrit également les profils haut de lentreprise qui présente sur le marché avec les tendances mondiales. , Pompe de récupération de chaleur industrielle Marché 2020: Analyse approfondie de la taille, les actions, les types, les revenus, Taux de croissance, des acteurs clés, les opportunités et les prévisions pour 2026 avec limpact de Covid-19 – JustFamous
  • Mondiale Roue de récupération dénergie Taille du marché 2020 – rapport 2026 caractérise les composantes amélioration importante, ouvertures, et la période de marché des premiers joueurs tout au long du total de la jauge de 2020 à 2026. Le rapport Roue de récupération dénergie offre un point de vue ensemble du marché et le taux damélioration tout au long du passé, du présent, et par conséquent la somme de figure, lexamen secret; Le rapport de Roue de récupération dénergie caractérise de manière adéquate la valeur du marché, le volume, le motif de lestime, et les ouvertures davancement. létonnante, linformation adaptable et exceptionnelle sur la jauge du Roue de récupération dénergie est donnée au cours de ce rapport. , Roue de récupération dénergie Marché 2020: Tendances de lindustrie, la croissance, la taille, Segmentation, demande future, dernière innovation, les ventes du revenu par Prévisions régionales de 360 ​​mises à jour du marché – Derrière-l'Entente.com
  • Rapport mondial sur le marché Capteur daccélération automobile ECS lanalyse objective est de fournir une évaluation importante du marché Capteur daccélération automobile ECS et identifie le segment haut de croissance et explore des possibilités de croissance potentielle avec les données historiques et le dernier développement dans le monde. Lanalyse SWOT a été utilisée pour comprendre la force, faiblesses, opportunités et menaces dans tous les segments de lindustrie. Il donne la vue densemble à 360 degrés et en profondeur du paysage concurrentiel du marché Capteur daccélération automobile ECS estimé à 2026. , Capteur daccélération automobile ECS analyse de marché par type de produit, segment Industrie, canal de vente, Région et prévisions – JustFamous
  • Une ration déséquilibrée ou mal valorisée, ce sont non seulement des aliments consommés sans litres de lait au bout mais aussi des problèmes de santé ou de reproduction qui s'enchaînent. Et si les animaux, eux-mêmes, étaient les mieux placés pour nous dire ce qui ne va pas ? Éleveur dans les Côtes d'Armor, Patrice Hamoniaux en est convaincu depuis qu'il s'est formé à la méthode Obsalim. Web-agri, Témoignage éleveur méthode Obsalim : comportement alimentaire des vaches
  • La vie sur la terre est une situation de contrainte et de rationnement. De Jean Fourastié / Essais de morale prospective
  • L'envie est un vice mesquin, sordide - le vice du forçat qui boude parce que son compagnon de captivité a reçu une plus forte ration de soupe. De John Braine / Une pièce au soleil

Images d'illustration du mot « ration »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « ration »

Langue Traduction
Corse razione
Basque anoa
Japonais 配給
Russe рацион
Portugais ração
Arabe حصة تموينية
Chinois 配给
Allemand ration
Italien razione
Espagnol racionar
Anglais ration
Source : Google Translate API

Synonymes de « ration »

Source : synonymes de ration sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires