La langue française

Ramager

Sommaire

  • Définitions du mot ramager
  • Étymologie de « ramager »
  • Phonétique de « ramager »
  • Images d'illustration du mot « ramager »
  • Traductions du mot « ramager »
  • Synonymes de « ramager »

Définitions du mot « ramager »

Trésor de la Langue Française informatisé

RAMAGER, verbe

A. − [Corresp. à ramage1C]
1. Empl. intrans. [Le suj. désigne un ou plusieurs oiseaux] Faire entendre son chant, son ramage. Une hirondelle (...) s'est venue percher à ma fenêtre ouverte (...); puis elle a ramagé le plus doucement du monde (Chateaubr.,Mém., t. 4, 1848, p. 297).Puis les oiseaux voisins ayant terminé leur querelle, redescendirent dans leur arbre, où ils se remirent à ramager, éperdument (Queneau,Pierrot, 1942, p. 82).
2. Empl. trans.
a) Rare. [Le suj. désigne un oiseau] Chanter (quelque chose). Les oiseaux de passage entendant ce petit être de leur espèce qui ramage sa chanson du printemps et de l'amour, se précipitent autour de lui (Goncourt,Journal, 1894, p. 626).
b) P. anal., plus cour., fam. [Le suj. désigne une pers., parfois une de ses œuvres] Dire, exprimer (quelque chose, souvent de peu d'importance); dire (quelque chose) avec volubilité, sur un ton chantant; chanter (quelque chose). [Je] ne me sens ni le courage ni l'humeur de m'habiller et de ramager les insignifiances d'une conversation quelconque (Barb. d'Aurev.,Memor. 2, 1838, p. 290).Que ramage la ballade? (Bertrand,Gaspard, 1841, p. 155).Marguerite, venue pour la lessive, se déplaçait entre les arbres avec Pauline, ramageant à mi-voix sa chanson (Pourrat,Gaspard, 1925, p. 46).
[Introd. un discours dir.] Il coupa court aux affabilités de la dame qui ramageait: « Oui, oui, on vous connaît (...) » (A. Daudet,Immortel, 1888, p. 182).
B. − Rare. [Corresp. à ramage 1B] Empl. trans., très rare. Orner de ramages. P. anal. Ramager qqc. de.L'ombre des arbres, devant la lune, ramagea de bleu le gravier (Colette,Seconde, 1929, p. 48).
Empl. pronom. passif. [Le suj. désigne une chose] Se ramager de + subst. (précisant le motif).Être orné de ramages d'un motif déterminé. Magnifique simarre à la vénitienne (...) dont le fond d'or se ramageait de grandes fleurs noires veloutées (Gautier,Fracasse, 1863, p. 227).
REM.
Ramageant, -ante, part. prés. en empl. adj.,rare. a) [En parlant d'un ensemble d'oiseaux] Qui fait entendre ses ramages. Nichées ramageantes d'oiseaux (Huysmans,Sœurs Vatard, 1879, p. 239).b) [En parlant d'un ensemble de pers.] Bruyant de bavardages. Un ramageant troupeau de vieilles Anglaises (Lorrain,Sens. et souv., 1895, p. 274).
Prononc. et Orth.: [ʀamaʒe], (il) ramage [-a:ʒ]. Att. ds Ac. dep. 1762. Conjug. Prend e devant a et o: ramageant, -geons. Étymol. et Hist. 1. 1585 « chanter (d'oiseaux) » (Sonnet ds Cholières, Œuvres, éd. Tricotel, t. 1, p. 12); 2. 1843 part. passé adj. « orné de ramages (d'un vêtement) » (Gautier, Tra los montes, p. 55); 1863 se ramager de (Id., Fracasse, p. 227). Dér. de ramage1*; dés. -er. Cf. à la fin du xvies. ramager « loger » ds Hug. Fréq. abs. littér.: 26. Bbg. Pohl (J.). Contribution à l'hist. de qq. mots. Fr. mod. 1963, t. 31, p. 300.

Wiktionnaire

Verbe

ramager \ʁa.ma.ʒe\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Rare) Pour un oiseau, faire entendre son chant (quand ce chant peut être appelé ramage).
    • Le merle y joint sa gamme, et la grive, au sommet
      D’un vieil ormeau touffu, répète son sonnet
      Pendant que vers le ciel l’alouette ramage.
      — (Gabrielle de Poligny, Fleurs des buissons, L’Oratorio des buissons, Librairie Castel, Paris, 1856, page 49)
    • L’Oiseau ramage, si son cri n’a pas obtenu un verbe particulier à une espèce ou à un genre. L’Oiseau de Proie clappe ; l’Oiseau de Nuit ulule. Le bourdonnement peut convenir aux Colibris et aux Oiseaux-Mouches ; il vaudrait mieux dire qu’ils scrépitent, onomatopée de leur screp. — (Louis Nicolardot, La Fontaine et la Comédie humaine : suivi Du langage des animaux, E. Dentu, Éditeur, Paris, 1885)

ramager transitif

  1. (Rare) Orner de ramages.
    • Une tenture ramagée.
    • Les statues couronnées du roi et de la reine sont couchées sur le couvercle. Le roi tient son sceptre à la main, et porte une robe longue, guillochée et ramagée avec une délicatesse inconcevable. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RAMAGER. v. intr.
Il se dit des Oiseaux qui font entendre leur ramage. Il est peu usité.

Littré (1872-1877)

RAMAGER (ra-ma-jé. Le g prend un e devant a et o : ramageant, ramageons) v. n.
  • Il se dit des oiseaux qui font entendre leur ramage. Ils [les anis] se tiennent sur les branches des arbres, tout le plus près qu'il leur est possible les uns des autres ; ils ramagent aussi tous ensemble et presque à toutes les heures du jour, Buffon, Ois. t. XII, p. 92.

    Il se conjugue avec le verbe avoir.

HISTORIQUE

XVIe s. Me suis trouvé avec des damoi selles qui se lavoient la gorge des baguenauderies que leur avoient ramagez leurs courtisans, Contes de Cholières, f° 220, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « ramager »

(1585) → voir ramage
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ramage 1.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « ramager »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ramager ramaʒe

Images d'illustration du mot « ramager »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « ramager »

Langue Traduction
Anglais rambling
Espagnol trepador
Italien vagante
Allemand wandern
Chinois 乱逛
Arabe متعرش
Portugais devagar
Russe бессвязный
Japonais とりとめのない
Basque rambling
Corse divagazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « ramager »

Source : synonymes de ramager sur lebonsynonyme.fr
Partager